Tag Archives: La Lueur

De tout et de rien…

9 Sep

Punaise, il s’en passe des choses… et le temps me manque pour vous raconter toutes les nouveautés.

Reconnexion de cerveau pma : (mollement) en cours (mais vient de se prendre un coup de pied aux fesses)

D’abord, ce matin, nounou off exceptionnellement, et donc reprise du maternage ce jour, j’ai zieuté les maternelles… Eh bien figures toi que c’était vachement bien ! Car ça parlait de la conservation de ses ovocytes. A revoir pour ceux et celles intéressés et qui l’ont loupé…

Et puis, du coup, ça a aussi parlé de « baisse drastique de la fertilité après 35 ans ». C’est débile, mais mon cerveau pmette étant en mode off depuis le Dday, j’occulte volontairement tout cela, éloigne cette idée de reprise de mes pensées, et puis… et puis ben non, ça ne sert à rien de faire l’autruche. Le temps a repris sa saveur d’avant, et file à nouveau désormais. Bref, 35 ans c’est demain. Je te laisse imaginer les « … » qui commencent à émerger (mais bon, concrètement, point de RDC pour le moment, et il n’y aura point de contraception, et point de centre PMA dans les parages immédiats).

Reconnexion de cerveau tafesque : check !

Ahhhhh !!!!!!! Ca y est !!!! J’ai repris le boulot !!!!! Tralili tralalère !!!!

Je suis heureuse !!!!!! A fond !!!! (d’ailleurs, mon boss m’a demandé d’être moins au taquet, de répondre et échanger moins vite aux mails, et d’y aller moins à fond, c’est fou non ?????).

Alors concrètement c’est chaud patate deux fois par semaine : levée 5h40 (tire-lait, toilette, go !), RER 6h40, TGV 7h46, Tram 8h50, arrivée boulot 9h05. Taf’ taf’ taf’…. Pause Tire-lait. Taf’ taf’ taf’… Départ boulot 18h40, Tram, TGV (pause tire-lait si j’en peux plus), RER, arrivée maison 21h30, opération tire-lait. 22h : Ouf ! Posée !!! Manger, bisous Lueur, dodo. (Tu imagines bien qu’avec ce rythme les migraines du week-end ont repris…).

Mais !!! Deux autres fois par semaine, c’est le pied !!! Travail à partir de la maison, avec vue sur le jardin, tout en faisant cuire un truc ou tourner une machine (gain de temps +++), et en allant déposer et chercher la princesse au bout de l’allée (si si, la nounou est juste à côté, et ô combien on a bien fait !!!).

Et, reste le 5ème jour, un jour off ! Puisque j’ai passé mon temps complet sur 4 jours, donc le vendredi c’est la journée Lueur rien qu’à moi !! (ou journée rien qu’à moi tout court, ce que je demanderai parfois à la nounou ;-)).

Bon, mine de rien, ce serait quand même cool que le taf’, la nounou, moi, le mari et le bébé soient géolocalisés dans la même région, mieux à 1h max de trajet ! (Bref, va falloir refaire le tour des popotes pour déposer des CV si le rythme n’est pas tenable…).

Et puis, en parlant de Lueur et de nounou… voilà où on en est.

Adaptation Lueur/Nounou/Bounty : quasi check !

La Lueur est une grande (pardon je veux dire GRANDE) pipelette, qui smile à tout le monde, qui est top cool… mais qui est coriace face au sommeil. Tu devines donc que La Lueur ne fait quasi pas de siestes chez la nounou (2 x 30 minutes, éventuellement 3 fois). Et qu’ainsi en allant la chercher le soir à 18h30, il ne nous reste que top chrono 1 heure pour la débarbouiller, lui donner à manger, la câliner, etc… et dodo à poings fermés à 19h30-20h gros max. Elle est heureuse… mais épuisée.

Du coup, la miss dort 10 heures d’affilée (avec juste une tétée) (qu’elle gloutonne ;-)), et se réveille ainsi vers 5h30 du mat’ en chouinant un « Mamannnn », puis en gazouillant à fond des « MaMaMaMaman », des « BabaBabaBa » et désormais des « PapaPapaPa » (si si, « Papa » a été dit ce week-end tout en regardant Chérid’A !) dans son lit ou le notre. Elle se rendort ensuite pour 1 heure vers 6h30, au pire 7h. Et dort ainsi 11h par nuit.

Donc avec la nounou, ça roule ! Elle ne pleure pas en la voyant, joue bien avec elle, papote à fond, fait sa flemmarde sur le tapis (comme d’hab’ quoi) et ne daigne pas se retourner (sauf si l’envie lui prend), et pleure juste de fatigue (plutôt que de laisser aller au dodo, arf…).

C’est donc un quasi check ! En espérant que les siestes nounou s’allongent comme celles réalisées à la maison.

D’ailleurs, en parlant de maison, j’avais parlé d’un déménagement… alors où en sommes-nous ? Là tu vas rire, mais rire !!

Déménagement : check, puis pas check, puis en cours

On pourrait dire « la fille qui déménageait, puis ne déménageait plus, mais déménagera à nouveau vraiment bientôt ».

Il s’est passé un truc con, mais con… Avant que cela nous tombe dessus, jamais je n’y aurai pensé.

Alors voila.

Début août, on visite à fond, on retient un appart’ top, on monte le dossier (lolilol les derniers salaires lorsqu’on est en congé parental et que y’a des agences qui comprennent quedal)… et bingo, on l’a ! On a l’appart choisi ! Plus qu’à signer !

On contacte donc nos proprios actuels. Répondeur direct. Un message. Deux messages. Trois messages. Bon… On envoi le courrier en accusé-réception. Une semaine, pas de news. Deux semaines, pas de news. Punaise, trois semaines, pas de news boreal !!!! Le courrier nous revient.

Boreal… ! Bon, ben là on est mal… L’appart nous passe sous le nez, car on ne peut pas signer sans avoir désisté notre location actuelle : imagine qu’on se retrouve avec deux appart’ à payer, gros lol… imagine que les proprios soient partis plus longtemps que l’été, gros lol. Bref, l’appart n’est pas signé. On ne peut pas déménager. Arrrrrffffffffffffffffffff.

Fin de la quatrième semaine. Appel du proprio (enfin !!!!) qui nous dit avoir déjà mis l’annonce en ligne et que des visites sont prévues… Mais non de non ! Mais pourquoi il ne nous a pas tel avant d’enclencher les démarches ! Car désormais, nous on n’a pas pu prendre l’autre appart’ boreal. Bref, organisation : 0. Tension : +1.

Au final. On reste ici. On ne déménage plus. Ou plutôt on ne déménage plus de suite… car durant ces quatre semaines… une opportunité pour Chérid’A s’est peut-être enclenchée dans une autre région !!!

Donc on croise à fond les doigts pour qu’à la fin de l’année, on (re re) déménage, et qu’on (re re) change de région !!!!!

(Tu vas voir, en grands abonnés des distances, je vais réussir à enfin décrocher un job ici quand lui partira pour un nouveau job là bas, mais cette fois-ci, Lueur oblige, on tranchera !)

Yep, c’est tout ou rien, et dans le boreal, comme d’hab’ quoi J.

Bref, Bounty a percuté que la reprise de la PMA ne pourra pas s’éterniser, qu’elle est une piètre mère au foyer (admiration à celles qui font ce choix et à celles qui sont dans le non choix d’être mère au foyer), que sa princesse sait s’adapter même si c’est une insomniaque diurne, et que les déménagements qui capotent c’est tordu, mais que parfois c’est utile (comme un signe lol), et que la distance Chérid’A-Bounty-Lueur il n’y aura plus, et qu’ainsi il faudra parfois faire des choix tafesques, voire de carrière, ou pas…

Publicités

Le dernier lundi…

24 Août

Finalement, alors que je ne cesse de dire que j’ai hâte de reprendre le boulot, faire fonctionner mes neurones autrement qu’avec des astuces puer’, voir d’autres adultes et échanger sur des trucs compliqués, papoter d’autres choses que de ma journée de maman… ben mince alors, y’a comme un petit air de « snif » qui se profile depuis ce matin… Ce dernier matin tout simple, cette dernière journée à deux, rien que toutes les deux… !

Bref, rien de transcendant. Un truc hyper banal. Un dernier jour, c’est quand même quelquechose de spécial !

A partir de demain la nounou va entrer dans nos vies. Ma fille ne sera plus qu’avec moi en journée. Et j’aurai (enfin !!!) du temps libre !

Demain, on commence l’adaptation. Et on espère fort que ca va rouler comme sur des roulettes, car la semaine prochaine toute cette jolie aparté sera terminée. Retour au taf’ !

Niveau rythme, le changement sera radical lors des prochains lundis…

Bébé se lèvera et se couchera avec son papa, alors que moi je serai entre Genop’ et FritesVille à avaler les kms sur les rails.

Plus de tétée matinale. Plus de tétée de dodo. Ce ne sera que deux jours par semaine (et heureusement !), mais il faut que ça passe…

Alors on s’est rôdé. C’était il y a deux semaines. Je me suis absentée un peu plus de 24h, la laissant s’endormir avec son père et se réveiller avec lui. Moi respirant un air d’avant La Lueur ! Air différent, bien plus savoureux, car ce petit break est des milliers de fois plus apprécié étant donné qu’aujourd’hui nous avons la chance qu’elle soit là.

Au final, La Lueur a pris son bib’, fais ses siestes et mangé sa purée (diversification amorcée depuis 15 jours !). Son rythme fonctionne comme sur du papier à musique lorsqu’il n’y a pas de bug. Merci Pantley ! Merci La Lueur !

A mon retour, mouai mouai mouai… le constat fut que je ne suis pas équipée d’un modèle « c’est la fête, ma maman est là !!!! », mais l’essentiel est ailleurs : tout le monde va bien ! et point de pleurs !!

Donc voila, en ce dernier lundi à deux, je savoure ma princesse, ne cesse de la croquer des yeux, vais lui préparer les meilleures purées du monde (bon, c’est pas des purées compliquées, faut pas dec’ non plus), et pense doucement à cette séparation qui s’amorcera dès demain avec un brin de nostalgie et beaucoup de hâte de retrouver mes collègues et mon taf’ (lol, ça va pas durer, je le sais…)!

En vrac.

10 Août

Après avoir passé 3 semaines à user de tous les recours, réussi à trouver une astuce off de off pour l’attestation d’accueil, et bien c’est finalement l’Ambassade de France au pays qui aura sonné le glas. Voila, c’est finito. Point de visa car une date de rendez-vous donnée de plus d’un mois ultérieure à la date des congés possibles, des indications sur l’attestation et des billets d’avion. Ah ah ah… mais qu’ils sont drôles !! Vu comme ça, avec ces conditions, forcément c’est impossible d’avoir un visa et de voyager…

Bref, on en aura cxhrrrrrrrgggrrrr du début à la fin et on aura tout tenté (vraiment tout je t’assure…).

En conséquence, d’une on change de ville (oui oui, on redéménage… !) et on a déjà checké la Mairie là-bas (plus simple niveau délais et conditions pour l’attestation, restera donc le plus drôle… l’Ambassade, mais ça, ça se joue au pays), de deux on fait venir (enfin on tente à nouveau…) les parents à leurs prochains congés (surement Noël, ou avant mais pour moins de temps et si cela est possible (ce qui risque d’être compliqué)), et de trois on n’a donc passé nos congés à GenopVille (pour rien) et Chérid’A est vénère… (Et quand on est vénère, fatigué avec une Lueur, et coincé à Genop’Ville, tout en étant H24 la tête entre ici et à-bas, au phone, au skype… je te raconte pas la bonne ambiance…).

Voila donc pour la fin de l’histoire… Quel accueil formidable des étrangers ! Qui plus est des familles des étrangers résidants en France ! Magnifaïque !!!

Re bref.

Dans ce mini marasme, comme tu as lu, la décision de changer de ville a été faite. On a de la chance, on peut le faire. Et je suis bien triste pour ceux qui n’ont pas cette possibilité qui s’offre à eux. Les visites se sont succédées. Entre achat ou location, revente ou pas de notre premier chez nous à FritesVille, et sillonnage du département afin de trouver une ville digne de ce nom, le choix s’est finalement porté non loin de où nous sommes, toujours en loc’, en attendant que je trouve du taf’ à Paris (d’ailleurs postuler avec une Lueur dans les pattes c’est plus hard core que ce que je ne m’étais imaginé…).

Ces 15 derniers jours on a aussi tenté « Pantley » et la méthode d’un dodo sans pleurs et paisible. Et je suis conquise !!!!! Hormis les réveils dus aux maux de ventre (toujours à près de 5 mois, ça commence à faire long, La Lueur va filer chez l’ostéopathe car la médecine conventionnelle n’a plus rien à offrir), la mini miss a récupéré un rythme parfait (du moins pour moi) !!!

Pour rappel, les tétées et les dodos se sont déconnectés il y a 3 sem’/1 mois, et c’était la grosse galère pour elle pour trouver un nouveau moyen de s’endormir. Désormais, avec tous vos précieux conseils, et le bouquin, la Lueur nous fait 3 siestes à heures quasi-fixe (30’, puis 1h30-2h, puis 30’), des nuits de bébé trop chouettes (avec juste 1 ou 2 réveils-tétées-soif-ou-faim-rendormissement) qui durent 11 heures (12h auj’ !), et plus que 4 tétées jour et 1 ou 2 la nuit !!! Le changement a été fulgurant !!! Et sans pleurs !!! La prochaine étape est de la sevrer de la tétée nocturne. Et d’espérer que son ventre ne la dérange enfin plus…

Autrement, ca y est, la purée de carottes est le grand kiffe de ma fille depuis 2 jours !!! Et depuis désormais 4 jours, elle dit d’un bloc « Maman » !!! ❤ ❤ ❤ !!!

(Bon, par contre le « Maman » quand elle se réveille en pleurs avec un (des) gros « prout » (so glam ma fille…) qui lui a fait mal au ventre, c’est déchirant comme plainte…).

Bref. La Lueur n’en finit pas de changer ! C’est hallucinant !!!!

Et de 4 !

11 Juil

Voila donc 4 mois que La Lueur a débarqué dans nos vies ! Que de chamboulements, que de rires, que de sourires, que de parties de plaisir !

Notre ange (ou tornade, ça dépend des heures) a fait chavirer nos cœurs… et même les soirs plus difficiles (trop curieuse ? trop insomniaque ? trop bien les tétées ? ou juste encore trop petite pour s’endormir paisiblement seule ?), elle se fait tout pardonner comme on dit. Il suffit de la regarder, et bim, les larmes d’émotions coulent encore bien souvent…

De mon côté, même si je ne me sens toujours pas maman, mais bel et bien sa maman en revanche, ça va plutôt bien. L’allaitement roule toujours (le plus dur serait-il bel et bien derrière ?), j’ai repris contact avec mon taf’ et y ai passé deux jours (l’occasion aussi de tester le bib, et le fait qu’elle soit gardée), je poursuis à la vitesse d’une tortue ma rééduc’, me suis remise aux affaires (aka postuler), ai trouvé sa nounou (j’adore le Ramadan !!! du coup, étant une voisine, elle nous file quelques mets délicatement préparés et épicés à souhait !), et je commence à me préparer mentalement pour la rentrée…

Mais d’ici là, pleins de choses encore ! A savoir la possible venue (ultra conditionnée « lol ») de ma filleule et des grands-parents paternels de La Lueur, des vacances on-ne-sait-encore-où à 3 !, de la « ressourcerie » chtimi (on doit être parmi les seuls à monter haut haut plutôt que descendre bas bas lors de ce long week end), et même un rendez-vous où-qu’elle-se-cache-la-PMA-du-coin !

Mis à part tout cela, La Lueur va bien, gazouille, maitrise le « Ma » suivi de « Mouan », ne voit pas trop l’intérêt de faire du ventre-dos mais s’y essaye de temps à autre, adore se reluquer dans le miroir, fait toujours aussi poids plume pour sa grande taille (verdict pesée/taille la semaine prochaine), fait ses dents (bon, parait que ça peut durer durer durer…), est toujours aussi tonique, et n’aime définitivement pas les siestes.

Quant à nous, notre nouvelle région reste encore une inconnue à nos yeux (finalement on s’est peu baladé depuis le déménagement), les grandes villes bien urbaines nous manquent, les « vraies » boulangeries aussi (si si, t’as bien lu), les amis aussi… MAIS on est ensemble !!!!!!

Alors voila, il y a pile 1 an, notre princesse nous faisait des sacrés frayeurs, mais aujourd’hui elle est bien là notre Lueur !

Je ne cesse de vous lire, ceux et celles des différents côtés de la PMA, et espère tellement pour les parcours si compliqués de ceux et celles en attente. Il en faut du courage, de l’envie de vivre, de l’Amour, du désir d’enfant pour passer par la PMA et sa terrible incertitude. Alors sans cesse, je vous suis, vous encourage secrètement ou discrètement, mais jamais je ne lâcherai ce soutien, car toutes ces épreuves valent bien une Lueur…

Non mais je rêve ?!?!!!

12 Juin

Quel joli cadeau pour ce jour qui est les 3 mois de notre Lueur !

On ne pouvait pas rêver mieux ! Magnifaique !!!!

On vient d’apprendre (tout comme toi aussi j’imagine), qu’à priori elle risque d’être placée en centre de rétention si elle voyage à l’avenir au pays pour rendre visite à sa famille !

Ben oui, alors qu’une fillette de 6 ans (là on outrepasse la convention internationale des Droits de l’Enfant pour info, puisqu’en zone d’attente des mineurs isolés peuvent être détenus) rejoignait sa maman ici, ma chère PAF (police aux frontières) a estimé que la petite ne ressemblait pas à la photo du passeport et que ses papiers étaient faux. (Bizarrement moi aussi je n’avais pas la même tête sur mon passeport, mais on ne m’a jamais suspecté)

Faut-il préciser que la fillette est française (en aparté, on ne peut pas être franco-camerounais officiellement, le Cameroun ne reconnaissant pas la double nationalité), que ses parents sont français et nés en France… Ah pardon, on me glisse dans l’oreillette « qu’elle est française mais noire, oups pardon d’origine camerounaise ». Appelons un chat un chat, cessons l’hypocrisie qui caractérise tout cela. (ps 1 : il faut  combien de générations « d’origine » pour arrêter de parler d’origines, et bel et bien de nationalité ? ps 2 : un chouette article de Mme Gaou sur ces « terminologies » en se basant sur ses expériences en France et au Canada) ».

Et puis, tu sais quoi, en plus, c’est la deuxième fois en à peine quelques semaines que ça arrive ! Trop forte la PAF !! Pardon l’Etat ! (et puis, en réalité, c’est pas nouveau… car c’est sans parler des mineurs enfermés en outre mer… parce que là, c’est tellement inimaginable ce qui se passe).

Boudiou… Mais sérieux c’est ultra grave ! Tu te rends compte ? Ta fille ultra mineure voyage chez l’autre partie de sa famille, et zou à son retour elle est foutue en cellule !

Respirer… Zen…

A l’heure où je suis en train de faire le passeport de ma fille, qui forcement n’aura pas la même tête dans 1,2,3,4,5 ans…, j’apprends donc qu’elle risque d’être détenue parce qu’on ne croira ainsi pas qu’elle est française ???!!! Ah pardon on me souffle dans l’oreillette « qu’elle est métisse, donc c’est moins problématique, çà se voit qu’elle a une part blanche (oups, pardon on ne dit pas blanche, on dit française sans préciser les origines) »… Re appelons un chat un chat.

Sache aussi, que dans notre cas (enfant français et né en France d’un couple franco étranger, ce qui n’est pas le cas de cette fillette française issue d’un couple français et nés en France, donc du coup nous on est « pire »), on pourrait faire faire un certificat de nationalité française à la Lueur (yes, j’ai découvert ce truc il y a quelques années, quand notre entourage et nous même parlions bébés). Nombre de proches ayant des enfants métisses l’ont fait. Chérid’A en voit l’utilité (quoique quand il va savoir l’affaire, je pense qu’il n’y croira plus en cette certification), moi pas, ou plutôt plus. Après tout, à quoi bon ? Ce n’est pas la nationalité qui gêne, c’est la couleur, soyons clairs (oh le jeu de mot de marde lol !).

Et puis, ce certificat serait caduque si la politique change en la matière (coucou les droites qui aiment les extrêmes et celles qui jouent avec 🙂 ). Si par exemple on suit les Pays-Bas demain, ma princesse sera officiellement considérée comme française allochtone, alors que moi je suis française autochtone, et que l’homme est étranger tout court (mais s’il était français allochtone, idem, La Lueur serait allochtone bien que française, née, vivant et résidant en France, et de mère autochtone). Ainsi, la Lueur, allochtone, ne serait alors pas l’égale (mince c’est pas un des sigles de ma nation ?!!) de la fille d’amis autochtone car tous deux français autochtones depuis plus d’une génération (ou comment foutre le boreal dans une société où on est censé vivre, travailler, étudier… ensemble). Alors bien sûr, nous n’en sommes pas là en France, mais franchement y’a des jours où je pense qu’on n’en est pas si loin…

(Et pour l’anecdote finale sache que la SF de ma réeduc n’a rien trouvé de mieux que de me dire « c’est bien, elle a la peau claire » ???? WTF ???? En quoi c’est bien ??? Ca sous-entend quoi au juste ??? Que plus noir, c’est pas beau, pas cool, galère ? Non mais je rêve ! Ce genre de remarques, c’est donc parti ! Et ca a commencé à ses 2 mois et demi, so lol !).

Bref, suite à ces « faits divers gravissimes » (punaise quoi, une gamine de 6 ans, et une autre de 3 ans, enfermées seules sans leurs parents durant 5 et 4 jours !), je suis dépitée, remontée, fatiguée de ces politiques qui ne disent pas leur nom, et en colère. Déjà que mon neveu de 6 ans avait été interrogé, seul, pour venir nous rendre visite il y a 2 ans. Que je doute que ma nièce, dont je suis la marraine, et que je n’ai pas vue depuis 2010, puisse avoir le visa pour venir passer l’été cette année. Alors là c’est le pompon !! Et puis, je ne comprends toujours pas ce qui amène à traiter, suspecter, conditionner les gens en fonction de leur origines et couleurs de peau boreal ?! Je dois être bête sûrement…