Avec des Si…

28 Sep

Ou notre histoire et notre amour inconditionnel de la vie à distance avec des Si…

Si, il y a de cela 11 ans, il n’était pas venu ici, alors très certainement je l’aurai (re)trouvé chez lui (ben oui, moi et ma lubie de partir…).

Au lieu de cela il a franchi les obstacles (bien moins rudes qu’aujourd’hui) et les 6400 km pour venir étudier ici, laissant sa famille et sa mère en pleurs derrière lui (c’est toujours difficile de partir…), et ce qui n’était pas prévu (enfin si) c’est qu’il m’a trouvé, moi, quelques années plus tard, sa moitié, ici aussi.

Et c’est AinSi !

4977438-vieux-papier-carte-du-monde-armenie

Si, il y a de cela 10 ans, j’avais persévéré aimé là où j’étais inscrite en fac (les cellules y’a que ça de vrai), alors nous nous serions rencontrés bien plus vite sur les bancs de la faculté.

Au lieu de cela nous avons fait un joli chassé-croisé pour mieux nous retrouver par la suite.

Et c’est AinSi !

bacteries-genetique

Si, il y a de cela 9 ans, je n’avais pas vécu mon rêve de petit fille, je prononcerai toujours « beer » et non « bear », n’aurait jamais reçu autant d’amour et de fous rires qu’avec mes so great friends with disabilities dont je m’occupais qui m’apprenaient la vie, et aurait raté mon Toe*c par la suite.

Au lieu de cela c’est tout bon, et je prendrai bien du rab’ dans ce pays loin d’ici (ouh la vieille référence zicale, m’en fiche!), et pour cela (et pour d’autres choses aussi dont l’une nommée PMA) Chérid’A a essayé de s’y employer cette année, mais finalement, on reste ici.

Et c’est AinSi !

2013-09-27 22.07.29

Si, il y a de cela 8 ans, je n’avais pas été étudié les vertus du neem, de l’acacia albida et du moringa (de bien jolis arbres solutionnant bien des problèmes toussa), je n’aurai jamais su danser le mbalax (c’est Vivi!!!! Viviane Ndour que je t’ai mis), porter le wax et les bébés…

Au lieu de cela j’ai eu la chance de tout réaliser, mais aussi de respirer la terre rouge de la latérite, me goinfrer de mil, et me débrouiller sur les tubes de l’été (enfin de la saison des pluies pour être plus précis!)

Et c’est AinSi !

et en bonus, un souvenir de mes pieds si bronzés… (tiens tiens à l’époque je souriais… je souris toujours, ne t’en fait pas, mais toi aussi tu sais que c’est différent, parfois, trop souvent)

2013-09-27 22.14.35

Si, il y a de cela un peu plus de 7 ans, je n’avais pas été barmaid le temps d’une année (le job étudiant de rêve, y’a pas photo !), si je n’avais pas passé les meilleures zic des nuits endiablées (zouk, ndombolo, makossa, mbalax, ragga, coupé décalé et de la salsa bien sûr ! « De alto cedro voy para marcané, Luego a cuelto voy para mayari… » Ah Compay !), et si je ne lui avait pas servi les meilleurs ti’punch de la ville, alors je n’aurai jamais connu mon Chérid’A, mon surnommé Bounty (tout comme moi, car je lui ai piqué) !

Au lieu de cela non seulement il les a tous bu (ils étaient bons, je t’assure!), mais en plus de cela (ouf!) il est revenu chaque soir (et moi morte de trouille de ne pas le revoir descendre les escaliers à chaque 23h sonnées) dans mon bar pour m’y voir.

Mais bon, comme je suis j’étais une fille compliquée passionnée (ça tombe bien, lui aussi), il a fallu qu’on se rencontre 10 jours avant d’être séparés, lui retournant le temps d’un été dans sa famille pour la première fois après 4 longues années, moi repartant là-bas pour le plaisir d’y aller. A nos retours, je partais, à 800 bornes puis plusieurs milliers pour deux années… Le téléphone, l’avion, skype, et le tgv devenaient alors nos meilleurs alliés ! (On aurait du prendre des actions, on aurait dû…)

Et c’est AinSi !

Si, il y a de cela 6 ans, je n’étais pas pour la troisième fois d’affilée partie loin pour travailler (les stages – même dans des contrées superbes et éloignées – c’est du travail, on est d’accord !), alors jamais je n’aurai connu la joie du réveil par les chants sous ma fenêtre, jamais je n’aurai connu la petite qui me fuyait mais qui au moment des adieux s’était agrippée à mes pieds (je déteste les adieux depuis), jamais je n’aurai ressenti à quel point ses bras me transcendaient.

Au lieu de cela, j’ai tous ces souvenirs avec moi, j’ai sillonné les pistes, étudié les denrées, bourré mon bide de mangues, papoté avec les vieux et les plus jeunes… et me suis saoulée au zouk love (ah Perle Lama ! écoutes si tu en as envie !… ouaich, le titre n’est pas anecdotique) parce qu’il me manquait.

Et c’est AinSi !

Si, il y a 5 ans, je n’étais pas partie (à ce stade t’as noté que c’est bel et bien moi qui conjugue le verbe partir à tout va…. chacun son tour n’est ce pas…) plus près de l’équateur, alors jamais je n’aurai connu cette ville qui frôle les 11 millions d’habitants, vécu dans un pays vert, vert et encore vert (mais dévasté), dans un pays proche du sien, découvert le fufu et le pondu, été accueilli par une mygale à mon arrivée, et craqué mon budget téléphone parce qu’il me manquait.

Au lieu de cela, je suis partie et j’ai vécu des moments exceptionnels avec des gens exceptionnels, me suis essayée au Ndombolo (« Gérant gérant hééééééé… » titititi tiiititiitii titititi titii le son du vieux ndombolo de Pepe Kallé, vas-y danse si t’en as envie!), ai ramené des souvenirs encore une fois plein la tête (car suis nulle de nulle en photo, mais vraiment), et me suis dit que cette fois-ci c’est fini, la distance devient trop dure à gérer… c’est en France que je chercherai à bosser désormais.

Et c’est AinSi !

Si, il y a 4 ans, nous n’avions pas pu enfin vraiment vivre dans la même ville, chaque jour et sous le même toit, alors, alors rien. Alors on se serait débrouillé pour y arriver le plus rapidement possible (tout étant dans le possible).

Au lieu de cela tout a été parfait. Bon, ok, y’a un « mais » pour des raisons tafesques (ah, les job passion, c’est bien, mais c’est rare…) ça n’a duré qu’une toute petite année, jtai déjà dit, c’est moi le verbe « partir » (bon, faut dire que lui était cloué dans notre ville avec la thèse, sinon évidement qu’on serait parti ensemble cette fois-ci). Pô grave, les allers-retours chaque week end étaient possibles ! On se retrouve, on sort, on vit, on danse, je shake mon booty (enfin j’essaye sur Brick&Lace) !

Et c’est AinSi !

Si, il y a 3 ans, je n’avais pas enfin découvert mon second pays afin qu’il me présente enfin à ses parents (les choquottes que j’avais, à une telle distance tu ne peux pas te barrer, tu prends mini 2 semaines directs avec la belle-famille, alors il faut que ça marche! et c’était génial !), si quelques mois plus tard je n’avais pas dit « Oui », alors je l’aurai regretté toute ma vie.

Au lieu de cela je l’ai dit et lui aussi.

Et c’est AinSi !

2013-09-27 21.14.42

Si, il y a 2 ans, je n’avais pas trouvé cherché à tout prix un nouveau job pour cette fois-ci vivre ensemble sans se quitter (ah ben non raté à partir de lundi) et pouvoir fonder le foyer rêvé, si nous n’avions pas décidé de lancer l’opération « Caramels » (vas-y écoute, même si tu le sais, c’est la vie!), alors nous n’aurions pas connu la force de l’Espérance qui est celle de pouvoir un jour porter la vie. Évidemment, à choisir, nous aurions pris l’option classique, mais bon, c’est comme ça, c’est ça aussi la vie.

Au lieu de cela , j’ai espéré chaque « mois » avec lui, amélioré son plantage de pikouzes (chui cool quand même!), connu des désespoirs et deux espoirs, et découvert tant de ressources en nous,en moi et en lui.

Et c’est AinSi !

Néanmoins…

Mais…

Si j’avais été enceinte en C1 (comme la majorité de mes amies), il y a de cela 2 ans j’aurai appris ma grossesse aujourd’hui…

Notre enfant aurait alors 1 an et 3 mois.

Au lieu de cela c’est toujours aussi vide ici.

Mais c’est un Si.

Si je n’étais pas une f*cking OPK, avant-hier, à j28, j’aurai eu un cycle.

Au lieu de cela c’est tarit ici.

Mais c’est un Si.

Si un p*st-doc avait dit oui, nous serions partis, ensemble, pour une nouvelle vie.

Au lieu de cela c’est la poursuite aux bancs et la séparation par dépit.

Mais c’est un Si.

Si je n’avais pas eu la lubie de partir toujours loin d’ici, nous n’entamerions pas lundi notre presque 5ème année de séparation de vie.

Au lieu de cela cette fois-ci je reste ici. La distance avant c’était moi, maintenant c’est lui.

Mais c’est un Si.

Si ma grossesse ne s’était pas arrêtée (f*ck DNLP), j’aurai eu le ventre arrondi et commencerai à ressentir les coups de pieds de nos bébés.

Nous serions partis à 4 lundi, à Gren*ble, avec mon mari.

Au lieu de cela je serais seule ici.

Mais c’est un Si.

C’est ainSi. C’est la vie comme on dit.

Avec des Si, on refait tout, mais ce qui est sûr c’est que demain je serai prête à refaire les mêmes chemins Si et seulement Si c’est avec Lui.

Envie de dire « bonne chance » à mon  moi et à mon Chéri, que tous nos sacrifices à venir nous Permettre le Meilleur Avenir !

Publicités

30 Réponses to “Avec des Si…”

  1. Lily 28 septembre 2013 à 14:39 #

    Bounty, c’est une si belle déclaration d’amour avec tant d’émotions !
    Bisous ma belle.
    Lily.

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:11 #

      Merci ! Des bises à toi. Je pense fort fort à toi…

  2. LE GALL 28 septembre 2013 à 15:29 #

    que de bonheur à vous deux, c’est magnifique ce que tu as écrit, bisous

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:11 #

      C’est gentil, merci ! A croire qu’on écrit mieux lorsqu’un événement pas vraiement heureux (genre la distance) se produit… Bises

  3. Marie-Eve 28 septembre 2013 à 15:29 #

    C’est magnifique, tout comme la photo de vos mains, vous êtes beaux les Bounty’s

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:14 #

      C’est gentil la miss. J’aime beaucoup cette photo, et en plus nos bagues viennent de chez lui, apportées par ses parents pour ce jour j. Comme ça on avait les deux pays avec nous ce jour là… le lieux du mariage ici, les bagues de là bas. Bises

  4. Octobre 28 septembre 2013 à 15:55 #

    Wouah !! Quelles vies, vous deux ! Et… Quelle vie à deux !! Ton énergie, ton envie de VIVRE A FOND est communicative… Merci de la partager avec nous… 🙂

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:16 #

      Ah ben t’en mieux ! (Enfin la dernière fois jt’ai retrouvé flappie, lol)
      Il a peut-être peur de vivre à fond le bébé ? Du coup il se cache, qui sait ?!?! Lol again 😉

  5. 28 septembre 2013 à 17:40 #

    Pfiou !!!!! Tu m’as mis les larmes aux yeux (suis un ptit peu fleur bleue, je crois hihihi) ma ptite Bounty !!! Quel « bouillon de culture », cette expérience de vie à l’étranger! Quelle envie de vivre tu dégages! Quelle belle déclaration à ton Amoureux, aussi…. Peut-être lui as-tu fait lire? ou alors peut-être l’attend-elle sur une feuille, quand tu seras rentrée et que lui sera ici dans les montagnes?…. En tout cas, il FAUT qu’il la lise, c’est si beau , pfiou !!!!!
    Gros bisous

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:17 #

      Merci jolie fleur bleue ! Oui, au final, je lui ai fait lire… 😉 des bises

  6. Little Wife 28 septembre 2013 à 20:07 #

    Il est magnifique ton billet Bounty. J’écrie puis j’efface, j’ai du mal à trouver mes mots. Ton billet est touchant, je suis désolée que vous ayez à vous séparer de nouveau.
    Plein de bisous.

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:18 #

      C’est adorable, je ne pensais pas que ce serait aussi touchant en écrivant. tous vos com’ me font vraiment quelquechose… des bises

  7. pivoinespma 29 septembre 2013 à 00:51 #

    Très belle histoire d’amour les Bountis. Le caramel viendra ne lache rien. Mais je comprends ta souffrance à te séparer. Courage poulette.

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:19 #

      Ze lache rien ! (fin’ si, la sonde écho je veux ben la lâcher, elle me gave celle là). On gère, une vielle habitude en somme, ne t’en fais pas, c’est gentil. Bises

  8. Marred'attendre 29 septembre 2013 à 10:23 #

    C’est beau et ça nous rappelle que nos histoires d’amour sont belles, et que beaucoup nous les envient, même si elles ne se sont pas encore concrétisées par l’enfant tant attendu !

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:20 #

      Oh combien tu as raison, et de l’amour il en faut dans cette attente, et des tonnes plus le temps passe. Des bises

  9. Canelé 29 septembre 2013 à 15:26 #

    Merci Bounty pour ce billet si touchant !
    Que de voyages !!
    Je vous souhaite que cette séparation ne sera pas (trop) difficile à vivre, et que vous réussirez à vous voir le plus possible.
    Quant à nous et la pma… Nos couples sont mis à rude épreuve, mais l’amour qui nous lie devient alors plus fort, nous nous découvrons des ressources insoupçonnées et nous nous demandons comment nous réussissons à tenir le coup…
    Des bises, et bon courage à toi, à ton chéri, à vous.

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:23 #

      %erci à toi ! Canelé / Bounty ça doit pas être mauvais !
      La distance se passe bien, finalement elle a du bon aussi.
      Des ressources il y en a toujours tant qu’il y a de l’amour !
      Des bises (PS : C’est marrant ça me fait toujours bizarre de lire « voyages » car pour moi c’était le taf. )

  10. madamepimpin 29 septembre 2013 à 15:39 #

    Qu’elle est belle votre histoire Bounty ! Je sais que tu vas encore être modeste, mais je le répète : votre amour est exceptionnel. Cette façon de raconter les choses le magnifie encore plus, et ce que j’en retiens c’est que le hasard et la patience finissent parfois par bien faire les choses, même quand les éléments pris à part nous laissent parfois perplexe, au final c’est le tout qu’il faut regarder.
    Des gros bisous, et courage à vous deux ❤

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:27 #

      T’es marrante toi, j’y vois rien d’exceptionnel. On le fait toutes ce genre de scenar’ si point de choix il y a. La preuve, dans un autre registre, on est toutes en PMA… et certaines font mêmes des bornes et des bornes pour y aller (suis impressionnée car moi c’est 2 stations de métro).
      Bref, je divague. (et ze rougis…)
      Le hasard et la patience, on mise dessus, ça marche ! La chance aussi ! Et tu as raison, parfois c’est bon de prendre du recul et de regarder la vue de plus haut… Des bises

  11. aliceinpmaland 29 septembre 2013 à 17:20 #

    Elle est jolie votre histoire à ton chéri et à toi!!!
    Des bisous!!

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:27 #

      Merci Alice ! Alice aux pays des marvallous c’est super joli aussi ! Bises

  12. La fille 2 octobre 2013 à 15:30 #

    Hey mais tu m’a piqué mes remerciements à l’homme (le chemin à refaire avec lui). 😉 Bah, on a beaucoup de chance de les avoir nos gars.

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:29 #

      Hey hey, j’ai pas encore déposé le brevet « go back to the start », vas-y ! J’ai hâte de les lire tiens ! Et oui, on a de la chance ! Bises

  13. Mon petit tréso 2 octobre 2013 à 19:41 #

    Que c’est beau et émouvant.. Je découvre et savoure. Plein de vie, de couleurs, de saveurs…

    • Bounty Caramel 9 octobre 2013 à 22:29 #

      Heureuse que tout ces sens ait été ressenti, merci ! Bisous

  14. julys974 6 novembre 2013 à 10:11 #

    C’est avec un sourire idiot que je cherche mes mots. Très joli billet et magnifique déclaration… Ce que je retiens, c’est que je goûterai bien un de tes ti punch à l’occasion !! 😉 Que cette vie riche et intense se conjugue très vite à 3, ou 4, ou plus encore… Bises réunionnaises.

    • Bounty Caramel 6 novembre 2013 à 16:23 #

      Merci la miss !
      Et… si tu me prends par les sentiments, ça marche ! Bien envie de gouter au rhum de La Réunion, tu amènes les litchis avec et le rougail, hein, pas de blagues !
      Je prends les 3,4 ou plus, et te souhaite de même !
      Bises

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les 25 août… | Ti'punch contre Ti'bout ! - 25 août 2014

    […] tout s’écroule coup sur coup. Va pour la PMA à distance et la reconstruction à des kms, si c’est ainsi. Que ça fait mal de perdre deux petits… Résister, "faire" le deuil et rester […]

  2. Les 25 août… [+ Edit] | Ti'punch contre Ti'bout ! - 26 août 2014

    […] tout s’écroule coup sur coup. Va pour la PMA à distance et la reconstruction à des kms, si c’est ainsi. Que ça fait mal de perdre deux petits… Résister, "faire" le deuil et rester […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :