Tag Archives: Kyste

Protégé : « Choisir c’est renoncer » ou « Le kyste s’est fait la malle ! Mais le dilemme est pourtant là… »

17 Fév

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publicités

Le kyste s’est fait la malle !

17 Fév

L’échographie de samedi (j2) matin a révélé que le kyste n’est plus ! La persuasion de vous toutes a été fructueuse, vous êtes hyper efficaces les filles ! Youpi !!!

Chérid’A (arrivé in extrémis à 23h30 passé pour la St Valentin ! reparti pour 15 jours 17h plus tard…) m’a accompagné et heureusement.

Malgré la bonne nouvelle, l’échographie de samedi matin a été difficile. Retourner dans la salle d’écho où nous avons perdu notre bébé reste toujours une épreuve pour moi. (Le centre d’écho où nous avions choisi d’officialiser la grossesse est le centre d’écho affilé à la PMA pour mes monitos).

Épreuve d’autant plus difficile que l’échographe (jamais vue auparavant) a pour je ne sais quelle raison (enfin si, ce n’est pas une échographe monitos pma) commencé par une écho sur le ventre.

Crispation totale. Mon ventre, ce put*in de ventre. Une sonde sur mon p*tin de ventre, et c’est la mémoire du corps qui parle. Mémoire de la dernière écho faite sur le ventre, celle du 1er juillet dernier, dans cette même salle, avec ce même écran géant devant mes yeux, allongée de la même façon, prête à voir une vie de 12 sa, et y voir la mort.

A la pose de la sonde sur mon ventre, mes larmes sont montées, mon regard s’est flouté. J’ai détourné la tête vers l’écran de contrôle pour ne pas voir l’écran géant 3D devant moi sur le mur.

Évidemment l’écho sur le ventre a duré 2 secondes car ne servant à rien. Passage en écho endo.

L’échographe était super gentille, c’est moi qui était tétanisée. Elle a été adorable, attentionnée. Au passage à l’écho endo, moi détournant toujours la tête vers l’écran de contrôle par réflexe de « survie » (réflexe de retenu des larmes), elle me dit que je peux regarder sur le grand écran pour mieux voir, je lui réponds sans réfléchir (je ne sais pas tourner ma langue 7 fois dans ma bouche, ma spontanéité étant ma plus fière des qualités, mais aussi mon plus grand défaut) que « je ne préfère pas car c’est sur ce même écran que nous avons vu notre bébé mort ».

Adorable, et toujours d’un sourire compatissant, empathique et apaisant, elle éteint l’écran.  Je n’y avais même pas pensé, j’aurai pu le demander pourtant. Je pourrai le demander par la suite.

Le suite de l’examen se déroule. L’endomètre est en mode j2 (2-3 mm). Les ovaires sont emplis de « micro-kystes » (opk). Le kyste fonctionnel sur l’ovaire gauche est absent!

Enfin voilà, c’est Youpi plus de kyste !

Le kyste s’est fait la malle ! Mais le dilemme est pourtant là… (la suite au prochain post) (non pas que je ne me réjouisse pas, rassures-toi! Disons que la réalité du contexte pmesque est bien plus complexe que cela).

Burn ! [+ Edit]

13 Fév

Ressenti à la lecture de vos com’ à toutes ! Révélation tripale grâce à zapppp et miss infertility ! Angoisse désarçonnée grâce à moi et Chérid’A !


Inutile de préciser que c’est le genre de son que j’adore, qui me met la patate, qui fait shaker mon « bounty », et dont je suis verte verte verte d’avoir raté le concert de ce soir (à croire que la date était gravée subliminalement dans ma mémoire), fire qui a lieu en ce moment même !!! (‘tain.. en ce moment même quoi ! mais pourquoi pourquoi y’avait plus de places bordal !!!)

Et puis va comprendre, mais en lisant vos com’, boum, j’ai pensé à ce feu qui brûle en moi (il fallait le rallumer un peu certainement, il était hésitant dans les voies à prendre). Oui oui oui, dans les paroles, et dans ce son ! (et quel son !),  j’arrive à trouver des liens avec le désir d’enfant et ma surchauffe du moment.

Burn dans la tête et le corps, mais burn de quoi au fait ?

Ma surchauffe cérébrale serait-elle le burn de mes plus profonds désirs ?

Et dans ce cas, serais-je en train de (nouveau de) brûler de désir de vie ?

Maybe I feel « Burn » ! Burn for Hope ! Burn for Life ! (F*el for Life, Beautiful Life) (pas de jalouses, chacune son style)

Désir brulant qui brûle et fait mal. Désir brûlant qui de par sa violence arme pour mener le parcours du combattant. Désir brûlant source de vie. J’ai nommé le désir d’enfant, de cet enfant qui se fait attendre.

Un Burn qui je le sens est en train de resurgir pour exploser de nouveau peut-être là maintenant, et en vrai là maintenant (merci les filles, vous êtes hyper efficaces !) (merci moi!) (merci mon homme!) (et merci ma « psy » bis!).

Reste à harmoniser tous les si… toutes les incertitudes… toutes les peurs… tous les espoirs de vie… et toutes les autres espérances du moment. En place Maestro !

« Cause we got the fire, fire, fire, yeah we got the fire fire fire

And we gonna let it burn« 

Edit : J1 a déboulé le 14 février. J1 signant le 30ème mois/ »cycle » d’attente. 3ème rouges de mes 30 ans. C’est officiel, je déteste désormais le chiffre 30.

L’énergie est toujours là, ne vous en faites pas. Énergie malgré tout plus faible que la veille, forcément je ne peux rester indifférente à ce constat. Et quel triste constat.

Demain, ma moitié (qui arrive ce soir tard et repart demain pour 15 longs jours…) m’accompagnera à l’écho du checkage de kyste. Levée aux aurores d’un couple sans enfant un samedi matin (qui parlait de grasse mat’?). Je me sens pas trop capable d’y aller seul, écho again dans les lieux de la FC. Lui n’est pas retourné dans ces mieux depuis, moi si. On verra bien demain…

En attendant keep Smile ! and Burn !

 

Flippe pré-J1-post-pause-dans-la-pause & Co

12 Fév

Moi je dis qu’y a du j1 dans l’air, du j1 qui se prépare, du j1 qui se manifeste :

  • Méga portion de diner : check
  • Poursuite du diner dans la soirée avec tartines et fromages à l’ail (m’en fout suis célibataire la semaine, gna !): check
  • Avalage d’une tablette de chocolat en entier (‘tain, ne plus acheter les plaques de chocolat par paquet de 3) : check
  • Non culpabilisation du repas-diner-pti’dej’-dessert because dans les prochains jours je vais manquer de fer (l’excuse jte dis, l’excuse) : check
  • Insomnie au bout de la nuit (il est 00h40, mes yeux sont brillants de no fatigue) : ckeck
  • Migraine oh oui oh chouette (et bam pour 3 jours, zou) : check
  • Débarquement de l’homme ce week-end (comme d’hab’, niveau 0 de la synchro) : check
  • Et… Fin du Lutényl hier (aka spotting en veux-tu en voila) : check

Ça sent la fin et le début :

  • Débarquement des Rouges : imminent
  • Fin de la pause dans la pause : possiblement imminent (note bien le possiblement)
  • Checkage kystesque dans les prochains jours : possiblement imminent (re note bien le possiblement qui traduit mon envie absolue de causer PMA du moment)
  • Début (possible) du dernier cycle avant la (possible) reprise pmesque si absence de kyste : imminent

Ça respire le flippage grâve :

  • Sensation que trop de pause tue la pause : carrément
  • Sensation (pardon, connaissance) que reprendre la PMA = encaisser des échecs (sombrer, déprimer, bitcher, pleurer…) : carrément
  • Sensation (connaissance again) que reprendre la PMA = croire en l’espoir : carrément
  • Sensation que  l’échec coïncide avec l’espoir (et inversement), et que les deux cohabitent mal ensemble : carrément
  • Sensation que je suis pas la seule à ressentir cette angoisse mêlée à l’euphorie : carrément
  • Sensation que le temps s’est arrêté, qu’il défile lentement, si lentement, et que j’attends juste qu’il s’égraine (procasquoi ? non ? si ? non ? si ?) : carrément
  • Sensation (pardon, réalité) qu’il y a 1 an nous étions bien plus avancés sur les techniques pmesques : carrément
  • Sensation qu’avancer de 3 pas en avant, 7 pas en arrière, c’est pas une vie, c’est épuisant (et ceci s’applique aussi pour nous en ce moment en dehors du champ pmesque) : carrément
  • Sensation d’être dans un dilemme insoluble que seul l’avenir résoudra : carrément
  • Souhait de la combinaison magique! = grossesse+nouveau taf’+out la distance! : carrément !!!
  • (Sensation que la combinaison magique est aussi inatteignable que de tomber sur un ticket de loto gagnant : carrément)

État d’esprit pré j1 = c’est le bordal in my mind : normal !

(Ouf !!! Suis « normale » !!!)

La pause dans la pause… !

3 Fév

Comme tu le sais, je suis en pause imposée depuis décembre (pour cause de kyste à la con vraiment con).

Ce que tu ne sais pas encore, c’est que J1 a débarqué vendredi matin du 24 janvier, pour la semaine. Et que Chérid’A a débarqué ce samedi soir là, pour le mini week-end.

Bon, jte fais pas un dessin, mais t’as compris. Douleurs de kyste + PMA + Distance + J1 + Mycose (touchons du bois, sur ce plan là je pense avoir gagner enfin!) + Cystite (ça c’était ce week-end, on innove!) = la loose de la libido (ou comment tuer un couple à petit feu).

Oui, oui, super sympa le j1 sur le seul WE ensemble du mois de janvier ! A force, il va croire que je le fait exprès mon homme, marde quoi ! Bon, ça, c’est pas trop grave… hein… S’en est même drôle !

Le truc plus embêtant, c’est que j1 a débarqué en avance (que viva le lutényl!), au bout de 23 jours, et que du coup, avec notre super calendrier à distance, eh bien cette fois-ci, pour de vrai, ça fait un peu tout foirer… avec une réelle impossibilité de reprise pmesque avant mars/avril (même si absence de kyste).

Du coup, comme ça va pas le faire même si le kyste s’est barré, j’ai décrété vendredi dernier dernier la Pause dans la Pause ! : vu ce contexte tafesque/distance, vu qu’il me restait une ordonnance de lutényl, vu que je sentais bien que le kyste n’est pas parti (mmm…ces chouettes douleurs), et vu que les écho endo sans projection pmesque ça me gavait à un point…, eh bien, point d’écho ce cycle dernier, reprise de lutényl à j6 (comme le cycle de début janvier), et on verra à la fin de ce cycle-ci. Vla.

Besoin de me réapproprier ma vie dans mes mains et non pas aux dires d’une sonde échovaginale. (Oui oui, tu peux dire que je suis têtue et inconsciente). Re vla!

Ce mois-ci c’est moi qui décide de la pause, je ne me fait pas imposé de pause. Re re Vla.

Quoiqu’il en soit, tout cela nous amène à une possible ovulation en mars ou avril (la dernière datant de novembre).

D’ici là, va bien falloir que je m’occupe. Tout ça pour dire que vous en avez pas fini avec mes posts hors pma !

Sur ce, je retourne à mon tournage de pouces, blocage d’ovaires et croisages de jambes/de pouces/de mains/de cheveux… pour vous toutes !