Le jour où round 2 a démarré…

24 Oct

Il y a 2 ans, round 1 commençait pour se terminer en septembre de cette année.

Il y a 2 ans, nous commencions les essais stimulés.

Il y 2 heures, round 2 vient de démarrer.

Il y a 2 heures, je réalise que le prochain cycle sera de nouveau stimulé. L’angoisse et l’espoir sont retrouvés, ils n’étaient pas bien cachés.

Fin du round 1. Échec et mat pour nous.

Quelle sera la fin du round 2 ? Avec ou sans nous ?…

J’espère que l’issue ne sera pas la même. J’ose aussi espérer que tout le round 2 ne va pas nous passer devant, tout comme le round 1 l’a fait.

  • De la joie, mais surtout de la tristesse…

Voila, il y a 2 heures j’ai appris que dans mon groupe d’amies plus jeunes, les « petites soeurs » en quelque sorte, le round bébé venait de démarrer. Ce sont elles, les 3 djeuns’, le round 2 (le round 1 étant celui de mes amies du même âge ou d’une année plus âgées).

Il y a 2 heures, j’ai appris un mariage dans 6 mois (sous-entendu jetage de pilule la nuit de noces pour ce couple) et une naissance juste après ma si-attendue-et-bien-morte-DPA-à-moi.       

Je suis heureuses pour elles, mais p***** que ça fait mal.

J’ai appris cela entre les pâtes et les gels douches (dans le supermarché qui fait actuellement les 15 baby days, quelle chance again !).

Voila… Les petites soeurs sont en train de me passer devant… Voila ce que je ressens, une joie au mélange acide d’indifférence et d’aigritude… Un marteau à la Nicky Larson en pleine face…

  • Et pourtant…

Toute la semaine je me suis pomponnée, rien que pour moi puisque ma moitié est bien loin.

Toute la semaine j’ai levé la tête, redressé mes épaules, sorti mes talons et mes plus beaux chemisiers.

Toute la semaine, j’ai affiché un sourire heureux, sincère et joyeux.

Par moment dans la semaine, j’ai fait semblant derrière mes yeux.

Et là, bam, j’ai lutté, entre les pâtes et les gels douches, lutté à retenir mes larmes qui voulaient couler.

  • Alors « Chut »…

Alors, j’ai remonté le menton, continué de papoter au téléphone comme si de rien n’était, mais la future mariée sait tout et a deviné le mal-être caché. P**** d’infertilité.

A force d’être du « couple rêvé » au  « couple à problèmes (avec un gros S) », mes amies je les saoule et je risque de les perdre.

C’est pour cela que j’ai décidé de me taire, car à ce rythme c’est bel et bien seule que je vais finir, mais là ce fut bien dur…

Et puis… Je n’ai rien demandé… L’impression malsaine de payer pour notre entourage, et que la note est salée… (0 infertiles, 0 FC, 0 chômage, 0 distance, 0 bordal de préfecture, 0 ti’ frère handicapé, 0 famille à 5000 bornes…  c’est sûr on compense avec notre 100% sur tous ces plans… mais il y a bien pire et ça c’est vrai).

Bref, j’ai changé de sujet, on s’est fixé une date, et on s’est raccroché.

  • Des questions…

Je suis passé en caisse, ai poursuivi ma route, et ai marché marché marché… pour rentrer à pied (avec des talons s’il vous plait!).

Marcher pour m’aérer la tête qui bouillonnait de « pourquoi ?  » de « qu’avons nous fait? » de « et nous alors ? »….

Cerveau en ébullition qui d’un coup a ressenti de nouveau la douleur des annonces. Cerveau qui pensait que round 2 lui aurait laissé au moins une année de répit… Raté.

Corps en vrac qui s’est rappelé que des douleurs sont venir, celles du prochain cycle qui signera le retour en PMA, celles des piqures, des échos, et de cette attente interminable des fameux 15 jours où tout est possible. Le meilleur, comme le pire.

  • De la lutte, du soulagement et des convictions…

Et puis je suis rentrée. Je suis arrivée chez moi. Ai ouvert la porte. Ai posé mes affaires et ai allumé le pc.

Personne pour étouffer les larmes, ni sur qui (là maintenant) m’effondrer.

Point de moitié pour me prendre dans ses bras et m’apaiser.

Un souhait d’essayer de l’épargner, de gérer, mais ne pas y arriver. Se téléphoner, papoter, lui dire, être écoutée et soulagée. L’aimer.

Encaisser et coucher les larmes sur le papier… Rebondir, sécher les yeux, et se dire que Demain, Un jour, Ce sera à Nous de Respirer.

Take-a-breath

Publicités

23 Réponses to “Le jour où round 2 a démarré…”

  1. madamepimpin 24 octobre 2013 à 21:14 #

    Demain vous appartient, à vous. Et j’espère de tout mon coeur que demain viendra très très vite. ❤

    • Bounty Caramel 24 octobre 2013 à 21:22 #

      T’es adorable. Ca va mieux, mais mince quoi, pas les petites soeurs aussi… Bises

  2. damelapin 25 octobre 2013 à 06:11 #

    Nos larmes arrivent sans prévenir, dans un supermarché, dans la rue ou autre. Pour tes amies, si ce sont de vraies amies, elles ne t’exclueront pas. Y aura un petit malaise mais il ne faut pas laisser l’infertilité tout diriger dans notre vie. Bisous

    • Bounty Caramel 29 octobre 2013 à 16:00 #

      Je suis d’accord, mais une annonce interposée à 6 mois, c’est un peu m’exclure, soyons honnête… Mais peu importe… Bises

    • damelapin 29 octobre 2013 à 18:52 #

      je suis tout à fait d’accord avec toi

  3. monpetitoeuf 25 octobre 2013 à 06:44 #

    Dis toi que demain c’est pour toi, ce round il est à vous, ne te laisses pas polluer par les bonnes nouvelles des autres. Concentre toi sur vous. On va toutes à un rythme différent qu’importe les domaines. Celui ou vous vous allez moins vite c’est celui la mais c’est pas grave vous y arriverez ! Soit forte ma belle on s’en fiche des petites sœurs !!!

  4. zelda 25 octobre 2013 à 06:46 #

    Je comprends ton mal être face à ce round 2 des « petites soeurs »… J’essaie tant bien que mal de faire abstraction du « bonheur ou du malheur » des autres, non pas que ça ne me touche pas, mais une copine me dit souvent que peu importe leur vie « à eux » , ça ne changera rien à ton bonheur ou ton malheur « à toi », que ça va pas faire venir bb plus vite ou moins vite, car c’est bien ça LE plus important pour vous, devenir PARENTS de VOS ENFANTS … Retour aux essentiels ma jolie, recentre toi sur ta vie, ton chéri, ton quotidien, tes projets, ne te laisse pas abattre par « ce bonheur » qui gravite autour de toi sans t’atteindre pour le moment … Courage … Je t’embrasse très fort … et espère que la roue va vraiment tourner pour vous, pour faire un joli pied de nez à tous vos problèmes.

    • Bounty Caramel 29 octobre 2013 à 16:02 #

      Cela ne changera rien, bien sûr. Reste que ce n’est pas évident à ressentir… La roue qui tourne, ce serait bien, parce que les problèmes avec un « s », y’a un moment ça devient difficile à gérer… Bises

  5. mretmmepoulette 25 octobre 2013 à 12:45 #

    Non de non !!!! Le round 2 ce sera vous !!!! Et même si vous êtes 2bis, vous allez y arriver et bien plus vite que tu ne le penses, j’en suis certaine.
    Alors oui les annonces c’est dur à encaisser, oui l’éloignement de ton chérichou et de ta famille n’est pas facile, oui les traitements sont difficiles à supporter, mais tu es une battante et une battante ne peut pas perdre. Tu vas gagner cette bataille et tu pourras te la péter avec ton bidon bien rond comme toutes les autres !
    Et en attendant que toutes ces belles choses arrivent, tu peux gueuler, chialer et bitcher à foison sur ce blog avec tout notre soutient…car, contrairement à ce que tu peux parfois penser : tu n’es pas seule ! On est toutes là pour te soutenir (et bitcher avec toi 🙂 )

    Allez, courage! La force est avec toi !!!

    Ps: c’est Babaflo (tu sais celle qui a des « amies » pas très fines non plus) qui t’écrit et qui a changé de pseudo car elle s’est ENFIN lancée elle aussi dans la grande aventure blogeste.

    • Bounty Caramel 29 octobre 2013 à 16:03 #

      C’est gentil ! Et oui, libérer les tensions par les mots sur ce blog, que ça aide ! (bienvenido en la blogosphère au passage !)
      Bises

  6. ecila69 25 octobre 2013 à 15:05 #

    On dirait vraiment que tu es rentré dans ma tête et en partie dans mon cœur. Il faut être franche, il m’arrive encore souvent d’être aigrie mais je décide alors de ne plus l’être (laisse tomber comme c’est trop difficile de faire ça !) parce qu’aigrie ou non, peinée ou épanouie, avec des gentilles ou des mauvaises pensées toutes noires, les choses ne seront pas différentes. Ces filles auront leurs gamins en C1 (ou plus) et elles auront leur beaux mariages… mais statistiquement aussi elles auront pour la moitié d’entre elles, un horrible divorce dans les 3 à 5 ans après la naissance du petit dernier et… Tu vois c’est dur de ne pas être aigrie 🙂 Mais ce que je veux dire c’est que tu nourries d’amour ton projet, j’espère que tu arriveras à laisser ces nouvelles, qui sont bonnes soyons honnêtes, ne pas noircirent ton coeur… Force et Honneur petit scarabée on est avec toi !

    • Bounty Caramel 29 octobre 2013 à 16:04 #

      C’est une façon de voir, lol. Merci ! Bises

  7. Madame Plume 25 octobre 2013 à 21:36 #

    ouch! combien de fois m’est-il arrivé de pleurer à l’annonce d’une bonne nouvelle pour une autre? bah, je ne les compte même plus…. Pour tes amies, elles ne te laisseront pas « tomber » et puis, même si c’est pas pareil, tu nous as nous!
    Pleins pleins de pensées pour toi et toutes mes bonnes ondes vont vers toi/vous pour ce round 2.
    bisous!

    • Bounty Caramel 26 octobre 2013 à 08:21 #

      Oh ben si, elle me laisse tomber puisque je viens d’apprendre la grossesse par une autre, grossesse de 6 mois… La concernée ne m’avait pas donné signe de vie depuis…
      Mais je vous ai vous, ça c’est précieux, et souvent bien plus précieux que les amies plus que maladroites de la vraie vie.
      Bises

    • Madame Plume 28 octobre 2013 à 19:54 #

      ouille. ah oui, ça c’est pas très sympas…
      allez courage miss.
      bisous

  8. missbelly2 26 octobre 2013 à 11:49 #

    Pas facile de n’être que bonheur pour les autres quand on souffre tellement pour soi… A certaines périodes ça passe tout seul, mais parfois, on ne peut plus faire semblant !
    Les vraies amies comprendront, les autres ne valent pas la peine.
    On est obligé aussi de faire tomber le masque de temps en temps, sous peine que la douleur nous dévore de l’intérieur.
    Courage. Je t’embrasse

    • Bounty Caramel 26 octobre 2013 à 11:51 #

      Merci pour ton mot. C’est pas simple, et c’est « normal » car la pma et son vécu c’est compliqué… Bises

  9. julys974 6 novembre 2013 à 10:25 #

    Cette peur de finir seule en bout de course, je la connais…La pma, ça nous isole quelque part… Je m’en vais lire la suite de ce pas, de peur d’être hors sujet. 😉

    • Bounty Caramel 6 novembre 2013 à 23:15 #

      Oh oui, ça isole carrément… Je te fais le recap’, j’ai été la dernière de round 1, mais arrêt de grossesse, alors ce round 2 il a pas intérêt à me passer dessus. Gna !
      Bises

    • Bounty Caramel 7 novembre 2013 à 10:36 #

      Et bam, encore une annonce, c’est quand mon tour ? Marre de marre…

    • julys974 7 novembre 2013 à 13:43 #

      Oh ma belle, comme je te comprends… Dur de regarder les autres prendre le train et de rester soi-même sur le quai de la gare… Allez, le prochain voyage, ce sera pour vous !! C’est tout ce que je vous souhaite en tout cas. 🙂

Trackbacks/Pingbacks

  1. Il était une fois la vie… | Adopt' et Nous - 27 octobre 2013

    […] pensais à Bounty qui tente de survivre au « Raz de Marée 2 – le retour : les petites sœurs sont enceintes ! » quand la lumière se fit dans mon esprit. Comme si toutes les pièces du puzzle se […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :