Tag Archives: IAC2#Stim’4

Retrospective

11 Mai

28 mars 2013 : déboulement des rouges, dans la douleur…

J’en ai marre, de marre de chez marre… Notre couple est usé… Nous sommes épuisés… Peur que tout vacille.

Je m’éloigne un peu de la blogo, de toussa… tout en reprenant les pikouzes quotidiennes à partir de j2.

Nous avons besoin de rêver. Nous nous échappons le temps d’un week end de Pâques ensoleillé. Nous revivons, ré arrivons à parler… Nous embarquons les pikouzes avec nous, les aires d’autoroute deviennent des aires à junkie.

6, 9, 12 mars : Les fofos glandent… 15 jours de pikouzes pour effet glaçon, j’abhorre !

16 mars : 4 jours de dosage doublé plus tard (50 ui puregon)… ça commence à bouger ?!…

18 mars : Ah ben oui, ça a bougé ! Pour pouvoir faire l’iac 2 lundi, on bloque avec du cétrotide (qu’on a pas et qu’on va chercher au CHR), un oeuf sur le ventre, un deuxième le lendemain… Produit de grnnhgrrrr…

20 mars : Tadam. Trop réagit. Trop de fofos. On sort de l’écho, dépités… Gygy nous tel dans l’après-midi, l’IAC 2 est annulée. Coup de massue. Elle nous propose soit de se protéger, soit de déclencher. Elle nous propose une issue. On déclenche.

Après 23 jours de pikouzes, une iac 2 annulée, et un déclenchement ovitrellisé, on ne sait quoi penser. 3 fofos matures, presque 4, et un bel endomètre. Mince alors !

S’en suit la période des DPO…

Dixit Chérid’A c’est le pire cycle, les pires dpo que je lui ai fait vivre. Dès DPO 1 je stressais. J’ai pleuré, angoissé, désespéré.

On s’était pourtant mis des balises de survie en dpo… mais tout me renvoyait à cet enfant, à notre attente, aux chances de ceux qui ne connaissent pas l’infertilité.

En décousu, les films… qui se finissent tous par un badaboum, zou un petit, scénarii qui sortent de nul part dans les contextes des films que nous avons été voir.

Les spectacles… On a bien rit avec l' »Oeuf ou la Poule » de Miss Ferr*ni… Et j’ai bien morflé quand à la fin du spectacle elle a émis de douces pensées pour les heureux événements à venir de ceux présents dans la salle.

Les concerts gratos… Sk*p the Use ! Ben oui… ils sont Lillos… Alors pour fêter toussa méga free concert ! Et là tu l’attends pas, boum… une chanson dédicacée à l’un des membres devenu papa dans la soirée. Et reboum, le fils de Mat (que j’ai connu dans une autre vie, ouaich chui veinarde!) sur la scène.

Les ti’punch… La vrai parenthèse… La pma est loin dans notre bar favori… 1 ti’punch, 2 ti’punch, le 3ème offert… On zouk, on décale, on salsa, on ragga… Et on pense à « ti’punch contre ti’bout »…

La méga zic’… Un big concert, P*nk, en terres flamandes. Une superbe soirée, une superbe décompression, un  super show ! Et une maman si fière de sa petite… en image et en parole. Bim, ça à l’air si bon…

Les festoch’… L’affiche qui fiche un « Fivestival »… Jeux de mots pmesque sur le quartier de L*lle F*ves.

Avec tout ces biais dpoisant… ben je n’ai cessé d’y penser.

DPO 6… Migraine de folie. Je résiste, je ne peux plus, j’ai trop mal… Je prend du zomig. Je flippe d’avoir fait une bêtise.

DPO 12 et 13… Dernier week end avant la prise de sang du lendemain. J’ai mal, je stress. Mes seins ne me brulent plus. Mon ventre tiraille par moment. Je pleure et repleure. Je vide mes larmes pour le lendemain. Pause ?  Pas de pause ?… On s’est posé la question tout le week end. Je n’en sais rien.

DPO 14… Prise de sang. Nous y allons ensemble. J’arrive au boulot, première phrase de la journée « Machine à accoucher »…. (Machine, 40 ans, mariée et 3 mois après enceinte). P*t*in, ça commence bien… J’enrage… et en même temps me dit… ça y est, il n’y a plus de collègue enceinte, ce serait donc à moi ?… Suivi de mais quelle c*nne de penser cela et d’y croire…

Matinée où je suis vidée… angoissée… Et j’ai si mal au ventre. Des douleurs de règles, pas de doutes. Et mes seins tout mous. Pas de doute, c’est foutu.

J’ai Chérid’A en milieu de matinée. Il a eu de bons résultats sur un autre sujet. Ouf ! Une première victoire ! Un signe ?

Je retourne au boulot, pas la tête à bosser. J’en peux plus. Je me plie en deux de douleur.

Je ne travaille pas l’aprem’. On se rejoint Chérid’A est moi. On part au labo.

Les résultats sont là. L’issue est à portée de main. J’ai peur. Je croise les doigts.

Nous retournons à la voiture. Nous ouvrons l’enveloppe. Crie de joie, pleurs de joie ! 232 !

On retourne à la maison, on achète un TG en passant (la pharmacienne est enceinte, sans ce 232 je me serai senti si mal…). Je teste ! Mince, c’est bien nous ! Champagne !

Je vais à la PMA, c’est pas loin et j’ai rendez vous au CHR. Je croise gygy, elle est contente ! Pas besoin de suivre le taux, elle me donne un rendez vous pour l’écho, le 24 mai, et en apprenant que je ne prends qu’un utro par jour et que je l’ai arrêté depuis vendredi, elle me dit même que je peux stopper l’utro (tu parles, je continue avec 1 comprimé par jour, par voie orale… trop irritée…)

DPO suivantes… Les jours passent. Plus  aucuns symptômes. Je flippe. Plus de douleurs. Plus de seins tendus. Pas de fatigue. Pas de nausées. Rien.

DPO 18… Stressée de ce rien, on refile au labo pour une prise de sang en catimini… 1488 !!!

Je respire ! Je n’ai aucun symptômes, le taux monte, je fais confiance au taux !

Pourvu que ça dure !

Prochaine étape, celle où on sera, je l’espère, libérés… l’écho… 15 jours… dans 15 jours…

Le changement c’est maintenant !

6 Mai

La fournée Bounty du 21 avril a porté ses fruits.

DSCF1824

La prise de sang de ce matin. Suivie des pétages de TG cet aprem’, après le 232 !!!

Je ne sais que dire. Je plane. Nous planons.

Un espoir fou. Nos gamètes se sont rencontrées. Que dire…

Un cri de joie. Et l’instant d’après tant et tant de pensées pour vous toutes.

J’espère ne blesser personne. J’espère si fort lire ces mots sur vos blogs, dans vos coeurs et vos vies.

L’ironie de l’histoire veut aussi que ce jour j’ai reçu le précieux livre commandé, accompagné de ce délicat message… (Virginie si tu lis ce blog… ta chance nous a été apportée, j’espère qu’elle t’a également souri…)

DSCF1820

Je vous ferais une rétrospective du week end épique et des Days Pour Osciller au paroxysme du « y penser et stresser ».

En attendant, le champagne a été ouvert. La seule bouteille que nous avions et qui nous avait été offerte pour on ne sait plus qu’elle occasion porte ce doux nom… quelle savoureuse coïncidence !

DSCF1823

Je bulle. Nous bullons. Je vous souhaite tant de buller.

(Et des milliers de mercis pour vos mots, com’, soutiens…).

Surchauffe cérébrale

3 Mai

air

Nous sommes dans la période critique…

Celle où d’une minute à l’autre ton point de vue change, ton optimisme s’accroit, décroit, se pointe ou se barre…

DPO 11…

Des seins qui brulent… (ont-ils déjà brulé autant ? est ce une conséquence de l’utro par voie orale…?)

Et des douleurs-pas-bon-signe au bas ventre depuis quelques heures… (tu sais, celles où tu croises les jambes pour tenter de les diminuer)

Conséquence : cerveau absent, concentration aux oubliettes, psychottage activé…

Plus que quelques jours à tenir…

Festoch’ printanier

2 Mai

Au mois de Mai, fait ce qu’il te plait…

Au mois de Mai, les festoch’ reprennent dans les quartiers…

2013-05-01 21.46.35

Au mois de Mai, va te balader et swinguer …

2013-05-01 21.46.26

Ouiach.. les photos sont pourries… je sais…

Au mois de mai, dans les quartiers, découvre la prog’ des festoch’ printaniers

IMG_8826

Au mois de Mai, certains festoch’ riment avec AMP..

Certains festoch’ font des rimes avec FIV…

FIV estival… Un festoch’ fastoche pour nous aider à sortir la tête (ben du coup c’est à moitié raté…) de l’AMP…

2013-05-01 21.44.44

Ça ne s’invente pas comme on dit…

Au mois de Mai, pleins de pensées pour celles en AMP, en FIV, en IAC, en attente et en essais !

Fallait y penser !

Qui ?

29 Avr

Attention… post ulta égocentré.

Mais qui j’en suis sûr vous fera pensez à vous (malheureusement).

Alors, c’est kiki ?

kiki

J’ai pas résisté à mettre la peluche fétiche de ma tendre enfance, peluche que j’espère transmettre un jour si l’avenir ne nous joue pas de mauvais tour(s)…

Alors c’est qui qui ? (ouhlalalala… c’est pas français français toussa)… Bref. C’est kiki ?

  • Qui a eu la bonne idée de se taper des irritations de folie (ou mycose ?) à la deuxième prise d’utro crado ?
  • Et qui du coup a eu la bonne idée de passer à la voie orale, sans petit dej’, et d’avoir des vertiges au bureau… ?
  • Qui par la même occasion a fait flipper son collègue qui aujourd’hui se dit que ce serait bien de faire une formation 1er secours … ?

C’est me !

  • Qui a eu la marvellous idea de se prendre une migraine carabinée à dpo 6 (aka nidation ? pas nidation ?)
  • De dire fuck, j’ai trop mal (je suis migraineuse, avec un traitement de fond et un traitement de crise, nommé zomig), de s’enfiler un zomig (avec l’accord de Chérid’A), et de googeliser aujourd’hui « nidation et zomig », et de crier… shit de shit de shit… car il semblerait que certains docs (mais pas le mien) contre-indique le zomig en deuxième partie de cycle…

C’est re-me !

  • Qui a un super gastro et un super neuro, qui lui ont tous les deux dits… « quand vous serez enceinte, cela diminuera certainement vos symptômes, migraines… »
  • Qui s’est ensuite dit, bon, vu que ti’bout est pas décidé à venir, on va y allez par des arguments « effets secondaires de la grossesse »
  • Parce que franchement, ne plus avoir de soucis digestifs (tellement amplifiés par l’utrocrétin), ni de migraines chroniques, ben sincèrement, ça me dit bien !
  • Et qui valide cette théorie ?

C’est re re me ! Et Chérid’A d’ailleurs !

  • Qui a eu l’excellente idée de calculer les dpo sur une iac 2 annulée
  • Qui a eu la topissime idée de compter les jour depuis j1 (aka 32 jours que ce cycle a démarré)
  • Qui se dit que tout de même, 4 beaux fofos ! un déclenchement ! ça doit peut le faire !
  • Qui est en train d’osciller entre espoir, incertitude, questionnement, idées sombres, lumières et étoiles dans les n’yeux…
  • Qui ne veut rien sentir, ne sent rien (hormis les effets utro) et voudrait bien savoir
  • Et qui s’est alors rendue compte, que pff…, on est à peine à la moitié dpoesque….

C’est re re re me !

  • Bon, et qui va vous foutre la paix, car ce post est décidément peu inspiré… mais tellement libérateur !

C’est moi.

(Et des grands mercis, des gros poutous pour vos commentaires. Ma colère retombe peu à peu grâce à ma moitié et à vous).