Reblog : Le mois de l’histoire des noirs expliqué à ma fille.

3 Fév

Petite, mon terrain de jeu à l’école c’était l’histoire et la géographie. Et ça l’était d’autant plus une fois nos frontières franchies. J’aurai personnellement bien aimé consacrer davantage de temps à d’autres périodes de l’histoire de France (je me trompe peut-être mais j’ai le sentiment que chaque année on reprenait pas mal de choses, plutôt que de creuser et apprendre des nouveautés, en tout cas c’est le sentiment que je retiens), en y intégrant toutes les histoires de ceux qui constituent la France. Et surtout j’aurai tant aimé apprendre davantage l’Histoire du Monde. J’aurai adoré qu’on nous file une frise chronologique de l’Histoire (à cette époque ci, au même moment, il se passait cela ici, ceci là, ceci là bas, etc etc…), intégrant en plus les passerelles entre « les mondes » de l’époque. D’ailleurs, si l’une de vous connait un bon site ou une frise qui prend en compte tous les continents et toutes les interactions, ça m’intéresse ! Voila voila, l’Histoire j’aimais bien ça. Et je trouve que c’est tellement important de transmettre avec le plus grand réalisme, sans angélisme ni colère, l’Histoire !

Alors quand je discute avec Chérid’A sur comment on nous a appris l’Histoire, c’est marrant. On a pas mal de trucs similaires (encore heureux, on est né et on vit dans le même Monde) et pas mal de choses divergentes aussi (là c’est plus ennuyeux…). En plus de l’histoire de mon continent à moi et des relations entre nos deux pays (dont je n’ai par ailleurs pas appris les mêmes détails que lui), lui a appris les mythologies, les empires, les conflits, les royaumes, les contextes… de son continent (en plus de ceux de mon continent en somme), alors que moi je n’en ai rien appris, ni eu vent pour pas mal de choses (alors qu’on me rabâchait années après années les Louis, et qu’ainsi on aurait certainement eu le temps, tout comme pour lui, d’élargir les horizons… C’est bien les Louis, mais prendre moins de temps pour eux, et plus pour l’Histoire globale du Monde je trouve ça sympa aussi…). Alors parfois, ça me fait un peu penser à cette chanson-là, pour les Antilles notamment : Truc de Fou !

Assis dans la classe
Plusieurs questions me tracassent
J’ai 10 ans et déjà beaucoup de choses me dépassent
J’apprends l’histoire d’un pays qui me parais si loin
Et selon certains ne seraient pas le mien
Dans les bouquins je ne trouve quasiment rien sur l’endroit d’où je viens

Avec mes camarades de classe, on parle créole à voix basse
Paskè yo di nou kréyòl sé ba vyé nèg ki pa fè lékòl

J’apprends l’histoire des grands hommes de ce pays lointain,qu’il me sera plus difficile de suivre le même chemin
Certains disent que mon teint serait un frein pour aller loin

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire on m’a caché un grand bout

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire on m’a caché un grand bout

Voilà 2 mois que j’ai pris mon envol, vers cette métropole, étudier sur les bancs de l’école
J’ai 20 ans et le seul bémol, c’est cette drôle d’impression bien assez folle, d’être une enfant illégitime de cette mère patrie
A propos de laquelle je me rappelle avoir tant appris
Et en contre partie, semble faire fit d’une partie de l’histoire qui nous lit

Serait-ce une méprise? Mes enseignements auraient-t-ils manqués de franchise?
Vu que certains me disent: Saches d’où tu viens pour être sur de ce que tu vises

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire on m’a caché un grand bout

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire on m’a caché un grand bout

Aujourd’hui, j’y vois un peu plus clair, même si
Il reste beaucoup à faire je me dis
Que si je veux avancer je ne peux pas vivre dans le passé, Même s’ils ont voulu l’effacer.

Aujourd’hui, je suis fière de ce que je suis
Le passé est derrière mais tombera jamais dans l’oubli
Même si les choses ont changées grâce aux combats qui ont été menés le chemin a été tracé

Le combat ne fait que commencer
C’est kréyòl ka palé fransé…

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire ont m’a caché un grand bout

J’viens de ressentir un truc de fou
Une part de mon histoire me semble tout à coup un peu flou
L’impression qu’on ne me dit pas tout
De mon histoire ont m’a caché un grand bout

Dans la catégorie anecdote, plus récemment, il y a de cela 5 ans, je me rappelle de ma stupéfaction en entendant le fils d’une cousine réciter sa leçon avec un « mes ancêtres les Gaulois ». Il était en classe de CM à l’époque, et dans la seconde ville multiculturelle française. Eh bien ça m’a fait bizarre. Ca ne collait pas niveau crédibilité. Bref, le sentiment qu’il y a des choses à revoir s’est installé. Et ça m’a d’autant plus fait bizarre que je ne me rappelle pas avoir appris ainsi cette phrase, alors qu’en plus ma ville de l’époque et mon établissement étaient tout sauf multi origines. Et puis, je trouverai ça top si on apprenait les ancêtres les plus glorieux (car c’est ça au fond) des origines diverses et actuelles de la France. Etre français et d’un autre pays, ça reste compliqué sinon. Personnellement, lorsque j’étais au Canada, j’ai adoré ce je suis « canadien ET français/arménien/polonais/éthiopien» qui était possible et ne posait aucun souci. Du moins c’est le sentiment que j’ai eu. L’intégration ça va dans les deux sens finalement (encore faut-il que l’autre souhaite t’intégrer au même niveau que lui-même, auquel cas peu importe les efforts que tu fais, c’est faussé), à la différence de l’assimilation. Enfin bref…

Ainsi, sur l’histoire des noirs de France, et des noirs en général, quand on écoute certains dires, lit certaines lignes, regarde certains films (trop souvent encore un noir dans un film français joue le rôle d’un noir, et non pas d’un flic, banquier, héros, parent… tout court, à la différence des films US), Chérid’A est grave sidéré.

Dans la catégorie « Histoire », ce sont les contenus des leçons apprises qui l’on laissé sans voix, avec ce « la décolonisation s’est bien passée » (lolilol de la guerre, officielle pourtant, qui a frappé son pays durant des années). Sans parler du discours présidentiel à Dakar (j’étais au Sénégal à ce moment là, j’ai jamais eu aussi honte). Et puis, dans la scolarité, il y a aussi cette quasi absence du nommage de la réhabilitation de l’esclavage pourtant aboli par Napoléon, il y a ce vide sur le premier président noir du Sénat (1959-1968), Gaston Monnerville (d’ailleurs serait-ce encore possible aujourd’hui ?), il y a cette absence des empires d’Afrique (alors qu’on parle bien des autres empires), il y a ces contextes de colonisation et décolonisation pas entièrement retranscrits, il y a l’absence des intellectuels noirs de France… ceux de la politique aux plus grands auteurs… au profit des chanteurs et sportifs, ou des images de villages les plus reculés, voire des traditions à décrier, comme si ce sont ces images « divertissantes » et « d’un autre temps » que l’on voulait faire retenir. Aucune, ou si peu, d’images, de noms, d’écrits de la pourtant majoritaire réalité. C’est le « vide sidéral » si bien nommé ci-dessous par la miss rebloguée.

Alors pourquoi je parle de tout cela ?

  • Car le week-end dernier je faisais le carton des livres de La Lueur (j’anticipe le déménagement, car je veux déménager boreal !). Vu la rareté des bouquins bien faits, on a commencé la collection second pays de La Lueur il y a un bail. Y’a pas de raison que La Lueur n’ait que des bouquins que l’on trouve partout ici, les classiques en somme. Y’a pas de raison que La Lueur n’ait pas une image multiple et diverse dans son champ de vision, et ne connaissent pas l’histoire de la famille de son père au travers des bd traitant de la vie quotidienne. Alors, de temps à autre, quand je tombe sur une chouette BD pour enfant, je l’achète. Le premier achat date de 2008… (soit bien avant les essais). Cet achat c’est aussi un peu le signe subliminal, tout comme le body acheté en 2010, que notre relation évoluait dans le sens d’un souhait de fonder une famille. Voici donc la mini collection de La Lueur !

image

  • Car je me suis rappelée de cette interview de Durpaire sur les similitudes et différences entre Afro-Américains et Français Noirs. Texte que j’apprécie beaucoup : « Regards croisés entre Afro-américains et Français noirs ».
  • Et surtout car je me suis rappelée de tout cela car ce matin je lisais cette blogueuse canadienne et que je vous reblogue son post du jour !

 

Le blog des Gaous

black history monthTu m’as demandé de t’expliquer ce qu’est  l’histoire des noirs parce que vous avez parlé du mois de l’histoire des noirs à l’école.
Je t’ai regardé, toi mon petit bout de femme et j’ai souri. Tu grandis si vite et tes questions me dépassent de plus en plus. Alors quand je n’ai pas de réponse digne de toi je souris. Je souris en espérant masquer mon ignorance dans un torrent de bienveillance. Je souris pour que jamais tu n’associes curiosité et hostilité.
Tu m’as demandé  avec ta candeur et  ton innocence habituels ce qu’est le mois de l’histoire des noirs. Tu as posé la question naïvement sans te douter que pour ta mère elle serait lourde de sens et soulèverait des questionnements bien plus profonds et complexes.

Vois-tu, il m’est difficile de répondre à cette question. En effet, comment t’expliquer un concept que je ne comprends pas moi-même ?
Je sais que c’est…

View original post 676 mots de plus

Publicités

16 Réponses to “Reblog : Le mois de l’histoire des noirs expliqué à ma fille.”

  1. petiteyaye 3 février 2015 à 14:13 #

    C’est drôle, dans la foulée de la lecture de l’article de gaou j’ai moi aussi préparé moi aussi un petit article ! Demain sur le blog…

    • Bounty Caramel 3 février 2015 à 15:47 #

      😉 hâte de lire le tien, car le mien est sorti à l’arrach’ (comme d’hab’) et je lui trouve déjà des défauts… Arf, impulsivité quand tu me tiens…
      Bref, c’est un vrai sujet, y’a pas de doute ! Et son « vide sidéral » caractérisant notre actuel pays m’a bien fait rire (jaune)… Des bisous

  2. grumpyanddesesperate 3 février 2015 à 15:55 #

    je sais pas si le cinema americain est si different du cinema francais sur ce point la… y’a quand meme que 5-6 acteurs noirs americains qui font des films (j’allais dire de blancs, mais en fait je sais pas comment appeler ca… pas Big Mama quoi…), et ils sont gentiment maries a des noires…

    sinon, ca me rappelle mon sejour a Boston. C’est la que l’histoire des etats unis a commence, et donc y’a tout un periple dans la ville pour suivre cette histoire, c’est hyper bien fait… Et Boston, c’est aussi une ville tres importante dans le combat contre l’esclavage, la ou les esclaves qui s’etaient echappes venaient trouver refuge… Et donc, au lieu de meler tout ca, ils ont aussi leur petit periple dans la ville… tout petit… tellement petit que c’est a peine mentionne dans les guides…

    • Bounty Caramel 3 février 2015 à 16:05 #

      C’est bien vrai, c’est pas systématique, mais je trouve qu’il y a des rôles au ciné qu’on ne voit pas encore ici…
      L’échange avec Dupaire est pas mal par rapport à ce que tu évoques sur comment est relaté l’histoire de l’esclavage aux US vs en France.
      Merci pour tes apports la miss !

  3. grumpyanddesesperate 3 février 2015 à 15:56 #

    sinon, j’aime beaucoup ta collection de livres !!!

  4. La reine de la PMA 3 février 2015 à 18:56 #

    Je ne comprends toujours pas pourquoi en plus des langues, les options « histoire de l’Afrique » ou « histoire de l’Asie » etc ne soient pas proposées en cours, je trouve que ce serait un bon complément de l’histoire européenne…

    • Bounty Caramel 3 février 2015 à 19:01 #

      Ca ferait assurément pas de mal en tout cas 😉
      Excellente idée chère Reine !

  5. petiteyaye 3 février 2015 à 22:29 #

    Pour ta collection de livre, tu adorerais aller à la librairie ici, ils ont créé tout un rayon dédié et y’a pleins de bouquins que tu ne trouves pas dans toutes les librairies en France, Michoco adore, comme on vit en Afrique, il s’y retrouve vraiment. Tiens, encore une idée d’article…….

    • Bounty Caramel 4 février 2015 à 10:15 #

      Tu m’étonnes… Ca doit être top ! Ah mais oui, une belle idée d’article ! Et merci ! J’y avais pas pensé ! Hâte de voir la librairie du pays 😉 ! Un beau cadeau de Noël si tout se déroule comme prévu ! Des bises

  6. Gaou 4 février 2015 à 00:13 #

    Merci d’avoir reblogué mon texte ! Merci beaucoup 😊

    • Bounty Caramel 4 février 2015 à 10:16 #

      Mais de rien, il est très intéressant, hyper bien écrit (suis jalouse là ;-)), et relate bien une préoccupation dans la question de la transmission… Des bises, et merci à toi de l’avoir écrit !

  7. Gaou 4 février 2015 à 00:14 #

    Sympa ta collection de livres 😉

    • Bounty Caramel 4 février 2015 à 10:17 #

      On démarre, on démarre… Pour les BD du moins… La collection livres est bien plus remplies 😉

  8. P'tit Hérisson 7 février 2015 à 04:05 #

    Je crois qu’on pourrait avoir des échanges passionnants sur le sujet, toi et moi. J’ai, dans mon parcours universitaire, un baccalauréat et une maîtrise une histoire (le bac à l’américaine 😉 )
    Effectivement, l’enseignement de l’histoire est teinté selon qu’il est enseigné en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique, etc. L’histoire est une discipline qui est loin d’être objective. L’histoire est celle de celui qui l’écrit, le suivant écrira l’histoire autrement, selon les valeurs et les vérités propres à son temps. Un sujet passionnant!
    Bisous Bounty

  9. P'tit Hérisson 7 février 2015 à 04:11 #

    Super la collection de BDs! Bibliothécaire professionnelle (oui, j’ai aussi une maîtrise en bibliothéconomie et sc. de l’information), c’est un sujet qui me branche beaucoup. 🙂 Je trouve ta petite collection très intéressante. Bon moyen effectivement de présenter une « image multiple et diverse dans le champ de vision » de votre Lueur.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :