Tag Archives: Stim’2bis#G2

Try again. [+ EDITS]

24 Mar

Je ne voulais pas faire un Edit sur le post précédent qui me tient à coeur. Alors voici la nouvelle de cette fin de journée dont la semaine démarrait pourtant pleine d’énergie et de questionnements en musique.

Lundi il y a 15 jours : ovitrelle

Lundi ce jour : règles

C’est fini. Stim’ 2 bis / grossesse 2 est un échec (de plus).

Je n’ai pas parlé des DPO, je ne voulais pas, comme si cela aurait rendu l’attente encore plus douloureuse. Règles rosées depuis ce soir. Douleurs depuis vendredi calmées non efficacement à coup de spasfon à tout va. Larmes depuis jeudi sans savoir pourquoi. Pas de boobs gonflés et douloureux malgré la progestérone. Point de seins qui picotent comme la fois où… Rien ne prédisait une réussite, seul l’espérance osait y croire.

Sensation d’injustice à la découverte de l’échec : immédiat. Relativiser : juste ensuite.

Techniquement, il nous reste 1 cycle de traitement avant de revoir gygy pma et d’envisager la suite. Éventuellement, il nous reste 2 cycles si j’utilise le puregon qu’elle m’a prescrit en trop sur l’ordonnance.

Émotionnellement, au bout de 30 mois d’essais et tout bientôt 2 ans de PMA, je suis blasée. Mouais, à moitié vrai. Je suis triste. C’est pas comme si je ne connaissais pas l’échec pourtant, mais ça fait toujours aussi mal. On ne s’y habituera jamais.

« Distanciellement », pas d’améliorations en vue d’ici la fin de l’année avec ma moitié. La pma se fera à distance ou pas.

Reste à… Pleurer un coup. Se ressaisir de suite. Bondir sur le formateur en management de cet aprem’ qui expliquait le management via les exemples de planification et éducation familiale « puisque tout le monde connait ça ». Ses exemples sentaient bon l’ignorance du ? sur l’avenir « On voulait 5 enfants, on en a eu que 3. Car quand on en a eu 3, on s’est rendu compte qu’un de plus ça ferait trop, que ça deviendrait compliqué pour l’éducation, le financier… », etc, etc. Connard.

Reste à gérer la distance des bras de mon Chéri.

Reste à annoncer cet échec à mon homme qui ne rentre que samedi.


EDITS sur la même page pour vite ensuite tourner la page. En ouvrir une autre pour cet enfant.

Tout en lisant vos commentaires précieux, en recevant une belle promesse si attendue (je croise ma belle si tu me lis), et un petit message adorable de courage. Tout en relativisant fissa fissa parce que j’ai confié à Chérid’A que « On ira jusqu’au bout, car je le veux avec toi cet enfant mon Amour», je zappais, et c’est finalement France 3 qui m’acheva, de larmes et de tendresses.

Edit Vous : MERCI !!! Comment faire sans vous ? Je suis immensément touchée.

coeur_des_coeurs

Edit Chérid’A : Triste. Retourné. Durant cette longue pause, on constate qu’on avait oublié à quel point ça fait mal un échec. On se sent être de retour en PMA. Vraiment. Je lui confie de belles pensées et promesses, lui de même.  Larmes séchées, regards devant. Puregon restant au frigo. J1 n’a qu’à se pointer pour voir ce qu’il va voir.

Love___by_CelticBeauty_by_love

Edit France 3 a décidé de « m’achever » ou Edit « Hors-Sujet » : je vous en parlerai le 2 Avril, Journée Internationale de l’Autisme. Narrer puis mettre au brouillon une autre page qui sera rendue publique sous peu, accoucher encore un peu.

(Ou comment vivre et vider (et donc sécher) les larmes d’un échec entre larmes de rires des vécus de mon enfance et larmes de colère face aux indifférences, aux rejets et aux peurs (quel qu’elle soient d’ailleurs)).

Publicités

Coincidences d’un mois de Mars (entre réflexions et actions) ! [+ Edit en images]

17 Mar

Coïncidences d’un mois de mars, ce sont des réflexions et actions avec en toile de fond une même trame, celle du mieux faire connaitre et reconnaitre, mieux informer pour mieux lutter contre les idées préconçues, parler pour briser les tabous et faire prendre conscience des souffrances liées.

  • des posages d’affiches « késako, colorées, réponses toutes faites, pré-jugés out… » Bampesque (et des discussions plus ou moins convaincantes avec le staff médical) pour la rencontre qui arrive !!!

bamp

  • des Écoutes canadiennes et une citation que je kiffe « la marque d’une vraie démocratie n’est pas le règne de la majorité, mais la protection des minorités » (Chimamanda Adichie). Et puis ce prix !
Amnesty International Allemagne a décerné le 7e prix des droits de l’homme à l’avocate camerounaise Alice Nkom pour son engagement en faveur des droits des lesbiennes, homosexuels et transgenres. La cérémonie de remise des prix a eu lieu mardi soir au théâtre Maxim Gorki de Berlin. « Alice Nkom s’engage avec force, sagesse et sens de l’humour pour ceux qui veulent aimer et vivre différemment » a déclaré Selmin Çalışkan, secrétaire générale d’Amnesty International Allemagne. Nkom explique dans son discours de remerciement : « Le prix d’Amnesty International me remplit de joie, de fierté et d’espoir. Je le partage non seulement avec les Camerounais, pour qui je m’engage, mais aussi avec tous ceux qui défendent les droits de l’homme dans le monde. »

Amnesty International Allemagne a décerné le 7e prix des droits de l’homme à l’avocate camerounaise Alice Nkom pour son engagement en faveur des droits des lesbiennes, homosexuels et transgenres. La cérémonie de remise des prix a eu lieu mardi soir au théâtre Maxim Gorki de Berlin. « Alice Nkom s’engage avec force, sagesse et sens de l’humour pour ceux qui veulent aimer et vivre différemment » a déclaré Selmin Çalışkan, secrétaire générale d’Amnesty International Allemagne. Nkom explique dans son discours de remerciement : « Le prix d’Amnesty International me remplit de joie, de fierté et d’espoir. Je le partage non seulement avec les Camerounais, pour qui je m’engage, mais aussi avec tous ceux qui défendent les droits de l’homme dans le monde. »

  • des Bouquins sur lesquels je me suis arrêté au travers des allées de la grande librairie de ma ville, petits achats pour faire patienter les DPO qui se vivront en solo jusqu’au verdict ultime (Chérid’A étant à Montagne City pour les 15 prochains jours).
Pour mieux comprendre et mieux déconstruire les idées reçues. Pour faire de ses fragilités, une force.

Pour mieux comprendre les stéréotypes, préjugés et discriminations, et pour ainsi mieux les déconstruire.
Pour faire de ses fragilités, une force.
Si tu souffres d’infertilité (ou d’autres maux), sûre que tu te retrouveras dans ce 4ème de couv’.

  • des Journées Internationales, le mois de mars est empli de journées qui me touchent, alors je t’en fait profiter !
    • Le 8 mars, la journée de la Femme (tu prendras bien un peu d’UN non ? c’est bien foutu en plus !).
    Le thème de cette année : « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous »

    Le thème 2014 : « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous »

    endométriose

    • Le 20 mars, la journée du Bonheur ! Happy a été promu par les UN à cette occasion ! Si si ! Véridique !
    • Le 21 mars (journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale) (tu reprendras bien un peu d’UN ou alors je te laisse découvrir un blog que j’adore où sur ce post la miss avait traité d’une campagne de com  similaire). J’avais aussi écrit ici quelques brides légères de ceux qui parfois nous barrent la route pour des raisons de couleur, les plus malins ne le font pas ouvertement, les plus stupides s’en fichent. J’en ai des tonnes des anecdotes. Oui, c’est triste. Mais oui, c’est vrai et il ne faut surtout pas le cacher ou dire « c’est pas grave ». Alors j’en parle. Et puis cette affiche je la kiffe (même si elle va dans les extrêmes, elle a le mérite de pointer du doigt certaines idées véhiculées, comme si c’est enfants jamais ne souhaiteraient évoluer vers d’autres sphères, comme si l’ascenseur était bloqué, non par choix, mais par dépit).
    Un avenir (encore trop souvent) tracé par la couleur de la peau. Campagne babies 2009. Publicis Conseil (Paris) & Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme)

    Un avenir (encore trop souvent) tracé par la couleur de la peau.
    Campagne babies 2009. Publicis Conseil (Paris) & Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme)

    • [Edit] Le 21 mars c’est aussi la Journée mondiale de la trisomie 21. Je ne pouvais pas ne pas diffuser ce message. Je ne pouvais pas, par respect pour mon frère dont l’handicap est autre, par respect pour toutes les personnes trisomiques avec qui j’ai travaillé et vécu durant des mois (et c’est AinSi !), par respect pour leur vie, par respect par un ami proche avec qui je partage le handicap d’un frère, par respect pour moi aussi, je ne pouvais pas ne pas relayer cette communication-information. Je regrette juste que le message soit adressé aux mères, alors qu’il devrait être adressé aux parents (avec ou sans s). Message aussi pour l’entourage, la famille, la société, le monde économique, les médecins (le mien du moins qui m’a dit de belles conneries que je n’ai pas laissé passé)… 

    Et puis, cette possibilité de lutter contre les préjugés, ça m’a aussi fait penser au message de cette maman pour ses filles : Enfants adoptés, une maman dénonce.

    • Et puis, et puis ! Le 21 mars dans Risjel international city c’est aussi la première rencontre conviviale de Bamp ! (regarde dans la bannière à droite !!! SOON !!!). Parler, se faire du bien, échanger, faire tomber les masques, faire connaitre et reconnaitre, protéger et faire avancer « les choses ». Un vaste programme auquel chaque jour le collectif Bamp s’emploie ! MERCI BAMP ! Merci pour Tout le travail qui est en train de se faire !
Les rencontres conviviales BAMP !!!

Les rencontres conviviales BAMP !!!

Autant d’évènements du mois de Mars qui me parlent !

Femme, Maladie, Discriminations, Infertilité, Handicap, Bonheur, Bamp… autant de mots-clés d’un mois de Mars qui a ma grande surprise sont quasi tous concentrés dans un film !

  • un film: Vendredi soir en zappant, sur l’une de mes chaines préférées j’ai bloqué. Je suis arrivée pile 2 minutes avant la 1 heure et 14ème minute de ce film qui m’a touché. Je suis arrivée pile poil pour entendre (et halluciner) sur ce passage émouvant où les deux jeunes femmes, qui ont quitté leurs hommes pour moult raisons, se baignent et se confient :

« Tu veux avoir des enfants ? « 

« Oui, 3 peut-être 4, j’ai intérêt à me dépêcher parce que 30 ans et célibataire… Et toi ? « 

« Moi je ne peux pas être mère. J’ai essayé pendant 5 ans. « 

« T’as vu un médecin ? « 

« Pas vraiment »

« Alors comment tu sais que ça vient de toi ? Ça vient peut-être de ton mari ? »

« [Rire] Pas dans mon pays, ça vient jamais de l’homme. Ma belle-mère [tuée dans le film] disait toujours ça » 

Alors, d’émerveillement en émerveillement, j’ai regardé jusqu’à la fin ce film qui m’a parlé. Tout ce qui me tient à cœur y est (ou presque, il manque le handicap est le tour est joué). Tout ce dont je viens de vous parler y est. Incroyable surprise, jolie coïncidence d’un mois de mars. Film touchant aux mots-clés suivant :

FemmeS

Infertilité

Cultures

Mixité

Migration

Discrimination

Danse

Musique

Sensualité

Road Movie

Force

Séduction

CombattanteS

Vendredi soir j’ai été conquise par « Just Like a Woman », et je tenais à vous le faire partager également.

Un mois de Mars riche en Émotions en Actions ! De la reprise des essais marathon-poney aux agendas remplis de journées hautes en couleurs, rencontres et connaissances ! Des dpo solo au possible solo caramel ! Des Espoirs, des ReconNaissances et des Rêves qui je l’espère deviendront réalités !

Synopsis : La vie morose de Marilyn à Chicago bascule le jour où elle est licenciée et découvre que son époux la trompe. Elle décide de passer une audition de danse orientale à Santa Fe. En chemin, elle croise Mona, une jeune immigrée qui cherche aussi à larguer les amarres. Un road movie émouvant de Rachid Bouchareb, avec Sienna Miller et la star du cinéma iranien Golshifteh Farahani. Rachid Bouchareb met en scène l’équipée de deux femmes en rupture. Sienna Miller campe une Marilyn avide d’indépendance. Meurtrie par l’échec de son mariage, elle veut croire à un autre avenir, avec la danse orientale, alors que Golshifteh Farahani incarne une immigrée de confession musulmane étouffée par le poids des traditions. Au fil de leur périple à bord d’une vieille Saab, les deux femmes, issues d’univers différents, vont se lier d’une profonde amitié. Le réalisateur dépeint avec justesse les préjugés auxquels elles se heurtent. Entre danse du ventre, Amérique profonde aux relents racistes et culture amérindienne, un road movie sensible dans les paysages désertiques du Nouveau-Mexique, doublé d’un vibrant plaidoyer pour l’émancipation des femmes et la tolérance.

Retour sur ces derniers jours

12 Mar

Hormis le retour des pikouzes du soir, des prises de sang bleuisantes et des échos matinales (ça m’a fait tout bizarre, j’avais oublié la douleur des pic pic et le stress du retard au boulot pour cause de monito),

Hormis les boutons sur la tronche, le retour des douleurs au bas-ventre et les seins tendus (ça m’a fait tout bizarre, j’avais oublié après cette longue pause),

Voila ce qui s’est « techniquement » passé :

Samedi : j8 – monito 1

  • 1 fofo à 10 mm à droite, 30 « on s’en fout » à droite, 25etquelques « on s’en fout » à gauche, et 1 fofo de 14 mm à gauche !!!
  • 1 endomètre à 6 mm !
  • oestradiol : 126
  • lh : 8,2

Verdict : On poursuit la stim’ au même dosage, et monito suivant 2 jours plus tard.

Lundi : j10 – monito 2

  • Le fofo de 14 est passé à 20 !!!
  • L’endomètre est à 8 !!!

Yes ! Ovulation certaine avant le 16 !!!!!!!!!!!!! Et donc poney possible !!!! Et donc Procréation Magnifiée Amoureusement possible !!!!! Et donc, oh c’est pas vrai ?, oh c’est pas vrai!, oh suis-je prête ?, oh je suis prête !, oh non mais si c’est vrai… Espoir de porter (de nouveau) la vie possible !!!

Ça sent bon l’ovitrelle ! J’en suis quasi certaine, alors GO ! Go, j’organise le raccourcissement de la distance, le marathon-poney, le « 59′ » (minutes).

A 9h du mat’, sur mon pc (au taf’… oui pô bien, mais y’avait urgence), ça respire le double cov’-réservation hotel-train ! Un tonight & tomorrow dans la contrée de l’un puis de l’autre. Ca sent le « week-end prolongé », « le 2 soirée en plus et non prévues ensemble », « l’abattage de kms en soirée (pour se retrouver) et tôt le matin » (pour être au boulot), « le ensemble le temps d’un rêve éveillé », et tout cela grâce à la PMA !

Avec ma méthode « bons plans dernières minutes », en moins de 2 heures et entre deux dicussions-projets-tafesques, tout est réservé et à des prix imbattables ! Voila voila, c’est jouable, c’est faisable !  Je suis une pro de l’organisation free-style dernier moment désormais ! (Gestion de marathon-poney-pma-à-distance en moins de 2 h, option romantisme et bons plans : t’en penses quoi ? je l’ajoute au cv ou pas ? )

La matinée tafesque reprend ensuite une fois le tout calé. Reste alors à attendre le coup de fil de la PMA qui confirmera (ou pas) que j’ai bien visé.

Gygy adorée, elle-même (car inquiète de notre faisabilité-distance-organisation-poney et voulant me refourguer l’utrocrado-le-retour (eh ouai… m’a pas manqué celui-là)), téléphonera dans l’aprem’ (en plein pendant une formation, tant pis, je sors et je réponds) : « on peut déclencher, ça va aller pour votre distance ? » « oui,  c’est organisé, ne vous en faites pas » « tant mieux, vous avez bien fait d’anticiper car la lh est à 10… vous êtes quasi en train d’ovuler, vous déclencher quand vous pouvez » « okay 😉 ❤ ❤ ❤ » !

Et oui, de retour à la maison après le boulot, après mon ovitrellisation, je checke les résultats du labo, et… :

  • oestradiol : 338
  • lh : 10 ?!?!?!  (lh à 10, rebelotte comme en novembre, je suis en effet quasi en train d’ovuler!)

Mes stim’ de 24 jours appartiendraient-elles au passé ? Indéniablement, comme m’avait dit Gygy PMA à la stim1#G2 de novembre qui avait abouti à une ovu à j8… Indéniablement « quelque chose à changer avec la grossesse ». Moi qui mettais en moyenne entre 14 et 22 jours de pikouzes pour avoir ce résutat, qui avais des ovulation entre j16 et 24, à j8/10 désormais j’ai des ovulations ! Incroyable !

Comme le disait aussi l’échographe, « votre ovaire gauche (celui aussi du kyste) réagit bien plus fort désormais (c’est celui qui ovule alors que le droit est en calme plat). Il est plus sensible à la stimulation, c’est peut-être certainement dû à votre grossesse ». Reste à savoir si la qualité est de mise, et si cela est meilleur signe, là, seul une fécondation et grossesse 2 nous le dira… Affaire à suivre et espérée !

Enfin voila… Voila donc comment ce début de semaine a débuté sur les chapeaux de roues ! (allez, siouplait, cette roue qui tourne dans le sens de la vie siouplait !) et a fait poursuivre notre « week-end »ensemble, incognito et sans aucun changement tafesque (et là, c’est un exploit) !

Magiquement et grâce aux deux ans d’expériences, malgré la fatigue des distances parcourues, les réveils très très matinaux et l’étrangeté de la situation, nous avons réussit à faire de cette contrainte médicalisée, un atout romantique, amoureux et emplies de franches rigolades. 

La PMA de stim’2bis#G2 nous a offert un doublet : celui de tenter de Procréer Médicalement et Amoureusement, et celui de se retrouver sur un imprévu romantique et surprenant le temps de deux soirées. Une fois n’est pas coutume, la PMA nous a offert une absence de distance plutôt que d’en créer !! J’espère que cela motivera le fusionage de nos gamètes ! La venue d’un petit caramel !

Tonight and tomorrow !

10 Mar

Un carton de ma (jeune et régionale) époque

Une chanson et un groupe que j’adore

Une chanson évidente pour tonight

Et pour tomorrow aussi

Écoute et tu comprendras 🙂

Et si l’explicite n’est pas, voici les indices !

Vendredi il était là !

Hier il est reparti.

Et ce soir… parce que le « avant le 16 » a fonctionné ! Il sera là !!!

Demain, tôt,… il repartira, et j’irai, tard, de nouveau, le rejoindre !

Avec nos 6000 km de distance à la naissance, c’est pas 200 bornes qui vont nous faire peur pour (tenter) de créer la vie !Peu importe si point de logement, on avise. Peu importe si point de train free, on avise. Peu importe si après-demain, il sera là-bas et que je serai ici.

On vit et on va (tenter de) créer la vie !

Clic clic clic

3 Mar

Le clic clic clic qui sonne dans tes oreilles, bien trop souvent.

Ce clic clic clic qui décompte les ui.

Après 3 mois et demi de silence (dixit pause kystesque forcée) et un ressenti de nada version essais depuis le mois de mai/juillet dernier, un clic clic clic a retenti hier soir sur mon ventre.

Prendre une nouvelle cartouche.

Chercher le stylo.

Désinfecter le tout.

Insérer la cartouche neuve.

Charger les ui.

Transpercer le bidon.

Cliquer.

Clic clic clic, claq. Finish.

J1 s’est invité samedi.

J2 de hier soir a été cliqué.

Je ne réalise pas vraiment et vais même jusqu’à me demander si je suis prête, mais il faut bien recommencer un jour (la politique de l’autruche m’allait bien en ce moment), alors voila. Ne réfléchissons pas trop. Clic.

Que s’est-il passé ?

A la suite de la journée épique de la semaine passée passée, le duphaston a été avalé, accélérant le cycle de pause post-absence-de-kyste. 

Le zieutage du  calendrier-distance a confirmé que nous pouvions tenter. S’y est ajouté l’impulsion d’un Chérid’A enjoué d’y retourner et une résistance Bounty au « retournons-y » timidement envolée.

Le calendrier-distance a démontré que si et seulement si j’ovule avant le 16 mars, c’est jouable. Ovulant sous traitement entre j8 et j24, la mise a été faite sur le « c’est jouable ».

Pour cela il fallait que mon j1 débarque au plus vite possible, d’où la prise de duphaston en version accélérée. Et ça a marché, puisque j1 a déboulé ce 1er mars !

Top chrono. Clic. J’ai 16 jours pour ovuler. 2 chances sur 3 pour que cela se réalise (selon mes auto-stat ovulatoire).

Ce j1 sera-t-il le dernier ? Peut-être que oui, peut-être que non. Nul ne sait. En tout cas, il est le premier du retour en mode actif pma.                                           Stim’2 bis#G2 est lancée. C’est cliqué.