Il parait que…

24 Juil

Tout d’abord, un immense (le mot est faible) MERCI à toutes pour vos mots, ici ou en privé, pour votre soutien, vos attentions, votre délicatesse… 1000 mercis ! Vous m’aidez, nous avez aidé, énormément, sincèrement merci…

Il parait que… était le titre que j’avais prévu de donner au post du 1er juillet… un post qui aurait été aux notes positives, béat des images de notre bébé, emprunts d’espoir, d’optimisme et de bouffées d’air pur et de liberté.

Mais non. La vie, ou plutôt la faucille,  en a décidé autrement.

Alors…

Alors… j’ai écris tout autre chose, notre histoire.

J’ai commencé ces notes la semaine suivant la terrible annonce… je tenais à les faire partager, à les divulguer… et aussi à les compléter par celles du moment présent… car il parait que je vais mieux.

J’écris aussi un autre post, sur ces phases de deuil par lesquelles je passe, je ne sais pas si je le publierai, mais en tout cas il m’aide à « faire le point » et clarifier mes pensées. On verra bien…

Je vous lis toutes, vous encourage sans cesse, croise mes doigts à tout va, suis heureuse pour les bonnes nouvelles, et si triste pour les mauvaises, trop nombreuses encore…

En tout cas, il parait que les jours passent… que ça va mieux… même si pleins de questions restent (et peut-être resteront) en suspens.

  • Mes pensées, une semaine après le choc…

Il parait que je suis vide, que le curetage s’est déroulé (le 5 juillet), que c’est fait.

Il parait que je me sens vide, la pesanteur vivante de mon bas-ventre à laisser place à un trou aux abîmes inconsolables.

Il parait que pour combler ce vide que je ressens physiquement, je mange, mais j’ai beau manger, seul mon estomac se remplit et mon bas-ventre reste toujours aussi léger, creux et vide.

Il parait que nous aurons pleins d’enfants, Chérid’A me l’a promit.

Il parait que pour le moment, nous sommes abattus, inertes. Lui assommé comme une masse par la douleur, zombisant dans l’appartement. Moi essayant d’accrocher la lumière vitale de l’extérieur, fuyant nos murs vides et froids, recherchant des ailleurs.

Il parait que nos cœurs sont blessés, à jamais, que jamais nous n’oublierons nos deux étoiles espérées, déjà chéries et si attendues.

Il parait que j’étais enceinte, que nous attendions un enfant, après avoir accepté d’en laisser un partir, mais là nous n’acceptons plus… nous en prendre un, nous donner tant d’espoir pour le second, et le faire partir si tard…. non… non… la nature n’est pas bien faite… non… nous aurions du être parent d’une étoile et d’un joli bébé bien vivant.

Il parait que la colère est là, que le déni aussi, que la tristesse est inconsolable… mais j’ai eu la promesse d’une personne chère à mon coeur que des lendemains meilleurs arriveront.

Il parait que je ne suis plus enceinte, nous n’attendons plus d’heureux événement, qu’il va nous falloir une force immense pour recommencer…

Il est certain que nous avons été heureux, si heureux pendant cette grossesse, que nous nous étions retrouvés, que nous vivions plus libres depuis la promesse de vie en moi… Oui, nous avons respirer le bonheur, toucher du doigt la vie, vu la notre redevenir formidable…

Il est ainsi certain que cette trop courte expérience nous donnera demain la force et l’envie de nous  battre, demain, pour avoir ce bébé.

  • Mes pensées, plus de 3 semaines après leur perte …

Il parait que la sensation de vide au ventre s’est estompée… que de temps à autre il m’arrive de dévorer pour combler ce vide… mais bien moins souvent.

Il parait que ma belle-mère a tant pleuré, que mon beau-père a eu les bons mots, que ma mère je l’ai redécouverte, que mon père est maladroit mais m’aime tant.

Il parait que le deuil est en cours… que j’avance.

Il parait que j’ai eu besoin de revoir toutes, les 4, les échos… d’eux vivants, d’eux morts.

Il parait que je saigne toujours… que je dois repasser une écho… que je dois retourner dans cette salle d’écho (la même que celle des suivis de stim’ d’ailleurs) désormais glauque… dans cette salle où nous avons vu notre petit, avec ses jambes, sa tête, ses bras, ses mains, son corps… inertes…

Il parait que j’ai annulé mon inscription à la maternité, que j’ai rangé la déclaration de grossesse que nous avions eu le 21 juin car « tout allait bien », que j’ai tout fait disparaitre dans une boite… cachée de nos vues…

Il parait qu’après le curetage, mon corps m’a trompé… ma poitrine n’a cessé d’augmenter une semaine après… que les regards indécents des hommes (la chaleur aidant) se posaient sur elle et que j’avais envie de leur hurler dessus en criant la vérité…

Il parait que la chute d’hormones s’est ensuite déclenchée, des larmes, du dégonflage… la perte de mes beaux cheveux de grossesse, le retour de l’acné des OPK…

Il parait que je veux revoir La Planète… il parait que j’ai énormément d’espoir pour y retourner… jusqu’au bout cette fois-ci…

Il parait que mes promesses, mes petits coeurs, les étoiles me manquent terriblement… mais qu’ils sont là, à veiller sur nous… et dans nos coeurs.

Il parait que j’ai appris l’existence de nombreuses fausse-couche dans nos familles, surtout la sienne qui est plus nombreuse, des espoirs partis quasi tous en première grossesse.

Il parait que ma mère m’a écrit ceci, la veille du curetage, « bon courage pour ce soir et demain, je suis passée par là, si seule, je suis là, l’espoir est là puisque tu fus le cadeau du ciel, je vous embrasse, maman ».

Il parait que là, j’ai les larmes aux yeux… c’est pas si simple d’écrire.

Il parait que la perte de notre petit à 11 sa me fait flipper… que nous aurons peut-être des réponses fin août… et qu’ensuite nous aurons nos caryotypes à lancer.

Il parait que les conséquences du curetage me font flipper… Il parait que ce jour là j’ai tant pleuré…

Il parait que j’ai un homme formidable… que je l’aime tant et que c’est avec lui que je veux nos enfants.

Il parait que nous avons besoin de nous retrouver, que nous n’avions pas prévu de vacances car nous avions d’autres beaux projets, mais que ceux ci sont annulés, et que le besoin, l’envie, de partir va se réaliser cet été…

Il parait aussi que nous y retournerons… j’ai envie de dire « au front »… Cette grossesse nous à démultiplier l’envie d’avoir nos ti’bouts… J’ai été si épanouie, nous étions si heureux, je veux y retourner… Il avait les yeux qui brillaient… Tout s’est arrêter quand tout redevenait merveilleux…

Il est certain que nous ferons tout ce qu’il faut pour qu’un jour nous ayons nos enfants dans nos bras… que nos enfants « crient, jouent, pleurent, tombent, rient, vivent… » comme le dit si bien Chérid’A.

Il est important pour nous, pour notre couple, que nous y retournions avec les enseignements du passé… une je l’espère « meilleure gestion » de ce parcours, de ces attentes, de ces contraintes…

Il parait aussi qu’on va tester notre résistance… qu’on est heureux de cette nouvelle… mais que, punaise, ça va bien nous compliquer la vie… et la pma. Chérid’A part à 800 km… pour une bonne année. C’est une super nouvelle ! Nous sommes super contents ! Je suis extrêmement heureuse ! Mais on va peu se voir… et on va bien « se marrer » avec la pma à distance…

Il parait que je positive, si si je vous assure… Enfin, que je pose sur table la réalité… Et que c’est encourageant ! Reste le spectre du pourquoi de ces deux grossesses arrêtées….

Il parait que j’étais enceinte de 2,5 mois… mais que tout s’est arrêté brusquement. Et que c’est si triste…

Mais il parait aussi que j’ai été enceinte en C5 ! Soyons honnêtes, les mois de duphaston, clomid… ne comptent pas, ce n’était pas le bon traitement. Comptons à partir de ce qui à marcher, essayons de positiver la réalité !

Il parait que j’ai été enceinte sur une iac 2 annulée ! Certes avec 4 follicules et un endomètre de compet’… Il parait d’ailleurs que je souhaite discuter avec elle de cette stim’ qui a marché, car c’est bien celle qui a eu les meilleurs paramètres qui a marché…

Il parait que j’ai eu 2 stim’ simples, puis 3 iac dont 2 annulées… et que comme ça a marcher en version annulée, alors je considère que nous avons eu l’équivalent de 5 stim’ simple ! Et que ça a marché ! Ça a marché en C, après 20 mois d’attente…

Il parait ainsi que je/nous vais supplier gygy pma pour ne repartir qu’en stim’ simple, du moins durant le temps de la distance (je ne me vois pas du tout gérer les iac à distance, surtout moralement… mais aussi techniquement… d’autant plus que ce serait moi qui pourrait me déplacer plus facilement, soit à 800 km de notre centre pma).

Il parait que je n’ai pas hâte de reprendre pour le moment, que c’est trop frais… certes j’y pense… je sais aussi ce qui nous attend, quoique je sais aussi que nous ne maitrisons rien… Alors pour le moment, pour envisager la suite, j’attends ce rendez-vous de fin août, ainsi que les caryotypes que nous allons réaliser à la rentrée… En attendant, je pause.

Il parait que les mois d’été sont et seront toujours ceux de nos « dates »… Nos 7 ans viennent de se passer, sous un feu d’artifice géant. Nos 3 ans de mariage arrivent le mois prochain, et nos 2 ans d’essais suivent de quelques jours la date du mariage. Les 1 an du blog arrivent à grands pas. Et s’inscrira aussi désormais la perte de nos espoirs… un certain 1er juillet.

Et en parlant de dates… ce petit aurait dû naitre pour mes 30 ans, en janvier… entre mon anniversaire et celui de ma grand-mère. A 800 km d’ici, car nous serions tous partis ensemble… La vie est cruelle parfois quand même…

Mais il parait que j’ai espoir, pourquoi pas un C1 qui se passera bien !? Après tout pourquoi n’y aurait-on pas droit ?… Cependant je sais aussi que dans ce parcours on ne maitrise rien et que les « si » reviendront…

Mais nul ne peut nous enlever nos rêves… Alors je souhaite de nouveau rêver… Mais surtout que nos rêves, et ceux de tous les couples pma, deviennent enfin réalités. Je pense fort si fort à vous tous/toutes…

Enfin voila, il parait que je vais mieux, un peu plus chaque jour, et que j’emporte partout où je vais mes deux petits, avec moi, au creux de mon coeur… Et il parait que demain nous espérons des lendemains meilleurs…

Publicités

59 Réponses to “Il parait que…”

  1. madamepimpin 24 juillet 2013 à 09:51 #

    ❤ mes larmes coulent encore à la lecture de tes mots, mais je suis surtout très heureuse qu'une importante partie du chemin soit derrière vous, cette dure partie ou l'on regarde seulement derrière. À présent, malgré des "si" inévitables, vous allez regarder aussi (et surtout) devant, et puis oui, marde! Pourquoi pas un C1 ! Félicitations à ton lui pour les 800km qui ne faciliteront pas les choses, mais qui représentent une belle victoire j'imagine 🙂
    Je t'embrasse fort ma jolie Bounty. Heureuse de te retrouver ici.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:14 #

      Merci la miss… désolée de t’avoir fait pleurer… et merci pour ces encouragements, ce soutien…
      Les 800 km n’arrangent techniquement pas les choses, c’est certain, mais en apaisent bien davantage ! Tu as raison, merci!
      Et puis, puisque rien n’est dans les normes dans ces parcours (et notre histoire), allons y gaiement, cela nous correspond bien finalement (bon, ok on s’en serait bien passé évidement…).
      Des bises

  2. aliceinpmaland 24 juillet 2013 à 09:58 #

    Ma jolie Bounty ❤
    Je suis contente que tu ai trouvé le courage de reprendre la plume.
    J’ai écrit, effacé, recommencé, effacé à nouveau: je retourne mes phrases dans un sens et dans l’autre mais je ne sais pas comment te dire ce que je ressens.
    J’aimerais estomper ta peine, j’aimerais te prêter mon épaule, j’aimerais que tu n’ai plus de doutes et que le soleil illumine ton parcours.
    La vie est cruelle. Ces deux petites étoiles n’auraient pas dû t’être arrachées.
    Il restera une entaille qui ne disparaîtra jamais, mais au bout du chemin il y aura le bonheur.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:15 #

      Merci Alice. Rien que tes mots suffisent à alléger bien de la peine… alors merci !
      Au bout du chemin… c’est là que nous allons aller… Courage à toi, et nous toutes !
      Des bises

    • aliceinpmaland 24 juillet 2013 à 12:20 #

      Et nous allons y aller toutes ensemble, et ça c’est un sacré plus!

  3. Lulu 24 juillet 2013 à 10:00 #

    Je suis bouleversée… car je suis passée par là… Je comprends tellement… Quelle épreuve… Ca ravive cette douleur en moi… aussi… Comme toi, j’étais tellement heureuse enceinte… Tellement pleine, remplie d’amour…
    Tu n’oublieras jamais, vous n’oublierez jamais… C’est certain.
    Je vous souhaite de tout coeur des jours heureux. Très vite.
    Je t’embrasse fort ma douce.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:19 #

      Ahlalalalalala… Je ne voulais surtout pas te faire revivre ta déjà trop douloureuse histoire, je suis désolée…
      Je ne doute pas un instant que tes sensations te soient encore si palpables… Tes quelques mots en disent si long…
      On n’oublie pas, c’est certain. Et tant mieux, car se furent aussi de doux moments…
      Je ne sais que te dire hormis te remercier 1000 fois d’être passé ici aujourd’hui…
      Je pense énormément à toi, des gros gros bisous…

  4. monpetitoeuf 24 juillet 2013 à 10:05 #

    Ton texte m’a beaucoup touché. Je te souhaite de reprendre pleins de forces, de belles forces, tes 2 petites étoiles veillent sur vous…. et des jours meilleurs arriveront c’est inévitable, tu le mérites tellement.
    Je t’embrasse fort et prends soin de toi.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:20 #

      C’est adorable, merci la miss !
      On va reprendre des forces, de toute façon c’est obligé…
      Et on garde le cap, celui du meilleur à venir…
      Des bisous

  5. damelapin 24 juillet 2013 à 10:43 #

    Ro Bounty. Je suis contente de voir que tu cicatrises un peu, que tu remontes doucement la pente, que tu n’es pas seule mais bien entourée par ta famille, par ton homme. Je t’embrasse

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:27 #

      Merci ma belle ! « Ça va mieux » remplace le « ça peut aller » d’il y a quelques jours… Et c’est beaucoup !
      Et oui, de bien belles (re)découvertes d’amitiés, de personnes sur qui compter (qui occultent sans nul doute quelques remarques complètement déplacées d’autres qui m’avaient déjà déçus). Du soutien par téléphone, nos familles étant toutes deux éloignées, de même pour mes amies les plus proches. C’est dur de voir nos rêves brisés… mais a-t-on d’autres choix que d’avancer, au mieux, de nouveau ?… Alors je vais tenter de le faire du mieux possible… pour notre couple et notre future famille…
      Des bises

    • damelapin 24 juillet 2013 à 13:23 #

      Il faut que tu avances, pour vous, pour eux, pour les prochains à venir… bises

  6. lisette84 24 juillet 2013 à 10:44 #

    Je pensais à toi ce matin Bounty, et en même temps, à tant de peine, je n’arrivais pas à sortir les bons mots… Tes 2 petits anges sont bien présents dans ton coeur et je te souhaite tellement que de futurs petits rejoignent tes bras aimants et ceux de ton homme. Oui, c’est plein d’espoir cette réussite sur la IAC annulée, oui, la vie va continuer et vous vous battez, oui, vous aurez à nouveau de belles joies, des sourires, des étreintes sans le poids de ces départs… Prenez le temps de vous reconstruire. Ca doit être si dur de ne pas y penser sans cesse. Je t’embrasse.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:29 #

      Merci Lisette ! Je pense bien fort à toi aussi… et allais te demandais quelques nouvelles (n’hésites pas). Ils seront présents, toujours, à nos côtés. Et l’aspect « technique » est encourageant, ça m’aide beaucoup d’avoir ce grand pas, cette grande possibilité… après pour les arrêts de grossesse, là est la question désormais.
      On va prendre le temps, c’est certain, nécessaire d’ailleurs. Merci pour tes promesses !
      Des bises

  7. Lisa 24 juillet 2013 à 11:04 #

    Ton post est trés touchant, moi aussi j’en pleure… j’ai beaucoup pensé à vous pendant le mois qui vient de s’écouler. Vous avez du vivre des moments trés durs, mais ce que je ressens dans ce que tu écris, c’est que l’espoir est à nouveau présent. Prenez du temps pour vous deux avant tout, pour vous reconstruire. Vos étoiles veillent sur vous, vous êtes là l’un pour l’autre, vos rêves se réaliseront, c’est certain. Plein de courage.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:38 #

      Désolé pour les larmes…
      Merci pour tes pensées… ça me touche beaucoup.
      S’il y a bien une chose que je retiens, grâce à toutes, ainsi qu’à une connaissance pmette, c’est que Jamais, jamais il ne faut lâcher.
      Et oui, c’est bien cela, des envies de partir pour se reconstruire…
      Des bises

  8. Boule de Mousse 24 juillet 2013 à 11:42 #

    Ma jolie bounty… ces mots forcément me touchent… oui demain sera meilleur mais ils ne seront plus les mêmes. .. je t’embrasse fort

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:42 #

      J’imagine combien cela peut te bouleverser… c’est vrai ce que tu dis, demain ne sera plus le même qu’avant… le manque de ces deux petits et une nouvelle raison d’y croire sont désormais présents… le petit body panda dont je t’avais parlé, acheté il doit y avoir au moins 3-4 ans, attendra de nouveau… et j’espère le ressortir vite vite vite… pour un nouvel espoir…
      Je croise à fond les doigts pour toi ! Que le vent tourne dans le bon sens !
      Bises

  9. eve 24 juillet 2013 à 11:56 #

    C’est si triste, je ne sais quoi te dire, je t’envoie plein de pensées et de douceur.

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:43 #

      Tu as dis beaucoup! tant !
      Merci Eve d’être présente.
      Des énormes bises

  10. impatiente75 24 juillet 2013 à 12:36 #

    Tellement touchant ton post… Emouvant….Te lire, c’est aussi voir que tout doucement, l’espoir renaît, même si ce ne sera plus jamais comme avant …. Tout plein de pensées.
    Bisous

    • Bounty Caramel 24 juillet 2013 à 12:44 #

      Merci la miss… Finalement ça aide aussi d’écrire, encore plus de se sentir entourée par vous toutes… Tu as tout dit…
      Des bises

  11. So chic so zen so Biscotte 24 juillet 2013 à 14:04 #

    ça me fait énormément plaisir de te retrouver par ici.
    Douces pensées

    • Bounty Caramel 30 juillet 2013 à 12:37 #

      Merci… Combat 2 bientôt…
      Des bises

  12. LE GALL 24 juillet 2013 à 15:26 #

    je suis triste pour vous, le deuil s’apaise avec le temps… je pense bien fort à toi et je souhaite aussi pour nous et pour vous que nos et vos rêves deviennent réalités

    • Bounty Caramel 30 juillet 2013 à 12:37 #

      Le temps… encore et toujours…
      Oh que oui, que votre rêve, le notre et de tous ceux/celles qui le souhaitent si fort devienne réalité….

  13. Kaymet 24 juillet 2013 à 16:27 #

    J’en ai versé des larmes encore en lisant ton post aujourd’hui… je n’ai pas pu te répondre tout de suite; pas réussi à trouver les mots.
    Sensation douce-amère – amère, parce que, oui forcément, comment ne pas l’être face à cette injustice? Et douce, parce qu’on devine bien entre les lignes, que petit à petit ça va mieux, quand même, malgé tout. Et ça c’est important. Même si je sais qu’il faudra du temps et que comme dit Boule de Mousse, l’après sera forcément différent de l’avant.
    Je te souhaite de continuer à avancer vers du mieux, petit à petit, de retrouver des forces, des sourires, la possibilité peut-être un jour de repenser à vos étoiles avec une certaine reconnaissance malgré tout, qu’elles soient passées dans vos vies, même brièvement.
    Je t’embrasse très très fort
    (il y en a d’autres des mots que je cherche encore, mais je te les enverrai bientôt 🙂 )

    • Bounty Caramel 30 juillet 2013 à 12:40 #

      Tes mots sont toujours aussi apaisants, merci Kaymet.
      Tu vois si juste…
      De la reconnaissance, il y en a, c’est certain. Encore une alternance entre déni, tristesse et colère, de moins en moins présente… mais qui remonte au fur et à mesure que « les dates » approchent… Des bises

  14. gribouillette 24 juillet 2013 à 17:03 #

    Ton billet m’a beaucoup touché, que de souffrances exprimées à travers ces mots.

    Je pense bien à toi et j’espère que la roue tournera vite.

    • Bounty Caramel 30 juillet 2013 à 12:42 #

      Merci la miss. J’avoue que je ne me suis pas relue, trop dur, trop frais (même si une forme de déni est aussi présente), trop encore dedans physiquement.
      Des bises

  15. Bichon Rose 24 juillet 2013 à 17:24 #

    je n’ai pas pu retenir les larmes …
    Cela fait plusieurs fois que je viens sur ton blog, que je pense à toi, je ne savais pas quoi dire, je ne sais jamais quoi dire dans ces moments, je n’ai pas de mots, en fait, je n’ai jamais les mots. Je ne sais que réconforter, du moins essayer en prenant la personne dans mes bras, juste pour lui montrer que je suis là.
    Même si nous sommes par écran interposés, et que je ne peux pas te prendre dans mes bras, je te souhaite ainsi qu’à ton chéri un avenir meilleur.
    Prenez soin de vous, bises

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:47 #

      Merci la miss, sache que tes calins m’ont fait un immense bien. Des bises

  16. Little Wife 24 juillet 2013 à 20:55 #

    Bounty, ton texte est tres beau et les larmes ont coulé, evidemment…
    Je t’envoie pleins de pensées positives, parce qu’il parait que tu vas mieux, mais je sais que ca doit rester si dur.
    Je t’embrasse.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:49 #

      Bon, je ne voulais bien entendu pas faire pleuré… Merci pour tes pensées positives. Ca m’aide beaucoup. Bises

  17. celine 24 juillet 2013 à 21:59 #

    on préparait église pr le mariage cet aprem. j ai relu cette prière qui sera lue par ma filleule samedi.j ai pensé à toi. j pense à toi ts les jrs j crois. et penserai à vs toutes samedi.
    des bises des montagnes.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:50 #

      Tant de mercis Cé, tout cela me touche beaucoup, tu le sais. Je t’embrasse bien fort Mme… et prenez bien soin de vous tous. Bises

  18. MadameHiberne 25 juillet 2013 à 04:19 #

    Ton post me met à moi aussi la larme à l’oeil. Je repense à ma propre perte et je n’ose imaginer la tienne. C’est si dur de passer par là, si dur de se relever, de se lancer dans l’écriture d’une nouvelle page. Tu sembles, pas après pas, être sur le bon chemin.
    Je suis contente de lire que vous allez partir un petit peu, ça vous fera du bien.
    Il sera toujours temps de penser et d’organiser la suite à la rentrée.
    En attendant, vivez !
    Plein de gros bisous.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:51 #

      « En attendant, vivez! »… quel bon et merveilleux conseil ! Merci ma jolie ! Bises

  19. larmes amères 25 juillet 2013 à 11:55 #

    tellement désolée de ce qui vous arrive… ce matin j’ai entendu un nouveau single de Rose dont voici un extrait (j’ai pensé à toi en l’entendant)

    « Parait qu’on est en vie et qu’c’est déjà beau
    On respire à peine juste ce qu’il faut
    Pour pas rester sur le carreau
    Mais la peine ça s’glisse dans tes souliers
    Ça s’colle à ta chemise comme un parfum familier
    Comme du pain d’épice, de la fleur d’oranger

    Et puis un jour on passe à autre chose
    On ouvre nos paupières closes
    Un matin on sait pas pourquoi
    On sait pas comment mais ça va »

    je t’envoie mille bises de réconfort pour que le « il paraît » devienne certain, que tes petits loups restent dans ton coeur mais que tu trouves la force de continuer.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:52 #

      Eh bien, que de paroles troublantes… Merci pour ce partage, c’est adorable. Merci pour tes mots et ton réconfort. Des bises

  20. nanaquiattend 25 juillet 2013 à 13:12 #

    Tes mots sont tellement touchants que je n’ai pu retenir mes larmes…La vie est tellement dure parfois…Je pense fort à toi, à vous, et espère des jours meilleurs…

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:54 #

      … je ne sais que dire, ton petit mot est plus que touchant. Juste des énormes mercis et des bises.

  21. chrys 25 juillet 2013 à 14:47 #

    je suis touchée par vos mots , j’ai vécu un peu près la même histoire il y a quelques années , parcours fiv avec un résultat positif ( quel bonheur ) pour ensuite apprendre comme vous que son cœur s’est arrête de battre à 9 semaines , quelle douleur , je l’ai appris à l’échographie je voyais bien à la tête du gynécologue que quelque chose n’allait pas et moi qui n’entendais pas son cœur , j’ai crus mourir de douleur.
    il fallait avancer , essayer d’oublier ( on n’ oublie jamais mais on apprend à vivre avec ) et trouver le courage de tout recommencer.
    Aujourd’hui j’ai la chance d’être maman mais que ce fût dur , long et douloureux.
    J’espère que vous aurez cette force d’avancer .
    Je vous souhaite beaucoup de courage.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:55 #

      Chrys, merci pour ce témoignage. Désolée de te rappeler ces douloureux souvenirs. Heureuse de savoir qu’à présent tu es maman. Et comme tu le dis si bien, je n’espère qu’un chose, tu as tout bon, « avoir la force d’avancer ». Des bises

  22. Canelé 25 juillet 2013 à 17:40 #

    Bonjour Bounty,

    Ton post m’a énormément touchée également…
    J’ai pu lire que tu avais, vous aviez eu et vous avez encore beaucoup de soutien de votre entourage, c’est si important.
    Etant également une Man’ange, je reste persuadée que vos petites Etoiles veillent sur vous et qu’elles vous accompagnerons tout au long de votre vie.

    Mais voilà, pourquoi avons-nous à subir une nouvelle épreuve ? Pourquoi la vie est-elle si cruelle ? Je ne sais quoi répondre et je n’ai toujours pas trouvé la réponse 2 ans après… Que la vie est ainsi faite… Mais que c’est difficile, que de montagnes russes émotionnelles…

    Alors oui, vous vous relevez petit à petit, des coups de mou se présenteront à cause des dates fatidiques, des dates anniversaires qui seront difficiles, mais vous saurez alors faire preuve d’un grand courage, et un jour, vous aurez alors moins de larmes…

    Il faut du temps pour accepter tout cela et pour se reconstruire.

    Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de courage, j’espère qu’écrire te fais le plus grand bien, et que tout le soutien témoigné ici t’aidera dans cette reconstruction.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 18:59 #

      Merci Canelé pour ces mots, ces conseils. Je suis bien triste pour tes petits, et j’espère que le temps qui passe t’as permis de panser un peu ces plaies. On va prendre le temps, c’est important, d’autant plus dans ces parcours qui s’averent si incertains et parfois malheureusement si longs… Des bises

  23. laqueteduplus 25 juillet 2013 à 18:21 #

    il parait que je pleure à la lecture de tes si beaux mots… les mots de ta mère la veille du curetage sont magnifique aussi… tu as l’air d’avoir fait beaucoup de chemin, bien qu’il soit si difficile ce chemin, tu es forte et l’amour de ton chérid’A aussi… des lendemains meilleurs vous attendent, c’est sûr. Pleins de bisous ma belle !!

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:00 #

      Merci ma jolie. J’avoue que j’ai été surprise par ma mère, et que cela m’a fait un bien fou.Je prends ton option des lendemains meilleurs et te fais des énormes bises.

  24. 28 jours et des bananes 29 juillet 2013 à 12:28 #

    Je suis très contente de te relire.
    Je ne sais pas vraiment quoi te dire après la lecture de ce post si émouvant… alors je t’encourage et t’embrasse bien fort !

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:04 #

      Merci pour tes encouragements et des bisous ! Ca fait tant de bien ! Merci

  25. MDame PMA 30 juillet 2013 à 21:04 #

    C’est assez intime comme entrée en matière chez toi… De la tristesse, du désespoir, de l’espoir aussi… Les montagnes russes de la PMA, que je te souhaite plus douce pour la suite. Je ne sais quoi dire face à ce qui t’arrive, je ne peux pas savoir mais je peux imaginer. Je reviendrai souvent croiser les doigts ici, je les croise déjà, Courage, bises.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:06 #

      C’est pas faux… Merci pour tes souhaits. Des bises

  26. ClairAnne 31 juillet 2013 à 10:11 #

    Non tu n’oublieras jamais mais le souhaites tu vraiment? cela fait partie de ton histoire, le début de l’histoire de la construction de ta famille… du moins c’est comme ça que j’ai essayé de le vivre… comme on a pu te le dire, oui, la roue tournera, je t’assure…mais je te le souhaites le + rapidement possible!!!

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:08 #

      « Le début de l’histoire de la construction de notre famille »… c’est si bien dit. A la fois plein d’espoir et laissant une place à ceux déchus. Merci pour tes encouragements ! Bises

  27. La fille 6 août 2013 à 11:03 #

    Bounty, je suis tellement désolée de ce qui vous arrive. C’est tellement injuste. Non, tu n’oublieras pas. Je repense très souvent à ma fausse-couche et j’ai énormément de tendresse pour ce début de vie que j’ai porté, de gratitude aussi. J’ai appris sur moi, sur mon couple et je crois que cet événement aussi soit-il m’a aidé à avancer. Je t’embrasse.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:12 #

      La Fille, merci pour ces mots. De la tendresse et de la gratitude, oh que oui, j’en ai tant. Ils apaisent d’ailleurs un peu la colère… Les épreuves de vie font avancer, c’est certain. (Mais jusqu’où doit-on apprendre à se connaitre ?… Bon, bref, là je me comprends). Des énormes bises et ton petit mot m’a fait chaud au coeur.

  28. Lulu(danslecul) 6 août 2013 à 14:27 #

    J’espère que tu remontes la pente, à ton rythme. Je t’embrasse la belle.

    • Bounty Caramel 12 août 2013 à 19:14 #

      Merci ma jolie. Quant au rythme, pour une fois, je vais essayer de m’écouter avant de passer en mode « rapide ». Bon, c’est pas simple, mais ca permet de faire face à tous ces sentiments entremêles et de les laisser aller puis s’envoler. Des bises

  29. Marion 23 août 2013 à 08:05 #

    des pensées par ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :