A côté de la joie…

19 Mai

A côté de la joie, il y aura cet éternel pourquoi ?

J’ai bien conscience qu’écrire cela alors que notre puce est bien vivante et bien portante peut paraitre complètement déplacé. Et pourtant, ce serait tout aussi grave de nier les sentiments mêlés entre bonheur et tristesse qui m’anime en cette période de l’année. On n’oublie pas. Jamais.

Deux ans.

Il y a deux ans je portais nos jumeaux. Mon premier test virait positif le 6 mai, des jujus à notre plus grande joie apparaissaient à la première écho, un micro saignement nous alerta et nous découvrîmes la fin d’un de mes petits dans la nuit du 4 juin, la déclaration de grossesse était obtenue quelques semaines plus tard pour le second qui se portait à merveille, mais quelques jours plus tard à peine, à 12 sa+3, l’écho nous montrait notre bébé inerte alors que rien ne présageait d’une telle douleur. Son coeur s’était arrêté 3-4 jours avant.  C’était le 1er juillet 2013. En 4 semaines nous avions perdu coup sur coup nos deux espoirs. Et ma vie semblait s’arrêter.

On me parla de fausse couche. Hors sans sang ni douleur ni signe, et quand bien même, comment parler de fausse couche ?  Et puis deux fausses couches alors, et non pas une ? Et puis ce terme, franchement, en quoi elle était fausse ma couche ? Elle était bien réelle cette grossesse, ce n’était pas un rêve. On avait bien vu les deux petits cœurs battre. On avait bien vu nos bébés vivants à plusieurs reprises. On avait bien vu le nez, la bouche, les mains, les jambes… du dernier des petits battants. On avait bien eu les grâces de notre gygy adorée en lui disant « adios » avec en main le sésame de la déclaration. On avait même osé, la veille de l’écho, aller se balader en repérage dans les antres du monde des bébés. Et puis, en une fraction de seconde, tout s’est effondré.

Ca a été terrible. Pour moi, pour lui, pour nous.

On a perdu des amis à ce moment là. Gagner d’autres aussi. On a eu besoin de fuir. On a fuit.

Mes deux amours m’ont donné de l’espoir, de la joie, et une si grande douleur. Ils m’ont aussi donné un nom à vie. C’est alors enceinte de La Lueur une bonne année plus tard que mon beau-frère m’appela à nouveau ainsi : Mâgne. La mère des jumeaux. Car toujours, à jamais, nos premiers enfants ce sont eux deux. Ils sont là haut, à veiller sur nous et leur petite soeur. Ils nous ont permis de batailler sur d’autres fronts durant une grosse année de plus. Alors le soir, en regardant les étoiles, je pense à eux. J’espère qu’ils vont bien là où ils sont. Qu’ils sont dans le paradis des bébés, là où tous les anges se retrouvent, prennent soin d’eux les uns des autres, et savent qu’un jour nous seront tous réunis.

Ca peut faire croyance, et oh que oui. Croyance athée, catholique, musulmane, juive, ou tout ce que tu veux. Croyance tout court qui permet de tenir. Et moi, ça m’a permis de tenir, de reprendre la bataille des aiguilles, de le faire aussi pour eux, pour notre famille qui en somme à commencer par la mort avant de commencer par la vie.

Je n’ai aucune idée de comment font pour survire celles qui vivent à plusieurs reprises ces épreuves, et pour qui le parcours s’éternisent. Mécaniquement, on avance j’imagine, car il le faut. Et on avance tant qu’on le peut. Pour elles, pour eux, pour ces couples en souffrance, j’espère si fort que leurs efforts et la violence de ces épreuves leur donneront au bout un immense bonheur.

Alors même si à côté de la Joie il y a en ces mois printaniers une part d’ombre et de tristesse, je suis infiniment reconnaissante à nos deux anges. Jamais je ne les oublierai. Et comme mon conjoint disait à notre fille, u jour, on te parlera de tes frères et soeurs, des petits jumeaux envolés.

Publicités

55 Réponses to “A côté de la joie…”

  1. margoublog 19 mai 2015 à 10:02 #

    Très émouvant ton article. Ta petite fille avec toute la joie et l’amour qu’elle vous apporte, ne pourra effacer la courte vie de tes jumeaux et le lot de promesses qu’ils vous ont apporté. Je crois comme toi qu’ils veillent sur votre belle famille… Bises

  2. La reine de la PMA 19 mai 2015 à 10:17 #

    C’est marrant que tu postes cet article aujourd’hui, hier lors de mon premier cours de prépa à l’accouchement, j’ai raconté notre parcours à la sage femme et je n’ai pu retenir mes larmes à l’évocation de ma fausse couche, et encore elle était bien plus précoce que la tienne.
    Comme tu le dis si bien je ne sais pas comment font celles qui vivent cette épreuve plusieurs fois pour se relever et l’arrivée de la Lueur n’effacera en rien vos jumeaux.
    Embrasse quand même la Lueur pour moi 😉

    • Bounty Caramel 19 mai 2015 à 10:45 #

      Oh ben ça m’est venu il y a une heure, des larmes d’un seul coup et ce besoin d’écrire… Voila voila. De ton côté, c’est fou que justement hier était tout aussi similaire. Cela devient de plus en plus concret de ton côté, et le petit de ta fc a besoin de trouver sa place j’imagine. Bref, rude épreuve qui je n’ose imaginer ce qu’elle est bien plus tardivement, à répétition… 😉 j’embrasse La Lueur ! Des bises

  3. Mademoisellekattend 19 mai 2015 à 10:21 #

    Ca me parle beaucoup. Apres mon accouchement une copine me dit : alors ta FC n est plus aussi douloureuse depuis que le koala est né. Oui et non. Ce n est pas vraiment Ca . J ai accepté la perte du premier parce qu il faut bien avancer, certes mais ça restera toujours en moi. Je pense encore à cette potentialité de vie surtout que j ai 3 amies qui ont accouché à ma DPA potentiel et parfois en regardant leurs enfants j ai une pensée pour lui. Ca fera parti de notre histoire de vie, de couple. C est comme ça.
    Ton article est vraiment très émouvant. Oui vos deux petits anges seront toujours vos premiers et je trouve ça très beau de les imaginer veiller sur vous, sur leur petite sœur. Plein de bisous ma jolie.

    • Bounty Caramel 19 mai 2015 à 10:43 #

      C’est exactement cela… Et je comprends fort bien la DPA similaire, j’avais la même que Cé, en revanche je l’ai bien vécu car on avait été très (et on l’est toujours) solidaire durant cette grossesse, et la pma. Compliqué tout cela… Des énormes bises

  4. MonPtitSeb 19 mai 2015 à 10:28 #

    Ton post m’a fait monter les larmes. Dans un mois il y aura un an que ma moitié est tombée enceinte naturellement, que notre miracle s’est produit. Et nous aussi ce beau rêve s’est transformé en cauchemar. Il n’y a pas un jour où je ne pense pas à notre ange. Et nous n’avons pas eu la force de lancer FIV 2… Surtout que ma famille s’est alliée à ma soeur pour nous tourner le dos. Nous essayons encore naturellement et je me dis que nous perdons peut être notre temps. Parfois je me suis aussi que je n’ai plus la force pour ce combat, surtout quand je vois notre grande maison vide. J’ai même le sentiment de ne pas avoir envie de la finir pour ne pas y habiter sans enfants. Je t’embrasse

    • Bounty Caramel 19 mai 2015 à 10:49 #

      Oh… Qu’elle résonance alors… C’est dur de si remettre. De notre côté nous avions repris les stim’ simple (nos jumeaux étaient le fruit d’une iac annulée, mais passée en stim’ simple), car ça avait marché comme cela… Et finalement c’est une iac qui nous a donné La Lueur. Et même si ce protocole et ultra soft, le fait de passer techniquement au delà de ce qui avait marché a été dur, angoissant. Il aura fallu 1 an pour que nous repassions en iac. J’imagine bien qu’il y a sans doute un peu de cela dans ce souhait de miracle à nouveau. Car avancer, repartir dans un traitement alors que ça a marché différemment et de façon plus soft, c’est aussi potentiellement se prendre une méga claque… mais aussi, et ne l’oublie pas, se donner plus de chances. J’espère fort que cette maison ne restera pas ainsi, et que vous allez retrouver de la force pour avancer de nouveau. Des énormes bises

  5. Miss Smile 19 mai 2015 à 10:57 #

    je pense fort à toi, ton amoureux et à vos deux anges. Mille bisous à la Lueur.

  6. Titine7831 19 mai 2015 à 11:14 #

    Quelle courage vous avez eu… j’ai toujours beaucoup de mal à accepter ma grossesse, une peur continue de tout perdre… (j’ai eu une FC à 5SG donc super « tôt »)
    Je suis épatée par ta force morale. Mais comment as-tu fait? Comment as-tu pu gérer la grossesse de La Lueur après une telle perte?
    Je suis admirative, vraiment.
    Bisous à tous les 3

    • Bounty Caramel 28 mai 2015 à 11:23 #

      Merci ❤
      Je pense que chacune d'entre nous qui subit une perte a besoin de passer ce stade pour enfin se sentir un peu plus à l'aise et respirer un peu mieux. Pour nous l'écho des 12 sa de La Lueur a été soulageante (et ouf les saignements s'estompaient), et dérangeante aussi (ca a forcément rappeler notre bébé inerte). Pour d'autres, il faut attendre bien plus tard dans la grossesse pour respirer, voire bien plus. C'est terrible… Et même si on sait que c'est la faute à pas de chance, et que chaque grossesse est différente, mine de rien ce n'est pas simple. Bon courage à toi, et belle grossesse !!
      Des bisous !

  7. MadamePatience 19 mai 2015 à 11:35 #

    Tu l’as si bien défini « notre famille a commencé par la mort avant de commencer par la vie », et cela tu ne peux l’effacer malgré la Lueur et peut être, les autres Lueurs à venir. Ils font partis de votre histoire, de votre famille et il est bien normal de leurs offrir quelques unes de tes pensées… je partage ta douleur à leurs égards que je connais trop bien malheureusement et suis également persuadé qu’ils veillent sur vous 3 comme des anges gardiens 🙂 gros bisous

    • Bounty Caramel 28 mai 2015 à 12:45 #

      Oui, c’est bel et bien cela. Merci ❤
      Des bises de réconfort également

  8. Miss infertility 19 mai 2015 à 11:46 #

    <3. Tu m'as mis les larmes aux yeux. Je n'ai pas vécu de fausse couche, je ne sais pas à quel point c'est douloureux. Grâce à vos témoignages, j'arrive mieux à comprendre. Une de mes meilleures amies en a faite une pour son petit deuzième et je lui en ai bcp parlé du coup pour qu'elle n'hésite pas à se confier. Mais ça a l'air de ne pas trop l'affecter. Tu crois que c'est différent quand ça arrive alors qu'on est déjà maman? Bisous bisous

    • Bounty Caramel 28 mai 2015 à 12:51 #

      Merci ❤
      Je me trompe peut-être, et je ne sais pas ce qu'il en est pour ton amie, mais j'ai le sentiment que outre la fc, c'est la difficulté à réussir à obtenir une grossesse, et surtout l'incertitude totale quant au fait qu'un autre miracle peut à nouveau se produire à nouveau. La pma est là, et on a conscience que cette grossesse perdue était peut etre la seule, l'unique. Cet enfant tant désiré… parti. C'est je pense cela qui ajoute de la dureté à cette épreuve. Car oui, des amies à moi, n'ayant pas de soucis pma, n'ont pas ressenti et vécu à ce point la perte d'un enfant. Du coup, je ne pense pas que cela soit différent si on a d'ores et déjà un enfant, mais assurément si on est dans l'obscurité la plus totale quant au fait de réussir à en avoir un, ou un autre. Tout début de grossesse est ultra investi en pma, même si on se protège… Des énormes bises

  9. Boule de Mousse 19 mai 2015 à 11:48 #

    Je pense souvent à toi en regardant mes petits et maintenant qu’ils sont là je me demande comment tu as fait pour te relever. Bien sûr que tu as ta Lueur mais on oublie pas pour autant. Je t’embrasse fort

    • Bounty Caramel 19 mai 2015 à 11:51 #

      Merci. Je pense souvent à ILGC et d’autres pour qui ce fut si tard… juste l’horreur… et dans cette horreur, il y a une infinie reconnaissance aussi. Des enormes bises

  10. Framboise 19 mai 2015 à 11:50 #

    Oh zut de zut mon comm’ n’est pas passé !!!
    Bon alors je disais: vos deux petits anges sont vos deux premiers enfants, et je suis sûre que quelque part ils veillent sur vous tous.
    Il est très remuant ton post; même si une telle perte m’a été épargnée (GEU et 2 fc trop précoces pour voir un début de vie à l’écho) je ne peux que comprendre ce sentiment.
    Et il y a certainement aussi cette ambivalence : sans le douloureux départ de tes anges, la Lueur ne serait pas…difficile à intégrer…
    tendres pensées à vous 5

    • Bounty Caramel 10 juin 2015 à 11:44 #

      ❤ Merci…
      Je le ressens ainsi en effet, ce sont nos deux premiers…
      Tu peux tout a fait comprendre, par 3 fois (c'est trop dur…) l'espoir vous a quitté, les projets avec… c'est difficile, et ça reste en nous même si désormais nous sommes unis avec nos enfants qui ont les pieds sur Terre 😉
      Grosse ambivalence, oh oui…
      Des bisous et des énormes pensées

  11. kiftsgate 19 mai 2015 à 12:18 #

    c’est vrais que je suis en fin de grossesse et je pleure facilement mais ce billet m’a carrement emu. on oubli pas nos petits anges.. gros bisous

    • Bounty Caramel 10 juin 2015 à 13:04 #

      Oh que non, on oublie pas… Belle fin de grossesse ma douce !

  12. Zapette 19 mai 2015 à 12:24 #

    On oublie pas, c’est sûr.

  13. julys974 19 mai 2015 à 12:27 #

    Ma GEU est arrivée en tout début de grossesse et je l’ai vécu sans la vivre, un peu en mode automatique. Je me souviens juste de cette immense douleur. Pas physique, mais morale. Je n’ai pas eu le temps de me considérer enceinte et je n’ai jamais eu conscience de porter la vie. Pourtant, quelle tragique désillusion quand on a évoqué le mot « methotrexate » !! Mes espoirs ont volé en éclats. Alors, parfois, je me dis que si ça s’était reproduit ou si c’était arrivé plus tardivement, j’aurais vraiment eu du mal à encaisser… Bien sûr qu’on finit le plus souvent par se relever de telles épreuves (a-t-on le choix?), mais on est forcément marqué au fer rouge. Et parfois, on met plus de temps que d’autres à se relever…
    Pensées pour tes anges et pour tous ceux qui ont donné tant d’espoir en si peu de temps. Gros bisous.

    • Bounty Caramel 10 juin 2015 à 13:27 #

      Merci Julys ❤
      A-t-on le choix… Bien entendu que non… On fait avec, on se (ré)adapte, on n'a d'autres choix que de surmonter les épreuves…
      Toute poussière de vie qui part est un deuil d'espoir… Et avec ce que tu vis, même si vous n'avez d'autres choix que d'aller de l'avant, tout de même, vous en soulevez des montagnes…
      Je t'embrasse fort

  14. princessepi👸 19 mai 2015 à 13:10 #

    Ton post est très émouvant. Une pensée pour toi, et tes petits anges. Bien sûr qu’on n’oublie pas, on vit juste « avec ». Des bisous

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:21 #

      Merci, c’est cela… on vite « avec ». Je t’embrasse et croise !

  15. lamisskangourou 19 mai 2015 à 13:27 #

    Juste des gros bisous … je pensais à mon ange il y a une semaine en regardant sa « jumelle de DPA », je te comprends. Bisous

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:21 #

      Oh… des énormes pensées pour ton ange. Je t’embrasse fort

  16. petiteyaye 19 mai 2015 à 14:13 #

    Les joies et les bonheurs n’effacent pas les moments de souffrance ou de tristesse, sinon ça ce saurait… Alors je pense que c’est naturel d’y penser et très sain de pouvoir l’exprimer. Des bisous à tes deux petits anges où qu’ils soient et à ta petite princesse 😉

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:22 #

      Exactement… C’est si bien dit. Merci. Des bises ❤

  17. ILGC 19 mai 2015 à 15:26 #

    Même si la Lueur illumine votre vie, il y’aura toujours l’ombre laissé par l’envol de vos petits.
    Tes mots me remuent et me mettent les larmes aux yeux.
    Tu as tout dit : les amis ou les proches qu’on perd, la fuite, le paradis des anges où on les imagine se tenant par la main prenant soin les uns des autres. On a pas le choix que de continuer d’avancer ou de couler. La force de vie a été plus forte pour vous et aujourd’hui la famille Bounty est là. Bisous à vous et à tes petits envolés.

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:24 #

      Me belle, merci ❤
      J'imagine que ces mots résonnent en toi si violemment… malheureusement… Une immense pensée pour tes deux enfants. Des énormes bises

  18. laqueteduplus 19 mai 2015 à 16:01 #

    ❤ ❤ pour tes petits anges..

  19. madamepimpin 19 mai 2015 à 19:33 #

    Ma bounty… Comme tu m’as émue, les larmes aux yeux quand je t’ai lue (au taf, c’est malin 😉 ). Deux petits anges veillent sur ta Lueur, deux petits anges que tu n’oublieras jamais car tu es leur maman. Je pense fort à eux, à toi ❤

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:35 #

      Ah ben ca c’est malin de lire les messages au taf’ 😉
      Merci a belle, et je sais bien que ces mots résonnent fortement en toi…
      Douce pensées à tes anges également
      Des bises ❤

  20. lach0uette 19 mai 2015 à 21:45 #

  21. oblomov22 21 mai 2015 à 05:17 #

    De douces pensées pour tes anges et pour vous 3 !

  22. Cloudy 21 mai 2015 à 09:09 #

    3 ans pour moi… Comme je comprends tous ces mots/maux
    Je te serre fort contre mon coeur

    • Bounty Caramel 21 mai 2015 à 09:30 #

      Merci et à mon tour de te serrer fort ❤
      3 années, puis une attente interminable, c'est tellement dur…
      Je t'embrasse fort

  23. Sophie 21 mai 2015 à 18:10 #

    Bonsoir

    J’ai vécu la même histoire que vous
    Mes jumeaux auraient 25 ans aujourd’hui
    Depuis j’ai eu 2 fils, qui ont 23 et 20 ans

    Je n’ai jamais oublié leurs frères aînés
    Et même si je le voulais, la nature me le rappelle

    Incroyable peut être, mais chaque année à la date où je les ai perdu ( à presque 6 mois de grossesse ) mon corps réagit et je suis malade …..
    Je sais cela peut paraître dingue, mais c’est la stricte vérité

    Votre Lueur est là, la cigogne a fini par trouver votre adresse et ça c’est top !!
    Je vous souhaite tout le bonheur du monde

    Une maman qui va devenir bientôt mamie !!

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:39 #

      Merci Sophie pour ton témoignage, tes mots…
      La perte de tes jumeaux est arrivée si tardivement, que c’est difficile… et cela ne m’étonne que si peu que ton corps réagisse ainsi chaque année.
      Je comprends bien…
      Douce pensée à toute ta famille dans les airs et sur terre… et bienvenue à ton petit-fils ou fille !

  24. Florence 21 mai 2015 à 19:01 #

    Le témoignage précédent est bouleversant. On ne dira jamais assez combien les blogs font avancer les choses. Avant, j’étais un peu comme Ptit bichon, je ne comprenais pas l’ampleur, la douleur des fc même très précoces. Maman grâce à une fiv, je pense encore à ces 2 embryons de ma 1e fiv qui ne sont pas accrochés (du tout). Merci de vos témoignages si intimes et si touchants. Profite bien de ta Lueur 🙂

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:41 #

      Merci pour tes mots Florence ❤
      Tu sais, point de FIV ici, ais je pense que si nous avions du passer par ces protocoles, à chaque embryon j'aurai pleurer une vie, un espoir… car oui, ce sont bien des petits bouts de nous, de vous, qui partent… et c'est difficile.
      Je t'embrasse

  25. Mon petit trésor 23 mai 2015 à 13:28 #

    Pleurs et émotion en te lisant. Pour l’avoir vécu une fois. Se rappeler. Quelle douleur.

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:50 #

      … que te dire…
      C’est et ca reste terrible…
      Je t’embrasse fort

  26. ptbichon 24 mai 2015 à 13:20 #

    J’ai la chance dans mon parcours de ne pas avoir connu de FC et je ne sais pas comment je surmonterai ça si ça devait m’arriver…
    Je comprends tout à fait que même avec une magnifique Lueur en pleine forme à tes côtés cette période te soit difficile. Il y a 2 ans fin mai-début juin c’était la ponction (la seule que j’ai eu) et nous avions obtenue un embryon à 2 cellules qui s’est arrêté avant même un transfert et bien depuis je me demande souvent « et si… » Pourtant je n’ai même pas porté cet embryon un seul jour…
    Bref je t’embrasse bien fort.

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:52 #

      J’espère que tu ne passeras pas par là, que le billet de train existera prochainement et t’emmènera là où le Bonheur existe !
      Les « et si »… je te comprends tellement…
      Et tu sais, pour moi, un embryon est un début de vie, d’espoir, de projection, alors le perdre est un deuil.
      Je t’embrasse fort

  27. titpouce 1 juin 2015 à 15:57 #

    Je vois que ça nous travaille toutes les deux. C’est sûr que nous n’oublierons jamais nos anges, et j’aime à croire moi aussi qu’ils veillent sur nous, qu’ils sont dans un endroit tout doux et cotonneux. Ta si jolie Lueur a beau être bien portante et auprès de vous, ça n’enlève pas la douleur, elle ne remplace pas tes jumeaux, mais tu dois, comme moi je pense, ressentir tout de même un certain apaisement depuis que ta fille est là, et oh que ça fait du bien !
    Je t’embrasse et envoie de doux baisers à tes anges, où qu’ils soient.

    • Bounty Caramel 11 juin 2015 à 08:54 #

      Oh oui… ca nous travaille toutes les deux comme tu dis.
      On oublie pas, manquerait plus que ça…
      Un certain apaisement, oui, lié au fait que la peur de perdre ce parcours n’est plus là… et que de remerciements !
      Des bisous à la famille !

  28. compoteen 19 juin 2015 à 04:28 #

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :