Se tourner les pouces

14 Mar

Voilà l’état d’esprit à DPO 2. Je me tourne les pouces. Attente.

Attente de quoi d’ailleurs ? Mystère.

Note la positivité…

En vrac…

  • Le lot des grossesses annoncées poursuit son cours…

1 diner hier soir avec une « 3 mois ». Tout s’est bien passé, nous n’avons même pas parlé de son état, juste un mot glissé pour me l’annoncer (je le savais déjà par son conjoint), elle ne sait pas pour nous. Dans sa culture, on ne parle pas ouvertement de sa grossesse, cela reste de l’ordre de l’intimité. Ça fait rêver les pmettes que nous sommes non ? En tout cas moi, j’en rêve de ce non accaparement de ma future grossesse (testons la positive attitude !).

Bref. Du coup, elle reste elle-même… Si je devais expliquer, je dirais que dans cette culture, on gère souvent différemment les grossesses tout autant désirées (qu’on ne s’y trompe pas)… et mes sœurs et les siennes n’en font pas « tout un plat »… et ça tombe à point pour moi… Et puis, cette même culture partage si fort les souffrances de l’infertilité… c’est peut être prétentieux, mais je sais que je n’aurai jamais de mots déplacés, de phrases gênées de sa part…  je sais qu’avec elle, grâce à cela, j’aurai du soutien, sa tristesse pour nous, sans aucune pitié, et ses mots justes.

Dans la soirée toujours, une annonce d’une grossesse d’une pote. Grossesse qu’elle me précise imprévue alors que je viens de lui faire part de mes difficultés. Je voudrais alors juste être dans ma bulle, dans ma grotte, sous ma couette.

Voilà pour la soirée j+2… J’ai soigneusement trempée mes lèvres, juste mes lèvres dans la bière… Cette fois-ci, je prends mes précautions… On ne sait jamais…

  • Mon vécue de l’iac, que dire. Un mot. Étrange.

Je suis un peu con con, moi qui pensait qu’une IAC c’était comme une stim’. Que je le vivrais de la même façon. Tu parles. Je ne l’investis émotionnellement pas du tout de la même façon. C’est vraiment étrange. Difficile à décrire et écrire.

Tout s’est fait en milieu hospitalier. Comme si, cette fois ci, on y est enfin. On y est car désormais dans ma tête c’est bien à l’hôpital qu’on fait les bébés. Note le deuil couette à son paroxysme…

Sérieusement, tu me poserais la question comment on fait les mômes que je te répondrai non pas en faisant l’amour et des acrobaties, mais avec un on met les warriors du papa dans le couffin de la maman qui est en train de pondre une beauté. Ou alors, on met le petit bout directement sur le matelas. Et on attend.

Donc voilà. Il y a deux jours, on a bravé l’obstacle intempéries, pour faire un bébé.  Pourtant, de mémoire, j’y ai cru aux stim’ simples. Mais là ce n’est pas pareil. C’est un saut dans un nouveau monde qui s’est produit. Celui des IAC, du tout médicalisé. Celui du monde où on fait les bébés « aseptisés » (ne vous méprenez pas, ne le prenez pas au sens littéral, c’est une image, pas une réalité). Alors je me dis, remarque c’est pas mal finalement, les warriors sont tout propres, l’anti chambre du couffin est toute propre, on ouvre la porte d’entrée, et on dépose le tout pour un miracle à espérer.

Bref. Je trouve que tout cela résonne super étrangement au fond de moi. C’est très bizarre ce que je ressens. C’est à la fois comme si on venait d’essayer de faire ti’bout, et en même temps pas du tout (du style c’était juste un examen gynéco). Je devrais d’ailleurs laisser tomber l’auto analyse, ce serait bien plus simple.

Au fond, plus que l’acte, c’est le chemin pour y arriver qui me fait percuter que oui, on vient de faire un Indescriptible acte d’Amour Créatif.

  • Question, the question…

Voilà, voilà, je suis à l’ouest complet. Sonnée par ces derniers jours.  Crevée. Et crevée par l’utrogestan (j’avais oublié cet effet secondaire).

Et surtout, je suis interrogatrice au possible.

Une question me hante… Y a-t-il eu fécondation ?

Ben oui, c’est dingue. Ce n’est pas l’accroche qui me préoccupe (enfin tu vas me dire c’est normal, j’y suis pas encore, t’as raison), mais le démarrage de tout.., celui de la vie.

Cela me vient de deux mots de gygy en novembre dernier, que j’ai mal interprété. Ces deux mêmes mots que Chérid’A trouve lui plein d’espoir et de raison d’y croire !

Une première phrase sur le « je ne m’en fait pas pour vous… ça peut-être long… mais vous êtes un cas simple… ». Chérid’A archi rassuré, moi douteuse, voire tétanisée, avec un « pourquoi on est en iac alors si on est un cas simple ?… ». Bref. Je n’osais pas vous le confier jusqu’ici. Vous avez le droit de m’houspiller et me dire… « zen, respire, ai confiance » car c’est gygy qui l’a dit.

Et la seconde phrase au sens d’un avec votre huhner pas terrible, un ti’bout sous stim’ est possible, mais je propose de vous faire passer en IAC pour un plus de chance, « pour optimiser » les paramètres… Puis elle avait glissé un « dans les cas d’infertilité inexpliqué, on commence par les IAC ». Ben voilà. Patatra. Il n’en fallait pas moins pour que mon cerveau déconfituré capte un « vous êtes OPK, vous ovulez sous traitement, vous avez un huhner potable, les zozos sont normaux, vous avez un endomètre fin, mais potable, … mais pour le moment ça ne marche pas… donc en plus des OPK, vous avez peut-être un autre problème…».  Oui, I know, je suis très forte pour détourner les phrases de leur sens initial… (J’en ai conscience, c’est un bon point non ?)

Je sais, je sais. C’est stupide. Je devrais me dire chouette ! Car du coup on met vraiment toutes les chances de notre côté en ayant recours à cette iac… Mais au fond, je me dis intérieurement… et si on découvrait un nouveau problème… Inutile de se questionner. C’est vrai. Chut ma mauvaise conscience, mes mauvaises pensées. Chut.

Et ben voilà, c’est de là que vient ma crainte primaire… « est-ce qu’on sait se féconder… ? »

Alors je regarde à la fenêtre, je vois les doux flocons de neige tombés, et pense à ce peut-être petit flocon en moi (merci Masta pour cette jolie image). Je suis alors dans ma bulle. Calme et sereine. De toute façon, je ne peux rien y faire. Je t’espère.

Publicités

24 Réponses to “Se tourner les pouces”

  1. Zapppp 14 mars 2013 à 12:26 #

    C’est normal toutes ces questions, on passe toutes par là je pense. Maintenant il faut attendre, toujours attendre… Mais je croise pour vous !!

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 13:32 #

      T’as raison, c’est normal.. et c’est bien ça qui est chiant…
      Bon, ben jretourne me tourner les pouces !
      bises

  2. monbebedesire 14 mars 2013 à 12:35 #

    c’est un grand pas que tu viens de franchir, je pense que toutes ces questions sont normal. j’attend impatiemment avec toi ! j’espère pour toi ! bises

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 13:34 #

      Je pense aussi. Que c’est étrange. Suis peut etre enceinte, mais peut etre pas… mais peut etre que si… je me torture plus les méninges que les autres fois. Etrange. Je mets ca sur le compte de l’attente de cette iac, et du first. Merci ! Bises

  3. oblomov22 14 mars 2013 à 12:47 #

    Je me retrouve dans tes réflexions et questionnements, même si je n’ai pas encore commencé l’IAC ! En tous cas je croise fort les doigts pour toi. Et les annonces de grossesse devraient être interdites en DPO. Et en J1 aussi. Non mais !

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 13:35 #

      Ah! ouf !
      Et quant aux annonces interdites en DPO et en j1 et tout le temps d’ailleurs, ce sera une bien bonne initiative ! Mais la vie continue… Bises

  4. madamepimpin 14 mars 2013 à 13:21 #

    Tout comme Oblomov, je me retrouve dans tes questions à l’approche des IAC, quand je repense à il y a un an quand tout le monde se foutait bien de moi et ma peur de l’infertilité, la psy, les médecins… Maintenant nous y voilà.
    C’est peut-être un drôle de monde tout ça, mais le fait que cet étrange univers puisse être celui qui te fera devenir maman, ça en fait le plus bel endroit du monde ma belle.
    Pour les annonces de grossesse, je compatis et je serre les dents avec toi.
    Des gros bisous, je croise tout pour que le bounty mix soit en cours et que les petits caramels s’accrochent dans les jours qui viennent.

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 13:43 #

      Punaise, alors comme ça il y a des gens qui ne sont pas toi qui ont été à ta place, mouais… c’est d’un original… il aurait pu te prendre au sérieux, çà ça aurait été original et constructif et bénéfique!
      Le plus bel endroit du monde, oh oui… ! La chance de pouvoir y être même ! d’y avoir accès…
      Quant aux annonces, ca va. Sincèrement, ca me fait de moins en moins mal. C’est leur vie, pas la mienne. Ce qui me fait mal, c’est que certains/es se croient obligés de nous dire leur espoirs emprunts de pitié ou de trop grande maladresse, ou encore de dire ce qu’ils feraient à notre place, ça non.
      Merci pour tes croisages ! Je les ai appâté avec les plats de leur papa hier, alors bon, les bounty, la coco c’est ici ! Et oui, vive le caramel collant ! Allez, t’as raison, il faut que je positive !
      Prends très très bien soin de toi. Des bisous

  5. Bichon Rose 14 mars 2013 à 14:54 #

    C’est normal de se poser ds questions, et je pense que l’on s’en pose encore plus lorsque l’on attend. Attendre, toujours attendre …
    je croise fort pour toi 😉
    Bises

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 15:21 #

      La question de la fécondation, le doute, c’est quand même une première chez moi… Enfin bref. On va essayer de ne pas y penser, de toute façon je ne peux rien y faire à part espérer et croiser ! Bises

  6. LE GALL 14 mars 2013 à 15:47 #

    coucou, allez moi je croise fort, zen comme tu dis. et pour tes questions, je suis en pleins dedans aussi ayant eu 3 transfert en tout et dernièrement, un transfert de deux beaux blasto et pds négatif, merde je me dis qu’est ce qu’il se passe, normalement tout va bien de mon coté alors pourquoi il n’y a pas de nidation????? tout ça pour te dire que c’est normal. allez XXXXXXXXX

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 15:53 #

      Je suis désolée pour ce dernier transfert… Je croise fort pour la suite pour toi !
      Et merci pour tes doigts croisés ! La médicalisation a tendance à nous faire croire qu’on maitrise tout en PMA, mais pas la magie procréative finalement… C’est dur de ne pas savoir, alors que pour tout le reste (le nombre de fofos, le nobre de spz…), on sait. Bref. C’est ça aussi qui est beau dans ce mystère, encore faut-il toucher à ce miracle, c’est tout ce que je te souhaite ! Des bises

  7. gribouillette 14 mars 2013 à 17:07 #

    Normal de se sentir chamboulée par tout ça, ça m’avait fait ça aussi à la 1ère IAC. Et plus on pense, plus on est chamboulée. Et en 15 jours, on en a à revendre, du temps pour cogiter…
    Je croise les doigts!

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 18:04 #

      Ca t’avais fait ça aussi… Ouf… Suis pas complètement barrée 😉 !
      Bref. On dit quoi ? Ah oui… Plus qu’à attendre (qu’est ce que c’est original dis donc…).
      Merci pour tes ti’doigts ! Bises

  8. Kaymet 14 mars 2013 à 19:36 #

    Tu sais, franchement, je trouve que le plus dur bien souvent c’est cette attente que tu es en train de vivre. Normal que tu te poses tout un tas de questions.
    Courage! Au bout de chemin, tu vas rencontrer tes enfants.
    Bises

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 21:52 #

      Merci Kaymet ! C’est la période où on se sent inactif dans cette histoire, après avoir été hyper pro actif pendant quelques semaines… Ca fait un vide mine de rien. Bref, les dés sont jetés. On verra bien. Et on espère ! Bises

  9. 14 mars 2013 à 20:01 #

    je me retrouve tant dans cette sensation d’étrangeté… suis pourtant habituée aux stim’, écho, et pds depuis l’été dernier. pourtant, là, de savoir qu’il y a l’enjeu IAC derrière, ben c’est pas pareil…. je ressens comme de la zénitude et de la confiance (bizarrement), et en même temps, j’ai peur… plus l’IAc avance, et plus je m’imagine le jour J… à parler aux zozos pendant la route vers la maternité, et en même temps, à me dire « Cé, attention, on ne sait jms »… je sais, c’est contradictoire … mais comme tu le dis, difficile de trouver les mots pour l’écrire, le raconter…
    En tout cas, je te souhaite très très fort que cette IAC soit la seule et l’unique,
    plein de bisous, je pense à toi!

    • Bounty Caramel 14 mars 2013 à 21:54 #

      C’est cela que je ressens en effet. Mettre de l’espoir, car tout de même, on est en IAC… mais ne pas en mettre trop non plus au cas où…
      Merci pour ces espoirs que tu donnes ! Je pense bien à toi aussi ! Bientôt… Bises

  10. laqueteduplus 15 mars 2013 à 10:04 #

    ce qu’il m’a ému ton « je t’espère »… quelques mots si simples, mais qui veulent tant dire…. je croise les doigts et pense à toi, à ton homme et au petit flocon très fort !!! bisous

    • Bounty Caramel 15 mars 2013 à 14:42 #

      Merci ma belle… Ca me touche. Bises

  11. Mastacloue 15 mars 2013 à 12:59 #

    La pire des périodes, cette partie du cycle…Attendre sans avoir aucun pouvoir…Mais à chaque fois, je me dis que finalement, la médecine essaye de maitriser pleins de paramètres et qu’au bout du compte, c’est la vie qui décide. Ca me fait du bien, en ce moment, de me dire que ce n’est pas de ma responsabilité. J’ai fait ce qu’il faut, j’attends, on verra. Bon, ce n’est pas très positif, désolée, je suis un peu blasée, là. Mais ce recul m’est nécessaire. Je comprends que tu te fasses des tas de films. C’est humain. C’est féminin. Et c’est même hyper maternel. Moi j’essaye de programmer des tas d’activités pour ces deux prochaines semaines. Mais je ne ferai surement pas la fière dans quelques jours…
    Tes questions sont légitimes. Le choc que tu as éprouvé en réalisant que le médical prenait tout en charge aussi (et encore, c’est pas une FIV, ni une ICSI, summum de la toute puissance médicale). Alors, tu fais de ton mieux. Je pense à toi.
    Bisous

    • Bounty Caramel 15 mars 2013 à 15:48 #

      C’est exactement ce que je pense, aussi tu n’as pas à être « désolée »… On a fait tout ce qui était possible, maintenant la Nature reprend ses droits. Et je garde confiance en elle… Et t’as raison, c’est « féminin et maternel »… D’ailleurs ça me va bien comme motif de déculpabilisation ça…
      Je fais comme toi ! Je me suis limite prévue trop de sorties (quasi 1 par jour)… Histoire de faire passer ce temps qui s’écoule si lentement en ce moment…
      Pour le choc médical, c’est exactement ce que je me suis dit (pour la FIV aussi et surtout même).
      Bref. Le pied dans le médical est mis. On verra… Bises

  12. La fille 17 mars 2013 à 00:03 #

    Quand on m’a dit qu’il fallait passer à la FIV, j’ai eu l’impression qu’on m’avait pas dit la vérité sur ma fertilité. La stérilité de l’homme avait été remplacée par la fertilité d’un autre donc si les IAD ne marchaient pas c’était forcément parce que je n’étais pas capable de tomber enceinte. Tout au long de ma FIV, j’ai attendu le moment où on allait m’annoncer que j’avais un problème moi aussi (mauvaise réponse au traitement,ovocytes pas beaux, embryons très moches, pas d’embryons du tout… ). L’annonce de l’infertilité est un choc et on a toujours cette peur que la médecine ne puisse rien pour nous. Eh puis, comme le dit Mastacloue, à la fin c’est la vie qui décide et il faut accepter qu’on ne maîtrise pas grand chose finalement.
    Mes doigts sont croisés.

    • Bounty Caramel 17 mars 2013 à 15:55 #

      C’est bien cet état d’esprit… C’est quoi le next ?…
      Bref. C’est normal cette réaction semble-t-il… Comment cela pourrait être autrement de toute façon.
      Toi et Masta, vous avez bien raison, on fait ce qu’il faut, et la suite c’est la magie de la vie (voyons la positivement hein !)…
      Merci pour ces mots réconfortants, des bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :