Témoignage : « Un peu de moi » (alias ma copbampinauteanonyme)

31 Oct

Je n’irais pas jusqu’à dire que la PMA m’a permis de faire de belles rencontres… mais si quand même… J’aurai bien entendu préféré rencontrer ces personnes dans un autre cadre que l’attente et la douleur, mais ça s’est fait ainsi, et demain j’espère que des liens resteront et que chacun sera en train de gouter au Bonheur.

Parmi ces rencontres, ma coéquipière Bamp avec qui les points communs sont si nombreux : ovaires de foutaises dénommées opk, écho des 12 sa catastrophe alors que quelques jours avant tout allait bien, mais aussi ville, formation et école sup’ en commun (mais pas même métier, ça aurait été flippant de tout faire pareil…) !

Enfin bref… voila voila. Et puisqu’elle n’a pas de blog, je lui ai prêté cette page ! Elle est modeste, jette des fleurs alors qu’elle devrait les recevoir, elle écrit merveilleusement bien, a eu un parcours si long et si difficile, et elle est drôle même dans le pire. Je ne sais pas comment elle fait d’ailleurs. J’admire. En tout cas j’espère que ça donnera Espoir à nombre d’entre vous. Je lui file la main pour répondre à vos com’. C’est sa page, son témoignage.

Merci à toi ma belle ❤ !!

Ahhh ma petite Bounty ! J’ai mis du temps à me décider à écrire. Je ne suis pas dotée de capacités rédactionnelles de qualité (comme l’aurait dit mon prof de français du lycée). Je suis également impressionnée par tes écrits traitant de sujets propres à nous faire réfléchir – toujours dans un style drôle et/ou touchant. C’est donc avec un peu d’appréhension que je commence ces lignes.

Néanmoins et puisque tu penses que cela peut être une bonne idée voici donc notre histoire de PMette et PMec :

Novembre 2001: Rencontre: ouhaouhhhh.

Juillet 2008: Début des essais 100% naturels. Avec 100% confiance.

2010-2011: État des lieux: Mademoiselle est OPK et Monsieur a des spermatozoïdes anormaux et peu mobiles: un doublé gagnant. Clomid: 3 cycles: marche pas. 1 IAC: marche pas non plus. « Vu votre cas (petite parenthèse ! WTF !!! notre cas,… tu sais ce qu’il te dit notre cas… on sent que ça se corse) on va passer directement à la FIV, ça ne vous embête pas? » => « Euh » => « Très bien ».

Novembre 2011: FIV1: 1 embryon avec une bonne tête. On y croit. Y’a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Ben si : loupé. C’est dommage parce qu’on était comme qui dirait « confiant ».

Février 2012: FIV2: 2 embryons de compétition! Si si! La biologiste dira même « vous, on ne vous reverra plus! ». En fait si…et pas plus tard que dans 3 mois. A partir de là, on commence quand même à douter. Tiens « FIV2 », ça fait la moitié de FIV 4. Ça fait un peu comme si dans sa semaine de boulot on atteignait le fameux « mercredi midi » nous permettant la bascule vers le weekend – sauf que là, on se dirigerait vers le lundi à la place du vendredi (or, tout le monde sait que « vendredi c’est permis ». Quoi ça marche aussi avec lundi ??? ).

Mai 2012: FIV3: ben non: zéro complet: pas d’embryons sympathiques (en gros : c’est même pas la peine d’envisager un transfert car « ça vous ferait perdre une tentative ». Euh on est dans un jeu vidéo ? On a des options stratégiques à sélectionner ? On coche où ? (bon sang ça devient plus complexe que Candy Crucheeee). « On remet le couvert après les vacances alors? » => « oui, mais alors après un drilling fin Août » => »Ok » (jusque là on pourra dire qu’on est assez conciliant…on nous propose, on acquiesce. En fait, j’ai l’impression qu’on aura toujours préféré « faire confiance » dans notre centre, dans les protocoles…, malgré les remarques de notre entourage nous incitant à aller « voir ailleurs » (plus facile à dire qu’à faire, c’est une décision difficile me semble-t-il avec beaucoup de « et si »).

Bon , concernant le drilling, on s’est quand même posé pas mal de questions : « pourquoi seulement maintenant ? », « est-ce bien utile ? »…

… Et là les recherches internet ont commencé : doctichose, familuche, … avec des mots clés divers et variés incluant principalement le mot « drilling ? » et bien sûr le fameux combo « chances de succès après drilling ». Vous pouvez aisément remarquer le choix judicieux de l’usage du point d’exclamation derrière le mot « drilling » ….en effet : qu’on se le dise bien, notre centre PMA mise beaucoup sur la compréhension rapide de ses patient(e)s. Un couple seul (enfin ne généralisons pas… disons notre couple ) n’était pas suffisamment armé pour écouter, prendre des notes, faire répéter dans le temps imparti lors d’une première séance visant à expliquer le déroulement d’une FIV (conseil pour toi, qui va entamer une FIV : sois sûr de te munir, d’un calepin, dictaphone, caméra, pied de caméra,…Tu peux également prévoir pour la salle d’attente des magasines récents si tu veux éviter de te refarcir les informations portant sur le début de quinquennat de François H. ou encore l’horoscope de 2010 ). Si comme moi, vous êtes lent(e)s d’esprit, pas de problème : les tutoriaux youtoobe avec musique appropriée vous permettent de vous familiariser avec les techniques de piquage notamment. Exemple :

Août 2012: drilling… on sonne à la porte… Chez nous en l’occurrence ça ne sonne pas longtemps…retour des kystes 2 mois plus tard. Ben mince, statistiquement parlant j’avais normalement 50% de chance de retrouver des cycles normaux après le drilling. A ce moment précis, nous sentons que nous sommes bien partis pour être du mauvais côté des stats. Nous commençons pour tout dire à baisser les bras. Notre centre PMA nous sentant, comme qui dirait, légèrement pessimistes (le terme est faible), nous propose de remonter à cheval (pour poursuivre le parallèle, le cheval ne m’a jamais trop inspiré : trop grand, trop rapide. Je préfère le poney shetland ou à la rigueur le cheval de trait qui me semblent plus « accessibles », plus « sympathoches ». Mais bon nous comprenons vite si nous ne voulons pas nous laisser rattraper par la décrépitude, il nous faut, tel le facteur à l’approche des fêtes de Noël, presser le pas… Ce sera donc la chevauchée fantastique sur un pur sang => les réjouissances : une FIV pour novembre !.

Novembre 2012: FIV3 le retour: 7 embryons!! The dream comes true! Merci Drilling alors? Transfert de 2 embryons: loupé. Mais… pour la première fois nous avons l’opportunité de congeler des embryons : nous sommes ravis. Il semble que pour la première fois nous puissions nous diriger vers du positif !

Février 2013: FIV3BisTEC1: 2 embryons transférés : pas de bol: loupé. Arrrhhhh !!!!!!!

Avril 2013: FIV3TEC2: 2 embryons transférés : ++++!! Youpi! Mais…surprise surprise: Urgences: GIEU (Grossesse Intra Extra Utérine : 1 cas/30 000 à priori). Arrêt à 6SA. La chance dans notre malheur : afin d’essayer d’envisager l’évolution de l’embryon intra utérin, nous sommes restés plusieurs jours sous observation (autant dire également que le terme « observation » prend tout son sens quand l’ensemble des internes de la mater à le droit de me rendre visite rapport au faible % de chance pour eux de retomber sur « un tel cas »), ce qui a permis de voir un arrêt simultané des 2 embryons et diminution spontanée des bêtas : donc pas d’opération ni traitement médicamenteux.

Juin 2013 : FIV3TEC3: 1 embryon transféré : ++++!! Youpi bis ! Départ en Inde pour le boulot, douleur de GEU => hôpital (toujours en Inde, si si…). Découvertes :

  • du système médical à l’international
  • de l’arrêt de la grossesse

Août 2013 : stim simple (« pour voir ») : ++++!! Youpi (en un peu plus modéré quand même que le youpi précédent) : écho à 9 SA : tout va bien, on se détend : heureux chanceux, vous rejoignez le parcours normal. Echo à 12 SA (Novembre 2013)  par un échographiste « normal » : « Madame, Monsieur, c’est fini. Vous  pouvez récupérer vos clichés à la sortie»…..

Vous remarquerez que mes derniers paragraphes se rapportant à l’année 2013 sont moins enjoués que tous ceux se rapportant aux années précédentes. Tout simplement parce que cela ne nous a plus fait sourire.

Au début mon mari et moi découvrions, nous étions tellement confiants. Nous sommes passés par des moments difficiles mais nous réussissions à conserver une bonne mine notamment vis-à-vis de nos familles, amis, collègues. Pour le peu de personnes qui « savaient », nous étions même je crois « peu encombrants ». Bizarre d’utiliser ce terme mais c’est celui qui me vient le premier à l’esprit…nous tâchions en effet de tourner les choses de manière positive, de dédramatiser la situation….

Je dirais que tout à basculé en 2013 : comment continuer à garder cette bipolarité : souriant vers l’extérieur, tristes et affaiblis dans l’intimité. Nous avons cette chance d’avoir toujours pu compter l’un sur l’autre. Mais bon sang !!! …Toutes ces étapes nous ont durablement changé !

Parmi ce qui me touche tout particulièrement aujourd’hui, je crois ainsi lors de cette année avoir perdu :

  • pour une grand part la confiance en moi : « je ne suis pas capable de …». Au boulot cela se manifeste par le fait de me taire lorsque d’autres proposent des idées avec lesquelles je ne suis pas d’accord. Je ne parviens plus à exprimer mes pensées de manière cohérente et argumentée. Une petite pichenette et hop, le château de carte s’écroule et moi avec.
  • … des amis. D’annulations de soirées en report de weekends, d’enthousiasme parfois limité lors d’annonces de naissances à l’oubli des anniversaires des enfants, nous n’avons pas dû mettre toutes les chances de notre côté pour conserver ces amitiés.

Mais avec le recul, je pense aussi avoir notamment gagné :

  • un amour plus solide que jamais. Je compare toujours notre couple à une balançoire à bascule. Nous avons toujours tâché d’amener celle-ci à l’équilibre. Je dois dire que dans les moments difficiles, Vincent a toujours donné l’impulsion permettant de nous faire remonter vers le haut.
  • une meilleure connaissance
  • le droit de tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de dire des phrases toute faites qui nous rassurent dans notre capacité à intervenir vite pour essayer de contrer le malheur d’autrui mais qui au final sont inaudibles par une personne en détresse.

Avec ce descriptif de mon parcours je ne souhaite pas donner de faux espoirs car je sais combien je n’aurais pas su entendre des messages d’encouragement l’an passé. Aujourd’hui, suite à une stim simple, nous attendons un petit qui devrait voir le jour début décembre. Cette échéance me rassure, (tellement de peurs ont émaillé le début de cette grossesse) et me donne enfin la possibilité de jeter un regard en arrière et repasser au travers des étapes de notre parcours.

Aucun parcours n’est comparable et ne devrait être comparé. Tant que la science fera des découvertes, tant que le ou les dieux garderont leurs mystères, nous pourrons estimer que dans chaque parcours se cache une part de chance (de rencontrer les « bons « docteurs, d’avoir les « bons » traitements, que l’embryon se niche au creux de nous….) et requiert une bonne dose d’endurance.

Quelqu’un de très proche nous avait dit l’an dernier: « les épreuves sont à la hauteur de la force des personnes qui les vivent ». J’aime y croire. Et quand je vous lis, car je peux vous l’avouer maintenant, je vous lis dans l’ombre très assidument, je vois de très belles personnes avec des doutes, des faiblesses mais également des ressources et beaucoup de force.

Croyez en vous !

Je vous embrasse FORT !!!!!!!

Publicités

26 Réponses to “Témoignage : « Un peu de moi » (alias ma copbampinauteanonyme)”

  1. Carotte 31 octobre 2014 à 19:07 #

    Tu écris très très bien (ton prof de Français était un âne). Merci merci d’avoir partagé ton parcours. Si douloureux, si long… Mais quelle issue! Merci de me rappeler que même lorsque l’on croit que c’est fini il peut encore y avoir de l’espoir. Ne pas baisser les bras mais quand c’est tentant, même quand on croit que l’on a plus le choix…. Ton parcours, de par ta persévérance et le résultat me rappelle celui de Lulu (dans le fond bien sur car sur la forme rien à voir). Bref… Je te souhaite de profiter à 3000% de ce petit cadeau de Noel si mérité… ❤
    Et merci Bounty pour le prêt de page, ce post me donne du courage… 🙂

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 18:33 #

      Bonjour Carotte,
      Un grand merci pour ton message (si seulement j’avais l’email ou le Facebouc de mon prof de français, je lui aurais même bien transmis ton message! héhé! mouché le prof de français!)! Je comprends parfaitement ta perception d’alternance entre l’envie de baisser les bras puis celle de recommencer au plus vite.Ce sont les montagnes russes. En tout cas je suis impressionnée par vous toutes qui partagez vos peines et joies via des blogs car (et cela ne concerne que moi), le lecteur se retrouve forcément à un moment donné dans chacune de ces histoires de vie. Et cela (m’a) fait grand bien depuis toutes ces années! oh que oui!!!! Donc merci 100000 fois pour tout ce que vous m’avez apporté! Je croise très fort les doigts pour toi et ton homme et vous envoie des pelletées d’ondes positives et de lumière dorée (:-) comme dirait la madame de mon CD d’auto hypnose) pour
      vos parcours PMA et adoption!

  2. marivalou 31 octobre 2014 à 19:25 #

    Joli témoignage plein d’espoir merci ! Meme si ça me fait un peu flipper.

    • miliette 31 octobre 2014 à 22:00 #

      Mais lis pas ça toi !!!

    • marivalou 1 novembre 2014 à 05:15 #

      Pas fait expres…

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 18:45 #

      Bonjour Marivalou, Grand merci aussi pour ton commentaire. Euh je peux comprendre que l’ensemble lu d’une seule traite puisse faire peur. J’aurais dû séquencer (:-)). Non sincèrement mon parcours est loin d’être représentatif. Tellement de situations différentes existent et d’après nos docteurs « nous n’avons pas eu de chance » (mouais, un peu « just » comme support psychologique). Cela signifiait : « stats faibles d’aboutir à de telles situations » (FC, GIEU). Donc, et je ne me permettrais pas de te dire que « tout va bien aller » mais tout simplement que déjà un grand pas a été franchi. Ca me donne des envies joyeuses tout ça! Alors du fond du cœur, je te transmets toutes mes félicitations ….et juste pour bébé:  » accroche toi bien: papa et maman t’attendent impatiemment! »

  3. miliette 31 octobre 2014 à 22:00 #

    Merci à vous deux pour ce témoignage 🙂

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 18:49 #

      Merci Miliette! Et bravo pour ton blog qui me fait souvent rire et/ou réfléchir (même si tu aimes dire que « c’est confus ») !

  4. ILGC 1 novembre 2014 à 07:03 #

    Merci de partager ton histoire avec nous.
    Novembre 2013 n’a pas été une période facile pour toi et moi…
    Je regrette que vous n’ayez pas été accompagné comme il se doit pendant et suite à cette échographie que ce soit par les professionnels ou par l’entourage notamment amical.
    C’est sûr, on ne baissera pas les bras pas avant la fin imprévisible : serons-nous du bon ou du mauvais côté des stats ? Alors oui, l’amour renforce. L’épreuve nous donne de l’empathie, une capacité d’écoute de l’autre.
    Mais en attendant c’est dur. A quoi se raccrocher ? Sûrement à l’être aimé.

    En tout cas, félicitations à vous deux pour ce bébé à venir. Je vous souhaite un très joli mois de Décembre ! 🙂

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 19:08 #

      Merci beaucoup pour ton message. Oui en effet novembre ne nous aura pas épargné toutes les 2. De manière ambigüe, je suis heureuse de l’approche de la rencontre avec notre bébé mais j’appréhende fortement les dates synonymes de malheur – qui nous feront chaque année penser à notre petite étoile envolée trop tôt.
      J’aimerais tellement pouvoir te réconforter d’une manière ou d’une autre pour aider à passer ces jours de deuil mais toutes les phrases, les mots me semblent dérisoires.Effectivement: ne pas baisser les bras – j’avais exactement le même objectif que toi: aller jusqu’au bout des étapes PMA pour ne « pas regretter ». Aujourd’hui tu dis être à la « moitié du chemin »,- je veux croire dans le verre à moitié plein et espère que novembre 2015 sera pour toi teinté de joie.

  5. alicebvmcd 1 novembre 2014 à 07:22 #

    Quel parcours… Quel courage ! Heureuse de lire qu’aujourd’hui malgré les épreuves très difficiles que tu as pu vivre le bonheur semble enfin s’être décidé à frapper chez vous !
    Belle route à vous 2 et vivement la découverte de ce petit bout tant attendu !! Bises

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 19:15 #

      Merci Alice!! Eh oui le bonheur attendait jusque là sur le paillasson devant l’entrée! Notre nom sur la porte étant effacé, il n’était pas sûr de devoir sonner :-). En tout cas, il nous a dit qu’il avait pas mal d’amis qui faisaient le tour de France en cette fin d’année. D’autres bonnes nouvelles à venir prochainement donc. En attendant on lui a quand même dit que ce serait bien qu’ils se dépêchent un peu car dans leur genre, ils étaient plutôt longuet. Il m’a parlé des grèves SNCF et Air France pour se justifier. Il m’a dit aussi que DNLP avait fait des embrouilles et empêché les messagers bonheur de trouver les bonnes adresses. J’ai trouvé ça un peu light comme explication. Mais, il m’ a dit « promis c’est promis » on va se bouger le c..! Comme quoi!

  6. ptbichon 1 novembre 2014 à 08:23 #

    Merci pour ce témoignage.
    Comme toi je suis OPK et j’ai eu le droit au drilling. L’opération avait était un peu cata (saignement ++, transfusion, reprise au bloc…) mais a priori j’aurai récupéré une ovu spontanée ça n’aura pas suffit pour une grossesse spontanée mais j’espère que ça nous facilitera les choses pour la reprise PMA.
    Bref tout ça pour te dire que ton récit me redonne confiance en l’avenir.
    Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ce petit bout à venir.
    Bises.

    • Bounty Caramel 1 novembre 2014 à 19:25 #

      Coucou ptbichon,
      Je profite de ce message pour te dire tout d’abord que je suis très peinée pour ton résultat négatif.

      Je te remercie en tout cas d’avoir pris le temps de m’envoyer ton gentil message.

      Pour le drilling: Aïe! En effet, bonjour l’expérience! Ici, même si cela n’a pas permis de récupérer des ovus spontanées, il est certain que cela a aidé pour les stimulations qui ont pu suivre (passage de FIV à stim simple en présence d’un meilleur spermogramme pour monsieur). Nous concernant, il est vrai que notre avis sur cette opération est très positif.

      Je te souhaite de tout cœur que ce soit le même processus pour toi et que la prochaine IAC apporte une excellente nouvelle. Je vais suivre tout cela de près!! Je t’embrasse sur ton front et tes 2 joues!!

    • ptbichon 1 novembre 2014 à 19:39 #

      Merci la belle. Je prends tous les bisous.
      Nous aussi on pense le drilling à améliorer les choses (même si ça a été une sacrée aventure) d’ailleurs on a pu « redescendre » en IAC grâce à ça. J’aimerai effectivement que la fin de 2014 nous amène une Bonne Nouvelle mais bon chaque chose en son temps, étape après étape.
      Bisous.

  7. Monoi 2 novembre 2014 à 07:20 #

    C’est vrai que j’ai rit en lisant le début du récit car c’est avec l’auto dérision sue l’on avance même si un échec est un torrent de larmes et que les deuils en sont souvent des tempêtes ou cyclones. La froideur de l’année 2013 contraste avec 2008 à 2012 tout comme celle des retours d’échographie pas doués et pas dans la compassion parfois ….

    Tu as bien fait de prendre la plume et oui, il y a de belles rencontres sur le net entre les pmettes, de belles choses a vivre et touchantes .

    Belle rencontre avec ce bébé longtemps attendu.

    D’un point de vue technique pourquoi un retour vers les stim après 3 fiv ?

    • Bounty Caramel 3 novembre 2014 à 10:44 #

      Bonjour Monoi,
      Un grand merci pour ton message!
      Ah oui, ça c’est sûr, l’auto-dérision ça aide énormément! Mais je dois dire qu’il est plus facile pour moi d’en faire après avoir laissé passer du temps.
      Pour répondre à ta question: nous sommes passés en stim simple car les derniers TEC avaient montré que je répondais bien mieux aux stims qu’avant (avant le drilling). D’autre part les spermos de mon mari étaient fluctuants avec un dernier résultat meilleur.
      J’avais également dit à ma gynéco que je ne me sentais pas repartir sur une FIV dans le courant du mois d’août puisque, étant dans l’enseignement, j’avais une rentrée à préparer pour septembre. J’avais de gros doutes sur la capacité à gérer les deux de front mais en meme temps, nous souhaitions continuer à « être dans l’action ».
      Nous étions donc partis sur une stim simple pour  » tenter ». Autant dire que je n’y croyais que moyennement (donc non tout ne se passe pas dans la tête). Et puis si, ça marche…et là on se dit: pourquoi moi, pourquoi maintenant… Tout nous semble encore incroyable. C’est pourquoi je me retrouve bcp dans les témoignages des filles qui ont un + et qui continuent à penser PMA, à lire les blogs pour espérer que le bonheur arrive d’une manière ou d’une autre à chacune. En esperant bientôt lire une bonne nouvelle d’apparentement et d’arrivée d’un petit chez vous.

  8. julys974 2 novembre 2014 à 12:31 #

    Merci pour ce témoignage qui me fait dire que te lire sur TON blog serait plutôt sympa. C’est vrai que parfois, on est tenté de jeter l’éponge. Et puis, on continue, avec toujours cette même persévérance. Il paraît qu’il ne faut pas rêver sa vie, mais vivre ses rêves. Je crois que finalement, c’est ça qui nous fait avancer… En tout cas, très heureuse de lire que ton rêve à toi est sur le point de se réaliser. C’est beau… En revanche, depuis quelques temps, quels que soient les messages qui pourraient être porteurs d’espoir, je n’arrive pas à me les approprier. Comme si je n’y croyais plus du tout nous concernant… J’attends juste de voir l’issue. En tout cas, merci pour tout !!

    • Bounty Caramel 3 novembre 2014 à 11:11 #

      Bonjour July. Ahhhhhhh oui MON blog….bon je vais être franche, j’avais démarré un semblant de blog mais j’ai vite arrêté du fait de mon incapacité à écrire 3 phrases sans fautes et a retranscrire correctement mes sentiments (je suis brouillon)….j’avais donc peur de mal exprimer les choses et donc de blesser des personnes. Heureusement que vous n’avez pas fait preuve de cette même lâcheté hein! Sinon la blogo serait bien triste!!!
      Par contre, pour dire vrai, je suis ton blog très régulièrement et suis peinée de te savoir avec un moral en berne. Le fait d’être triste apres toutes ces etapes est normal, le fait de penser qu’une issue positive ne peut pas t’arriver est normal également. Par contre, dire que ce bonheur ne pas pas d’arriver est faux. Tu as envoyé des cartes porte bonheur à plusieurs copinautes qui ont eu la chance de voir une bonne nouvelle arriver. Alors peut être que si on continue à t’envoyer plein de mots gentils et réconfortants ça peut marcher!!! Il faut donc les garder précieusement pour que bientôt tu doives te coltiner des montagnes de lettres à écrire pour annoncer ta bonne nouvelle! Moi je veux y croire!!! Bises!!!

    • julys974 3 novembre 2014 à 12:40 #

      Tes mots me touchent… Merci !! 🙂 En tout cas, à défaut de rouvrir ton blog (je ne te cache pas que c’est très chronophage et ne doute pas que dans peu de temps, tu auras sans doute un peu de mal…), sache que ce sera un plaisir de te lire sur les nôtres !! Bises.

  9. lamisskangourou 2 novembre 2014 à 14:16 #

    Coucou Copbampinaute,
    J’avais eu le plaisir de croiser ta route il y a quelques mois, et Bounty m’a appris quelques temps plus tard ta grossesse si attendue… Je suis ravie de lire ton témoignage, je n’avais pas réalisé que vous aviez traversé tant d’épreuves et un tel parcours pendant ces longues années..
    Comme toi je vais avoir un petit bout dans quelques semaines, je venais d’apprendre ma grossesse quand je t’ai rencontrée.
    Merci pour ce billet qui représente un nouveau témoignage source d’espoir pour les copinautes qui attendent avec impatience d’avoir cette chance.
    Au plaisir de te recroiser,
    Gros bisous et courage pour le dernier mois 🙂

    • Bounty Caramel 3 novembre 2014 à 10:48 #

      Hé hé!! Oui oui je me souviens bien avoir lu cette bonne nouvelle sur ton blog peu de temps après notre rencontre! C’était d’ailleurs très chouette et espère que nous aurons l’occasion de nous re prévoir des petits temps d’échange prochainement! Je te souhaite plein de bonnes choses pour ces dernières semaines!!!gros bisous!!

  10. Miss infertility 3 novembre 2014 à 08:41 #

    Merci pour ce témoignage, je l’ai trouvé très touchant. C’est un bonheur d’apprendre que votre petit bout de chou sera bientôt avec vous, bonne route ! ❤

    • Bounty Caramel 3 novembre 2014 à 11:12 #

      Merci! Merci! Et encore merci à Bounty de m’avoir donné carte blanche!

  11. compoteen 3 novembre 2014 à 19:37 #

    Très très chouette post! Bounty a bien fait de te laisser t’exprimer 🙂
    Apres un parcours si lourd de peine, je te souhaite de passer le plus beau des Noël avec dans vos bras ce petit garçon pour qui vous vous êtes battu si fort!
    Plein de bécots!

    • Bounty Caramel 4 novembre 2014 à 17:14 #

      un énorme merci compoteen! ton message me touche,
      je profite pour te dire bravo pour les citrouilles (trop fan de Tim Burton aussi!!!!) et surtout gros gros croisage pour les résultats à venir!!! Bises qui claquent dans les oreilles (c’est des bises qui envoient de la surpuissance!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :