Je « déteste » toujours autant… et « j’envie » toujours autant…

21 Nov

Attention, le but n’est pas de m’attirer les foudres milkesques… auquel cas rien n’aura été compris des sentiments écrits ici et qui ne sont que les pensées fugaces qui me traversent l’esprit quand ces situations arrivent (genre ce matin dans le métro quoi…).

Et qu’on ne s’y m’éprenne pas, j’adore les enfants, mais les mères « trop mères » ou « trop JE suis enceinte » c’est pas mon trip…

Alors voila…

Je « déteste » toujours autant…

… les femmes enceintes qui se caressent le bide dans le métro bondé, et donc avec du monde, et donc avec potentiellement 1 personne sur 10 infertile et pmec/ette, voire un couple qui vient de se prendre la pds de j14 et risque de se manger un mur dans 6 heures. (Pmette un jour, pmette toujours…)

… les femmes enceintes qui  pleurnichent une place assise pour lire tranquillou (va pas croire, le métro et tram de FritesVilles, le matin, c’est aussi bondé qu’à Paname, véridique) alors qu’elle se balade sur des talons perchés (au risque de se vautrer à terre).

… les femmes enceintes loliloooool qui regarde mon ventre en se demandant enceinte ? pas enceinte ? (ouai, c’est toujours pas top visible) et dont les yeux crèvent d’envie de blablater sur la grossesse, le bébé, etc… (tu vas pas être déçu ma chérie, y’a un seul mot ici « tout va bien »).

… les femmes enceintes qui sont trop gagas et ne parlent plus que de parentalité.

… les femmes enceintes qui te disent « ma grossesse se passe maaaaal » alors que la nana est juste un peu au repos et qu’au stade où elle est le pronotic vital de personne n’est en jeu… (aparté : pour moi une grossesse qui se passe mal, c’est une grossesse qui se finit sans vie pour l’enfant et/ou pour la mère).

… la remarque de ma collègue, lors de mon annonce, qui m’a dit « c’est une super année à [nom de ma boite], y’a plein de bébés !!! », ah ben non, je ne l’ai pas vécu comme ça moi, j’ai plutôt eu le sentiment que c’était un calvaire d’être entourée d’un staff hyperfertile et qui pondait à tout va.

.. et cetera… et cetera…

Et en même temps, « j’admire », voire j’envie, toujours autant…

… les femmes enceintes qui ne stressent pas, annoncent leur grossesse avant les trois premiers mois, sont persuadées qu’un enfant naitra.

… les femmes enceintes qui calculent l’arrivée (pardon, la fécondation) de leur enfant « pour que ça colle et/ou que ce soit pratique » (bon, je trouve cela triste de tout planifier ainsi… mais j’envie cette confiance sur sa fertilité).

… les femmes enceintes qui se lancent dans les achats avant de savoir que le cœur bat, voire la 12 sa.

… les collègues qui se réjouissent pour chaque naissance, parce que leur cœur n’est pas passé à la moulinette auparavant.

… et cetera… et cetera…

Finalement, c’est une place bien étrange que d’être enceinte en étant passé par l’attente, le deuil et la pma…. C’est une chance immense, qui se savoure, et un « tout va bien » qui en dit tant !!

Alors voilà, ça change tout… et rien… Le cœur ne s’apaise pas totalement, et voir les copines de galères encore sur les bancs de l’attente ça fend le cœur, car boreal de chez boreal je leur souhaite et espère juste leur enfant…

 

Publicités

57 Réponses to “Je « déteste » toujours autant… et « j’envie » toujours autant…”

  1. unecigogneegaree 21 novembre 2014 à 11:31 #

    Toujours pas enceinte, et encore plus triste en voyant ce matin (je n’aime pas du tout la méthode entre nous soit dit) sur fb des petits chaussons qui annoncent la grossesse d’une copine (la 3ème) alors qu’elle avait toujours dit que 2 c’était amplement suffisant ! La vache, qu’est ce que ça fait mal 😦
    Tout comme la jolie fille (25 ans au plus) qui se balade au supermarché avec cet air heureux dont je rêve.
    Mais j’adooore mon amie qui me raconte ses bobos de boobs en papotant « filles ».
    La vache, c’est dur tout ça.

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 19:52 #

      Ah zut pour l’annonce… Je te comprends, ça fait toujours mal…
      Ca nous change tout cela… c’est dur…
      J’espère que l’aboutissement est proche pour toi, je t’embrasse fort

  2. La reine de la PMA 21 novembre 2014 à 11:36 #

    C’est jamais facile comme tu dis, mais c’est la vie et il faut l’aimer même si…
    Bises ma belle

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 19:53 #

      Promis ;-), je l’aime la vie, même si c’est parfois pas facile…
      Des bisous !!

  3. Mademoisellekattend 21 novembre 2014 à 11:43 #

    14 mois que le koala est là pourtant j aurai pu écrire chacun de tes : j envie… Cette confiance qu on les gens en 1TG+ = bebe dans 9 mois ca me paraît toujours autant fou. En revanche mes « je déteste » sont différents. Je préfère une PB épanouie voir too Much qu une PB qui ne fait que se plaindre de sa grossesse toute la journée. M enfin l esprit est le meme ! Des bisous ma belle

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 19:57 #

      14 mois déjà !!!! Il est super grand le Koala !!
      La confiance, l’insouciance, la certitude que tout ira bien…
      C’est vrai ce que tu dis, je déteste encore plus une plaintive.. Disons que ce post fut inspirée d’une nana top classe (faut bien le reconnaitre) en talons hauts qui a poussé tout le monde et a fait lever fissa un gars avec un « je suis enceinte » bien fort histoire que tout le monde le sache (elle était à mon avis au même stade que moi), puis s’est mise tranquillou à lire en se caressant longuement le ventre et avec des sourires aux passagers… Bref, elle m’a vénère !!!
      Enfin bref…
      Des bisous à toi !!!

  4. julys974 21 novembre 2014 à 11:49 #

    Je crois que finalement, l’aventure pmesque nous rend atypique. Pour peu qu’on l’eut été avant, ce sentiment de différence vis-à-vis du commun des mortel est exacerbé !! Ces femmes enceintes, qui prétextent leur grossesse pour obtenir des privilèges, je n’arrive pas à les blâmer, parce que, comme dans la chanson de Goldmann (Né en 17 à Leindestat), je me dis: « Et si…? » Et si on était né du bon côté des stats et qu’on n’était pas passé par tout ça, est-ce qu’on aurait agit autrement?
    En revanche, l’envie, forcément, elle est là, même quand on essaye de l’étouffer. Et tu le dis si bien, ce qu’on envie, dans le fond, c’est surtout l’insouciance de ces futures mères, que des années de combat nous auront volé… Je peux comprendre que de voir les copines de galère sur le quai, d’une certaine façon, ça puisse empêcher de profiter pleinement, parce qu’on a le coeur serré… Mais finalement, est-ce que tout n’est pas qu’une question de temps? Essaye de vivre cette grossesse pleinement, sans trop penser à nous… Parce qu’un jour, sans doute, le plus grand nombre d’entre nous seront à ta place. Peut-être pas enceintes, mais dans l’attente imminente de leur enfant… Je t’embrasse ma belle. Et merci… ❤

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:02 #

      Tu sais quoi, je pense que ton « pour peu » est sans soute une grande cause de ce sentiment « atypique » qui perdure… Exacerbé, c’est le mot !
      C’est rare que je les blâme, mais faut bien avouer que de temps à autre il y a de sacré cas…
      Quant à l’envie, c’est une telle inconnue ce « C1 » que oui, l’envie est forte, très forte, de connaitre cette insouciance, confiance…
      Ne t’en fais pas ma belle, je vis ma grossesse pleinement et avec mes cops de galères en tête, et aussi avec l’idée que la PMA n’est pas fini pour nous et qu’on y retournera assez vite.. Tant qu’on en est pas sorti vraiment, on est dedans finalement, c’est surtout ce sentiment que j’ai je pense…
      Et ❤ ❤ ❤ de réalisation pour ce "imminente" ! J'espère si fort !!
      Des bisous

    • julys974 22 novembre 2014 à 04:01 #

      Oh que oui, de sacrés cas !! Même dans notre entourage… Hier, ma témoin absente au mariage pour cause de vêlage, a fini par m’appeler !! On a longuement parlé de ses filles… Et elle a fini par dire en rigolant: « Bon allez hein!! Vous nous faites un bébé en 2015!! Lol ». Ahah. Bref… J’avoue que de mon côté, je fuis autant que peut se faire les femmes enceintes. Et vu qu’on est cerné, dans notre entourage, c’est compliqué… Et ça complique nécessairement les relations. Mais j’ai la chance d’être entourée de personnes qui comprennent.
      Je comprends que l’histoire n’est pas finie et j’aurais envie d’oser un savoure l’instant présent. Qui te dit que cette histoire n’est pas finie? On ne sait jamais de quoi demain sera fait et la vie peut se montrer surprenante. Alors essaye de vivre aujourd’hui, sans penser à demain. Je sais: si seulement c’était si simple… Je te bisoute.
      ps: Merci de ne pas (nous) oublier…

  5. grumpyanddesesperate 21 novembre 2014 à 12:13 #

    tout pareil… (c’est grave si meme pas enceinte je pleurniche une place dans le metro alors que j’ai des talons ????)

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:05 #

      😉 ! on se comprends alors !
      Lol le lien talons / pleurniche / métro est grave tordu, je te l’accorde… Dans ma tête ca voulait dire, si t’as tant confiance que cela (les talons hauts en étant enceinte assez fort, c’est que ta confiance de ne pas te vautrer) alors c’est que tu portes plutot bien, et que du coup t’as pas besoin de t’asseoir… Cherche pas, je suis tordue !!
      Des bisous

  6. icsipari 21 novembre 2014 à 12:16 #

    C’est gentil d’avoir écrit ce post. Je pense que cette expérience pma, quoiqu’il arrive, reste en nous. Des bises

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:12 #

      Je le pense bien aussi. Ca nous grave…
      Des bisous les icsi

  7. Lulu 21 novembre 2014 à 12:50 #

    J’aurais pu l’écrire, ce billet, tellement il me parle !
    Oui, on a une chance inouïe… Mais j’y pense tout le temps aux années de galère, aux copines en galère, à l’horreur de l’attente, des échecs, des espoirs vains…
    J’ai une collègue qui se sait enceinte (elle est ds sa 10ème SA, mais elle ne le savait même pas !) et n’a tjs pas fait d’écho. Pour elle, pas d’inquiétude, elle accouchera d’un bébé en parfaite santé (ce que je lui souhaite). Sa 1ère écho est prévue à 13SA… L’écho morpho quoi !
    Une nana lambda, enceinte en C1 (ou 2, j’ai un doute…) et qui va faire les 3 échos de rigueur…
    Allez, j’arrête !

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:16 #

      😉 ! Avec ton parcours, y’a pas de doute que ces pensées et ressenties sont d’autant plus forts et violents…
      C’est bien cela, et c’est bien pour cela que je dis aussi « chance », car on est bien consciente qu’on aurait très bien pu être à la place d’un couple malchanceux pour qui tout est fini, et là, ça crève le coeur d’imaginer ce qu’ils vivent… Enfin, je le ressens ainsi. C’est juste injuste…
      Je lui souhaite aussi à ta collègue, ô que oui ! Et cela semble si fou d’oser y croire sans voir, se pincer 1000 fois, sans scruter les taux, sans échos préalables… Un autre monde presque…
      Bon allez, arrêtes et j’arrête 🙂
      Des bisous

  8. Mamz'elle Bulle 21 novembre 2014 à 12:53 #

    Moi je n’arrive toujours pas à « aimer » ces filles qui calculent la date précise de la fécondation pour que le marmot arrive à une date précise. J’avoue….ça m’éneeeerve ! Bon, j’imagine que c’est juste de la jalousie car j’aimerais pouvoir faire de même…

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:17 #

      C’est énervant oui… c’est si impossible, irréel… pas forcément envie de faire pareil, mais avoir la capacité à le faire, c’est ce qui nous fait défaut, et ce que ça renvoi je trouve.
      Des bisous !

  9. molkette78 21 novembre 2014 à 13:03 #

    J’ai eu la chance d’être enceinte naturellement donc de vivre une grossesse confiante, de mettre rétamée la tronche à la deuxième écho parce que c’était la fin de l’aventure et d’avoir vécu la PMA. Même si je regrette ma légèreté de ma 1ère grossesse je ne peux pas blâmer une femme enceinte qui se caresse le ventre. Par contre comme tu le dis si bien les cicatrices sont toujours là et on n’oublie pas d’où on vient et par quoi on est passé. On s’est tellement renseignées, on a lu tellement de parcours difficiles, que la grossesse ne peut pas être acquise.

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:20 #

      Je vois bien ce que tu veux dire car à ma première grossesse j’étais bien plus insouciante et confiante qu’à celle-ci. Déjà parce que malgré la perte du premier jumeau, l’écho et rdv des 10 sa notre gygy nous avait dit, « c’est bon ». Or à l’écho des 12 sa + 3 jours, le coeur du petit s’était arrêté depuis 3 jours… Alors forcément comme tu dis, la légèreté a été totalement perdue…
      Quant au blâme, disons que y’a des contexte (j’ai décrit la session vécue ce matin à Mlle K). Et on n’oublie pas, c’est certain… Des bisous

  10. damelapin 21 novembre 2014 à 13:04 #

    J’aurai aussi pu écrire ce genre de post. La grossesse nous rend quand même différentes des fertiles. Même si je n’aurai pas choisi les même je déteste: pour ma part ma main est scotchée à mon ventre. Oui il y a peut être une pmette dans le wagon, mais j’en ai rêvé pendant des années de faire ce geste, alors je ne veux pas me priver pour une hypothétique présence. Et comme MademoiselleK, je préfère la nana enceinte épanouie à celle qui va râler parce que « mon corps change et j’aime pas, c’est un garçon jvoulais une fille » etc… De même que je ne dis pas que ma grossesse se passe mal, mais pas non plus qu’elle se passe bien avec ce col raccourci, comparé à d’autres grossesses sans aucun souci, ce n’est pas pareil.

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:25 #

      Oh je vois ce que tu veux dire. C’est vrai que j’ai pas hyper décrit l’image matinale que j’avais en tête. J’ai précisé le contexte à Mlle K, disons que y’a caressé et caressé. Moi je met plutot mon sac devant, par protection consciente-inconsciente. Se priver non, mais je suis pas convaincue que tu cherches à te faire remarquer à fond… Quant à la ralou enceinte, vous avez raison, je l’ai zappé tellement c’est évident… C’est un peu l’esprit de celle qui dit « ca se passe mal » alors que y’a pas grand chose. Un col raccourci c’est ni mal al mal, ni bien, c’est certain. C’est de la prudence et de l’inquiétude bien légitime. Là j’avais en tête une qui contractait un peu mais pour qui le gygy disait de ne pas s’alarmait, d’ailleurs ça s’est bien passé… Enfin bref, peut-être un sentiment exacerbé par la « FC », et aussi un décès maternel tout récemment dans notre entourage. Des bisous

    • damelapin 21 novembre 2014 à 20:33 #

      Je comprend aussi tout ce que tu as décrit. Je prends très rarement les transports (de toute façon j’ai plus le droit maintenant), mais j’ai même pas osé virer quelqu’un pour avoir une place dans le bus la dernière fois. Je n’ai pas ouvert mon manteau en pointant le ventre (bon en même temps je n’arrive plus à le fermer entièrement…) non plus. Et oui, j’ai eu une nana qui m’a fait quitté un forum car elle décrivait sa grossesse comme un cauchemar alors qu’au final, aucun risque de préma, pas de contractions qui jouent sur le col, rien. Mais à chaque fois, on aurait dit que c’était la fin du monde (genre son test de glucose). Jlui aurais bien collé une seringue de lovenox 😉 Bisous

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 20:37 #

      Lol la seringue de lovenox 😉
      Mdr !!
      Des bises

  11. ptbichon 21 novembre 2014 à 13:25 #

    Il y a eu une période où je pensais exactement comme toi pour les « ma grossesse se passe mal » , et même si parfois la première pensée y ressemble, je suis plus conciliante avec les PB.
    Certes elles ne connaissent pas notre douleur et notre ressenti mais pour autant dois-je nier (surtout en tant que professionnelle) leur douleur et leu mal-être quand elles vivent mal leur grosssse (qui est parfois juste « normale »). N’est ce pas jouer le même jeu que ces « fertiles » qui nous énervent que de penser ainsi.
    Je dis pas que c’est toujours facile mais j’essaye d’écouter, de rassurer et de prendre en compte ce qu’elles disent même si parfois j’ai juste envie de leur crier « mais’ ou à moins tu es enceinte ».
    Par contre je n’arrive pas à concède voir les « j’aurai préféré une fille/un garçon » ou alors quand j’ai la sensation que ce’ est un « bébé CAF » et qu’il n’est pas désiré pour lui-même…
    Pour le reste il y a beaucoup de choses où je me retrouve.

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:11 #

      Tu as raison… Disons qu’il y a des situations qui parfois énervent, mais la plupart du temps non… Quant au « j’aurai préféré », oh que oui… Bisous

  12. Carotte 21 novembre 2014 à 14:16 #

    Chacun de tes items me parle. Notamment les femmes enceintes qui viennent se plaindre auprès de moi (la pds mensuelle de la toxo, le sexe de l’enfant tout ca tout ca) et que je console car ça n’est pas Parce que je souffre que je dois pour autant minimiser ce qu’elles ressentent… Et apres coup je me dis que c’est quand même injuste de me demander de prendre sur moi une fois de plus alors que j’ai vraiment besoin d’être consolée… Mais je me tais. Pour moi aussi une grossesse qui se passe mal est une grossesse à risques (pour la maman le bébé)…
    Mais je pense que sur d’autres sujets nous devons parfois être maladroite sans le vouloir…
    La Pma nous rend vulnérable et nous marque au fer rouge Meme quand on ne repart pas le ventre vide :pmette un jour pmette toujours…
    Merci Bounty. Ca me fait du bien de savoir que l’on oublie pas. Sincèrement ❤️❤️❤️

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:14 #

      Dur de se taire… et je pense que tu ne les aide pas en te taisant… Assurément, on est maladroit sur d’autres sujets, mais y’aura au moins un truc que j’aurai définitivement capté en PMA (le handicap et la migration ne m’avaient fait prendre conscience qu’en partie de cet aspect) : celui qui vit une situation, sait, et il sait exactement ce pourquoi et comment il prend ces décisions et choix, pas besoin de lui donner des conseils, mais tant utile de le soutenir.
      On n’oublie pas, c’est certain…
      Des bisous ❤

    • Carotte 3 décembre 2014 à 16:19 #

      La memoire de ceux qui en sont sortis protege ceux qui y sont coinces (ponctuellement ou perpetuellement). Donc c’est important, ca a du sens et ca me rechauffe le coeur… Merci Bounty

  13. 21 novembre 2014 à 15:38 #

    tout pareil pour tes « j’admire »…
    Pour les « je déteste »… je crois qu’ils évoluent, ici… l’histoire de garçon/fille/choix du roi ou autre, je ne supporte tjrs pas… tout comme je ne supporte pas les femmes enceintes qui ne parlent que de leur grossesse, te racontent tout dans les détails… et en ce moment, les femmes enceintes avec la main sur le ventre, je les regarde moins avec souffrance qu’avec à la fois un sentiment immense de nostalgie de ma grossesse, et un pincement au cœur quant à savoir ce qu’il en sera pour un 2ème bébé – PMA ou pas? longue attente ou non?2ème bébé ou pas?
    Grosses bises, take care ❤

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:17 #

      😉 !
      Chouette de savoir qu’on évolue dans les « je déteste »… Bon, j’évolue aussi, c’était une situation particulière qui m’a fait écrire ce post j’avoue…
      De ton côté, ce qu’il en saura pour le 2nd, j’espère fort qu’un petit miracle s’installera…
      Je t’avoue qu’ici on part du principe qu’on y retournera, en hiver ou printemps prochain… et si les conditions nous le permettent (mais ça c’est une autre affaire).
      Des énormes bisous ❤ ❤ ❤ !!!

  14. Miss infertility 21 novembre 2014 à 16:10 #

    Coucou, je comprends tous ces sentiments. Avec le temps, si on a eu le bonheur d’avoir eu un petit bout,
    on est tout de même moins sensible à tout ça. On se sait capable de donner la vie et pour moi ça a tout changé. J’étais stressée pour la grossesse 1, puis en tant que jeune maman. Puis la vie continue, et tu dois t’assumer mère face aux ex- PB. Tu as l’impression de t’être battue comme jamais elles ne l’ont fait. Et puis un jour, tout simplement tu es une maman comme les autres. D autres mamans t’insupportent, elles comparent les enfants etc. Mais c est lié à leur caractère, pas à la PMA! Tu te fonds dans le moule maman et c est chouette. Pour grossesse 2, je n ai aucun stress, vraiment. Comme si mon cerveau avait chassé la PMA. Et pourtant j’ai plein de contractions. J’assume carrément de jouer la PB parfois: par ex ce matin j ai dû me battre pour m’asseoir ds le métro face aux gens qui s’en foutent de l’énorme ventre. Une femme m’a grillée pour prendre un strapontin et j’ai poliment demandé si je pouvais m’asseoir pcq je ne supporte pas d’être debout sans bouger. Ca l’a bien saoulée mais je m’en fiche. On a la chance d’être enceinte, et il ne faut pas hésiter à en profiter parfois. Peu importe que l’on ait été en PMA avant, on a aussi le droit de profiter de notre grossesse, sans culpabiliser et vouloir être une super woman ! Enfin c est mon sentiment! Bisous ma jolie

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:19 #

      Merci pour ton témoignage !!!! Ce « et puis un jour on est une maman comme les autres » il me semble encore tellement hallucinant… et pourtant j’imagine bien qu’un jour cela arrive…
      Lol le métro, ici on ne m’a encore pas proposé de place assisse, et comme ça va, je laisse… Tu as bien fait en tout cas !
      Super Woman alors !!!
      Bisous

  15. Choco_not - la cigogne est une garce 21 novembre 2014 à 16:15 #

    Quand j’étais enceinte j’avais envie d’avoir un panneau « ne me détestez pas, j’ai galéré » tellement je me sentais mal en me disant qu’il y avait peut être des PMettes dans la rue.
    Par contre je proteste pour le coup du métro (ou de la caisse femme enceinte) parce que je l’entends souvent critiqué : quand j’étais enceinte je ne pouvais pas rester debout sans bouger sinon je faisais un malaise (et ce depuis très tôt dans la grossesse). C’était soit marcher soit être assise, et je ne suis pas la seule dans ce cas, donc OUI il y a de vraies raisons pour laisser une femme enceinte s’assoir ou passer devant à la caisse.

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:22 #

      Oh oui, ce panneau là je le veux bien aussi… Un logo, un signe distinctif… Un « garde espoir, ça en vaut la peine, je t’espère une belle nouvelle un jour, et le plus tôt possible… ». Je ne disais pas qu’il ne faut pas s’assoir, je disais que l’attitude de certaines est space… Bisous

  16. Biquette 21 novembre 2014 à 16:45 #

    Je partage beaucoup de tes sentiments. Comem choco, je voudrais avoir un p’tit signe disant que j’ai galéré (un peu) et qu’il faut garder espoir. Je continue souvent à cacher mon ventre derrière une grosse écharpe.
    Le pire que j’ai vu: dans le bus, une jeune femme refuse de céder sa place « prioritaire » à un homme âgé car même si ça se voit pas elle est enceinte et elle a donc droit à cette place (« droit », pas « besoin » pour cause de malaises par exemple, juste par principe). Un peu de bon sens bon sang…
    Gros bisous ma belle ❤

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:23 #

      Idem pour le signe… Le sac est bien utile ici, signe de protection du bidou et de cache… Par contre, pour le bon sens, grave !!!
      Bisous ❤ !!

  17. miliette 21 novembre 2014 à 16:48 #

    Perso je suis toujours juste connement jalouse. Surtout des couples avec une poussette pleine. Ya moitié de la curiosité, moitié du rêve, moitié de l’envie (ouais je sais ça fait 3 moities).
    Cette question de « le dire avant 3 mois » me perturbe énormément. Il y a une espèce de « tendance » qui fait qu’on devrait se « cacher » au cas où « ça tourne mal ». Du coup (pour moi) ça ressemble à un tabou de la FC. Qu’on n’ait pas envie de le crier sur les toits, c’est normal, mais se sentir obligée de tout cacher, ça fait drôle aussi. Bref j’ai du mal à expliquer !!

    • Kaymet 21 novembre 2014 à 22:21 #

      Complètement d’accord! Pour ma première FIV qui s’est soldée par une FC, j’ai regretté de ne pas avoir eu l’occasion de parler de cette grossesse à certaines personnes proches (mes frangins) mais lointaines (à des milliers de km), parce qu’après la FC (précoce), je ne me voyais pas leur en parler – j’allais pas les appeler pour dire « tiens au fait, je viens de faire une FC »; d’ailleurs on a vu mon beau-frère et sa famille peu de temps après, et à la question « quoi de neuf? » je me souviens qu’on n’avait pas répondu grand chose, parce qu’on ne voulait pas plomber l’ambiance… mais en même temps, ça a eu un tel impact sur nous et sur nos vies, que je trouvais terriblement difficile de ne pas le partager.
      Du coup perso je suis plutôt pour en parler, pas à tout va, pas à tout le monde, mais pas non plus cacher la grossesse à l’entourage (c’est différent côté pro parce que l’impact n’est pas le même).

      (coucou Bounty! Honte à moi, je sous-marine et je réponds aux com au lieu de te répondre à toi – mais je te fais de gros bisous!!!!! 🙂 )

    • miliette 22 novembre 2014 à 09:30 #

      Voilà c’est exactement ça…
      🙂

  18. alicebvmcd 21 novembre 2014 à 17:52 #

    PMEtte un jour.. PMEtte toujours….

  19. Framboise 21 novembre 2014 à 21:09 #

    oh que ça me parle même 10 ans après !!!!!!!!!

    – mon homme qui annonce à son frère que je fais une fc…et trois jours après ce dernier qui téléphone (et bien sûr pas attendu que son frère soit rentré, il connaissait pourtant ses horaires, bref c’est donc moi qui réponds), qui ne me demande aucune nouvelle, et qui m’annonce triomphalement que sa femme est enceinte, et qui s’épanche sur tout ça, qui me parle de la période où elle devrait accoucher, etc…et moi qui réussis à garder mon calme, à feindre d’être heureuse, à féliciter…et qui raccroche, écœurée, triste comme les pierres…et surtout folle de rage à cause d’une phrase: « C. est enceinte, elle vient de faire un test , il est positif » …Put…. de bord.., je rêve où il vient de m’annoncer qu’elle est enceinte de 15 jours ????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    -mon frère (que j’adore, hein) qui s’est toujours vanté avec cette phrase: « moi ma femme, il suffit que je la regarde dans les yeux et elle est enceinte » (et en + c’est vrai, qu’est-ce que ça m’énerve !!!!!!!!!!!!!). 3 enfants, 3 C1. Et vas-y que je t’ai planifié tout ça, les meilleurs périodes par rapport au boulot, aux vacances, qui t’explique en long et en large qu’ils vont lancer la conception du 3è à tel moment (et puis toi ça fait pas encore 2 ans que tu galères, alors t’arrives encore à sourire…un peu crispé quand même parce que t’as déjà compris que toi ça sera jamais au mois près… (au mois…pfff…j’en rigole encore…)

    -T’as galéré des années en PMA, les mois s’ajoutent aux mois dans ton parcours d’adoption…alors franchement certaines réflexions, elles gavent grave…Moi j’ai toujours adoré les bébés de la famille et des amies, j’ai toujours discuté couches et biberons (à peu près sans (dé)faillir), mais quand on te sort: « j’ai attendu 3 mois avant que ça marche, c’était hyper long, je sais pas comment tu fais » ou alors « 9 mois de grossesse c’est trop long je tiendrai jamais » ou encore le célèbre « ha la la les enfants c’est dur, faites des gosses »…Bon j’avoue j’en ai eu peu des comme ça au final…parce que j’ai été entourée en majorité de personnes bienveillantes, et les rares qui se sont permis des remarques une fois n’y sont pas revenues (ma réponse, invariable, avec le regard qui tue:  » c’est bon là, pas à moi »

    Je me suis un peu (beaucoup) épanchée…Je me rends compte que ça fait du bien que ça sorte, même après toutes ces années !!!
    Et je me rends compte aussi que nos parcours nous marquent à vie, que même si on a eu la chance d’en sortir victorieux on n’oublie jamais ce combat qu’on a mené. (mais dans mon cas il n’y a plus de douleur associée)

    Gros bisous Bounty, et de tout cœur avec les pmettes que je suis en sous-marin…

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 21:48 #

      Eh bien ils en tiennent une couche les deux frères… Et épanches toi autant que tu veux, surtout si ca te fait du bien ! Apres un si long parcours c’est completement deplacé de te faire le coup des « 3 mois c’est long », alors vive le regard qui en dit long !
      Enormes bisous à toi et merci pour tes confidences !!

  20. Framboise 21 novembre 2014 à 22:15 #

    Et un jour je te raconterai l’annonce qui a suivi de deux jours celle de mon beau-frère…rien à voir avec le sujet de ton post, mais ça vaut son pesant de cacahuètes pour d’autres raisons (et également ce qui m’a permis, en pleine fc de tourner la page pma…)
    Bisous à vous trois

    • Bounty Caramel 21 novembre 2014 à 22:18 #

      Ah ben je veux bien savoir en effet, car au point de faire tourner la page pma, je sais pas de quoi il s’agissait… mais pas du simple… Bisous

  21. Framboise 22 novembre 2014 à 19:28 #

    Bon pour être honnête c’est pas que ça qui m’a fait tourner la page PMA…Mais c’est à partir de ce jour-là très précisément que j’ai eu un déclic: la nature, on ne peut rien faire contre, et on a beau l’appeler DNLP, la maudire, la détester…elle a le dernier mot…alors j’ai arrêté de me battre contre elle puisque je savais que je ne gagnerai pas sur son terrain…(en tout cas je n’avais plus envie de gagner je crois…mon combat était ailleurs et là je savais que j’en sortirai vainqueur)

    Alors je te remets en contexte: je suis en plein fc suite à ma dernière FIV (pour préciser un taux +, qui double bien, 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois et puis vlan, la grosse claque…)
    Confirmation de la fc le samedi, je suis au plus mal, physiquement et moralement, et le mercredi je reçois donc le fameux appel de mon beau-frère…
    Le vendredi soir coup de fil de ma mère, et quand je décroche elle a une telle voix que je flippe instantanément; c’est bien simple, j’ai cru que quelqu’un était mort !
    Et la première chose qu’elle me dit: « je ne sais pas comment te dire ça »
    Je comprends donc immédiatement qu’il y a de la grossesse dans l’air…mais qui ? là je ne vois pas…
    et ma mère de poursuivre: « ta soeur est enceinte »
    « -comment ça ma soeur ? tu veux dire M.? Ma soeur quoi ?!, »
    « oui et ce n’est pas tout »
    (alors là je me dis ah put…déjà MA SOEUR est enceinte, me dis pas qu’il y en a deux !)
    « elle est enceinte de 22 semaines, elle vient de l’apprendre et elle n’a pas osé t’appeler » (toute ma famille savait pour la fc)
    ET là…je ne sais pas ce qui a pu me passer par la tête, mais j’ai pris un fou rire mémorable !!!!
    Parce qu’il faut quand même que je te plante le décor:

    Ma soeur donc, mon aînée de 3 ans. Elle vient de fêter ses 40 ans, elle a 3 filles (pas loin d’être des C1 chacune) 13 ans, 12 ans, 10 ans. Aucune intention d’avoir un 4ème. Depuis la 3ème elle est sous stérilet, qui a donc toujours été efficace…jusque là…

    Et c’est là que j’ai réalisé: ça fait 4 ans que je veux avoir un enfant, on fait tout pour ça, on a fait 6 cycles sous clomid, 6 IAC, 4 protocoles FIV…et tout ce que je récolte c’est 2 fc précoces et une GEU.
    Et elle, elle a « passé l’âge » (son mari a 50 ans lui !), elle ne souhaite pas un autre enfant, elle est sous contraception, et elle tombe enceinte !
    Là y’a rien à faire, la vie c’est tordu quand même parfois !

    Pour la petite histoire ce qui est bien passé, c’est que j’ai toujours adoré mes neveux et nièces et j’étais trop contente de pouvoir repouponner bientôt…un petit garçon est arrivé, pour la plus grande joie de toute la famille (en même temps que le stérilet voyageur !!!) et après l’accouchement, ma soeur s’est fait ligaturer les trompes !!!!!

    Et nous, un mois après ce coup de fil on était acceptés pour une adoption en Chine (et c’est là que j’ai repris la pilule…DNLP étant une farceuse, je ne voulais prendre aucun risque !!!)

    • Lulu 22 novembre 2014 à 20:54 #

      Je tape l’incruste…
      C’est complètement dingue, Framboise ! C’est le monde à l’envers…

    • Bounty Caramel 22 novembre 2014 à 21:50 #

      Et tu fais bien 😉 !!

    • Bounty Caramel 22 novembre 2014 à 21:49 #

      Ben dis donc… J’imagine bien le fou rire nerveux… Quelle cruelle ironie du sort… J’imagine bien que cette situation a du te donner la sensation qu’en plus de te faire mal, DNLP se foutait de ta poire…
      Renoncer c’est énorme je trouve. Entre l’acceptation, l’instinct de survie, la sensation que si l’on poursuit on se perdra… j’imagine que ces sentiments sont extrêmement complexes. Et l’acceptation vers votre puce, juste 1 mois après, c’est fou, ça a du vous aider si fort.
      Je n’ai aucune idée si nous aurions renoncer, quand, comment, et si nous l’aurions souhaité en même temps. Compliqué toussa…. et tellement heureuse pour vous que cela soit derrière, même si rien ne s’efface, et que ça fait parti intégrante de nos vies, familles…
      Ravie que tu sois passée par ici 🙂
      Des bisous à tous !!

    • julys974 23 novembre 2014 à 03:51 #

      C’est dingue comme la vie peut être injuste!! Et ce manque d’empathie qui nous entoure parfois, c’est effrayant…
      Ce que je retiens, c’est que tout comme Lulu, tu es un bel exemple pour nous. Oh oui, ça donne de l’espoir !! Parce que la fin de la pma ne signifie pas la fin de notre rêve… Il y a d’autres chemins et on a parfois tendance à les oublier quand on a la tête dans le seau. Merci !!

  22. Framboise 22 novembre 2014 à 21:47 #

    Lulu, c’est exactement ça: le monde à l’envers ! Notre réflexion c’était « bon ben là, qu’est-ce qu’on peut dire ? Qu’est-ce qu’on peut faire ? »

    C’était il y a près de 10 ans et notre chemin par la suite a été tellement beau, tellement « NOTRE » chemin, que je peux aussi en tirer une certaine philosophie maintenant…Si j’étais restée sans enfant, nul doute que j’en souffrirais aujourd’hui encore…

    Et ceci mis à part, tu fais partie de celles que j’ai suivies en sous-marin pendant de longs mois…Et je t’avoue que j’ai eu la gorge bien nouée quand j’ai appris pour ton merveilleux bonheur.
    Quelle belle leçon de courage face à l’adversité et quel bel exemple pour les Pmettes dans le doute…
    J’espère que tout se passe bien pour toi…
    Bisous
    PS: pardon Bounty, je fais encore ma bavarde chez toi !!!

    • Bounty Caramel 22 novembre 2014 à 22:09 #

      Pardon no way !! Feel free ! Ravie ravie !!

  23. petiteyaye 22 novembre 2014 à 22:26 #

    j’ai lu, j’ai pris vraiment peur en me disant que j’étais presque tout ce que tu détestais, mais j’ai vu aussi que j’étais aussi presque tout ce que tu enviais… !!!!
    Bon 1 partout donc !
    Et au final je ne sais pas ce qui est mieux : être détestée ou enviée, de beaucoup de manières ça se rejoint, non ?…
    Je crois profondément que malgré toute l’empathie, l’amitié, l’amour que l’on peut avoir à votre égard, il n’y a que vous, et ceux qui sont passés par le même parcours, qui pouviez réellement comprendre de quoi il en ressort. Ce n’est pas par méchanceté mais je ne me retiendrai jamais de toucher mon ventre rebondi dans le métro en me disant qu’au moins une femme autour de moi rencontre des difficultés de conception…

    • Bounty Caramel 23 novembre 2014 à 00:24 #

      T’en fait pas :-), et c’est vrai que le ressenti est propre à chacun. Plus que tout c’est cette insouciance volée, ces années d’echecs que meme la reussite ne peut faire oublier, la terreur de ne jamais avoir une famille et de devoir reinventer ses reves de vie pourtant si simple,la peur de perdre encore une promesse de vie, l’impossibilité d’imaginer ce que l »on ressent lorsqu’on souhaite avoir un enfant et que cela se realise dans les quelques mois qui suive et en toute intimité… Bref c’est tout cela que ca renvoit, et 9 mois de bonheur c’est tellement court face aux années de malheur, je pense que mon cerveau ne suit pas, et puis il sait qu’il faudra repasser par là si on souhaite agrandir la famille. Le deteste est entre «  » car ce n’est pas du tout de la haine, colere ou autre, et tu l’as bien compris… C’est surtout de la tristesse envers soi meme… de se sentir different… de ne pouvoir se sentir libre, confiant, serein, heureux… et de ne pas connaitre un moment de douceur intime pour concevoir son enfant… Le sentiment que l’on vit la grossesse un peu differement, entre appel d’air du passé et projection devant, mais pas free totalement… C’est vrai que c’est compliqué d’expliquer un tel ressenti dis donc ! Bisous et merci pour ta comprehension, ne t’interdis pas car ce n’est pas ton histoire, de mon coté c’est la mienne et c’est naturellement et sans souffrance que je me retiens en public. No soucis bella !!

  24. Cloudy 27 novembre 2014 à 21:01 #

    J’ai ri et me suis retrouvée dans pas mal de choses.
    L’essentiel Chère Bounty c’est que TU sois enceinte. Les autres….;)
    Douces pensées et bon courage pour le nom de ta lueur 🙂

    • Bounty Caramel 3 décembre 2014 à 16:07 #

      Merci ma belle ! Oui, c’est l’essentiel, c’est bien vrai. Mais qu’est ce qu’on reste marqué (à vie) par les épreuves (de vie)… Des bisous

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le nom de famille (une transmission non autorisée) … | Ti'punch contre Ti'bout ! - 21 novembre 2014

    […] mon post de ce matin qui décrit quelques situations ressenties récemment, et ce qui suit où je risque de vous perdre, ben dis donc, je ne vous gâte pas… promis je me […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :