… et la suite !

9 Jan

Attention… billet très très long… allant des larmes aux sourires !

  • Mettre les points sur les « i » : discussion tafesque the end !

Armées de vos précieux conseils, j’ai délié ma langue trônant dans une gorge serrée, ai respiré un grand coup pour détendre mon ventre noué, et ai parlé à mon boss.

Je lui ai expliqué que je le remerciais pour l’attention et le respect qu’il porte à nos projets, que j’étais convaincue que cette question partait d’une bonne intention, mais que malgré tout elle touchait à mon intimité. Il s’est excusé et a exprimé sa compréhension. Fin de la discussion.

Le lendemain matin, il s’est de nouveau dit désolé de m’avoir gênée. J’ai répondu, pas de soucis. Je sais bien que cela partait d’une bonne intention. Fin de la discussion.

Je monte à mon bureau, traverse le couloir, passe le bonjour aux collègues, et également à son épouse-collègue (note pour plus tard : ne jamais jamais bosser en couple) qui occupe le bureau au coté du mien. Elle me demande alors si je souhaite entrer 5 minutes dans le bureau pour en discuter avec elle… Gné ?!?!?! Les confidences sur ma personne se sont donc faites dans la soirée, hors boulot, ou sous l’oreiller. Le mot intimité a à priori été compris au sens homme/femme et non pas boulot/perso. Bref, je l’a remercie pour sa proposition et lui dit que çà va aller avec un grand sourire (toujours faire un grand sourire, même s’il est niais). Fin de la discussion.

Voila l’épisode tafesque-questionintime-bonsoir est terminé. Les choses sont au clair (jusqu’à la prochaine fois… je suis pas dupe hein !). Ouf de soulagement, je me sens mieux, et c’est l’essentiel.

 

  • Surprise(s) tafesque(s) !

Quoi ! encore ?!?!

Eh oui !

Figures-toi qu’aujourd’hui j’ai fait de la réunionite avec un baby !

Réunion boulot cet aprem’, sur un nouveau projet à élaborer et soumettre. Collègue qui vit et travaille très loin (genre du côté de la future île des pmettes) est là, big boss est là, je suis là, et… et baby de collègue-gentille(« mais »)-fertile-qui-vit-très-loin est là ?!?!?!!! WTF ?!!?!!!??! (c’est pas beau de dire mais, c’est pas beau, mais c’est mon blog). Je te raconte pas le choc en entrant dans la pièce, un trop mignon baby de moins d’une année était assis sagement à côté de sa maman ma collègue. Ma collègue était là pour la journée, et n’avait trouvé de nounou que pour la matinée. Vlà l’explication.

Sauf que moi je pense que ma tête s’est décomposée, mes yeux se sont complètement détournés de l’enfant, qui plus est métis (comme celui/eux que j’aurai dû accoucher cette semaine ou la prochaine… vas-y que je te re re re retourne le couteau dans la plaie). Impossible de regarder le visage de ce petit gars. Mon pouls a commencé a tapé, mon cœur battait la chamade, ma voix était assurée, masquant le malaise que je ressentais. Dans ma poche, mon téléphone a vibré témoignant de la compassion d’une jeune femme aux mots apaisants face à cette drôle de réunion-prise-au-piège-de-mon-infertilité. Alors, je me suis détendue. La réunion a duré peu de temps, ouf. La réunion parlait entre autre (mais pas que ouf !) de sensibilisation aux grossesses précoces et d’informations prénatales. So lol ! (enfin, pas lol dans la réalité).

Bref, je suis tout de même fière de t’annoncer que je n’ai pas volé l’enfant, c’est déjà ça !

N’empêche que j’en suis là… à ne plus réussir à regarder les visages des enfants aux côtés de leurs mamans, et c’est encore pire quand ils sont supposés ressembler aux futurs nôtres (note les « s »), le transfert étant alors complètement plausible (mais lorsque la mère est loin ou pas là, là ça va, je m’accapare le petit, le câline, le bizoute… bref, le manque quoi).

Figures-toi aussi qu’aujourd’hui j’ai appris que mon mari avait fait de la réunionite avec un grand baby !

C’est dingue, on a vécu le même scénario à distance, punaise si ça c’est pas un signe qu’on est un couple soudé et solidaire !

En réalité c’est beaucoup moins lol, les raisons étant médicales. Il a passé son aprem’ d’hier (il ne me l’a dit que ce soir) et sa journée d’auj’ avec un petit de 6 ans à ses côtés. Le petit de son nouveau boss, la maman se faisait opérer d’un truc grave (qui les dirigeront à priori vers la pma s’ils veulent un autre enfant un jour). Bref, le petit était là avec son père qui le gardait.

Pour mon conjoint, s’est ajouté la question… Nouveau lieu de travail, nouveau contexte, nouveaux collègues, nouvelles têtes, et donc la question… « et toi, t’as des enfants? ». Question anodine et faisant partie de la vie, mais qui pour 1 couple sur 6 se révèle douloureuse. Question et réponse qui lui sont douloureuses.

 

Fin de la parenthèse tafesque.

Venons-en à la PMA.

 

  • Ovaire gauche (précisons, précisons) : le kyste

Suite à l’échographie de mardi révélant un kyste toujours présent, gygy-adorée m’a téléphoné cet après midi pour m’informer de la conduite à tenir.

Elle m’a d’abord expliqué que ce kyste est bien fonctionnel, et qu’il n’est donc pas dangereux. Mais qu’en effet, il est toujours là, et peut prendre encore 1 à 3 mois (ou plus, soyons malchanceux !) avant de disparaitre.

Elle me met donc de nouveau sous Lutényl, pour 20 jours. S’en suivront les règles, et une écho de contrôle entre j2 et j6 (évidemment, je choisi j6). Tout cela m’amène à début février. Si à cette écho le kyste n’est plus là, alors ce sera un cycle de pause incluant une création de phase lutéale à base de duphaston permettant ainsi de déclencher les règles (sinon, vive les opk !, on peut toujours attendre). Ce j1 post-cycle de pause post kyste signera alors le retour aux stimulations me permettant d’ovuler, et donc d’espérer !

En revanche, si lors de l’écho des prochaines règles (post-lutényl / début février) le kyste est toujours là, alors ce sera reparti pour 20 jours de lutényl, une écho aux règles suivantes… et ainsi de suite.

Bref, pour reprendre la PMA, il faut que le kyste ait disparu et qu’un cycle de pause ait suivi le constat de sa disparition.

 

  • Décembre – ? : la pause indéterminée et sans espoir, bref la pause pause

Déjà, n’ayant pas d’ovulation sans stimulation, l’affaire est réglée (qu’il est crétin ce jeux de mot). Pas de puregon, pas de follicule mature, pas de glaire, pas d’endomètre grassouillet, pas d’ovulation, pas de fécondation. Même si… un miracle peut toujours se produire.

Mais bon… Etant donné que pour procréer il faut être deux, et que mon homme oscille entre PollutionCity (youpi tralali !!!! il a trouvé une (petite toute petite) boite qui n’a pas peur des « étrangers » !!! c’est de ce nouveau contexte stagesque que je viens de parler plus haut) et CuvetteCity (une ville entourée de montagnes, c’est bien une cuvette ?!), et que je n’ai encore jamais lu, ni vu de miracle d’auto-fécondation… Même si une ovulation miracle se produisait, je te raconte pas la probabilité pour que ce jour là nous soyons en humeur poney. Donc, on oublie vraiment vraiment.

Mais bon bon bon (je te vois venir avec ton « on sait jamais »), admettons ! Admettons que tout cela soit possible (mouahahahaha !). Eh bien figure-toi que ça ne l’est pas, mais alors pas du tout du tout !

Non seulement mon corps tout seul, enfin mes ovaires toutes seules plutôt, ne savent pas ovuler, mais en plus pour tenter de limiter la croissance de ce kyste je suis en train de m’administrer du Lutényl… Or, Gygy pma m’a précisé que le Lutényl ne servait pas à faire disparaitre le kyste (ça c’est le corps qui gère tout seul… ben on est bien barré), mais à mettre mes ovaires au repos (en gros, ça a un effet contraceptif quoi). Donc pas de phase ovulatoire, pas d’ovulation (et donc pas de fécondation, pas d’espoir bébé miracle, pas de miracle…), juste de la phase lutéale (de l’attente, des bouffées de chaleur, des fringales, une prise de poids (ok, c’est le fait que ça me gave… et que je me gave pour oublier…), et des j1 à venir juste pour le plaisir !

Création donc d’une phase Lutéale grâce au Lutényl, phase qui fait pousser l’endomètre et qui par l’arrêt du medoc’ induit une chute d’hormone (progestérone), et boum… c’est j1 qui débarque. Comme mon ami duphaston en somme. Bref, Lutényl est un progestatif, je suis en pause progestative !!!! (pour à minima les deux prochains mois).

Devant ainsi prendre mon mal en patience, je vote donc pour : Lutényl ce mois-ci (soit idem que mois passé), j1 fin janvier/début février, écho à j6 avec absence de kyste ! youpi! (c’est-à-dire pas comme cette fois-ci, y’a intérêt qu’on change de scénario en février, non mais ô !), duphaston au cycle de pause suivant et puis reprise !!! (en mars… pfffff ça me semble si loin… allez prends un mars, et ça repart !)

Patience, patience… et médicamentation (sinon c’est pas funny).

 

  • L’examen que j’ai repoussé et dont je pensais devoir me passer : l’hytéroscopie

Aie, aie, aie… Au mois d’août dernier, au rendez-vous post-désastre-malheur-arrêt de grossesse, gygy pma a souhaité que je fasse une hystéroscopie pour vérifier qu’il n’y avait pas de synéchies post-curretage. Elle m’a indiqué que cet examen serait intéressant dans mon cas, car n’étant pas « bien » réglée (le mot est faible), je ne peux dire si mes règles sont +/- distancées par rapport à avant, +/- abondantes par rapport à avant, etc… Du coup, on vérifie tout cela à la caméra, go pour l’hystéro.

Cet examen était prévu en octobre, mais compte tenu d’une infection carabinée (pour laquelle je me soigne encore toujours pour encore 3 mois, à croire que ça me manquait les ovules gynécos à m’insérer), l’examen a été annulé et reporté… au 13 janvier… soit lundi.

Comment te dire… Je pensais que stim’1#G2 aurait marché et que je serais de nouveau enceinte et aurait ainsi évité cet examen. Je pensais qu’au pire, stim’2#G2 (celle qui a été annulée pour cause de kyste) aurait marché, et que l’examen aurait été annulé… Bref, naïve, j’aurai bien voulu m’en passer.

Je me suis très très peu renseigné sur cet examen, et ne souhaite pas en savoir plus. J’ai juste lu qu’ils injectaient du liquide (comme pour l’hystérographie) ou du gaz avant de mettre la mini sonde caméra. Et à partir de là, j’ai plus rien lu, le souvenir douloureux de l’hystérographie revenant. Bref, je flippe et fait l’autruche (je fais super bien l’autruche quand je veux semble-t-il). J’irais seule à cet examen, Chérid’A étant à CuvetteCity. C’est pas forcément malin d’y aller seule, mais bon, pas le choix, personne pour m’accompagner ou me ramener.

 

Fin de la discussion pmesque.

Place aux coeurs coeurs coeurs !

 

  • Les voeux de la semaine !

Arf, les mails des amies qui n’ont pas donné de nouvelles depuis un an, et t’envoie leurs vœux avec un powerpoint de leur magnifique-vie-de-famille-avec-leur(s)-merveille(s)(-conçu(e)(s) entre C1 et 6), sont tombés à la pelle dans ma boite mail cette semaine. L’une d’elle au courant depuis deux ans de mes soucis et qui avait lancé un « oh je suis désolé, allez, je suis là, je vais te soutenir ! », mais qui n’a plus jamais jamais depuis ce jour pris de mes nouvelles (bon ok, elle habite loin, dans une jolie île lointaine, mais bon, bordal, phone quoi ! skype bordal !) a osé envoyer ce mail, en mode groupé, évidemment.

Ceux non au courant, évidemment, je ne leur en veux pas. Certains ont de plus pas fait un focus sur l’évolution de leur progéniture, mais on juste, tout simplement, donné quelques nouvelles tout en souhaitant leurs voeux. C’est si simple ! Mais pour d’autre, la simplicité, c’est compliqué…

Et aujourd’hui, ah, aujourd’hui !!! Un vœux m’a fait énormément plaisir et m’a fait versé ma petite larme, un vœux où chaque mot est posé pesé, un vœux qui a suivi le « 20 jours de Lutényl… je sais bien que c’est pas facile, ça vous fait trainer les choses… », un voeux qui disait « et j’en profite. Bonne année 2014 ! J’espère que ce sera la bonne Madame Bounty Caramel. » Le voeux de Gygy Pma, juste avant de raccrocher. Je l’ai remercié et lui ai souhaité une excellente année. J’ai versé ma larmichette, la différence tient à peu de choses qui veulent pourtant tout dire, la différence tient dans le « j’ESPERE »… c’est LA différence avec les « cette année ça va marcherou « Bonne année, bonne santé, et surtout un bébé dans l’année » « (eu en 2011, 2012, 2013…) dit par les proches. C’est le voeux qui m’a fait verser ma larmichette. (Punaise… je suis en train de faire un transfert psy avec ma gygy…).

 

  • Le compliment de la semaine !!

Quand je veux prendre de l’assurance et de la hauteur, je mets mes (innombrables) talons ! Du vernis, rouge (clin d’oeil pour Little Wife), une robe, et me maquille un peu plus que le minimum du minimum. La fin d’année s’est inscrite dans cette mode, et à force mes pauv’ talons préférés se sont usés.

Heureusement, à côté de chez moi, j’ai un cordonnier magique qui redonne vie et style à mes chaussures fétiches. Ce cordonnier je l’ai découvert l’an passé à la suite de deux talons laminés !

L’an passé, après avoir fait un sprint talonesques (avec pc et sac bien chargé) pour cause d’arrivée retard archi en retard à l’aéroport because le ring bruxellois était bouché de chez bouché… et pour cause de départ d’avion imminent (mais vraiment, l’embarquement venait de clôturer et la gentille dame du guichet a prévenu ses collègues tout en nous demandant de sprinter), eh bien figures-toi que le soir rentrée, j’ai constaté que ma taille avait baissée… que mes talons avaient fondus… que la hauteur avait été en partie coupée. Fou rire assuré !! Et dépôt chez le cordonnier en bas de chez moi le lendemain. 3 jours plus tard, la prouesse était là, mes chaussures toutes belles, toutes rabibochées, le talon de nouveau surélevé. A partir de là, j’ai adoré mon cordonnier.

C’est ainsi que cette semaine, joyeusement et confiante, j’ai été déposer mes plus belles shoes du moment dont le talon again commençait à se limer. Mister le cordonnier m’a demandé si je souhaitais ajouté un peu de hauteur en plus, oh oui avec un large sourire ai-je répondu ! Proposition que je ne pouvais refuser !

3 jours plus tard, je vais chercher mes échasses (mini les échasses tout de même), et reçois le compliment de la semaine « Mais vous savez vous n’avez pas besoin de talons si haut. Vous êtes déjà grande ! Vous mesurez combien ? … Vous voyez vous êtes grande ! ». C’est un peu bête, mais j’aurai aimé faire quelques cm de plus, la même taille que ma petite soeur en somme. Alors cette remarque je l’ai prise comme le compliment, ma fierté égocentrée de la semaine. Monsieur le cordonnier venait de redonner vie à mes talons et à ma journée (qui était celle du repoussage de nos tentatives procréatives).

  • Le sport de la semaine !!!

Je me suis inscrite au sport ! Si si si !!! Ouaoh ! Je répète je me suis inscrite au sport ! Et mieux encore, je me suis mise à courir en plein air depuis le 24 décembre !

La pause étant imposée, pas de raisons valables à ne pas courir, faire des abdos et sauter !

Pas couru depuis (j’ai honte) 5 ans. Pas fait de fitness depuis (oh la vache) 7 ans !

Je te rassure, je me rassure… En 2011, à l’arrêt de pilule, je mettais inscrite en danse-bouge-ton-bouty (et chaque mois je me disais, punaise j’ai payé pour rien, jvais être enceinte!). En 2012, j’ai lâché le bouty en salle pour nada. En 2013, je me suis dit, allez, à la piscine (enfin… 1 fois tous les 15 jours au mieux) ! et j’ai même fait quelques longueurs avec mes jumeaux, puis mon baby solo (cela reste un si joli souvenir). En 2014, zou, de la marde, abdos-cuissot, et je vais tenter de m’y tenir. De toute façon, j’ai trouvé l’asso du siècle ! Aucunes excuses ! Le cours est à 1 € (+ adhésion à 12 €). Je démarre et arrête quand je veux. Sans frais. Si ça c’est pas du rêve !

Donc voilou, à défaut de lâcher la tablette de chocolat, je fais travailler les tablettes de mon body. Ce qui notons-le permettra de cacher plus aisément une future grossesse (hé jrigole !), et me permettra de faire une annonce officielle à mon employeur qu’à partir du 4 voire 5ème mois !

Oui, la fin de ce billet se veut rêveuse, optimiste,  pleine d’espoir ! So 😉 !

Publicités

23 Réponses to “… et la suite !”

  1. ILGC 9 janvier 2014 à 23:51 #

    Lolilol la fin !
    Ouf j’ai tout lu. 🙂
    Pas mal de rebondissements dans la vie de Bounty.
    Quelle coincidence tout de même que toi et ton chéri aient vécu à peu près la même situation avec baby au taffe.
    Encore ça va, t’es pas comme moi, je rencontre tous les jours des baby quand je travaille et a la chaîne alors tu parles pour se changer les idées ! (Bon y’a peu d’eurasien et la j’y suis pas encore retournée )
    Y’a quand même du positif dans tout ça mais vite qu’il se casse ce kyste car c’est lui qui marde tout !
    Bises

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 00:12 #

      Et oui, c’est dingue cette histoire de vécue de même expérience à distance ! N’empêche que j’ai eu l’air bête au téléphone, je pensais lui dévoiler un scoop, et.. ben non, il venait de vivre la même chose. C’est fou !
      Cela doit être bien difficile vu ton travail, tu penses pouvoir y retourner dans les prochaines semaines ? mois ? comment te sens-tu vis à vis de cela ?
      Ta fin résume tout, bordal de kyste qui fait tout retarder… Bises

  2. cendrillonenpma 10 janvier 2014 à 00:26 #

    ^^ Bounty eh dis donc tu mesures combien?
    Je te rassure quand moi aussi je vois un bébé qui aurait pu être le notre, c’est juste affreux ! Je préfère un bb genre blond aux yeux au moins je reporte pas mon désir de maternité sur lui car impossible que ce soit mon gosse lol!

    Sinon pour le sport moi je dis bravo! (Et pour le prix aussi).
    Et fuck ce kyste à la noix grrrrrr!

    Bisous bounty !

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:31 #

      Ah, la question ! Ma soeur (1m70) moins 8 cm. Bon, c’est pas petit… je sais je sais… mais bon, j’aurai bien voulu avoir la taille de ma petite soeur.
      Bon, ben voila le hic, j’avoue que mon homme a commencé à prendre la mesure du manque quand il a compris que désormais ce sont tous les bébés qui me font craquer, et que ce n’est que plus fort si la projection est plausible au possible.
      Pour le sport, on fera le bilan sur la longueur, j’espère tenir !
      Quant au kyste, hein, bon, bref…
      Bises

  3. Mademoisellekattend 10 janvier 2014 à 03:52 #

    Moi aussi j ai tout lu il est 04h50 et preuve que c était intéressant je ne me suis pas endormie. J aime beaucoup la fin et les paroles de ta Gyneco, elle est vraiment en or ! Des bisous je vais aller ranger les sacs de nourriture dans ma clinique veto ^^

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:33 #

      Eh bien ! Chapeau ! Dis donc, file ranger tes sacs, c’est le bordal là !
      4h50… c’est clair, c’est chaud…
      Ma gynéco est en or, oh oui !!!
      Des bises

  4. Miss infertility 10 janvier 2014 à 04:08 #

    Wow quel article !!!! La réunion avec bambin, c’est pas de chance !! Ca n’arrive pas souvent ! Ca a tellement de prix d’avoir un(e) super gynéco, ça change tout, un vrai accompagnement !! Par contre ce kyste, c’est bien embêtant, grrrrrr.. Bon comme le dit ta gynéo, l’ESPOIR est là donc comme toujours, patience…. Gros bisous

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:40 #

      Finalement, j’avais de quoi écrire semble-t-il… Désolé pour le pavé…
      La réunion, pas de bol. Mais alors ce même vécu avec Chérid’A en même temps, ça je trouve cela génial !
      Comme tu dis, LA/LE super gynéco, c’est un des essentiels de ce parcours. On a eu beaucoup de chance sur ce coup là, vraiment.
      Quant au kyste, pff… Prochaine ovulation possible si tout se passe au mieux… pour le 16 mars. (Oui, je me suis amusée à calculer… pathétique… sachant que les retournements de situation sont quand même la base de la pma…).
      Bref, patience…
      bisous

  5. MadameHiberne 10 janvier 2014 à 05:24 #

    Et bien que de nouvelles en une fois ! Je sais même plus de quoi tu parlais au début en arrivant à la fin. Ah si, le chef, on peut guère l’oublier celui-ci…
    Alors moi j’envoie tous mes espoirs pour faire dégager le vilain kyste qui pue, toute la motivation que je n’ai pas pour que tu prennes un plaisir dingue au sport et toutes mes pensées pour l’hystéro à venir.
    Gros bisous !

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:42 #

      Va comprendre… j’étais bloqué pour écrire… et là… ça a filé.
      Je prends tes espoirs ! la motivation sport (pas gagné pour ma part, mais on va essayer) ! et le courage pour l’hystéro (ne pas faire demi-tour sur le parking…).
      Bises

  6. Zapppp 10 janvier 2014 à 07:24 #

    Phhooouuu ça fait long à attendre tout ça. En plus t’es même pas tranquille au niveau médoc ! Fichu kyste.
    Pa facile de voir débarquer un bambin au travail alors que tu penses être tranquille! (Bon moi c’est pas pareil, en tant que nounou, je m’attends plus ou moins à en voir au boulot ^^)
    Cool pour le sport. Moi aussi chaque année je me dis: je vais pas payer toute une année alors que je vais être enceinte! J’aurai eu le temps largement d’avoir un corps de rêves.
    Bisous !

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:45 #

      Eh ouiai, mi mars… et avec 20 jours sur 28 de medoc’, so cool!
      J’espère que c’est le seul et unique kyste, parce que bon, j’aimerai bien tenter de procréer en 2014…
      Ca doit pas être facile ton travail, vraiment, chapeau. (Enfin tu me diras, t’as pas le choix… alors plein de courage!)
      Quant au corps de rêves, vu que pour l’instant je suis en mode « sport »… et hop je culpabilise pas trop pour les chocolats… l’effet est pas garanti… En tout cas, t’as bien fait de pas payer cette année, car je l’espère fort fort fort les nouvelles techniques vers lesquelles vous allez sont pleines d’espoirs !
      Bisous

    • Zapppp 10 janvier 2014 à 11:55 #

      Et bien pour le coup, si, mon travail est vraiment un choix, donc je pourrais arrêter et faire qqch de plus correspondant à mes grandes études inutiles, mais non, j’aime trop ce boulot. 😉

  7. 10 janvier 2014 à 08:00 #

    Ici aussi, reprendre le sport au printemps c’est ma résolution de l’année… Je compte même plus les années depuis que je n’en ai pas fait LOL…
    Pour le reste… du courage, des pensées, de la bulle de douceur dans laquelle te blottir avec ton Amoureux « en attendant que ça passe », encore…
    Gros bisous !

    • Bounty Caramel 10 janvier 2014 à 11:47 #

      Lol ! En plus chez toi le sport dehors c’est quand même vachement plus hard que chez moi 😉 !
      Pour le reste, merci pour tout tout tout !
      Et sache que j’attends impatiemment (et avec excitation) un moment magique qui s’approche à grand pas !
      Bisous

  8. Little Wife 10 janvier 2014 à 12:35 #

    Pour ton boss, même si les effets ne seront que temporaires et malgré la maladresse de sa femme, c’est bien de lui avoir parlé et d’avoir mis les choses au clair. Pourvu que ca dure !
    Pour la réunion… je suis sans voix. Tu as eu bien du courage…
    La pause pma fait chier, c’est long tout ca ! Pour moi aussi ca commence à faire long et je m’arrache les cheveu pour voir comment reprendre en mars plutot qu’avril…
    Merci pour le clin d’oeil ! Tu mets des talons de combien de centimètres toi ! En plus si t’es déjà grande tu dois être immense. Moi je me sens un peu petite et les grandes avec des talons ca me deprime je dois lever la tête pour leur parler !
    Et puis le sport… bah chapeau… moi j’arrive pas à me motiver c’est terrible !
    Plein de bisous !
    Et si tu passes dans PollutionCity pour voir ton homme un de ces quatre, fais signe !

    • Bounty Caramel 13 janvier 2014 à 20:25 #

      Pourvu que ça dure ! C’est clair ! En tout cas c’était nécessaire pour moi, je le sens.
      Quant aux réunions, chacune son truc, toi c’est les dindes, moi c’est les mômes. Bon, ben maintenant DNLP ça serait sympa de penser aux filles qui regardent cela d’un air niais et les yeux exorbités lorsqu’elles voient leurs collègues rêvasser ou materner.
      J’espère qu’il va te rester quelques cheveux, ce serait dommage 😉 Et surtout surtout que tu pourras trouver un moyen d’abréger.
      Quant aux talons, alors c’est soit je met 7-10 cm ! (c’est pas énorme tout de même), soit je mets des baskets ! (oui, oui, je change de gamme incroyablement souvent, en fonction de l’humeur, c’est clair).
      Après du haut de mon mètre 60, ça va, ça fait pas si grande. Mais ça donne plus d’assurance, c’est dingue !
      Lol le sport, on verra dans la durée (c’est souvent là que ça lache).
      Quant à PolutionCity, oh oui oh oui !!!!! Je te dirais quoi (expression chtimi, hein!) par mail ) ce moment là ! Bises

  9. julys974 10 janvier 2014 à 12:51 #

    Bon, pour le boss, voilà une bonne chose de faite !! Au pire, une piqûre de rappel devrait suffire (et en piqûre, t’es quand même une pro !! 😉 ).
    La réunion me rappelle une pause déjeuner animée à l’école… L’essentiel c’est que tu aies survécu avec brio.
    Chéri vit à CuvetteCity??? J’ai adooooré cette ville (si c’est celle à laquelle je pense…): j’y ai fait mes études. J’aime les gens, les montagnes alentours…
    Bon, pour le kyste, c’est la marde !! Par contre, tu n’as jamais tes règles en-dehors des stim? Moi j’ai un trouble de l’ovulation (merci les opk !!) mais j’ai la plupart du temps mes règles.
    Concernant la pause, comme je te disais, essaye (je sais, c’est dur!!) de prendre le côté positif… C’est quand même vachement agréable de ne pas avoir à se piquer le gras du bide ou de s’ausculter le frifri, non?
    Pour ce qui est de l’hystéro, je compatis… Je n’ai même pas pu faire la mienne because col obstrué… pfffff
    La gynéco et le cordonnier: au top !! Par contre, sache qu’avec mon 1.77 m, je n’ai jamais pu porter de talon (enfin jusqu’à récemment) et que j’ai longtemps envié les plus petits. Comme quoi, on n’est jamais content de ce qu’on a !!
    Pour finir, j’aime ta note positive et le fait que tu ne te prives plus de prendre soin de ton corps !! Par ici, on s’est inscrit à fiv 2, puis après une longue pause (boulot très prenant), on s’y remet. Enfin, disons qu’on y est allé hier… Allez, toutou youtou toutou youtou tou tou tou tou tou tou youtou !! Bisous.

    • Bounty Caramel 13 janvier 2014 à 20:33 #

      Oh ben oui, pro des pikouzes !
      CuvetteCity c’est en effet aussi SportNatureTropBellesMontagnesCity !
      J’aime beaucoup aussi, on s’y est senti bien de suite, et un même état d’esprit dans la rue, les discussions, les rencontres que là en vrai où on vit. C’est marrant d’ailleurs !
      Pour les règles, au départ je suis aménorrhée primaire, puis depuis l’arrêt de pillule c’est soit ça se déclenche tout seul avec ou sans ovu avant (ça peut être des règles sans vraiment d’ovu selon ma gygy), soit c’est duphaston. On va dire que la moyenne est plutôt à 50 jours. Et toi ?
      Quant à la pause, ben comme tu dis… pfff mais essayons de voir le positif ! Bon j’avoue que ce serait plus cool si ma moitié était là… et qu’on se voyait pas seulement tous les 2 WE… Du coup, pas d’excuse pour pas faire de sport 😉
      1,77mm rho la classe ! Ce qui est certain c’est qu’on met du temps à être heureux de ce qu’on a, c’est clair !
      Jolie avancée aussi du côté fiv alors ! Ben dis donc, ca avance de partout par chez toi !
      Des bisous
      (Punaise, maintenant j’ai la chanson en tête ! Lol !)

    • julys974 14 janvier 2014 à 02:50 #

      Mes ovaires font ce qu’ils veulent d’après Dr X. Ils sont feignants et capricieux… Grosso merdo, j’ai mes règles tous les mois, parfois à J23, mais en moyenne à J28. C’est déjà arrivé que je les ai à J52, mais j’ai jamais eu de duphaston… Mes meilleurs amis sont gonal, cetrotide, luveris. On n’a jamais tenté autre chose.
      C’est clair que la pause à distance, ça doit être raide…
      Je me rends compte que je me suis mal exprimé… On s’est inscrit au sport à fiv 2 !!! C’est à ça qu’on se remet… 😉 Pour l’avancée pmesque, on en saura plus le 21/01…

    • Bounty Caramel 14 janvier 2014 à 11:56 #

      C’est bien ce qui me semblait, y’avait un truc qui clochait. Bravo pour le sport alors ! Bises

  10. Automne 12 janvier 2014 à 08:40 #

    La Mine est définitivement un milieu hostile pour les Pmettes (quand bien même elle serait pavée de bonnes intentions)…

    Et l’argument « je peux pas aller au sport, j’ai grossesse-bientôt-cette-année, on l’a toutes fait ! Et c’est même pas une excuse parce que toutes les salles dignes de ce nom proposent un report des mois de grossesse en fin d’adhésion 🙂

    Allez, courage et des bises.

    • Bounty Caramel 13 janvier 2014 à 20:36 #

      En effet, c’est très bien dit !
      L’argument, c’est sur, c’est d’un classique 😉 ! Mais bon, jusqu’à présent c’est surtout les 15 jours de dpo qui me faisait dire niet, même si mon médecin me disait « ça n’influe en rien du moment que vous ne faites pas du trampoline ». Là, pause forcée oblige, pas d’excuse, aucune !
      Merci d’être passée par ici, des bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :