Le retour des IACs [et le « mal expliqué »]

28 Avr

Après la PMA rend con d’hier, après ce post colère et échec d’hier, ce matin, j’avais rendez-vous à la PMA. Étrange, vraiment étrange que de revenir dans ces couloirs, de revoir gygy, de reprendre Le Chemin (un article écrit depuis 1 an et demi trainaille dans mes brouillons sur ce Chemin, j’attendais Le Jour pour le sortir… mais je vais peut-être vous le sortir avant qu’on ne change peut-être de PMA, auquel cas il n’aurait plus de sens). Dans ma tête, ce n’était pas prévu, car nous pensions que ça remarcherai en stimulations. Et puis non. Et revenir avec un échec dans le bas-ventre, pas terrible terrible.

J’étais seule à ce rendez-vous, ma moitié étant partie la veille. En salle d’attente, un couple qui nous ressemble, un dossier de « premier rendez-vous » à la main. Elle mettant sa tête contre son épaule, lui penchant la sienne vers celle de son aimée. Nous deux ans plus tôt. Ils ont l’air si tristes, ne sachant dans quelle antre ils sont entrés. J’aimerai leur donner espoir, leur parler des soutiens possibles, de Bamp…, mais comment dire cela. Et puis gygy arrive, mettant fin à mes questionnements sur comment les aborder. J’avais la larme à l’oeil pour eux, face à leur tristesse, face à ce rappel de nous-deux deux ans plus tôt.

Le rendez-vous comme à son habitude a duré une petite heure. Peu et beaucoup de choses à la fois. Les mêmes mots évoqués un an plus tôt, juste avant que cela ne marche. En résumé, en voici les phrases clefs :

Elle : « Comment allez-vous ? En attente c’est cela ? »

Moi : « Ça va, mais c’est fini, je suis réglée depuis ce matin »

Elle : « Alalalala. Ça a du mal à revenir »

Moi : « Oui, ça fait un an »

On s’installe. Elle se replonge dans ses écrits, dans ses annotations, dans mes cycles. 8 cycles ovulatoires sous stimulation au puregon sur ces 2 dernières années, 3 depuis l’arrêt de grossesse, et 1 stoppé et anovulatoire pour cause de kyste.

Elle (regardant ses feuillets où les taux d’œstradiol côtoient les pics de LH et les tailles de follicules) : « Vos cycles sous puregon sont parfaits. Vous avez une bonne ovulation, un bel endomètre. La taille des follicules est bien, on déclenche autour de 18mm car généralement à cette taille-là votre LH commence à monter. Par ailleurs le spermo est bon, la cavité utérine aussi, et l’uréaplasma a été traité. La dose de puregon est adaptée à vos OPK puisque les ovulations sont belles, mais il ne suffit pas d’ovuler pour que cela fonctionne, après on ne sait pas ce qui se passe, et il ne faut pas oublier que seulement 25% de cycles sont féconds, néanmoins, on peut dire qu’avec tous ces beaux paramètres l’infertilité est aussi mal expliquée« .

Moi : « Vous voulez dire qu’il y a aussi peut-être une part inexpliquée ?« 

Elle : « Mal expliqué, oui. Sans traitement, avec vos OPK, vous n’ovulez pas ou peut-être rarement. Mais avec le traitement, on arrive à créer des cycles ovulatoires avec des bons paramètres. A partir de là, vous avez les mêmes chances que tout le monde. Malgré tout ça a du mal à revenir, et au-delà de l’ovulation on ne sait pas ce qui se produit, on explique mal pourquoi cela ne (re)fonctionne pas ».

Moi : « Quelle chance aurait-on en plus si on va en iac par exemple ? »

Elle : « Cela optimise les chances (ma gygy et les pourcentage sont fâchés). Finalement pour vous cela revient au même, et je sais aussi que pour vous les échos c’est difficile. De toute façon, dans le cas des infertilités mal expliqués pour des couples pour qui tout fonctionne, on propose d’abord les IAC. Vous en vous faisant ovuler, on pourrait penser que ça pourrait marcher en stimulation, en iac ou en fiv. A ce jour cela n’a pas remarché en stimulation, on peut repasser aux IAC si vous le souhaitez. Après je comprends bien que votre contexte de distance n’est pas simple, on va faire au mieux du possible. A vous de voir ce qui est faisable selon vos planning, la distance et de là où vous en êtes. Et votre conjoint, comment vit-il cela ? « 

Moi : « Eh bien, au bout de deux ans de PMA, il en a marre lui aussi. Ça devient lourd. »

Elle : « Je comprends, et puis vous sortez de l’épreuve difficile de l’an passé. Je comprends bien que ce n’est pas facile, mais il ne faut pas désespéré ».

Moi : « On ne désespère pas, on pensait juste que ça aurait remarché en stimulation comme l’iac annulée de l’an passé. Disons qu’on souhaiterai en finir, ça devient long. »

Elle : « Vous souhaitez aller en FIV directement? »

Moi : « Non, je ne pense pas. Si on devait aller en FIV, on préfèrerait d’abord faire des IAC je pense (de toute façon il n’y a pas 10 000 techniques hein… et cela qu’elle que soit l’infertilité du couple). On n’est pas prêt pour la Fiv. Mais si on pouvait alterner IAC et stimulations, ça irai je pense, notamment par rapport à la distance ».

Elle : « Vous enchainez les cycles et cela devient fatiguant. Je comprends. Si vous étiez tous les deux ici, je vous proposerai 3 IAC, et si ça ne marche pas on passera en FIV. Vous aviez fait 2 IAC l’an passé, c’est cela ? « 

Moi : « 1 seule en fait, car 2 avaient été annulées. Je pense qu’on est prêt à repartir en IAC. Niveau planning et distance, on s’adaptera. Et si ce n’est pas possible, on zappe en stimulation. Et on aimerai bien tenter au moins une IAC avant la fermeture du centre cet été ».

Elle est d’accord. Elle s’adapte totalement à notre situation. C’est chouette et étrange (impression de faire mon supermarché). On regarde le planning… et ses (trop) nombreux ponts. Mi-juin semble tenable, avec ou sans IAC.

Elle : « On peut refaire les examens au mois de mai : spermo, sérologies, prélèvement pour vérifier l’uréaplasma. Si les analyses du spermo sont prêtes pour le 12 juin, on peut partir sur une iac autour de cette date. Si les résultats ne sont pas prêts d’ici là, ce n’est pas grave, on annule l’iac et on la repasse en stim’. Et ça pourrait peut-être donner la possibilité de faire deux tentatives d’ici la fermeture du centre. »

Moi : « On fait comme cela » (et dans ma tête c’est le capharnaüm : mi-juin me parait bien loin tout d’un coup… et puis une IAC mi-juin, veut dire un probable résultat le redouté 1er juillet (jour de l’écho des 12 sa où nous avions vu le cœur de notre grand bébé arrêté depuis juste une petite semaine)).

Elle a ensuite préparé les ordonnances pour les examens, les monitos, et les ordonnances de puregon et ovitrelle pour 4 cycles sous IAC (4 au lieu de 3 car très certainement que l’un d’eux sera passé sous stim’).

Nous avons également parlé du drilling, pour elle cela reste inutile pour moi étant donné qu’on obtient une à maxi deux ovulations sous puregon.

Je lui ai également demandé si le puregon n’était pas trop fort dosé étant donné qu’auparavant (et notamment la fois où ça a marché) j’avais des ovulations tardives. Elle me dit que une ovulation à j8 n’altère pas la qualité.

Je lui ai demandé si le gonal pouvait donner de meilleures qualités ovocytaires. Elle a affirmé que non, sinon cela se saurait et on ne prescrirait plus de puregon. « Non, c’est la même chose. Vous commencez à me connaitre non ? Quand je ne dis pas, c’est que je ne sais pas. Pour le puregon et le gonal je peux vous assurer qu’il n’y a pas de différence. Mais si vous voulez je vous mets sous gonal. » Moi : « Ben non, si c’est pas la peine, y’a pas de soucis, je vous fait confiance ».

J’ai enfin évoqué notre possible déménagement pour 2015, fonction d’un futur emploi pour ma moitié. Ainsi que mon possible changement professionnel impliquant de nombreux déplacements. Elle : « On s’adaptera, et c’est très bien pour vous. Je ne vous dirai pas que cela aidera à marcher en ayant ce travail qui vous tient à cœur, mais accumuler et ajouter des frustrations à la PMA n’aide pas à vivre du mieux possible ce parcours. C’est très bien. On s’adaptera. Je vous le souhaite (et faut vraiment me le souhaiter car c’est loin, très loin, d’être gagné). Et si d’ici là vous êtes en FIV, je ne vous l’espère pas, on fera les traitements entre vos déplacements. » Moi [intérieurement] : « Si d’ici là on est en FIV, on ne sera plus avec vous (malheureusement), car nous vivrons à GrandeVille, et que je ne vais pas garder ma PMA à FriteVille, même si je continue à y travailler. Par contre promis promis, je viendrai vous monter notre merveille si elle se décide à venir un jour. »

Le rendez-vous s’est clôt pour une douce poignée de main et un « à bientôt ». En sortant le joli couple était toujours là, ils seront donc suivis par elle, je suis contente pour eux, c’est un bon choix.

En sortant de l’hosto j’ai tel au labo pour le spermo, et compte tenu de l’impossibilité distance-travail, ce ne sera pas avant fin mai. De fait, l’iac de mi-juin, à peine évoquée, et déjà mise à mal. Ça se jouera à quelques jours près ou pas, en fonction de la réception des résultats.

Enfin, à l’instant, je viens de calculer les possibilités pour deux tentatives d’ici le 20 juillet. Sur mon magnifique agenda excel trop plein de rouge sanglant, j’ai calé ma reprise de duphaston à fin mai. Ce qui rend possible une tentative (iac ou non) pour mi-juin, et une autre pour juste avant la mi-juillet (en espérant ne pas tomber dans le pont sinon c’est râpé).

On verra donc bien… On va faire de cette pause une pause en examens. Et en attendant on va digérer ce « on maitrise les OPK grâce au puregon, mais l’infertilité reste mal expliquée » que j’ai toujours redouté. 

Publicités

44 Réponses to “Le retour des IACs [et le « mal expliqué »]”

  1. MadameHiberne 28 avril 2014 à 16:32 #

    Cette gynéco a l’air super je trouve, elle prend le temps, ses explications sont claires et posées, ses mots sont justes, elle aborde des questions que d’autres zapperaient pour aller plus vite (le moral de Chérid’A), elle ne ment pas, elle prend vraiment en compte vos paramètres perso pour rendre les choses réalisables. Chapeau Docteure !
    Pour l’IAC de juin, c’est obligé d’avoir les résultats du spermo avant de la faire ou non ? Car Chérid’A n’a pas de problème donc il va pas d’un coup revenir avec un spermo incompatible à une IAC…
    Sinon concernant tout ce que ta gygy dit sur les OPK, je me retrouve, on comprend pas, on débloque nos ovaires mais ensuite on ne sait pas… Qu’est ce qui fait que ça marche ou pas ? C’est très frustrant quand notre problème principal est géré si vite et bien de devoir quand même enchainer des cycles et des cycles sans moyen de comprendre la cause de l’échec.
    Je t’embrasse fort Bounty ! Et je croise pour ces cycles à venir avant l’été.

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 16:46 #

      Snif (d’émotion). T’as tout tout bien dit. Et en plus tes mots sur ma gygy et ta perception me rassurent.
      (Tu sais parfois quand tu trouves les gens trop gentils et compréhensifs et honnêtes (et en plus elle oublie jamais qu’on est un couple et demande toujours comment il va lorsqu’il n’est pas là), tu doutes, ça te semble bizarre, alors qu’elle est juste vraie. Et que quoiqu’il en soit, elle a raison, il n’y a pas 36 000 techniques et le souci ovulatoire est réglé).
      Elle est honnête, ça c’est certain.
      Ce que tu dis des OPK c’est exactement cela. Pas moyen de comprendre la cause, c’est angoissant je trouve. On te file un diagnostic, et en fait c’est plus compliqué que cela.
      Pour le spermo, c’est purement administratif (youpi) car la dernière iac date de mars 2013, c’est trop loin. On doit redonner les seros et spermo, mais pas le reste de la paperasse vu qu’en effet notre dossier existe déjà. Et puis, déjà qu’à la première iac on s’était fait refouler pour une séro insuffisamment explorée (Chérid’A et les séros, ça donne toujours des trucs bizarre), alors bon, on sait bien qu’ils peuvent nous refouler sans soucis.
      Mais je t’avoue que si on fait une stim’ à la place, c’est pas grave, car tu l’as bien dit »les OPK, c’est frustrant… ensuite, on ne sait pas ».
      Des énormes bises, ton com’ m’a vraiment fait du bien. Bisous

  2. Miss infertility 28 avril 2014 à 17:27 #

    Elle a l’air chouette ta gynéco ! Ca me paraît très bien ton planning très souple, bien adapté à votre vie à distance ! Ne te prends pas la tête sur l’infertilité inexpliquée. Comme tu le dis toi même, vous êtes loin d’avoir tout tenté, il vous reste plein d’essais, donc on s’en fout !!! bisous

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:26 #

      Elle est chouette, c’est certain. En revanche, hormis la distance, c’est le même discours que l’an passé lors du passage en IAC. Avec du coup la sensation de revivre les mêmes scénarios à peu de choses près. C’est un retour en IAC, après avoir fait une marche arrière, ça fait un peu « doublon », j’ai du mal à l’assumer, aussi attentive à nous soit-elle, ça viendra. Je vais essayer de ne pas me prendre la tête avec le « mal »expliqué, pour la simple raison qu’on ne peut rien y faire hormis suivre les protocoles possibles. Enfin, c’est un étrange j1 d’échec et de re, je l’espère vers une fin proche. Bisous et merci pour ton baume au coeur, ça fait du bien

  3. Biquette 28 avril 2014 à 17:39 #

    Elle a l’air méga top ta gynéco: honnête, humaine, à l’écoute. On sent qu’elle travaille AVEC vous et pas selon un protocole « à la chaine » du style la même chose pour tout le monde. Elle vous considère comme un tout, deux humains dans un contexte qui leur est propre et auxquelles les solutions doivent s’adapter (et pas le contraire).
    Je vous souhaite beaucoup de réussite dans la poursuite des traitements, IAC ou stim. Pour le spermo, vous pouvez pas aller le faire dans un autre labo? là où travaille ton chéri par exemple?
    Gros bisous.

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:28 #

      Elle a toujours été comme cela, depuis le départ. Elle est bien, oui. Elle nous considère comme un tout c’est certain, et ça n’a jamais été autrement. Quant au spermo, pas possible dans un autre labo… raté. On attendra, et on verra. Finalement, on reprend l’année 2013 au mois de janvier… Bisous

  4. todropsky 28 avril 2014 à 17:39 #

    elle a l’air d’etre sympa ta gynéco vraiment elle demande meme comment l’homme va! c’est super ca!
    je croise pour que tout se goupille bien!
    des bisous

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:30 #

      C’est surtout dingue que les autres gynécos ne le fassent pas ?!?!!!
      Merci pour les croisages. Ce fut quand même étrange de vivre un j1 signe de finito le truc qui avait marché pour grossesse 1 à la PMA. Bisous

  5. Zapppp 28 avril 2014 à 18:02 #

    Franchement, elle a l’air géniale ta gygy. Je trouve qu’elle a les bons mots, qui ne jugent pas, qui s’adaptent, qui ne sont pas trop optimistes… Elle dit les choses vraies.
    Bon courage pour cette pause examens.
    Bisous

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:34 #

      Elle est très attentive à nous, ça c’est sur. Elle est super sympa. Et elle a plus de 20 ans d’expériences et de couples infertiles derrière elle, voila son secret. Elle connait par coeur la réaction des couples, et les devancent. C’est marrant à force, car tu n’as jamais de quoi râler un peu tant elle est douée en psychologie des couples dans l’attente. Elle est vrai, dit vrai, et c’est le meilleur moyen de ne pas se prendre une claque à cause d’un trop d’optimisme, ça c’est sur.
      Merci pour le courage ! Retour du spermo et des pds pour l’homme, ca va lui faire bizzarre 😉
      Bisous

  6. Marie-Eve 28 avril 2014 à 19:02 #

    Belle Bounty, j’ai de la peine de lire tout ça, de la peine que les stims n’aient pas suffit, mais en même temps plein d’espoir avec les IAC à venir et je continue à croiser et prier pour vous 2 et pour tous les caramels à venir

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:43 #

      Alors toi, t’es incroyable. Faut vraiment que tu te reconvertisses en voyance. Tu devines non seulement les bas-ventre (Pimpin), mais tu lis aussi avec grande clairvoyance entre mes lignes. Il y avait de la peine dans ces mots, c’est si vrai. De la peine d’avoir un échec ce jour, signant le dernier du « ca va revenir comme pour la première grossesse » et inaugurant le « ça a du mal à revenir ». J’étais un peu sonnée ce matin, abasourdie de réentendre ce « mal expliqué » entendu un an auparavant, dubitative quant aux iacs étant donné que « ca peut marché en stim, en iac, en fiv… c’est complexe les opk » (tout comme l’a si bien dit Mme Hiberne). Et bizarrement, un gros sentiment de re re partir en pma avec ce ‘re-tour’ en iac. Eh bien, ça fait bizarre. Dans ce parcours on aura avancé, espéré, cru, sombré, re espéré, reculé, réavancé… juste sur le bouton stim’/iac… c’est très bizarre. Mais tu as raison, c’est plein d’espoir devant, et si tes prières et croisages nous accompagnent, c’est formidable ! Merci ma belle, merci. Bisous

  7. miliette 28 avril 2014 à 20:24 #

    Ça m’a fait tout drôle ton post… Ireel… Cela ne doit pas changer grand chose compte tenu de l' »absence » de « résultat », mais dis donc, une heure de RDV, et un tel échange, même à lire ça fait du bien… Je vous souhaite si fort que cette nouvelle étape soit enfin la « bonne » !
    De grosses grosses pensées, du soutien, toujours…

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:47 #

      Je trouve cela si fou que tu n’ai pas une heure de rendez-vous. C’est dommage. Certes on parle beaucoup, et la conclusion est quasi écrite dès le départ du rendez vous, mais c’est si important, tant pour elle que nous. Et tant mieux si à lire ça fait du bien. J’espère que tu t’imagines des 1 heure de rendez vous dans la tête, ça peut aussi faire du bien. J’espère aussi que cette « nouvelle » étape sera la bonne ! (Mouai, le nouveau il avait commencé l’an passé… 1 an et demi entre 2 iacs, et sans bébé, et avec pleins de tentatives entre deux, qui dit mieux ?)
      Bisosu et merci pour tes pensées et soutiens.

  8. kiftsgate 28 avril 2014 à 21:13 #

    Ta gyneco a l’aire super!! Et le planning est bien aussi! J’espere pour les IACs!! Bisous

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:47 #

      Elle est chouette, elle a toujours travailler ainsi. Le planning on espère qu’il va coller, ce serait vraiment vraiment bien !
      BIsous

  9. stef 28 avril 2014 à 21:29 #

    Beau parcours du combattant … Heureusement que ta gynéco a l’air sympa. Tu es une vraie routarde en la matière … je te souhaite 1) de pouvoir prendre ce recul dont tu parles 2) de pouvoir très vite passer à autre chose et que ton petit bout pointe le nez. Biz

    • Bounty Caramel 28 avril 2014 à 21:51 #

      Et on l’aime tellement qu’on rempile pour les iacs, you ouh ! Vroum stim’, vroum iac, vroum bébé, accident, re vroum stim’, re vroum iac (jfais bien la minie routarde non ?). Bref, heureusement comme tu dis, elle est très humaine, c’est l’une des choses les plus importantes dans ce parcours je trouve. Je prends tes 2 souhaits tout entier, ils sont pleins d’espoirs et d’énergie. Bisous

  10. Little Wife 28 avril 2014 à 22:24 #

    Je vois que tu as une gygy au top, c’est un sacré bon point. J’espère que tout va bien se caler niveau calendrier mais tu as l’habitude de ce genre de challenge. Tu vas y arriver ! Bisous.

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 07:48 #

      Ca c’est sur. Elle est chouette et ne te parleras jamais de stats ;-), que des techniques 😉 appropriées à ton diagnostic.
      Sinon, J2 auj’, j’ai encore un peu du mal à encaisser l’échec qui tourne une grosse page (out le truc qui a marché pour grossesse 1, pile poil 1 an après grossesse 1… calage de date de marde va) et l’inaction de ce cycle (d’habitude je commence les pikouzes à j2).
      Mais bon, on va « dit gérer » tout cela, et on va tenter de tout bien caler avec mon agenda (j’envisage d’aller envoyer mon homme donner un coup de main au biologiste pour accélérer le traitements et les résultats du spermo, tu penses qu’ils vont accepter au labo ?).
      Je sens que ça va encore une fois se jouer à 1 ou 2 jours près, comme tu dis, j’ai l’habitude de ce genre de challenge 😉 !
      Bisous et merci !

  11. oblomov22 29 avril 2014 à 08:46 #

    C’est vrai qu’elle a l’air bien ta gynéco ! Les emplois du temps sont déjà un casse tête en pma, mais vous c’est un vrai challenge, j’espère que tout va bien s’imbriquer ! Courage et des bises !

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 09:01 #

      Merci. Elle est chouette, à l’écoute. Le discours est le même que l’an passé : vous ovulez, tout le reste est ok, mais ensuite c’est le quid. Pour l’instant j’y pense pas car je digère encore l’échec (j2). Et c’est encore à reculons que je pense au mois de juin. Mais bon, dans quelques jours ça ira mieux. Quant au challenge planning, ca sera sportif, et l’iac dépend non seulement des résultats du spermo, mais aussi de la possibilité pour ma moitié de venir ici pour le recueil (et là c’est pas gagné non plus, d’où le stim’ ou iac). Courage oui. Quelques dures dates à passer au mois de mai, les 1 an des espoirs perdus. On va rebondir, en espérant que tout cela serve. Bisous

  12. Choubakette 29 avril 2014 à 10:53 #

    Quel joli post Bounty. Elle a l’air douce, adaptable et compréhensive. C’est bien pour vous, faites lui confiance. Vous allez y arriver… Big bisous

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 11:53 #

      Merci la miss. Je t’avoue que cela fait pile deux ans que nous sommes entrés dans son bureau, et que je suis fatiguée de l’absence de cet enfant. Je sais qu’il y a encore pleins de possibilités, que l’on a discuté avec elle, et qu’elle s’adapte admirablement bien à nous, mais je reste fatiguée d’enchainer les échecs, comme juste après tout échec tu me diras. Va falloir retrouver des forces pour la suite… et lire ton com’ m’y aide. Merci.
      Bisous

  13. Kaymet 29 avril 2014 à 19:55 #

    Jolie Bounty, je suis contente de te savoir en de si bonnes mains pour cet accompagnement médical. J’entends bien dans tes mots la fatigue de tout ça, de ces trop nombreuses tentatives, de cette impression de revenir au même point que l’an dernier avec cette terrible douleur à gérer en plus et les anniversaires à venir qui te la ravivent, comme si tu avais besoin de ça…
    Dis-toi qu’en termes de « valeur » stim ou iac c’est kif-kif, c’est juste une question de ce qui vous arrange sur le moment, et que si dans l’un comme l’autre cas cela revient à un « essai de fertile » et bien ton parcours correspond à celui d’une femme fertile qui serait en essai depuis environ 9 mois et qui aurait vécu une fausse couche au cours de ces essais: parcours difficile mais plein d’espoir.
    Et de l’espoir j’en ai tout plein en stock pour toi. Courage ma belle.
    Bises tout plein

    • Lulu 29 avril 2014 à 20:50 #

      Et moi aussi, j’en ai tout plein en stock pour toi, douce et belle Bounty.

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 21:39 #

      Ah sacrée Kaymet ❤
      Merci pour tes doux mots. Elle est déstabilisante ma gygy, elle n'ordonne pas, elle ne dicte pas, elle nous fait participer, ben c'est déstabilisant d'interagir de la sorte avec un médecin, sans batailler, qui est à l'écoute et qui ne sait pas tout. Elle connait par coeur les ressentis des couples en pma, c'est impressionnant. Elle est douce, humble et aime son métier, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle est passée en secteur privé tout en exerçant dans le public (elle nous l'avait fait comprendre l'an passé) : pour avoir plus de temps avec ses patients qui sont là pour mettre leur vie de famille entre ses mains.
      Beaucoup de fatigue au regard de l'année écoulée, c'est bien cela. Une année très étrange, qui tu l'as si bien compris, au regard des dates anniversaire, est en train de se clôturer. Je sens la page de ce livre se refermer peu à peu, avec violence d'abord mais allant vers plus en plus de douceur (synonyme de l'acceptation). La page se refermera le 1er juillet, définitivement le 5. Et puis… et puis la suite sera à écrire, une page neuve.
      Tu as tout a fait raison, c'est kif-kif pour nous, ça c'est certain. Un peu de chances en plus disons, mais pas une abondance non plus. On prendra ce qui nous arrange le jour j, du moment qu'on lui signale, ça lui va, et ça nous va. Parfait comme cela. Cela revient en effet à un couple "fertile", reste ce "mal expliqué" que je n'aime pas trop, mais dont on aura confirmation ou non davantage au fil du temps.
      Je n'ai pas oublié les mots de ta FIV, oh non. Ceux où tu disais que cela revenait à une grossesse en C2 (de mémoire, je me plante peut-être bien fort). A l'époque je mettais dis, c'est juste, si juste. Techniquement c'est si vrai, psychologiquement, et là je sais bien que tu acquiesces, c'est très différent. L'espoir est là, le palper en vrai de vrai fait partie de l'attente à gérer. La patience et la persévérance sont souvent les clefs de la PMA, pas assez souvent, pas toujours malheureusement. On en est au stade de tourner une page, pour en ouvrir une autre qui contient de l'espoir. C'est une immense chance. Je l'ai bien à l'esprit. Promis, ca va mieux, le j1 a eu du mal à passer, à 3 avec des chances devant, ça va mieux. Bisous et immense merci (et je n'oublie pas l'adorable mail!)

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 21:51 #

      Merci Lulu ! Le stock il doit faire le tour du monde et il a du mal à trouver la bonne route, un stock à la Bounty, t’as raison Lulu, il existe bien, il est là !

  14. pivoinespma 29 avril 2014 à 21:30 #

    Bon c’est « mal expliqué » mais on a toujours des pistes et en plus tu as une chance de pouvoir retenter d’ici les grandes vacances. Moi j’ai envie d’y croire. J’ai envie de dire que lors du déménagement à GrandeVille tu auras un jolie bébé dans le ventre et puis c’est tout! 😉 Je croise fort et bon courage pour ces semaines d’attentes, je te souhaite qu’elles soient douces

    • Bounty Caramel 29 avril 2014 à 21:48 #

      Oui c’est vrai, c’est juste que ça fait bizarre de ré entendre « mal expliqué » et de reprendre les iacs démarrées en décompte depuis février/mars de l’an passé. Oh j’y crois aussi, promis. Le rendez vous a eu lieu le jour du j1, le jour de l’échec de la dernière stim’, alors bon l’ambiance était davantage à la tristesse dans la tête. Je prend le déménagement + le bébé, pas de soucis ! Bon j’ajoute le nouveau taf’ et sa peut-être encore autre surprise, et là franchement, on aura vraiment tourner des pages si tout se réalise 😉
      Merci pour tes croisages, je vais tâcher de rendre de plus en plus doux les prochains jours. Bisous

  15. La Chouette 30 avril 2014 à 03:33 #

    Tu as l’air super bien suivie en tous cas.
    Je ne sais pas ce qui est pire, avoir une explication moche ou ne pas avoir toutes les explications?
    Aller, vivement juin.

    • Bounty Caramel 30 avril 2014 à 07:18 #

      Oui, c’est vrai, on est bien suivi, et on sait depuis un bail ce qu’il en est. Ces mêmes termes avaient été employés l’an passé, au moment où nous passions en iac. Puis la grossesse est venue sur une iac annulée et transformée en stil’ simple. Alors, après l’arrêt de grossesse, on est reparti en stim’ et non pas en iac « puisque ça avait marché comme cela ». Maintenant c’est de dépassé ce « ca avait marché comme cela » qui redonne des droits au sentiment d’aller de nouveau vers l’inconnu, et texchniquement de nouveau vers les iac. Je sais bien que cette dernière année n’a pas été une perte de temps, malgré tout on se retrouve au même stade « technique » (iac) qu’en février 2013. Ca fait bizarre, avec un « tout ça pour ça » qui trotte en tête. Mais c’est le deal de la PMA, savoir ou ne pas savoir, mais surtout aller de l’avant avec toutes les techniques possibles, jusqu’au bout du bout, avec le grand défi de tenir en haleine sur le longueur tout en préservant le couple et soi même. Bisous et merci !

  16. Carotte 30 avril 2014 à 04:42 #

    Cette gynéco me semble compréhensive, claire et super humaine. C’est rare! tu es dans un petit centre? Deux ans de PMA, comme c’est dur… Deux IAC annulées, ça aussi c’est difficile à gérer. Je me reconnais dans ton parcours car même si je ne suis pas OPK, mes ovaires se comportent comme s’ils l’étaient. Même questions que toi sur le puregon (merci les forum^^), sur le drilling (mais a priori je n’en aurai pas) et même incertitudes sur le côté idiopathique des choses (comme dit la psy de la PMA, la pire situation de toutes c’est de n’avoir aucune visibilité sur l’avenir et c’est aussi ton cas, puisque l’on ne sait pourquoi ça ne fonctionne pas alors que tous les feux sont au vert). Bref, ce qui est énorme c’est que tu as confiance…. Il ne reste plus qu’à attendre juin, je serai dans la file d’attente avec toi, moi aussi ça sera pour ce mois là. A mon tour de t’envoyer tout plein de courage. Bises

    • Bounty Caramel 30 avril 2014 à 07:49 #

      Lol, eh bien pas du tout, c’est le plus gros CHR de la région, le surnommée « usine à bébé », l’une des plus grosses maternité de France. Un monstre immense et efficace où le secteur privé existe (ma gygy nous suit en secteur privé, tout en bénéficiant des avantages du public, j’en ai touché quelques mot dans la réponse à Kaymet).
      Deux iac annulées l’an passé en effet, l’une pour raison admin’ (en court) et l’autre pour trop forte stim’ (4 follicules matures) sur lequel elle nous avait autorisé l’ovitrelle et le passage en stim’ simple, aboutissant à la grossesse de nos jumeaux partis trop tôt. Du coup, « comme ça avait finalement marché en stim’ simple », c’est pour cette raison (+ la distance avec ma moitié) que nous n’étions pas repartis en iac à la reprise de la pma. Et finalement… retour case départ.
      On a en effet des questions similaires ! pour le puregon/gonal, elle m’a dit qu’il se peut que certaines réagissent mieux à un traitement plus qu’un autre, mais est-ce une coïncidence ou est-ce d’autres facteurs propres à la personne. Quid. Pour elle, au niveau efficacité c’est idem. Et me concernant mes taux d’oestradiol sont bons, le follicule et endomètre aussi. Donc pas de raison de changer, mais elle était ok pour me prescrire du gonal si je le souhaitais. Finalement, j’ai dit non.
      Pour le drilling, si tu n’es pas opk, cela apporterait-il quelquechose ? Elle m’a expliqué qu’elle indique le drilling pour les opk qui ne réagissait pas ou trop fort au traitement. Je réagis bien pour ma part.
      Par contre, le mal expliqué selon elle (ni pour moi d’ailleurs), c’est que la science ne permet pas encore de tout savoir. Après ovulation, à ce stade de pma et face aux derniers échecs, on ne sait pas si c’est parce qu’il y a pas fécondation ou non implantation, ou autre.
      En revanche, essayer (et c’est difficile et complexe) de vivre au mieux ce parcours nous aide assurément à l’accepter. Du coup, j’ai repris rendez-vous avec la psy PMA que je n’ai pas vu depuis l’arrêt de grossesse. Et comme tu dis, l’horrible psychologiquement de ce parcours est de ne pas savoir si tout cela finira avec ou sans enfant, de ne pas savoir à quoi ressembleront nos vies demain, et avec ou sans enfant, je pense qu’on ne prend pas forcément les mêmes chemins. C’est l’inconnu couplé à l’attente qui est une torture psychologique je trouve. J’admire celles qui arrivent à se mettre corps et âmes dans d’autres projets (boulot, etc…), pour ma part, j’y arrive pas ou du moins pas comme avant, et me suis fortement reconnue dans ta description des valises. C’est hard tout ça, c’est l’âme qui trinque et le corps avec.
      J’ai confiance en elle, parce qu’elle a raison au fond. On fait les techniques possibles, mais on ne peut prédire la réussite, même si on connait une grosse part du diagnostic. Et entendre un médecin dire qu’il ne sait pas, c’est flippant, mais honnête. Finalement cela ne m’apporterai rien de plus d’avoir un médecin super optimiste avec qui on se prendrai les mêmes claques, autant accepter peu à peu cette inconnue que de ne vouloir la voir. Peut-être que ça fait tomber de moins haut, mais ça pompe aussi peut être plus d’énergie. J’espère que tu peux au moins de temps à autre avoir de tels échanges avec ton médecin. Je te le souhaite.
      C’est à lire tout les com’ que je me rend compte que oui, elle est bien, très bien même.
      (Et voila, une grande longue tirade, désolée pour le long écrit, ton com’ était tellement intéressant que je souhaitai le développer point par point et cela m’aide aussi à analyser où j’en suis, alors merci).
      On sera donc ensemble en juin ! Pleins de bonnes choses à toi aussi ! Bises

  17. jaimepaslessorcieres 30 avril 2014 à 07:45 #

    Bonjour,
    Cela fait un moment que je te suis et je ne n’avais jamais vraiment osé commenter, de peur d’être maladroite. En tout cas je suis de l’avis de biquette, cette gyneco de pma est vraiment au top. Moi les rdv pma je les vivais très mal, c’était toujours très expéditif, ils ne répondaient pas vraiment à nos questions et pendant les echos je me faisais engueuler si les follicules n’evoluaient pas de la manière attendue… Et au moment des transferts c’etait l’espoir +++ car même si il n’y en avait jamais plus de 3, ils étaient d’excellente qualité… pourquoi ça n’a jamais marché? Ils n’ont jamais cherché à le savoir, mais un chir réputé ,extérieur à cette pma a trouvé la réponse, et il a mis les pieds dans le plat, malheureusement c’est trop tard pour nous 😦
    Le malheur, comme nous l’a expliqué ce chir, c’est que certains centres fonctionnent aux statistiques, du coup les dossiers lourds comme le mien ne les interresse pas, et psychologiquement on a pas besoin de ça.
    En tout cas je te souhaite bonne chance pour cette future Iac (moi suis passée direct aux fiv), vous avez visiblement de bonnes chances, les stimulations dans les conditions où vous les avez faites c’etait certainement pas le top, le stress du timing n’a pas favorisé les choses.
    Je croise les doigts pour vous.

    • Bounty Caramel 30 avril 2014 à 08:03 #

      😉 Ca fait un moment que je lis tes com’ sur d’autres blogs 😉
      C’est terrible ce qui s’est passé pour vous, d’avoir eu une explication après, et après s’être fait remonter les bretelles pour des trucs auxquels tu ne pouvais rien. La gygy qui me suit ne fait pas les échos, je vais dans un centre extérieur (idem pour les pds), cela est dû au fait que l’on soit en public sous secteur privé. Bref, même dans le centre écho où il doit y avoir 4-5 échographes différents, même lors de la stim’ qui a mis 24 jours avant de voir un follicule arrivé, jamais je n’ai eu de telle remarques, et toujours, directement ou en questionnant, les échographes m’expliquent ce qu’il en est. Je suis désolée, vraiment de ce trop tard, de ce chir’ rencontré après, c’est cruel.
      Ni psychologiquement, ni médicalement, la stat devrai régner. J’avais en effet déjà que certains centres fonctionnait ainsi.
      Pour les iac, on garde les mêmes conditions (pas de no distance avant fin 2014-début 2015). Si l’iac tombe un jour où mon homme peut arriver en retard au (on l’espère futur) boulot, alors on fait l’iac. Sinon, je me déplace et on bascule l’iac en stim’. Mais tout ça on ne peut le savoir que le jour du déclenchement. Le stress du timing on va le garder un peu 😉 mais je t’assure qu’on s’y est fait, et qu’on en a pris notre partie.
      Merci pour tes croisages, merci d’être passé ici, et je te souhaite les meilleurs choses auxquelles tu aspires. Bisous
      Merci pour tes encouragements, et ton petit mot.

  18. julys974 30 avril 2014 à 08:15 #

    Arf… J’en ai peu parlé, mais Dr Dino, lors du dernier rdv, m’a aussi dit que la cause principale était inexpliquée et comme toi, depuis le début, c’est ce que je redoutais… L’inexpliqué complique tellement les choses, parce que ça renvoie un peu (mais c’est sans doute un mauvais raccourci) au fameux « c’est dans la tête ». Mais finalement, c’est ptet juste que pour le moment, on ne sait pas l’expliqué, ça ne veut pas dire que ça n’est pas explicable…
    En tout cas, vous avez une chouette doc !! Elle a l’air très patiente, conciliante et à l’écoute.
    Tu sais que niveau timing, on se pose les mêmes questions. Je te souhaite que les réponses coulent de source très vite. Bisous.

    • julys974 30 avril 2014 à 08:16 #

      * l’expliquer

    • Bounty Caramel 30 avril 2014 à 09:07 #

      Punaise, je t’avais écrit une longue tirade, et boum effacé. Bref.
      Je disais donc que je ne savais pas que cela avait été évoqué. C’est angoissant et redouté, c’est clair.
      Par contre ça ne me renvoi pas au « c’est dans la tête », ca me renvoi à l’image d’un chercheur qui mettrai un petit hublot sur ton bas-ventre avec un gros miscroscope est essayerai de comprendre ce qui se passe, mais qui au regard de la science actuelle et compte tenu que le mystère de la biologie est infini (plus on regarde plus petit, plus on découvre de nouvelles donnes; plus on prend en compte les environnements complets, plus cela se complexifie, alors que lorsqu’on prend des données prisent indépendamment des interactions possibles, cela semble clair). Et puis, chercher une explication là où l’inconnu règne, c’est tout à fait humain, c’est si angoissant le vide/néant du pas d’explication/inconnu.
      A vous lire toi et d’autres, je vais finir par croire que j’ai vraiment une perle. Et du coup ça m’attriste pour les couples qui n’ont pas un médecin à l’écoute. On a eu du bol.
      Niveau timing tu te poses des questions bien plus complexe à base de km en avion et de « oui », alors tu rigoles là. Nous ca se joue à une analyse de spermo et un boss sympa (pour que mon conjoint puisse venir faire son recueil quoi…), pas à tout un ensemble de contexte de « et si »… et ici, au pire, on fait une stim’ à la place de l’iac, et puis basta. En tout cas merci Et pleins de réponses pour vous !
      Bisous.

  19. artemise 30 avril 2014 à 18:17 #

    je n’ai pu m’empêcher en lisant ton post d’y voir toute la bienveillance et de me dire que tu es entre de bonnes mains… j’espere que cette nouvelle tentative sera couronnée de succès !

    • Bounty Caramel 30 avril 2014 à 20:22 #

      Merci Artemise, ça me touche. A tes mots, à ceux des autres, je me dis qu’on a de la chance, même si tout cela est lent, elle est avec nous, et c’est une chance.
      J’espère aussi ! Merci ! Bises

  20. 28 jours et des bananes 2 mai 2014 à 14:26 #

    Bon, j’avais rédigé un roman et … fausse manip’ 😦
    Alors pour résumer, j’espère que vous la gestion de l’emploi du temps ne sera pas trop compliquée. C’est vrai qu’avec tous ces jours fériés, c’est plus embêtant.
    Cette doc est top. Tant mieux, ça enlève un poids et cela te permet d’être en confiance.
    Je rejoins aussi la doc sur le fait que vos projets boulot sont hyper bénéfiques (non, je ne te fais pas le couplet du « moins y penser ») mais avoir des petites réussites dans d’autres domaines permet de se sentir valorisé.
    Du coup mon com’ perd un peu en substance, désolée…
    Gros bisous ❤

    • Bounty Caramel 7 mai 2014 à 09:43 #

      Arf, les fausses manip’, que c’est relou, ne t’en fait pas l’essentiel et là et je t’en remercie !
      Le combiné férié + emploi du temps nous emmène a des examens à la fin du mois, d’ici là stand-by (et coquille des 1 ans relatif aux dates magiques et tragiques) (et qui sont rares, garde cela en tête, il y a plus de raison que tout se passe bien pour vous deux).
      Ma doc’ est top, j’espère que ça marchera avec elle, avant la fin de l’année, avant de probablement changer de centre si rien d’ici là.
      Oh non, tu n’as pas fait le couplet ;-), tu as raison, disons que c’est un poids en moins quand au boulot ca va bien, et les réussites permettent de garder la tête hors de l’eau pmesque, c’est certain.
      A ce niveau là, c’est toujours pas du tout clair, l’avenir nous dira.
      Je pense bien à toi et espère que tout va bien se passer, étape par étape.
      Enormes bises !

  21. ILGC 6 mai 2014 à 14:54 #

    Je suis de retour.
    Beaucoup de choses de sont passées et je suis déçue pour vous deux.
    Je comprend ton impression de revenir a la case départ et ton angoisse quant au mal expliqué de votre infertilité.
    C’est difficile d’admettre que la science n’explique pas tout tellement on voudrait pouvoir tout contrôler et ainsi pallier.
    Le point positif c’est que ta gyneco est une perle. Une telle prise en charge holistique ne peut être que positive pour votre futur.
    Et puis deux tentatives d’ici les vacances c’est deux chances de plus avant la pause estivale.
    Je croise fort pour que comme les autres fois le timing soit nickel et surtout que ce soit +++.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :