Le temps des questions

26 Août

Oscillant toujours entre déprime et « i’m a warrior, i feel nothing » (mouais tu parles…), la rentrée tafesque a eu lieu ce matin.

Ouf, tout le monde n’est pas rentré et tout cela se passe en douceur.

Brrrr…. retourner dans ces lieux que j’avais quitté début aôut dans un cataclysme où je ne pensais qu’à la perte de ce bébé…

Entre deux, les vacances furent courtes, bonnes et délicieuses (pas évidentes non plus, mais bon on a fait de gros efforts tous les deux)…

Un road trip en camping de Rijsel à la Croisette en passant par les Gorges de la Nesque et du Vercors (mince, j’ai raté Grib’ !), mais aussi la future ville de Mister (la « capitale des Alpes »).

C’est aussi ainsi que s’achève notre tour des Gorges, celles du Tarn en 2011… avec jetage de pilule à la fin…, celles du Vaucluse et des Alpes de Hte Provence cette année 2013… avec jetage de la PMA à la fin… (that is one of the question….).

Au retour, un rendez vous PMA nous attendait. Un retour dans les couloirs du CHR, une grande envie de prendre les jambes à mon coup et de fuir ce lieu de malheur (ben oui, faut pas rêver l’espoir que donne ce lieu n’est plus présent, en tout cas en ce moment).

Nous avons revu gygy pma, toujours aussi empathique et professionnelle. Chérid’A a failli verser une grosse larme lorsqu’elle nous disait que la perte d’un espoir (et des projets, et de la vie… qui vont avec) a 2 mois et demi de grossesse, ben oui, c’est loin d’être rien (contrairement à ce que certains « amis » pensent -le monsieur de mme C1 qui a accouché le même jour que ce rendez vous d’ailleurs- en évoquant avec le sourire (oui oui, t’as bien lu, avec le sourire) « il parait que Bounty a fait une fausse couche »).

De mon coté aux mots de gygy pma, je suis restée stoïque, pleine de déni, et lui en voulant un peu de rouvrir cette plaie. L’effet de ces mots et de ce rendez vous se sont ensuite fait sentir, le soir même et le lendemain, en des torrents de larmes.

Nous avons fait le point sur ce qui s’est passé. L’analyse n’a rien révélé, que du normal, un futur bébé tout beau… alors Pourquoi ? Comment accepter que ma première grossesse, celle attendue deux ans durant, se soit soldée par un banal « une grossesse sur cinq se finit par une fausse couche » ? Comment accepter que « les premiers seront les derniers » soit notre identité ? Pourquoi toutes mes amies sont tombées enceinte quasi sans problème, accouchent toutes avant moi alors qu’elles ont arrêté la contraception plus d’un an après moi ? Pourquoi aucune d’elle n’a connu la fausse couche (évidemment je ne leur souhaite pas) ? Pourquoi sommes nous toujours du mauvais côté des stats ? Toujours dans cette minorité… celle de l’infertilité, à laquelle s’ajoute désormais celle de la perte de grossesse ?

Alors, malgré les résultats encourageants (j’ai été enceinte!), trotte dans ma tête un « à quoi bon…. » auquel s’est ajouté un « plus jamais »… Pour y retourner, si je souhaite y retourner (et croyez moi, les seules personnes qui me refont sentir un peu de cette envie d’y retourner, ce n’est ni moi, ni mon conjoint, mais vous), je vais devoir faire je ne sais quoi pour vaincre le traumatisme de la dernière écho (écho post curetage dû aux saignements qui ont duré une bonne vingtaine de jour) . J’ai mis gygy pma au courant, elle ne comprenait pas au début, puis a compris. Pas de solution proposée, pas moyen de négocier les monitorages. Bon, ben c’est sans moi. J’ajoute un pour l’instant pour me rassurer, même si je ne vois pas comment j’y arriverai, ni pour quoi.

Mes projets du début de notre entrée en pma reviennent en force avec la question de l’adoption. Le frein n’est pas de mon côté, depuis le début je vois les deux choix de parentalité allant de pairs. Avant, tout deux étaient porteurs d’espoirs, aujourd’hui après la douche froide, l’un l’est davantage que l’autre, en tout cas pour moi. Et puis, petite déjà je voulais adopter, non pas tomber enceinte et porter un bébé, mais adopter. Le rêve de maternité m’est venu bien bien après, le quart de siècle passé. Que de choix à faire… quel(s) choix est (sont) le(s) bon(s) ? Tous assurément… Quel(s) choix est (sont) le(s) nôtre(s) ? D’où nous viendra la construction de notre famille ? Par quel bout (re)commencer… ? (Stop cerveau de malheur, arrête de penser….).

Je sais que seul le temps fait bien les choses, mais moi l’impatiente de service, j’ai en horreur le vide laissé par l’attente… Cette fois ci il va (encore) falloir l’affronter… Une aide de distance géographique s’est mise sur mon chemin (c’est pas que ça me réjouisse, mais bon, il faut bien en voir les avantages), pour me dire, « écoute ma belle, de toute façon pour le moment c’est trop compliqué, alors essaye au moins de prendre soin de toi pendant cette très certainement pause » (très certainement, car soyons objectif, je pense qu’un jour le désir de fonder une famille et de porter un enfant revient, et que cela peut être lent ou bien plus rapide qu’on ne le pense, et que surtout cette envie/ce désir donne toutes les ressources nécessaires pour accepter certaines choses, ces intrusions, ces invasions, ces investigations, et ces interrogations… un peu à la façon d’un instinct de survie peut-être).

Bref, dans cette pause, quelques formalité tout de même… nos caryotypes, le duphaston (ben oui, pas de retour de couche) et, si je le souhaite (et en ai la force) une hystéroscopie (car n’étant pas réglée, je ne peux pas « analyser » une différence par rapport à avant, différence qui pourrait faire suspecter des synéchies).

Voila pour les news, et les questions…

Je me demande comment je vais occuper ce blog durant cette pause, nul doute que je trouverai… !

PS LOL : Et pour finir sur une note ubuesque, voici la blagounette du fertile on face de book !
Il y a quelques jours Face de bouc a « écrit » ceci :  « On a hâte !!! Il s’appellera Désiré ».  Bon là, tu te dis c’est pas drôle. Attend un peu la suite. Désiré c’est pas parce que le couple a galéré des années, a eu peur, et passé par toutes les angoisses possibles et a eu un miracle au bout…. non, oh que non de non, Désiré c’est parce que Madame (et quelle Madame) tombée enceinte en C2 ou 3 n’a pas encore accouchée, sachant tout de même qu’elle est à 8 mois ! Mais qu’ils sont drôles ! (Mouais je sais, je deviens une sale infertile aigrie et cynique, et je m’en contrefiche !)
Publicités

38 Réponses to “Le temps des questions”

  1. Boule de Mousse 26 août 2013 à 11:58 #

    Ma Bounty, moi aussi ce « plus jamais » a tourné et retourné dans ma tête. .. Finalement, j’ai quand meme recommencé. .. sans conviction. . Sans envie… juste pour être sûre. . Pour ne pas regretter. Ta blessure est profonde… elle arrêtera de saigner mais elle laissera sa cicatrice… je pense que tu retrouveras la force un jour de repartir quand il sera temps. Personnellement, aller chez mon gynécologue est source d’angoisse. Entrer dans une salle d’echo : pas mieux. J’y ai appris trop de mauvaises nouvelles. Je compatis. J’espère sincèrement que tu vas te reconstruire très vite. Prends le temps qu’il te faut. Prends soin de toi.

    • Bounty Caramel 26 août 2013 à 12:10 #

      Congrats tout d’abord !
      Et merci pour ce témoignage et ces mots, ça m’aide beaucoup.
      Des bises

  2. zelda 26 août 2013 à 12:53 #

    Aujourd’hui, la douleur est encore trop à vif pour penser à recommencer de suite, et tes questions sont ‘normales’ dans votre situation. Tu as besoin de temps, mais tu reprendras cette route de la pma, car oui l’espoir est grand qu’un jour votre enfant sera dans vos bras. Tu as été enceinte, tu as porté votre enfant tout beau, les résultats sont normaux … mais malheureusement la suite est des plus difficiles. Un jour tu viendra nous annoncer que le chemin reprend, en attendant prenez soin de vous durant tout le temps nécessaire. Nous sommes là. Doux bisous

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 07:54 #

      Merci Zelda, c’est bien cela. Prendre soi de moi, de nous surtout, car ce qui est certain c’est qu’un parcours PMA demande d’abord énormément d’amour et une « folle » envie d’être parent un jour. Des bises

  3. laqueteduplus 26 août 2013 à 13:16 #

    Après une telle épreuve, ça me semble tout à fait normal cette phase de « rejet » de pas avoir envie d’y retourner… il faut du temps, vous choisirez peut-être un autre chemin, mais tes pas t’amèneront vers votre enfant, j’en suis sûre… je t’embrasse fort

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 07:55 #

      On verra bien, tous les chemins sont les bons, restent à savoir par lequel recommencer un jour prochain… Des énormes bises et portes toi bien

  4. monpetitoeuf 26 août 2013 à 13:28 #

    Vous avez besoin de temps et c’est normal … Qu’importe le chemin que vous prendrez, je vous souhaite d’être heureux avant tout en attendant la reprise vers votre enfant.
    Je t’embrasse !

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 07:57 #

      Merci la miss, je pense que c’est la clé, la clé du début de nos choix de parcours vers nos enfants, être heureux ensemble. Et après une telle épreuve, il nous faut aussi du temps pour se raccorder… Des bises

  5. Plume 26 août 2013 à 13:55 #

    Ouuuh mais vivre une FC, on n’en ressort pas indemnes ! Après la mienne, j’avais la peur de retomber enceinte. Pas envie de revivre tout ça : un bel espoir et puis patrata !
    Prends le temps qu’il te faut.
    Tu verras bien par la suite.
    Biz

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:00 #

      Je verrais bien par la suite, envie de dire rien ne presse, mais, en connaissance de cause, j’y ajoute ce « si seulement je savais que ça irait jusqu’au bout un jour ». La frousse de retomber enceinte, bien sur. Et évidement je ne saurais jamais tranquille avant ma semaine qui pue… celle du passage de 11 à 12 sa… Bref. Tu as raison, on ne ressort pas indemnes d’une perte de grossesse.
      Biz et prends bien soin de toi…

  6. Zapppp 26 août 2013 à 14:58 #

    Il faut prendre du temps, c’est sûr. Je pense bien à vous. Bisous!

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:01 #

      Merci Zapppp… Jprendrais bien un coup de zapette pour avancer ce temps ou le reculer pour réparer ce qui s’est passé. des bisous

  7. tartine007 26 août 2013 à 17:03 #

    Bonjour,

    Je suis venue ici par d’autres blogs PMA, et le tien m’a particulièrement touché et m’a renvoyé a mes brulants souvenirs: j’ai perdu mon seul bb il y a 2 ans après 7 ans de PMA, a 23 SA. Autopsie normale, c’est le col qui a lâché suite a un pbm et un cerclage fait trop tard. Un mois et demi seulement nous séparait du bonheur.
    Le deuil est long a faire, en fait je pense qu’on ressent toute sa vie cette blessure, les questions, le pourquoi, etc… Je suis allée voir un psy pendant des mois, mais ça reste quand même. Je comprends tout ce que tu dis…je te souhaite beaucoup de courage, et si tu reprends la PMA un de ces jours, le 2eme chemin sera surement plus heureux, je l’espère pour vous !\Courage en ces temps très difficiles.

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:07 #

      Merci pour ton témoignage.
      Je n’imagine même pas ce que tu as vécu. Ton parcours est terrible. La perte de enfant à ce stade, avec ce quelques semaines auraient suffit, est horrible.
      J’espère que aujourd’hui tu arrives à vivre avec. Je suis très loin d’imaginer ce que vous avez traverser tous les deux.
      Tes encouragements me touchent énormément, un grand merci.
      J’espère que pour toi, pour vous, que le bonheur, quelqu’en soit sa forme, est proche.
      Des bises

  8. Canelé 26 août 2013 à 17:16 #

    Bonjour,

    Il est certain que retourner dans l’hôpital où le malheur vous a frappés est très difficile… Trop de larmes, trop de douleurs, trop de déceptions, trop de trop…
    Alors un grand OUI il faut se laisser du temps, la blessure étant encore (trop) à vif.
    Comme Boule de Mousse, je pense aussi qu’il faut aller au bout de vos possibilités pour ne rien regretter après.

    Si tu veux de plus amples renseignements sur l’adoption, ces sites sont très bien faits : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/adopter-a-l-etranger/
    http://www.coeuradoption.org/wiki/doku.php
    Ils vous permettront de savoir quelles sont les conditions d’attribution.
    http://www.adoptionefa.org/ Celui-ci est plein d’infos intéressantes aussi.
    Nous avons obtenu notre agrément en 2011, alors si tu as des questions, n’hésites pas…

    Aujourd’hui, nous ne sommes plus dans cette procédure, car ayant connu une grossesse suite à FIV3 (mais IMG à 26SA fin 2011), nous voulons aujourd’hui nous battre pour la revivre à nouveau.

    Profitez de cette pause pour vous retrouver, pour toi te requinquer physiquement, et le moral suivra petit à petit…
    Vous resterez à jamais marqués par cette douloureuse épreuve, mais cela fait partie de votre histoire à tous les deux, et j’espère très sincèrement que cette phase de reconstruction ne sera pas ni trop longue ni trop difficile.

    J’espère te lire souvent, afin que tu nous confies tes peines, tes doutes et tes espoirs…

    Des bisous !!

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:13 #

      Merci Canelé, tes mots ont fortement résonné, alors encore merci.
      Votre parcours est bien difficile, et après ces épreuves je trouve cela formidable votre envie de vous battre à nouveau.
      Merci aussi pour les liens sur l’adoption, j’en connaissais quelqu’un, l’adoption ayant depuis toujours été un choix pour un de nos enfants, bien avant de démarrer la pma, dans un contexte bien différent de fait.
      J’espère que la force et l’envie de revivre à nouveau une grossesse vous sont suffisantes pour mener ce combat pour la vie, j’espère qu’un jour une bonne nouvelle nous viendra de votre côté.
      Des bises

    • Canelé 30 août 2013 à 16:07 #

      Merci à toi pour tes gentils mots, ça me touche beaucoup.

  9. Lisa 26 août 2013 à 17:49 #

    courage Bounty… aprés ma fc j’ai repris du duphaston car comme toi, mes cycles font n’importe quoi… suite au duphaston, toujours pas de regles. 3 mois aprés la fc, on m’a demandé de faire une hysterographie qui a conclu que j’avais des synéchies… je viens de subir une hystéroscopie ambulatoire. Donc si tu vois que tu n’as toujours pas de règles aprés l’arrêt du duphaston, c’est pas normal… et pour ta santé il vaut mieux faire l’hystero, c’est important. Courage pour la suite, vous avez l’air forts tous les deux… bisous

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:15 #

      Lisa, merci pour tes conseils et ton témoignage. J’espère que tu es remise de cette épreuve et que des solutions ont été trouvées quant aux synéchies. Des bises

  10. gribouillette 26 août 2013 à 17:49 #

    C’est normal, il te faut du temps pour panser tes plaies. Mais quand tu retourneras au combat, on sera là pour t’encourager!

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:15 #

      Merci Grib’ ! Ca j’en suis certaine, merci !

  11. damelapin 26 août 2013 à 18:29 #

    Une fausse couche, selon moi, c’est encore pire que le – suite à une FIV. Que tu aies du mal à t’en remettre, je le comprend. Que tu remettes en question la suite PMA, je le comprend aussi. Il faut un peu de temps encore avant de prendre une décision définitive. C’est bien aussi d’avoir la solution adoption – pour ma part mon mari est encore contre « tant qu’on obtient des embryons c’est qu’on peut être parents biologiques ».
    Le roue tourne, on le voit parmi les copinautes.

    On est là pour toi

    Bises

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:19 #

      Merci la miss, encore du temps… c’est clair. Pour l’adoption ce n’était pas dans ce cadre qu’on le souhaitait, mais après un enfant biologique. Du coup, c’est déstabilisant là aussi, car les motivations ne sont pas les mêmes, ni les « critères » d’adoption. Un peu perdue dans tout cela, preuve que le temps doit encore faire son travail… Des bises

  12. La fille 26 août 2013 à 21:19 #

    A part les références à Dieu, je me reconnais bien dans ton texte. Et pareil que toi, aucune envie de retourner en PMA, la peur de revivre ça. Et puis, à un moment donné tu y retournes, sans grande conviction. Et c’est négatif. Ou positif. Quoiqu’il en soit, ça t’aide à passer une étape de plus dans le deuil. Mais il faut du temps pour ça. Chacune le sien. Moi je dirais qu’il m’a fallu 6 mois pour vraiment digérer ma fausse-couche. Biz

    • La fille 26 août 2013 à 21:28 #

      Mince je voulais commenter ton billet précédent. Mais pas grave, ça vaut aussi pour celui-ci. Re-biz

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:29 #

      Lol, ce qui est drôle c’est que j’ai même pas senti que j’en faisais, comme quoi c’est plus encré que je ne le crois. Bref. Ca me rassure beaucoup ce que tu dis, avoir vécu les mêmes craintes, et y être retourné. Et je n’avais pas vu venir le « passer une étape de plus dans le deuil », mais maintenant que tu le dis, cela me parait évident là aussi. C’est un peu bête, je sais qu’on a chacune notre « temps » de digestion, mais savoir que cela t’as pris autour de 6 mois m’aide à me dire patience et à accepter de prendre ce temps pour moi. Je suis vraiment de nature impatiente et impulsive, d’autant plus face aux échecs… alors c’est loin d’être évident cette situation… pas les bons réflexes… Mais bon, à te lire, à vous lire, cela m’aide beaucoup, alors Merci !
      Et puis, jvais bouquiné un super bouquin tout bientôt qui devrait bien me faire poilé (l’illustration « il est moche » à la maternité m’a bien fait marrer, c’est exactement ce que je me forçais à me dire (pour pas sombrer) vendredi dernier lorsque nous y étions pour rendre visite aux C1 pas empathiques, c’est pas joli joli mais au moins j’ai pas verser de larmes). Des bises et des mercis La Fille

  13. pafpasteque 27 août 2013 à 05:50 #

    Le mauvais coté de la barrière, on le connais aussi. Pourquoi le coté des infertiles? Pourquoi la FC (parce que quand même statistiquement y’a plus de chances que ça marche que ça marche pas…)? C’est sur qu’il y a un avant et un après la FC. Je viens de passer la dpa et c’était dur. Mais ça passe. Il faut du temps. Gros bisous et courage

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:32 #

      Passer la dpa, brrrr… la mienne est quasi celle de mon anniv’… J’espère que ca va mieux. Les pourquoi… c’est clair, c’est la loose. Les seuls à être en pma dans notre entourage, les seuls à avoir fait une FC. Maintenant on est à coup sûr le « on connait un couple qui bla bla bla ». Bref. Tout cela me rend bien aigrie envers certains, c’est pas beau, mais c’est vital. Vivement que le temps passe et que les roues tournent. des bises

  14. Kaellie 27 août 2013 à 09:00 #

    Le Monsieur de Mme C1 mérite une grosse claque sur sa bouche pleine de méchanceté !!!

    Je te sens tellement triste et lasse, à travers tes mots. Si cette pause est ce que vous voulez, prenez là, profitez-en !!
    Prenez le temps de vous reconstruire, chacun de votre côté mais aussi en couple.
    Et si le chemin de la PMA n’est plus, un jour, votre chemin, votre rêve n’est pas terminé pour autant.
    Plein de pensées à vous deux. des bisous ❤

    • Bounty Caramel 30 août 2013 à 08:37 #

      Merci merci Kaellie ! Je t’embauche ! (tu imagines bien que je ne suis pas prête de les revoir et que la visite à la maternité était une formalité)

      Lasse, c’est le mot. Triste de moins en moins, le regret persiste, celui que tout ce soit passé autrement. Mais lasse, oh que oui. Un « à quoi bon »…
      Tu dis si vrai, la reconstruction est à la fois individuelle et en couple, et c’est pas simple. Forcément, comme tout un chacun, on ne passe pas par les mêmes phases en même temps… les ré ajustements prendront du temps.
      Le rêve n’est pas terminé, ça c’est sûr. Ni le rêves d’avoir nos enfants, avec un « s ». Par quel(s) chemin(s), je ne sais pas. Mais je voudrais bien stopper le temps qui passe pour pouvoir avancer tranquillement et surement.
      Des bises

  15. Octobre 27 août 2013 à 09:48 #

    Tu sors d’une épreuve si difficile… Comment ne pas être perdue ? Comment ne pas se poser de questions ? Tu le dis bien toi-même : le temps peut faire beaucoup, mais après tant d’attente, il est difficile de trouver encore quelques réserves de patience. Mais j’ai envie de croire que l’enchaînement des jours va te ramener un peu de sérénité. Et de beaux projets, quels qu’ils soient. Courage. Des Bises.

    • Bounty Caramel 3 septembre 2013 à 08:11 #

      Merci Octobre pour ces doux mots pleins de vérités et d’encouragements. « Après tant d’attente… patience »… c’est si vrai. Des bises

  16. eve 27 août 2013 à 13:05 #

    Il faut du temps.La pause est longue, dure, on est en errance, un jour on revient avec ou sans conviction.Mais un jour l’espoir te rattrape c’est ce que je te souhaite.
    Parle nous de ce qui te fait du bien ou de ce qui te plait le temps qu ‘il faudra!bisous

    • Bounty Caramel 3 septembre 2013 à 08:12 #

      En errance, c’est bien cela. mais c’est vrai que chaque jour je sens un peu de lieux, avec des bas encore et toujours, mais vers un élan de mieux. Des bises

  17. LE GALL 27 août 2013 à 17:00 #

    je pense bien fort à toi, le temps diminue les souffrances

    • Bounty Caramel 3 septembre 2013 à 08:12 #

      Merci, je pense cela aussi. Des bises

  18. missimpatiente 30 août 2013 à 07:14 #

    Comment ne pas se poser toutes ces questions après ce que tu as subi ? Je te souhaite que le temps qui passe éclaircisse tout cela et vous porte le plus sereinement possible vers le projet qui concrétisera votre rêve. Bises.

    • Bounty Caramel 3 septembre 2013 à 08:13 #

      Merci la miss, c’est plein d’espoir ce que tu me dis. Des bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :