Les petits coups de gueule – acte 3 : Le prénom des questions

30 Oct

… ou une histoire de préjugés ordinaires… (ou encore comment me refaire poser des questions sur les prénoms que je souhaiterai choisir pour nos enfants, qu’ils soient de mon ventre ou pas d’ailleurs ? et surtout Notre Lueur actuellement…)

Contexte :

L’été dernier mon neveu et ma belle-soeur étaient ici. Le contexte n’était pas tip-top, nous venions de perdre nos deux anges. Et ma belle-soeur est elle-même maman de jumeaux. Elle n’est pas venue avec eux deux, mais avec leur grand frère, âgé de 6 ans, mon neveu en somme.

Sa venue une semaine juste après l’arrêt de grossesse a finalement été bénéfique. Cela nous a fait du bien d’être entouré, de faire visiter la ville, la région, d’avoir du monde à la maison…

Ma belle-soeur, extrêmement triste pour nous, a été parfaite, a eu les mots doux. Pas de discours inutiles, quelques-uns de soutien, juste la bonne dose.

Elle est donc venue avec son plus grand fils le temps des vacances, histoire de découvrir le plat pays et Paris, se reposer, voir son frère, et faire du shopping pour repartir les mains (pardon, les 100 kg de bagages) pleines.

Bref. Là n’est pas le sujet. Le sujet c’est le prénom et le préjugé ordinaire, le cliché, qui y est lié.

Qu’est-ce que le préjugé ordinaire alors ?

Le préjugé ordinaire c’est quand on se ballade avec mon neveu de 6 ans, avec Chérid’A, et qu’une dame nous interpelle en posant une question qui nous a laissé pantois.

En regardant ce site ce matin et en faisant défiler les prénoms,  je me suis souvenu de cette « anecdote » que j’avais mise en brouillon il y a de cela des lustres. Vu qu’une fois de plus le préjugé ordinaire du prénom lié à la couleur de peau m’a gonflé ce matin, je ressors mes archives et te les fait partager… Car, en zieutant les prénoms et photos de ce site, finalement rien d’étonnant, vu que pour ce type de prénom (biblique) l’enfant est semble-t-il censé être blanc, en tout cas c’est l’image véhiculée. Et mon neveu en a fait les frais, par deux fois en 3 semaines, faut le faire non !!

Cas 1 : moins d’une semaine après son arrivée en vacances

La scène : Mon jeune neveu, courant vers la sortie de l’immeuble, pour accélérer la ballade dans les rues parisiennes écrasantes de chaleur et de monde.

Moi, perchée sur mes talons (chose rare et déconseillée dans ce contexte), tentant d’accélérer le pas, et criant le prénom de mon neveu pour lui dire de nous attendre.

La question : En train d’entrer dans l’immeuble, une dame d’une cinquantaine d’année, parcourant l’allée et m’ayant entendue prononcer le prénom de mon neveu. Elle nous interpelle Chérid’A et moi.

La dame : « C’est votre fils ? Il est mignon et il a l’air d’avoir plein d’énergie ».

Moi (flattée de la remarque, mais me demandant si elle a bien vu que moi+Chérid’A ça fait davantage caramel plutôt que chocolat) : « Oui, il a plein d’énergie, ça c’est sûr! ». (Un casse-cou, intelligent et bien mature pour son jeune âge, forcément… ça déménage!).

La dame : « Et son prénom il est bien joli, c’est la maman qui a choisi je parie ».

Moi et Chérid’A : WTF ?????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!????????????? [sous-entendu un prénom classique en France, car chrétien et non pas « français », pour un enfant noir est forcément décidé par la maman blanche ????]

Moi, en souriant : « Non, ce n’est pas moi. C’est mon neveu ».

Le bye bye a ensuite suivi. Fin de la conversation.

Et voila… parce que mon neveu (mon homme, ma belle-famille, et tant d’autres encore) a un prénom dit « courant » ici. Parce qu’en fait ce prénom est dit « classique » ici. Parce ce que prénom est tout simplement biblique et que c’est ainsi que ça sonne comme ce soi-disant « ici ». Forcément, c’est moi qui ait donné ce prénom, car je suis blanche (et donc forcément catholique à priori, ben voyons…). Et non le présumé père, qui lui est noir et semble-t-il pas catho d’office.

Aparté. J’ajoute que c’est pas une blague, ça arrive de temps à autre que des gens à la rue dans la galère m’interpelle avec un « bonjour », alors que mon homme lui a droit au « salam aleykoum », seul ou lorsqu’on est à deux… Bref,  comme si être noir signifiait forcément pour certains venir d’Afrique de l’ouest et être musulman. J’ai rien contre l’ensemble bien sur, tu me connais, d’ailleurs moi j’y suis allé dans cette partie du monde, lui jamais. C’est limite à moi qu’il faut dire bonjour ainsi d’ailleurs car ça me rappelle des beaux souvenirs, mes salutations matinales de ces mois là, et mes cours d’Islam. Mais bon, tout cela signifie surtout que c’est hyper réducteur comme vision d’un continent, des origines et de la mélanine… (idem tant d’autres choses : la danse africain, késako ? la musique africaine, kesako ?… Dada a fait un coup de bec excellent sur ce sujet ! Merci !). Fin de l’aparté.

« L’ironie » veut donc que le prénom de mon homme, de son neveu ou encore de sa soeur (bref, de toute la famille) soient bien plus « classiques », sous-entendu à consonance française, que le mien. Ah ha ha ! Une seule raison à cela : des prénoms tirés de la Bible (parce que bon, le continent africain c’est comme ici, c’est une multitude de religions qui coexistent et des personnes athées aussi), et donc des prénoms dit « passe-partout » ici. Stupide.

Rien de méchant, de l’ignorance. Et c’est bien l’ignorance qui fait le cliché, le préjugé ordinaire.Et c’est par contre bien le préjugé ordinaire qui fait la discrimination.

Ignorance que les prénoms n’ont pas de couleur. Ignorance que la religion n’a pas de couleur. Ignorance que la nationalité n’a pas de couleur.

Y’a rien de méchant, mais à force que c’est fatigant d’entendre ces remarques.

Cas 2 : au milieu des congés

Nous nous baladons sur les Champs. Une démo de quelques danseurs. On va voir…

Les artistes sollicitent les plus jeunes pour venir danser au milieu de la piste créée par le cercle des spectateurs.

Ni une ni deux, mon neveu, grand danseur du haut de ses 6 ans (forcément à écouter et regarder en boucle les clips sur MT*, ben voila, tu te débrouilles à fond !), et crevant d’envie de rejoindre la scène, y va.

Tout heureux de participer à un spectacle de rue, son sourire dépasse de ses fossettes.

Les ambianceurs (dont la mixité est totale, du coup je leur pardonne encore moins) sollicitent quelques enfants. 5 rejoignent le groupe pour aller s’amuser.

L’un d’eux leur demande de se présenter.

Chaque enfant donne son prénom, puis l’animateur lui donne un surnom du genre « Beyonc*, Laur*e, Just*n B*eber… ». Bref, des prénoms de stars chanteurs qui font rêver les plus petits.

Le tour arrive à mon neveu.

Mon neveu donne son prénom. L’animateur ne le croit pas… (wtf ?!!!!!?!!!) et lui donne un prénom joli, mais qui au regard des autres prénoms donnés sonne cliché et complètement à côté, hors sujet : ce n’est pas un prénom de star, erreur number 1. Ni de chanteur connu, erreur number 2. Ni qui fait briller les yeux de tous les gamins de cet âge (comme Just*n par exemple), erreur number 3.

Et c’est c*n, d’autant plus c*n que le groupe de danseurs lui-même était extrêmement mixé (du coup je leur en veux encore plus again again). « P*tain les gars, c’était l’occasion rêvée de faire dépasser un cliché et vous l’avait pas saisi. Z’êtes nul sur ce coup là. Vraiment ». Franchement j’ai failli le leur dire à la fin du spectacle. Je ne l’ai pas fait, je me suis dégonflée. Stupid again.

C’est un prénom souvent cliché, car juste à consonance dite « africaine » pour la plupart des gens. Stupid again.

Et voilà comment mon neveu Daniel s’est ainsi retrouvé nommé Mamadou (équivalent de Mohamed), parce que l’animateur ne croyait pas qu’il s’appelait vraiment Daniel. Wtf ?!!!!! Et alors que les autres petits danseurs, blancs, se nommaient Beyonc* et autres stars du moment (blanche ou noire, et us ou française par ailleurs). Ben lui non, il n’était pas une star, il ne pouvait pas être américain ou français, il était juste noir et avec un « prénom pseudo africain » de tous les jours. Voilà. Sympa… (Tiens tiens, en écrivant je me rend compte à quel point que je suis encore vénère..)

Bref, ce qui me gêne c’est le préjugé ordinaire, pas méchant mais qui entasse les clichés dans les têtes et l’inconscient collectif. Et donc in fine, les conséquences sont la discriminations à tout va (travail, logement…).

Et un peu mince quoi, un peu de jugeote quand même svp !!…

Je réponds quoi moi après à mon neveu qui m’a ensuite demandé pourquoi le monsieur il ne le croyait pas quand il a donné son prénom. Hein, je réponds quoi ?

Donc voilà

Donc voila, comment à cause d’autrui, du regard de l’autre, de la pseudo hiérarchisation de je-sais-pas-quoi et des préjugés ordinaires, je suis en train de me questionner sur le choix que nous souhaitons faire pour Le prénom de La Lueur… alors que mince quoi, c’est pas juste, c’est avant tout un prénom qui nous plait que l’on devrait choisir… Mais bon, on va pas se laisser abattre, et on va dire qu’on peut espérer que dans 10 ans la France et le Monde auront changé non ?

Et puis…

Hormis le prénom, Chérid’A et moi ne sommes pas dupes… Enfin si, Chérid’A l’était jusque la semaine passée et son épisode du fils adoptif de son collègue pour qui les mots durs sonnent à l’école, quel naïf Chérid’A lol !, il croyait que le racisme ordinaire ne pouvait pas arrivé à de si jeunes enfants par des jeunes enfants eux-même… ben si… je lui ai alors parlé des blogs adoption, noirs, et métissés que je lis souvent…

On sait bien que La Lueur aura à faire face rapidement au racisme et aux préjugés ordinaires. Ce souci arrive si vite à l’arrivée des enfants dit de couleur (hein ?), et la blogosphère adoptante regorge d’anecdotes en tout genre sur ce sujet qui est leur quotidien. C’est aussi pour cela que je me retrouve tant dans la lecture des blogs adoption, version famille bi voire tricolore… Je pense à Framboise, à Elise, à Kristen, à tant d’autres. Et aussi dans la lecture des blogs métissés ou noirs, tout comme l’excellent post sur la rareté des livres jeunesse incluant la diversité sans clichés de Clumsy, mais aussi les blogs de Gaou et de Petite Yayé.

Tiens, et pour finir en aparté, ça me me fait aussi penser qu’il faudrait aussi que je te parle de Kirikou… Tout un sujet… Rien que pour les voix c’est déjà faussé. C’est l’homme qui m’avait fait remarquer cela, et j’ai percuté ensuite de suite. Dans ce dessin animé imaginaire, il y a des accents ivoiriens, sénégalais, et autres… et on te fait croire que la scène se passe dans un même lieu, dans une même communauté… dans un temps révolu où les gens bougeaient peu… pas crédible du tout du coup Kirikou. Imagines que Oui-Oui ait un accent québécois, avec des potes aux accents togolais, d’autres aux accents français, et qu’on te fasse croire que tout cela se passe dans un temps ancien, alors que les gens restaient dans leur lieu d’origine, et qu’il était donc quasi impossible que ce melting-pot vocal se produise et existe dans un vieux village d’avant… (et d’ailleurs encore faudrait-il que les gens aient tous conservés leurs accents… autre sujet…). Pas crédible hein? Lol !. Fin de l’aparté.

Bref, voilà voilà… Le préjugé ordinaire et moi on n’est pas copain copain… et si tu savais à quel point cela impacte socialement, financièrement, citoyennement dans notre vie quotidienne tu prendrais peur… ou pas si t’es déjà conscient ou que tu as expérimenté tout cela.

Sinon, pour le fun, se détendre et rire, voici des gifs drollisimes sur « les 26 phrases que les noirs ne veulent plus entendre ».

Et pour le sérieux, un court article et vidéo : « Racisme ordinaire, les mots qui font mal ».

 

 

Publicités

32 Réponses to “Les petits coups de gueule – acte 3 : Le prénom des questions”

  1. miliette 30 octobre 2014 à 12:07 #

    Ah ben ça…
    Dans ma famille il y a des personnes ayant des origines du Maghreb mais non musulmanes. C’est un « concept » ET pour le « blanc » ET pour la personne d’origine maghrébine musulmane. Du coup tu es juste rejeté par 100% des gens.
    Youpie quoi…

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 12:15 #

      C’est trop ça !
      T’es ni de l’un, ni de l’autre…
      Youpie quoi… bien dit !

  2. ciconiatenvapas 30 octobre 2014 à 12:19 #

    Merci Bounty, tes posts sur ce sujet m’intéressent beaucoup, en particulier parce que dans ma scolarité j’ai côtoyé de nombreuses personnes différentes et parce que mon frère va bientôt épouser une Africaine. J’écris Africaine pour ne pas trop en dévoiler sur le net. Je pense à mes futurs neveux qui seront café au lait (magnifiques !) et aussi peut-être à mes futurs enfants adoptifs, car ils pourront avoir n’importe quelle couleur de peau 🙂
    Du coup, vous avez déjà des idées de prénom ? 😉
    Bisous

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 13:11 #

      😉 cool alors !!!! Je comprends bien que tu ne veuilles pas dévoiler le secret !
      Quant aux idées de prénoms, j’y pense de mon côté, mais c’est encore trop tôt pour en parler ensemble… (on en avait parlé aussi pour grossesse 1 en fait). Donc patience encore !
      Le truc cool, c’est que c’est en doublon, si fille… ou si garçon…
      des bisous

  3. ILGC 30 octobre 2014 à 12:47 #

    En ce qui me concerne, je pense que professionnellement quand je donne mon nom et prénom au téléphone avant un rendez-vous, les gens ne s’attendent pas à voir débarquer une asiatique car j’ai un prénom français hyper classique (limite vieux) et un des noms de famille les plus répandus de France.
    Ça me fait rire parfois de voir la tête des gens à ma découverte !
    Sinon il y’a en effet souvent amalgame entre couleur de peau et religion en raison de méconnaissance du sujet. Certaines personnes de mon service étaient étonnées qu’un collègue asiatique était musulman.
    Pour votre Lueur, OSEF des autres.
    Son prénom sera celui que vous aurez choisi pour lui peu importe les préjugés. Un prénom qui vous tient à cœur et qui lui ressemblera. Bisous

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 13:09 #

      Je te comprends plus que bien 😉 (même « soucis » ici, du coup toujours la photo sur le CV, ça évite certaines têtes déconfites en passant la porte aux entretiens…).
      Amalgame, c’est certain… C’est comme pour des potes indonésiens, y’en a qui sont toujours étonnés de les voir faire leur 5 prières. M’enfin… amalgame entre couleur de peau, faciès et religion et nationalité et … Le hic c’est quand ça tourne à la discriminations du fait de clichés…
      Et t’as raison, OSEF ! Même si j’ai le sentiment qu’on devra toujours se justifier…
      Des bisous

  4. danslecululu 30 octobre 2014 à 13:00 #

    Merde, moi qui allais te proposer Kirikou comme prénom 😀
    Besos!

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 13:05 #

      MDR !
      Ca fait plaisir de te voir toi !!!
      Bon, ben, on se comprends hein 🙂
      Des énormes bisous

  5. larmesameres 30 octobre 2014 à 13:24 #

    Définitivement je vis sur une autre planète, les petites phrases de la vidéo, ça ne me viendrait pas à l’idée de les poser, les penser non plus d’ailleurs.
    Pour le prénom de ton neveu, je comprends ton énervement, ce serait un prénom compliqué, ok pour le faire répéter mais sinon, pourquoi??? On en voit des bien loufoques et farfelus de prénoms depuis quelques années…
    Après les images qu’on se fait par rapport au nom et prénom sur un papier, il me semble que ça dépasse la couleur de peau, je veux dire que parfois on s’imagine le visage derrière un nom écrit, quelque soit le nom.

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 13:38 #

      Lol, et c’est où ta planète ? Ca m’interesse !!!
      Pour neveu, c’est clair, Daniel à priori ca colle pas avec sa mimine. N’importe quoi… En fait, on s’est regardé avec ma moitié, et on a laissé tombé, ça arrive si souvent si tu savais… Une de plus, un de moins, osef du moment qu’ils ne t’empêchent pas de vivre ta vie décemment (maison, boulot, amis…).
      Ca dépasse, c’est vrai… Couleur, religion, classe sociale… tout y passe… Ridicule… Mais quelle perte de temps surtout de se compliquer ainsi la vie en voulant mettre des personnes dans des cases…
      Des bisous

  6. La reine de la PMA 30 octobre 2014 à 14:15 #

    Comme tu le sais, j’ai une maman métisse à qui on a toujours demandé si elle était la nounou quand elle venait nous chercher à l’école. On lui demande aussi souvent de quelle origine elle est et quand elle répond d’Auvergne, on lui répond oui, mais votre vraie origine… La bêtise est partout, je pense que vous devriez avant tout donné le prénom qui vous plait à tous les deux sans trop vous souciez des autres, car les prénoms ne font jamais l’unanimité.

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 14:23 #

      J’ai en effet pensé à toi et ta maman… La question de « où tu viens VRAIMENT ? »… est vraiment vraiment fatigante… On pourrait me la poser, car mes origines sont belges, pourtant on ne me la pose jamais… Etrange 😉
      Tu vois très bien de quoi je parle, c’est certain… Ca devait pas être facile pour toi mine de rien petite, car tu as été vite confrontée à tout cela. Et je trouve difficile pour un parent de devoir expliquer quelquechose qui à la base ne devrait même pas être expliqué tellement c’est idiot… J’y pense car on s’y prépare, tu te doutes ;-). Autant en tant qu’adultes nous sommes rodés (ou presque), autant vers un nouveau venu et petit, on ne connait pas encore… Par contre on a des exemples et témoignages qui en disent long. On verra bien…
      La bêtise est partout oui, tant que ce ne sont que des mots, je suis moins dure, mais quand ça touche à tes avancées dans la vie, à ta vie tout court, ah là non… La bêtise pour discriminer non ! (là je pense plus aux impacts cv/emploi, nom/logement, crédit même et préjugé, groupes et jeux d’enfants… bref que du vécu ou vu…).
      Quant au prénom, on choisira celui qui nous plait, tu as raison, mais je sais bien qu’il arrivera des moments où on devra le justifier si sous entendu de consonance de je ne sais où, même à un inconnu… et c’est tout de même injuste …
      Merci 🙂

    • La reine de la PMA 30 octobre 2014 à 14:29 #

      Ne te prend pas trop la tête pour la Lueur, personnellement, je n’ai jamais souffert de ces questions qui me paraissaient incongrues tant c’était une évidence pour moi que ma maman était ma maman et que ça n’avait rien à voir avec la couleur de peau qui me semblait une caractéristique comme la couleur des yeux ou des cheveux. Plus tu y accordes de l’importance, plus ça risque d’en avoir pour ta Lueur.
      Fille métissée de métisse, je t’assure qu’il y a bien pire dans la vie 🙂

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 14:39 #

      😉 c’est noté, et ca fait du bien de te lire.
      Et tu as totalement raison sur le plus t’y accordes d’importance… Disons que c’est pour les fois où ça se produira qu’il faudra expliquer (si phrase méchante, si rejet…), mais comme toute explication face à un rejet de toute façon, et pas au quotidien fort heureusement. J’ai bien plus peur de la discrimination (et très certainement du fait de récents vécus)… que du prénom, c’est clair…
      Il y a bien pire, c’est certain.

  7. marivalou 30 octobre 2014 à 16:21 #

    Et sinon, t’as choisi un prénom ? Je te ferai remarquer que le tien, de prénom évoqué aussi une origine, une région en tous cas… Les prénoms ont leur histoire, leurs préjugés, c’est certain. Et je comprends que ca t’agace…

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 16:38 #

      Oh que non ! C’est trop tôt pour mon Chéri, en tout cas c’est sa réponse du week end dernier. On en avait discuté à G1, alors y’a déjà des idées, même si deux des prénoms choisis à l’époque sont dédiés aux deux petits anges. De mon côté j’y pense et note ceux qui me passent par l’esprit depuis 1 mois on va dire 🙂
      Quant à mon vrai prénom, lol, c’est l’exemple typique d’une origine régionale qui ne veut rien dire de mes vraies origines. Y’a aucun lien, lol, ça reprouve bien que prénom et je-sais-pas-quoi c’est pas si forcément connoté sur une région, une religion, un lieu de naissance, une couleur, etc… 😉
      Je me doute bien que tu comprends que ça m’agace, gavant hein ! Surtout que va expliquer tout ça à mon neveu qui se questionnait pour on ne le croyait pas… je me sentais un peu mal je t’avoue…
      Des bisous

    • marivalou 30 octobre 2014 à 20:38 #

      Je n’aurais pas trop su quoi lui dire non plus…

  8. alicebvmcd 30 octobre 2014 à 16:55 #

    Je ne crois pas qu’il faille que tout ça influence votre choix de prénom… Comme tu le dis la bêtise est partout, et si elle n’est pas sur le prénom elle pourra (malheureusement) être ailleurs…
    J’imagine ton agacement et la surprise de ton petit neveu Daniel qui ne comprend pas pourquoi on ne le croit pas quand il donne son prénom… Quant à Mamadou… nan mais WTF ?!

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 17:28 #

      Il ne faut pas en effet, mais je pense qu’on est quand même « obligé » d’y penser, même si cela n’influera pas notre choix… Agacement oui, et pourquoi il pouvait pas s’appeler Jay Z ou autre dans le contexte qui était posé ? Quant à la dame qui pensait que forcément c’est moi qui avait donné ce prénom, no comment hein…
      Des bises

  9. clumsymummy 30 octobre 2014 à 18:44 #

    Je comprends bien ton dilemme dans le choix du prénom… J’avoue ne pas avoir eu les mêmes appréhensions parce que moi même j’ai un prénom dit d’ailleurs et qu’avec mon conjoint nous partageons une double culture (comprendre nés ici et ns avons l’habitude de voir nos prénoms moqués, mal écrit, et j’en passe) du coup notre fils à un prénom qui compte pour nous deux et c’est là l’essentiel. Mon fils est noir donc il entre directement dans le préjugé.
    J’imagine que l’expérience du racisme ordinaire (via le prénom) par les personnes des iles ou ceux de l’Afrique centrale doit être vécu différemment ! Merci d’avoir pointé du doigt ce problème !

    Et sinon je suis de ceux qui pense que le métissage (blanc noir) qui conduit à avoir des enfants doit être murement réfléchi et que les parents doivent être plus que vigilant sur les questions de racisme, colorisme et autres qui sont vécu par leur enfants parce que ça sera forcément différent de ce qu’à vécu le parent noir …
    Je crois que nous ne pourrons pas protéger nos enfants du racisme, de la discrimination, etc, …la seule chose que l’on peut faire c’est les préparer et leur expliquer posément les choses !
    Pardon pour ce long blabla ^^ et Merci pour le blog !

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 19:06 #

      Ravie de te lire par ici ! Merci !
      Assurément, tu comprends bien… Disons que mon conjoint et moi avons un prénom ultra classique ici du coup (du genre de mon neveu, et encore le mien est même plus original), mais qu’on n’a pas forcément envie de faire ce choix pour notre enfant… le voila le dilemme en fait. De ton côté, qu’est ce que ça doit être dur de voir vos prénoms « moqués et j’en passe » (je vois trop le j’en passe…). J’adore ta phrase « du coup notre fils à un prénom qui compte pour nous deux et c’est là l’essentiel », elle me fait du bien cette phrase ! Le préjugé vis-à-vis de ton fils je ne vois que trop bien… c’est rageant… épuisant aussi.
      Comme tu dis, c’est, ce fut et ca a été murement réfléchi (la pma et son attente de 3 ans n’ont pas arrangé les choses, et on a plus que bien tourné et retourné ces questions ensemble, c’est clair… idem sur la question de l’adoption, qui n’est pas écarté pour l’avenir, car là idem, certains ne comprenaient pas qu’on envisageait une adoption éventuellement en Asie… bref…). Mon homme vivant la discrimination ordinaire que j’imagine que tu connais plus que bien toi aussi, forcément, on est alerté, conscient, et « rodé ». On sera vigilant, c’est certain. Et on sait aussi que cet enfant aura moins le droit à l’erreur que d’autres, il faut le dire, c’est un peu tabou, mais c’est tellement vrai. Et là où je te rejoins encore aussi, c’est qu’il y a aussi une part d’inconnu, de vécu différent, qui est propre au métissage, c’est certain. Et ça va du plus sympa (mignon parce que métis… ben non, mignon parce que mignon) au plus hard (batard…). Une petite métis de notre entourage a déjà eu droit à 5 ans au « retourne chez toi ». Que dire… chez elle c’est ici, chez nous c’est ici, point.
      « Je crois que nous ne pourrons pas protéger nos enfants du racisme, de la discrimination, etc. … la seule chose que l’on peut faire c’est les préparer et leur expliquer posément les choses ! » », Je te suis à 100%. Tu résumes toute ma pensée et celle de ma moitié. C’est si vrai.
      Lol pour le long bla bla, fais en autant que tu veux !! Je les adore !!!
      Des bises

  10. lamisskangourou 30 octobre 2014 à 19:59 #

    C’est fou les réactions des gens sur le prénom de ton neveu. Incroyable même. J’ai du mal à comprendre les gens parfois… Votre lueur aura la chance de savoir ce que le mot tolérance signifie au moins. Bisous

    • Bounty Caramel 30 octobre 2014 à 20:11 #

      🙂 pourtant t’en vois des tonnes des gens… ah mais oui, t’es une trop gentille toi 🙂
      Et oui, c’est fou, et bien réel pourtant… C’est pas méchant, c’est surtout bête, mais surtout ça donne une idée des idées reçues que ces personnes ont dans leur tête (alors imagines si elles sont boss, ou autre dirigeants, forcément… problème…).
      Lol, merci pour La Lueur ! Et tu sais bien que la tienne aussi 😉
      De bisous

  11. ptbichon 30 octobre 2014 à 22:23 #

    Choisir un prénom est toujours un moment compliqué je crois. C’est une choix qui va impacté rien toute la vie d’un autre être humain. C’est un sacré poids, on a souvent peur de se tromper. Ça me fait penser d’ailleurs au film « un indien dans la ville » dans la tribu de mimisiku ce sont les enfants qui choisissent leur prénom à 7 ans. Je trouve ça pas bête, mais difficile dans la pratique.
    En France on a trois jours pour choisir (sans compter la grossesse), je crois qu’on est des pays avec le plus petit délai. Il n’est pas rare dans d’autres pays que l’enfant quitte la mater sans prénom défini, comme si les parents voulaient passer un peu de temps avec cet enfant avant de décider quel prénom il portera.
    Quand j’ai un couple qui hésite, je leur conseille toujours d’attendre de voir sa tête et même de prendre quelques heures après la naissance, ça permet de choisir quel prénom irait mieux à « ce » bébé, à sa tête…
    Enfin bref je m’égare. Tout ça pour dire le prénom est un choix important et surtout un choix de vous 2 le reste du monde OSEF ils s’adapteront.

    • Bounty Caramel 31 octobre 2014 à 19:43 #

      Assurément !
      Disons que les épisodes vécus par mon neveu l’an passé me questionnent et me font toujours autant enrager. Ca impacte sur la vie pro et sociale, et là pas osef… Par contre pour les dires, osef carrément !!!
      J’avais totalement zappé cet aspect dans ce film, lol ! Merci pour le mémo.
      Et franchement, t’es une sage-femme de rêve toi !!!! Je suis en total accord avec toi !!! On aura assurément des idées, mais je ne pense pas qu’on aura un prénom fille ou garçon fixé, et j’imagine bien la scène de la découverte du visage, de l’enfant, et ensuite notre accord ensemble…
      Des bisous

    • ptbichon 1 novembre 2014 à 00:37 #

      Tant qu’il t’en reste un peu moins que les 5000 du bouquin😉
      Pour ce qui est être une SF de rêve je sais pas mais au moins une SF qui aime son métier et qui sait être à l’écoute de ces patients j’espère.

  12. Marie-Caroline 31 octobre 2014 à 14:03 #

    Je sors de mon sous-marin pour faire part de mon expérience. Mon mari et moi, nous sommes issus de familles française « pure souche » (je n’aime pas cette expression, mais dans le cas présent ça permet de poser le décor). Mon mari porte un prénom mixte, qui ,à notre génération était surtout donné aux petites filles et qui aujourd’hui est très à la mode pour les petits garçons. A chaque fois, quand il était petit, on lui disait « mais c’est un prénom de fille ». Mon prénom est composé de deux énormes classiques en leur genre pour notre génération et pourtant il est assimilé à une classe sociale bien marquée. Nous avons choisi un prénom ultra classique pour notre fils (tout le monde en a un dans sa famille) mais qui est connoté comme « vieux ». A sa naissance, tout le monde nous a demandé « Pourquoi », alors que franchement, il n’y pas de quoi être surpris tant ce prénom est classique… Tout ça pour dire, qu’un prénom renvoie toujours à des imaginaires différents et que même si ton prénom est adapté à ta couleur de peau, ton origine sociale ou autre, il y aura toujours quelqu’un pour trouver ça bizarre ! Mieux vaut choisir un prénom qui vous plaît, que vous aurez plaisir à murmurer à l’oreille de la Lueur qui pourra se l’approprier au point de ne pas se laisser touché par les remarques idiotes. Si vous aimez son prénom, la Lueur l’aimera ! Le reste, ce n’est que bêtise humaine… Merci pour ce blog !

    • Bounty Caramel 31 octobre 2014 à 14:08 #

      Bien en accord ! Et justement il n’y pas de prenom adapté à la couleur de peau ou autre, mais comme le releve aussi Clumsy il y a reellement du racisme qui existe… Et prenom ou pas, ce sera le cas… Ca va bien au dela du choix du prenom finalement… Des bises et merci pour ta contribution !

  13. Marie 1 novembre 2014 à 16:17 #

    Bonjour, mon fils est né à Kin. Il est entré dans notre famille par adoption. Il a un tres beau prénom biblique. A la cantine, on lui a demandé s il était musulman, il a dit oui car il ne savait pas ce que ça voulait dire…mais quand il a vu son assiette sans saucisse, il a ralé car il adore ça ! Il nous a raconté et on a choisi d en rigoler.
    Pour l instant, je ne sens pas trop le racisme vis à vis de lui. Si ce nest qu il danse tres bien et est super fort en sport! Par contre, je ne supporte pas qu on lui touche les cheveux ou « le petit noir ». Au centre de loisirs, je ne le trouvais pas, un animateur me demande quel enfant je cherche, je lui donne son prénom sans préciser sa couleur de peau mais en disant, l enfant qui joue toujours au foot, il ne voyait pas qui était mon fils. Quand j ai eu mon loulou à coté, il avait une de ces tetes !
    Marie

  14. Little koala 2 novembre 2014 à 10:18 #

    Ma Bounty ! Le sujet me parle mais tu ne sais même pas à quel point :). Je comprends tout à fait tes questionnements . Je me suis interrogée tellement de fois sur le sujet que je l’ai laissé de coter. Cette article m’interroge et j’ai tellement d’exemple de la bêtise humaine . Je me souviens d’un stage infirmier : j’arrive dans le service est tout le monde pensée que j’étais un garçon. Parce que j’ai des origines africaines mais mon nom famille provient des pays de l’Afrique du Nord . Donc what else ? Pour en revenir , l’infirmière dit à haut voix et les filles s’est une fille . Tu le monde me regarder!!! T’imagine pas ma crainte et la discrimination . Pour le choix du prénom , s’est normal que sa t’interpelle vu ton passif et la bêtise humaine des personnes que nous pouvons malheureusement rien y changé . Nous pouvons une chose préparer nos futurs enfants à affronter cette bêtise humaine . Car le racisme malheureusement, il y en a partout et pour les différents ethnies . Je suis sure que vous allez trouver le prénom idéal qui reflétera l’âme de ta petite Lueur.
    Bisous ma Bounty <3.

  15. petiteyaye 9 novembre 2014 à 20:59 #

    on n’a pas fini d’en reparler ma belle………….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :