Mes mondes parallèles

24 Sep

(Avant tout, désolé… j’ai pas encore répondu aux com’ des deux posts précédents… suis à la bourre totale sur ce point… donc au passage, merci !)

(Ceci est un billet de pensées… va comprendre, j’ai écrit des mots, et j’ai cliqué pour publier… cherche pas à comprendre d’où ça sort, moi-même je n’en sais rien, hormis l’élément déclencheur du billet relai de Giffette)

En lisant l’extrait du bouquin conseillé par Giffette  « Il existe en France un monde parallèle, celui du peuple infertile que 10 % des Français connaissent à un moment ou à un autre de leur vie. Ils sont en général très informés et ont davantage réfléchi que la majorité de ceux qui ont des enfants « sous la couette » », j’ai adoré la formulation. Le « un » m’a un peu ennuyé je l’avoue, car à mes yeux et expériences, il en existe tellement des « mondes parallèles ».

Pour ma part, je définirai un peu ainsi cette notion. Dans un contexte donné, dès que tu appartiens à une minorité, que tu es « hors-normes », bim, tu es dans un monde parallèle. Et il me semble que c’est bien vrai.

Depuis mes 3 ans, je connais le « monde parallèle » du handicap. Le handicap n’est pas la majorité. C’est donc une minorité bien réelle et tout aussi légitime que la dite « norme ».

A titre d’exemple (notamment sur le « légitime »), une personne handicapée mentale a le droit de vote. A ce jour il faut encore le rappeler : aux institutions, aux parents, aux familles, aux principaux concernés, aux entourages, à moi-même, à tous. Aux dernières élections présidentielles, l’Unape* avait fait une belle campagne à ce sujet. Un thème important à mes yeux car il permet de lutter contre un des préjugés existants envers les personnes porteuses de déficiences : oui, elles existent, pensent, réfléchissent, ont le droit de vivre, travaillent, rient, vivent quoi… et votent. Parfois même leurs avis et spontanéité dans la simplicité sont bien moins dangereuses que nos/mes volontés de mettre les gens dans des cases. Voir au-delà des « normes » est une richesse dont une société a beaucoup à apprendre il me semble.

unapei

Depuis mes premiers amours, je connais le « monde parallèle » des migrations internationales. (Pour rappel, un expatrié est forcément un migrant, mais le terme est souvent mal employé). Résider en France (en ayant ou pas la nationalité française) en étant né ailleurs (notamment hors Schengen et UE) n’est pas la majorité. C’est donc une minorité bien réelle et tout aussi légitime que la dite « norme ».

Mais le monde parallèle va plus loin, car que tu sois né ici ou non, que tu sois français ou pas, il ne faut pas se mentir, quand ta couleur est blanche, ça passe incognito (même si tu es migrant US, Canada, Australie… ou autre… du moment que t’es blanc…). Quand tes origines sont noires, asiatiques ou maghrébines, ta minorité est dite visible… Pourtant, français ou pas, tu résides (aka vis, travailles, loges, as ta famille, payes tes impôts, pars en vacances, consommes…) dans ce même pays. Alors à quoi bon dire que l’un est minoritaire et l’autre pas puisque vous faites la même chose dans ce même pays ? A quoi cela sert-il hormis à cloisonner les pensées, hiérarchiser les droits, et ériger des « normes » immuables dans un monde mondialisé et en mouvement et divers ? Bien que certains exploitent un filon dangereux pour ma société, il me semble que le respect n’a pas de couleur, la délinquance non plus, la tolérance de même, etc… Certains souhaitent créer des solidarités et des unités au travers du rejet de l’autre. C’est désolant… et bien triste au 21ème siècle.

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

                   Léopold Sédar Senghor

Depuis mon désir d’enfant, je connais le « monde parallèle » de l’infertilité. Créer un enfant est pour 90% de couples hyper simple. J’imagine qu’on ne s’en rend même pas compte. En fait j’en sais rien. Je ne sais pas ce que ça fait. Pour les 10% restants, c’est compliqué, long, épuisant, douloureux, et surtout incertain. 10% n’est pas une majorité. C’est donc une minorité bien réelle et tout aussi légitime que la dite « norme ».

Ces 10% ne connaitront surement jamais l’innocence et l’insouciance de la procréation. Franchement, si la garantie de réussite d’avoir un enfant était de 100%, on s’en foutrait. Mais elle ne l’est pas car seul 1 couple sur 2 s’en sortira. Pour les chanceux, ceux-ci sauront exactement la date et heure de conception, dont tout ou partie ce sera faite de manière externaliser au corps humain proprement dit. C’est pas de la science fiction, c’est juste que pour aller du point A au point B le chemin n’est pas lisse contrairement aux 90% qui n’ont pas de soucis. Alors, pour y remédier, on crée des dérivations (in vivo ou in vitro, osef, le but est d’atteindre le point B) pour contourner les obstacles entre les deux points. Mais pour cela, avant les dérivations (IA, FIV), il faut recréer les conditions optimales du point A (produire des gamètes de qualité en somme…) car celles-ci peuvent parfois être déficientes ou altérées. Bref, y’a rien de transcendant, le processus est identique à l’in vivo, il est juste aidé. Et pourtant, ça fait tout un pataquès pour certains.

le monde parallèle infertile

Merci Bulle pour ce super lien !!!

Alors encore une fois, y’a des jours je me demande dans quel monde je vis ? Parce qu’un monde uniforme sans mondes parallèles ça ne m’intéresse déjà pas. Mais alors un monde dans lequel les mondes parallèles ne sont pas tolérés et qu’on cherche à les détruire, alors là je n’accepte pas. A mon sens, le but est quand même de vivre tous du mieux possible ensemble, pas de se liguer contre un autre pour être solidaire ensemble. Enfin, c’est mon point de vue après tout. Bref, « Être intolérant avec l’intolérance » disait un sage…

Un billet qui sert à rien finalement…. sauf à moi-même peut-être. Enfin je ne sais pas, peu importe, je le poste.

J’aime les « Mondes Parallèles » ça fait partie de ma vie, voire de la vie je l’espère. Ce n’est jamais choisi. Ce n’est pas censé être un problème. C’est soi-même dans un contexte, ou soi-même dans sa chair qui est ainsi faite. Je n’ai rien contre la Norme, c’est un repère important, mais je n’aime juste pas quand elle devient source de rejet. Il y a des mondes parallèles injustes, tels que l’infertilité. Et c’est bien pour cela, qu’aider et soutenir au mieux ceux qui y sont confrontés est quand même bien plus enrichissant, satisfaisant, et humain que critiquer, nier, rejeter, ignorer voire détruire ceux qui y sont confrontés. 

 

Publicités

38 Réponses to “Mes mondes parallèles”

  1. mishqui 24 septembre 2014 à 10:05 #

    « Il faut cultiver la différence et non l’indifférence »! J’adore le poème que tu as choisi et je suis d’accord avec toi à 1000%, vivent LES mondes parallèles qui ne doivent pas en être au final, ils doivent se croiser, se mélanger, se nourrir les uns les autres.. et j’en passe.
    Bizzz

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:30 #

      Je ne la connaissait pas cette phrase. J’adore !
      Et oh que oui !!!
      Des bises

    • mishqui 25 septembre 2014 à 07:10 #

      Quoi? T’as jamais vu les trois frères??

    • Bounty Caramel 25 septembre 2014 à 07:55 #

      T’y crois si je te dis non… Idem pour tous les « classiques » de cette époque… Je sais je sais, c’est mal…

  2. lach0uette 24 septembre 2014 à 10:18 #

    C’est bon stressant, c’est très bien écrit. Merci pour ce texte.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:30 #

      Merci la Chouette !

    • lach0uette 24 septembre 2014 à 18:32 #

      Intéressant, je voulais écrire!!!

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:35 #

      Lol !! Je me doutais qu’y avait un truc…

    • lach0uette 24 septembre 2014 à 19:07 #

      T’es polie!

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 19:56 #

      Lol j’avais un autre mot à la bouche, special pour toi, mais j’ai pas osé. et viens pas me foutre des requêtes toi !

  3. julys974 24 septembre 2014 à 10:38 #

    A la rigueur, je crois que plutôt que « mondes parallèles », j’aurais tellement aimé, en bonne utopiste que je suis, qu’on parle de « mondes perpendiculaires », qui évoluent ensemble, et non à côté, et qui se croisent et se recroisent en angle droit (ok, c’est sans doute mon côté « maîtresse »).
    Bref, t’as tout dit ma jolie, comme d’habitude !! J’ai aussi tous ces mondes dans mon monde et vraiment, même si c’est parfois dur, même si on passe par des phases de découragement à cause de cette société qui préfère fermer les yeux, j’ai envie de dire que je suis très heureuse d’évoluer (ou d’avoir évolué) dans ces mondes parallèles. J’en suis sortie grandie, enrichie et infiniment plus sage…
    On a tous à apprendre des autres !! Quant à ce « La tolérance s’arrête ou commence l’intolérance », depuis que je suis ado, c’est un peu ma devise… Merci pour cet article ô combien utile !! Bisous.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:33 #

      lol, j’allais te dire, mais tu serais pas un peu carrée dans ta tête, ça m’étonne de toi. Mais t’as raison, le but ce sont les croisement ! Alors va pour perpendiculaires !
      Je me doute bien que ce post te parle… J’espère bien que ton évolution s’arrête là et que tu entames une phase de répits dont tu n’as pas encore connaissance…
      PS : on a la même devise, c’était mas préférée en philo, je l’ai calé au bac, et à priori ça a plut…
      Des bisous et surtout des trèfles !

  4. loLo 24 septembre 2014 à 11:45 #

    Comme dit cette chanson que j’adore de Salif Keita : « c’est la différence qui est jolie »

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:34 #

      Le grand Salif ! Merci Lolo !!

  5. Biquette 24 septembre 2014 à 12:12 #

    J’adore les mondes parallèles qui se rencontrent. Y’a un côté oxymoron que la cartésienne en moi kiffe tout particulièrement :o)

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:34 #

      Bien vu ! Moi aussi j’adore. Et t’as des idées sur les stats de rencontres ? Lol. Des bises

  6. laqueteduplus 24 septembre 2014 à 12:34 #

    Bien dit 😉 et surtout même quand tu penses que ça sert à rien, j’aime te lire!! Bisous!

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:37 #

      Lol, suis space quand même. Toi de ton métier tu dois pouvoir observer pleins de mondes parallèles, c’est cool je trouve ! Des bisous ma belle

  7. Zelda 24 septembre 2014 à 12:44 #

    un très bel article (encore une fois), et je suis persuadée qu’évoluer dans ces mondes là nous apportent beaucoup de choses, plus de maturité, de respect, de générosité, fait de nous des personnes plus réfléchies aussi (la preuve ici 😉 ), et malgré toutes les difficultés qu’on peut y rencontrer parfois.
    Je me retrouve dans certaines choses, forcément, avec ces 2 combats là..
    De gros bisous.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:40 #

      Je le pense aussi… ça serait triste la vie uniformisée quand même. Mais ça ce n’est acceptable que si à la fin tout se passe bien… ou que des solutions à des problèmes soient possibles, sans pour autant devoir ne plus être soi même. M’étonnes pas que tu te retrouves.. tu as deux gros combats de plein fouet à mener… d’ailleurs j’imagine que la date de l’infiltration arrive… et j’espère qu’elle sera plus indolore que tu ne penses et miraculeusement soulageante…
      Des énormes bises

    • Zelda 24 septembre 2014 à 19:00 #

      merci ma douce. C’est demain l’infiltration. Sous scanner. Elle ne sera pas du tout indolore. Pourtant j’en ai déjà eu une dizaine mais le rhumato m’a bien dit que celle ci serait la plus douloureuse vu l’importance et la localisation de l’arthrite. Mais faut y passer pour aller mieux. J’espère… il faut hein.

      De gros bisous ❤

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 19:58 #

      Grosse pensée pour demain et j’espere qu’il se plante, vraiment. des enormes bises

  8. Miss infertility 24 septembre 2014 à 13:11 #

    Je crois qu’on vit un peu tous dans des mondes parallèles ;-). Joli article Bounty, j’espère que tu couves bien !!!! Merci pour le poème de Senghor, il est top, je ne le connaissais pas. Bisous

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 13:22 #

      Je suis bien d’accord ! Du moment que notre(s) monde(s) n’est pas fermé ou rejette un autre, y’a pas de soucis 🙂 !
      Chouette si tu ne connaissais pas le poème, il est marrant en plus ! Qu’est ce que je peux être jalouse quand l’homme est gêné, rougit/chauffe des joues, mais que ça ne se voit pas. Ca m’énerve, moi je suis tomate direct.
      Bonne couvade à toi aussi !
      Des bises
      Des bisous

  9. MaRas 24 septembre 2014 à 14:41 #

    Très beau poste !

  10. ptbichon 24 septembre 2014 à 17:05 #

    Moi aussi l’aime les mondes parallèles!!! C’est les différences qui font la richesse à mon humble avis. Je suis toujours partante pour découvrir de nouvelles cultures et coutumes. A mon niveau c’est aussi m’interroger sur l’origine et la signification des prénoms que je connais pas.
    Je connaissais ce poème et je l’aime beaucoup, je le trouve très vrai!
    Bisous.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:43 #

      On se comprend alors ! Cutures, personnes, déficiences, humains autre que soit en somme… c’est toujours une découverte, la plupart du temps belle même si douloureuse. Tu es fan de prénoms alors ? C’est un domaine que je ne connais pas du tout, j’espère que tu nous en parlera !
      Des bisous jeune mariée !

    • ptbichon 24 septembre 2014 à 20:02 #

      Oui j’aime bien demander, j’aime connaître les autres prénoms de la fratrie. D’ailleurs je donne toujours mon prénom à mes patients et je leur propose d’utiliser le leur.
      Je suis pas forcément fan de tous mais j’aime bien savoir pourquoi, d’où ça vient, ce que ça veut dire… Je suis toujours surprise quand les gens n’ont pas encore fait de choix d’ailleurs.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 20:08 #

      Lol pour la fin… On y pense pas encore, trop tôt… et puis faudra doubler les prénoms car aucun souhait de connaitre le sexe. Ca me fait penser à un post qui traine sur une histoire de prénom d’ailleurs. En tout cas si tu savais les miens tu serais morte de rire ! Des bises

    • ptbichon 24 septembre 2014 à 20:21 #

      Mais pas de souci si un jour tu veux partager envoie moi un petit mail…
      J’aime quand on découvre le sexe à la naissance, je pense qu’avec chéri-chéri on fera pareil, on sera tellement content que ça ait marché que fille ou garçon ça comptera plus (chéri-chéri dit qu’il serait même content d’un « indéterminé » 😝)
      Bisous.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 20:25 #

      Il est marrant ton homme !
      En tout cas j’espère que vous êtes encore sur votre petit nuage !

    • ptbichon 24 septembre 2014 à 20:28 #

      Oui on est pas redescendu encore. Je pense que ça attendra la reprise du boulot.

  11. ILGC 24 septembre 2014 à 18:30 #

    Bien dit encore une fois !
    Du coup, j’ai rien à ajouter.
    Bises

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 18:36 #

      Ah ben si t’as quelque chose à dire, des cerfs volants pleins de couleur qui s’envolent parallèlement et se rencontrent au gré du vent !

  12. Little Wife 24 septembre 2014 à 19:20 #

    Encore un post plein de reflexion… J’ai honte, je ne savais pas qu’on votait en étant handicapé mental. En fait, c’est pas que je ne savais pas, c’est que je n’y avais même pas reflechi, pas posé la question. Comme si ces mondes parallèles ne se rejoignaient jamais, c’est pour ca que j’aime bien l’idée des mondes perpendiculaires.
    Merci pour ton billet. Bisous.

    • Bounty Caramel 24 septembre 2014 à 20:03 #

      Ben t’as pas à avoir honte, mais moi oui. Je l’ai appris aux elections par cette campagne. Idem je ne m’etais pas posé la question. Et suis quasi sûre que ma soeur ne sait pas. Après j’ai pas creusé comment ça fonctionne, sous tutelle (aparté mes parents sont tuteurs de mon frère, être patent ne suffit pas légalement) ou pas, etc… Faudrait que je demande un ami qui a un frère trisomique d’ailleurs. Bref. C’est vrai que perpendiculaire c’est bien mieux dit ! Des bisous

Trackbacks/Pingbacks

  1. Impossible de résister… | Ti'punch contre Ti'bout ! - 25 septembre 2014

    […] existe un artiste à la hauteur pour mixer la simplicité, la diversité, les cultures et les "mondes parallèles" […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :