Ca (re)commence bien…

6 Jan

Ou quand le boss te chauffe les nerfs !

Eh bien, je ne pensais pas poster deux fois dans la même journée, surtout que c’était le message de Bonne année et d’Espoir.

Mais bon, là ça commence à me gaver sérieusement.

J’ai fait l’erreur il y a 1 an et demi d’informer ma direction des raisons de mes absences aka la PMA. S’y est ajouter trois arrêts maladies, ceux des deux arrêts de grossesse et celui de mon séjour à l’hôpital en septembre pour une autre raison.

J’en conviens que cela fait beaucoup, que pour un boss gérer des absences de ses salariés, c’est pas easy.

Mais bon quand la-dite salariée est quasi en autonomie complète sur son boulot (et quelle chance de pouvoir gérer mon planning dans ce contexte !), qu’une absence « imprévue » n’embête personne (pas de réunions, rien de rien de casé avec les collègues… ah si… un collègue vient montrer son nouveau-né et on mange la galette des rois… pff…), et qu’elle rattrape ce temps-là sur son vendredi aprèm’ de libre…

Pourquoi, mais alors pourquoi, lorsqu’elle demande de switcher son aprem’ hebdomadaire de libre, la question est « Tu as repris les traitements ? « 

Moi je t’en pose des questions ?!

Je devrais donc annoncer comment et quand je tente de procréer ?

Je n’ai su que répondre, hormis un Non. Vrai par ailleurs le Non.

Ce n’est pas la première fois qu’il me demande si j’ai recommencé les traitements. Depuis la FC de juillet il me pose cette question chaque mois, j’en peux plus. Je pensais avoir été claire, à priori non. Il pense qu’il a le droit de connaitre mes ambitions de retour en pma.

C’est déjà suffisamment compliqué comme cela d’avoir un minima d’intimité, mais là, marde quoi, ça ne le regarde pas.

Alors, oui, ça part très certainement d’un bon sentiment (car mes boss sont ambiances « c’est trop beau de donner la vie »), mais bon, il n’a pas compris que ça équivalait à un « vous faites l’amour quand avec ton homme pour faire un enfant ? ». Et bizarrement cette dernière question, il n’oserai pas la poser à quiconque je pense.

Il n’a pas compris que la réponse « non, c’est compliqué » veut juste dire « non »  « c’est compliqué » et surtout « je ne souhaite pas en parler ici, au boulot, et encore moins avec vous ».

Mais bon, avec la pma… hein… les traitements toussa… il a du penser que le ressenti de l’intime était différent.

Premier jour de retour au boulot, première remarque stupide en moins de 8 heures. Pas mal…

Bref, que faire ?

Des conseils ?

Merci !

Publicités

34 Réponses to “Ca (re)commence bien…”

  1. Zapppp 6 janvier 2014 à 16:27 #

    Arf, c’est pas facile en effet. Tu pourrais lui dire que tout cela est trop intime pour que tu répondes un jour à cette question, même si tu sais que ça part d’un bon sentiment.
    C’est pas trop vexant mais il arrêtera peut être de poser la question.

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 16:31 #

      Ben le truc, c’est que c’est que c’est que j’ai dit la fois passée… En tout cas merci !
      Bises

  2. Biquette 6 janvier 2014 à 16:28 #

    8h avant la première remarque stupide: ton boss vient peut-être d’établir un nouveau record en la matière… Cette PMA met des choses intimes sur la table, aux yeux de tout le monde. Si ton chef est du genre compréhensif, pourrais-tu peut-être lui en toucher un mot?
    Gros bisous.

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 16:32 #

      Je pensais lui avoir déjà dit clairement en décembre, à priori non. Bon, je vais essayer de prendre mon courage à deux mains et redire tout cela différement. Bises

  3. pivoinespma 6 janvier 2014 à 16:39 #

    Même problème avec ma boss.Pendant un an. Elle arrête juste. Toute l’année 2013, elle m’a demandé chaque mois comment allez mon ventre. Elle m’a dit avoir remarqué que j’avais meilleur mine et que ça devait donc aller mieux. Comme j’ai pris du poids (merci les hormones) elle me fixait le ventre avec un petit sourire l’air de dire « je sais que tu es enceinte ». Bitch! Mais je n’ai jamais laché, j’ai toujours répondu à ses questions par un « je touche du bois pour que ma santé ne flanche plus » et puis je parlais d’un dossier en cours sans crier garde. J’ai la chance de pouvoir faire toutes mes transferts avec mes congés prétextant que je partais voir la famille etc donc elle n’a jamais pu savoir quand et doit aujourd’hui croire que j’ai abandonné la PMA. Les choses seront différentes cette année avec la stim c’est bcp plus aléatoires.

    A ta place, je ne répondrai jamais à la question. Il finira par se lasser.

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 16:44 #

      Merci pour tes conseils. Le truc c’est que je pensais qu’il s’était lassé, et bim. Je suis à la limite du lui dire plus clairement que cette question ne le regarde pas. Et j’en ai tellement mal au ventre et le cerveau en surchauffe que je vais peut-être devoir le dire pour me soulager et espérer que cette fois-ci ce soit clair.
      Mon collègue me disait aussi en décembre que j’avais « bon appétit » avec un sourire narquois, que c’est dur de pas tout envoyer valser par moment.
      J’espère que tu vas pouvoir continuer à jongler finement, et j’espère que tu n’auras plus de remarques. Merci de tes conseils.
      Bises

  4. Mrs F. 6 janvier 2014 à 16:54 #

    Moi aussi j’avais informé mon chef. Du coup, je me dis que puisque je lui ai mis dans la confidence, c’était normal qu’il me demande ou j’en étais. Du coup, je regrette de lui en avoir parlé également. Finalement j’en tire plutôt des leçons de tout ça. Si je ne veux pas qu’on me pose des questions, je n’en parle plus a personne…. Pas facile, c’est clair! Courage ma belle!

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:25 #

      Comme tu dis, on en tire des leçons. Motus bouche cousue désormais et surtout pour le prochain job… boulot et vie privée ne font pas bon ménage semble-t-il… Des bises

  5. gribouillette 6 janvier 2014 à 17:37 #

    Je ne sais quoi te conseiller. A part dire clairement que tu l’as informé par soucis d’honnêteté mais que c’est quelque chose d’intime et que tu ne souhaites pas en parler, et surtout que tu en parleras seulement si tu as envie?

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:26 #

      Ah ben si, très très bon conseil ! Je le prend et y ajoute un chouillat de « je suis consciente que l’intention est belle »… Merci
      Bises

  6. Chattes and Co 6 janvier 2014 à 17:47 #

    Coucou,

    Je comprends ton agacement, mais après peut-être que de son point de vue ça part d’un réel intérêt. Pour les gens extérieurs c’est pas forcément évident de savoir quelle est la position à adopter, et s’il faut poser des questions ou pas. En plus, si j’ai bien compris c’est un homme, et sans vouloir être sexiste, à mon avis ça ne joue pas forcément en sa faveur, les hommes étant souvent particulièrement nuls pour comprendre entre les lignes (le non que tu crois être suffisamment clair ne l’est peut-être pas pour lui). Si j’étais toi, je pense que je lui dirais gentiment un truc du genre « écoute Bob, je sais que ça part d’un bon sentiment, mais pour moi ce n’est pas évident de parler de ça et ça me met mal à l’aise, tu comprends? (là il bredouille) Donc est-ce que tu veux bien qu’on arrête de parler de ça? » S’il persiste et te pose une question, tu réponds simplement en lui disant « Ecoute, il me semble que je t’avais demandé de ne plus en parler, non? Bon ben voilà »

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:28 #

      Il est sincère, c’est certain. Le hic, c’est que là où je bosse c’est petit… avec ambiance « familiale » et dans le rôle du père et de la mère, il y a le directeur et sa femme… et ben non, le côté sympa paternel, pas envie, je me suis fait avoir. Stop.
      Donc oui, cela part d’un très bon sentiment, mais la limite avec l’intime il ne l’a pas saisi. Je ne lui en veux pas, je veux juste qu’il me lache la grappe (sur mes ovaires en somme). Je prends tes conseils ! Merci

  7. laqueteduplus 6 janvier 2014 à 19:42 #

    Faut peut-être lui expliquer que ça ne sert à rien de demander tout le temps, qu’il sera au courant en temps et en heure s’il a besoin de savoir quelque chose… je dois pas t’aider beaucoup mais en tout cas, il faut re-clarifier les choses parce qu’il y a de quoi péter un cable s’il te « soule » régulièrement !! Bon courage en tout cas!! gros bisous!

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:30 #

      Eh oui, le problème c’est le « tout le temps » et qu’il comprenne que je fais toujours mon taf pour autant, mais que ce que je fais sur mon temps de travail décalé, c’est ma vie privée…
      La re clarification des choses va se faire, car comme tu le dis si bien « pétage de cable » et « souler » voila l’effet que cela m’a fait, bonjour la rentrée !
      Bises

  8. lisette84 6 janvier 2014 à 19:47 #

    Je crois que je lui dirais simplement, que tu es désolée mais que ces questions te mettent vraiment mal à l’aise car même si tu lui en as parlé pour des raisons pratiques, ça reste votre intimité et tu es très gênée quand il t’en parle ouvertement. Et que tu le remercies vraiment de sa sollicitude… Je t’embrasse bien fort 🙂

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:32 #

      Que c’est bien dit ! Ah, à l’écrit les phrases sont toujours plus jolies que lorsque je les bafouille à l’oral avec un air gênée… Bon, je vais pouvoir me débrouiller ! Merci!
      Bises

  9. madamepimpin 6 janvier 2014 à 20:45 #

    Quelle horreur… Je comprends ta colère… Après je trouve que tu as bien fait de lui en parler au début ce n’était pas une erreur. C’est lui qui en fait un usage « abusif » même si ça ne part pas d’une mauvaise intention… Je pense comme les filles, que tu devrais lui dire gentiment que ça te gêne d’en parler. Et s’il insiste, dégrader la gentillesse d’un demi-cran à chaque rappel… Allez courage ma belle. Ici c’est demain la reprise : pas envie…
    Des gros bisous

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:37 #

      Mmmm.. Toi aussi tu kiffes ce sujet 😉 !
      J’en ai parlé au début, car le 15-30 min de retard, y’a un moment donné, ça c’est vu et il m’avait demandé, alors oui, j’en avais parlé par souci d’honnêteté.
      Ensuite, va comprendre pourquoi j’ai flanché et ai expliqué les raisons de mes arrêts de travail (les premiers de ma vie…), aka le mois de juillet. Là, je me suis plantée, trop confiante dans la confidence, trop faible à ce moment là pour raisonner.
      Donc, je ne lui en veux pas, je souhaite simplement qu’il comprenne que cela était par soucis de transparence sur mes retards, et que je me suis oubliée en juillet. Point.
      Bref, que depuis je me suis reprise, et que ce qui se passe avec le Puregon, ça ne regarde que peu de monde !
      Tu as raison, « l’usage est « abusif » même si cela part d’une bonne intention »… Bon, je vais gentiment me dépatouiller avec tes précieux conseils et appliquer cela à l’oral, il le faut. Go… !
      Merci ! Et O que oui le « pas envie », je compatis…
      Bises

    • madamepimpin 6 janvier 2014 à 21:43 #

      Allez courage pour le brin de causette pas agréable… C’est bien normal d’avoir ouvert les vannes après juillet, faut pas que tu t’en fasses le reproche. Bien assez dur comme ça non mais.

  10. damelapin 6 janvier 2014 à 20:50 #

    « non mais ne t’inquiète pas, si jamais mon planning viendrait à en être perturbé, je te tiendrai au courant ». Espérons qu’il comprenne avec ça 😉

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:04 #

      Bon conseil… dont j’ai déjà abusé ces derniers mois… Raté. Bon, je vais devoir passé à la manière claire et directe avec remerciements pour toutes ces inquiétudes sur ma santé, mais qui désormais ne regarde que mon mari, (lol, mon blog) et moi. Merci du conseil, la phrase est top en tout cas ! Bisous

    • damelapin 6 janvier 2014 à 22:01 #

      je comprend 😉

  11. Little Wife 6 janvier 2014 à 21:29 #

    Je suis comme les autres, je pense qu’il faut que tu lui en parles une nouvelle fois. Ton boss est peut être un peu « lourd » mais il a l’air assez ouvert, si tu lui dis la prochaine fois posément que ses questions te mettent mal à l’aise et que tu es gênée qu’il pose des questions si intimes, ca peut peut être arranger les choses ?
    Bon courage en tout cas.
    Bisous.

    • Bounty Caramel 6 janvier 2014 à 21:39 #

      Tu as raison, à moi de prendre mon courage à deux mains et de re clarifier le tout, clairement et gentiment… bref, de remettre les rapports professionnels au centre, et c’est tout. Merci des précieux conseils ! Bisous

  12. Miss infertility 7 janvier 2014 à 10:07 #

    Oui tu devrais lui en reparler brièvement au niveau pro uniquement. Comme ça tu montres que tu es impliquée et consciencieuse et que tu veux faire le maximum pour ne pas que cela impacte ton travail. Et en même temps tu coupes tout sujet plus personnel, aucun détail ! bisous

  13. Anonyme 7 janvier 2014 à 10:41 #

    Ce lien peut être intéressant : http://collectifbamp.wordpress.com/2013/10/07/sociologie-et-amp/

    • Anonyme 7 janvier 2014 à 10:44 #

      les femmes en traitement pour fiv se retrouvent alors, entre leur supérieur hiérarchique, leurs collègues et leur médecin, à “jongler” entre des temporalités et exigences contradictoires. implicitement confrontées à l’injonction à dévoiler l’infertilité de leur couple, elles sont renvoyées à la nécessité de préparer l’entrée en scène de ce vécu intime, réelle faille identitaire, dans l’univers du travail,

    • Bounty Caramel 7 janvier 2014 à 10:54 #

      Exact, nous avions prévu de nous rencontrer, et des imprévus ont eu raison de notre rencontre. Je devais et espère toujours être partie prenante de ce chouette travail thèsé. Merci !

  14. julys974 10 janvier 2014 à 12:12 #

    Bon, je t’avoue que je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires… Le conseil a déjà été donné, mais en effet, je lui parlerais. Je pense que tu dois exprimer ce que tu ressens vraiment quand il te pose la question. Il doit comprendre que ça te met mal à l’aise. Personnellement, quand mes collègues me posent la question, je me dis toujours que c’est bienveillant ou curieux, mais que ça n’est pas pour me blesser. Du coup, je réponds et très vite le sujet est clos. Je vais lire les autres posts: j’ai du retard !!! Toujours pas de notif pour ton blog… arf

    • Bounty Caramel 13 janvier 2014 à 20:11 #

      Ben t’as bien fait ! Comme t’as pu lire, les conseils de lui dire ont été suivi, et m’ont soulagé! Ce n’était pas pour me blesser, c’est certain.
      Bizarre les notifs de blog… Je t’avoue que sur ce coup là je suis nulle pour savoir ce qui ne va pas. Bises

  15. fromburgundy 20 janvier 2014 à 07:50 #

    Bonjour Bounty Caramel,
    je me suis inscrite ce matin et j’ai lu pas mal de choses….merci de partager avec tant d’humour!!!Cela me fais un bien fou, il est vrai qu’on se sent tellement seule dans ces cas là!!!Je vais voir pour aussi raconter mais il semble que tout ait été dit….nous vivons en fait exactement les mêmes choses….en espérant qu’il y ait une issue positive…..
    A très bientôt, merci pour tout ça.

    • Bounty Caramel 20 janvier 2014 à 08:10 #

      Bonjour Miss,
      J’espère te lire bientôt, car non non non je dis les choses avec ma perception, ce qui est loin d’être la tienne ! Si tu te lances dans les blogs, tu verras que cela fait un bien fout et te promettra un réel soutien !
      si je comprends bien, toi aussi ton corps aime les kystes ?
      Bises

  16. fromburgundy 20 janvier 2014 à 10:19 #

    Bonjour!
    Je n’ai pas de problèmes de kystes mais nous sommes aussi suivis en PMA. Suite à une infection j’ai les deux trompes bouchées depuis une 15aine d’année, donc nous suivons le même parcours et j’ai ressenti exactement les mêmes choses quant aux maladresses de notre entourage, surtout dans le monde professionnel. J’ai découvert le site d’Alice puis j’ai lu certains de tes articles…je pleurais ce matin et tout cet humour m’a permis de me redonner la pêche. Il est vrai que nos perceptions restent personnelles, ce que je voulais dire c’est que cela m’a rassurée de voir que nous avons les mêmes ressentis et que nous traversons les mêmes difficultés au quotidien. Je pensais juste devenir folle….
    En attendant de trouver l’inspiration pour écrire je te souhaite une bonne journée, et merci encore! Bisous

    • Bounty Caramel 20 janvier 2014 à 11:23 #

      😉 ! De toute façon faut en parti être dingue pour aller en PMA, mais la folie c’est la vie !
      Bref, j’espère que les solutions et la réussite sont proches pour vous deux.
      Et comme tu dis, belle journée à toi ! En espérant bientôt te lire 😉
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :