Enchainements ou la loi des séries « négatives »

1 Fév

Quand ça veut pas, ça veut pas.

Après une crainte en attente d’hépatite, une IAC annulée, un job rêvé out, une mise à nue tafesque… (et j’en passe), voila, que j’ai eu droit hier soir à ma première annonce redoutée par texto.

Dis comme ça, bon, après tout ça arrive.

Mais le contexte est tout de même éloquent!

Ce week-end j’ai eu un coup de tel d’une ex-amie. Je n’avais pas répondu, pas envie. Et lui ai dit que je la rappelais dans la semaine, ce que j’ai fait hier soir. Car quitte à enchainer les nouvelles pourries, allons-y.

Ben j’ai été servie !

Rappelons les faits.

Ex car bénéficiaire du tri des amis plus fréquentables pour un couple bounty et en pma.

Pour le premier motif, je vous laisse imaginer l’affreuse découverte du mois de Mai (bien entendu sous couvert de « oui, mais c’est pas pareil »…).

Pour le second, j’avais touché un mot ici de son choquant et inacceptable comportement face à une collègue à elle qui avait eu une ponction blanche l’avant veille de son mariage.

Bref. Après ces épisodes, je me suis éloignée d’elle et de son conjoint. Quant à mon Chérid’A, qui pourtant la connaissait bien avant moi, désormais il n’arrive même plus à leur parler. 

Vu les circonstances, ça faisait un bail que je ne l’avais pas eu au tel…

Par politesse, par envie (après tout l’erreur est humaine, le pardon aussi) et pour avoir des news (car oui je crois en la Bonté de l’Homme, en la Vie et en la Seconde chance), je l’ai rappelée suite à son coup de tel du week end.

Quelle naïve… !

La conversation a été sobre, plaintive, impersonnelle. Voila où on en est là dans cette ex amitié. Certains « détails » m’ont sacrement énervés. Enfin bon, ils ne changent pas.

J’ai soigneusement évité la possibilité du sujet « enfant »… Elle est au courant pour nous (grave erreur de débutante en essais), mais nous n’en avons plus parlé depuis l’épisode de Mai. Et vu l’empathie dégagée pour sa prétendue pote/collègue en fin de parcours PMA, c’est plus que tant mieux…

Aussi, subtilement, une fois la conversation de nouvelles terminée, j’ai raccroché suffisamment tôt pour que le sujet ne soit pas abordé.

Ben détrompes toi.

Un texto a suivi.

« Je suis désolée mais je n’ai pas su comment te le dire d’autant que je sais que votre parcours est compliqué mais je suis enceinte. Je tenais quand même à te le dire ». Je ne m’y attendais pas du tout.

Pour une meilleure amie, c’est un immense bonheur. Pour une amie, c’est une joie. Pour une copine, ça passe. Pour une ex-amie, ça te casse.

La pilule est reste coincée dans ma gorge…  c’est le cas de le dire.

Mais au fond, après la colère et les pleurs… (accumulation des 2 derniers jours…), je m’en fiche.

Je suis « juste » heureuse pour le petit à venir. C’est tout.

Par contre, on ne sait donc plus nous dire en face les choses. C’est triste.

On nous envoi un texto après avoir fini la conversation au téléphone. C’est badant.

C’est nul ce que la « différence » fait de nous dans le rétroviseur des autres.

Un mélange de pitié, de peur de blesser, de fausseté…

Un trop de gentillesse, de précaution, de confiance…

Un emprunt de pitié, de plaintes sur la difficulté à nous dire les choses… (oui oui, elle s’est plainte, où tout du moins je l’ai ressenti comme çà la connaissant… Je l’ai « félicité » ce matin et lui ai dit d’être adroite avec sa collègue, psychologue comme elle, ce à quoi elle m’a répondu qu’elle le sait mais que c’est pas facile pour elle de l’annoncer, d’en parler… certes, mais celle qui doit se plaindre c’est quand même pas celle qui a le bonheur d’une annonce, c’est le monde à l’envers là !)

Ce sont aussi ces aspects que j’ai ressenti hier au boulot, un « courage » avec les yeux pleins de pitié… C’est gentil et beurk en même temps. Bon, je reconnais aussi que c’est une grande chance de savoir qu’on est soutenu, même si ça fout un peu plus de pression sur les épaules…

J’ai bien conscience qu’on est pas « facile à gérer »…

… Mais…

Mais ce même regard que je connais depuis l’enfance face à mon frère, cette même expression que j’entraperçois parfois sur notre couple, et aujourd’hui ces mêmes prétendues précautions qui découlent de notre difficulté à avoir un ti’bout. Je connais trop ces airs, ces regards, ces tonalités dans la voix… pour ne pas les non percevoir. Je ne sais que trop que la « différence » est une immense richesse humaine. Je suis tellement déçue de ces faciès de complaisance qui ont peur de la riche diversité de l’Homme. Enfin… Je m’éloigne, je m’égare…

Objectivement, j’ai aussi bien conscience de me plaindre beaucoup. Comme on dit, et comme c’est vrai, y’a bien bien bien plus grave dans la vie. Mais j’ai besoin de ma bulle, ici notamment…

Ce relâchement de nerf est très certainement dû aux épisodes négatifs qui s’enchainent alors que j’avais mis une telle positivité et un tel élan dans cette iac. C’est flagrant en relisant mes posts précédents l’annonce d’annulation. Toute cette énergie déployée, pour être au top le jour j, mise à terre en quelques minutes et piétinée dans une foulée d’annonces plus déstabilisantes les unes que les autres. Ce n’est pas grave, ça passera, c’est surtout déstabilisant de se prendre en pleine face encore le « c’est compliqué ». Mais ce n’est rien tout cela face à d’autres à qui j’envoie mes plus douces pensées. C’est plutôt de la fatigue et de l’épuisement, la retombée de ce qu’on avait misé sur cette iac.

Voila, vu la tournure de ces deux derniers jours, je me dit maintenant que c’est finalement une bonne chose que cette iac n’ait pas été réalisée. Les coups ont été rudes. Et nous sommes toujours dans l’attente du souffle de total soulagement, car même si la probabilité est plus que faible, face aux événements qui s’enchainent, je ne peux m’ôter de l’esprit ce « ben tiens, vu la loi des séries… j’ai peur de m’attendre au pire »… Alors finalement, cette iac annulée, c’est comme ça que cela devait être. Ce n’était semble-t-il pas le bon moment.

A mes dépends, j’ai donc appris hier soir que la loi des séries est une quasi-réalité mathématique.

Vivement que la roue tourne et que la loi des séries s’active dans le sens positif !

Publicités

24 Réponses to “Enchainements ou la loi des séries « négatives »”

  1. 1 février 2013 à 12:03 #

    Rho purée, le sms juste après la conversation au téléphone! Je comprends tout à fait ce que tu as pu ressentir.
    Je parlais de ça ce matin avec la psy….
    Suis fatiguée de devoir toujours comprendre que les autres soient parfois maladroits, gênés, ne sachent pas comment aborder le sujet, etc etc etc quand ils doivent nous annoncer une grossesse/ parler bébé. Comme eux sont peut-être fatigués de devoir « prendre des gants », nous voir « là mais préoccupés », dans notre « bulle pma », heureux mais tristes au fond … Du coup, depuis quelques mois, j’ai pris le parti de dire ce que je pense à chaque annonce « rocambolesque »…
    J’en ai marre qu’on me fasse ( involontairement, peut-être… mais je leur ai déjà dit, à ces gens, que ce serait tellement plus simple de rester naturel, de dire les choses simplement, ou même de dire « je ne sais pas comment te le dire mais je te le dis quand même » ) ressentir ma « différence »/ mon « problème » parce qu’on n’arrive pas à avoir un bébé, alors tant pis si ça plait pas…
    Allez, j’espère que le w.end vous « requinquera », prenez soin de vous!
    Bises

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 13:09 #

      Ah ben dis donc ! C’est le sujet du jour alors !
      Je suis d’accord avec toi, non seulement tu dois gérer l’attente et le risque du vide, mais en plus les autres. Pas d’accord…
      Biz

  2. lisette84 1 février 2013 à 12:52 #

    Bounty, comme je comprends ta réaction, ce sms est vraiment maladroit… Et en plus de ce décalage toujours dur à vivre, la perte d’une amie à laquelle on tenait, c’est rude. La loi des séries badantes, c’est pour ce cycle, allez, vivement le prochain, la IAC et la loi des séries bonnes nouvelles !!! Je t’embrasse…

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 13:07 #

      Oui ca va mieux, c’est exactement ce que je me dis, zou on a fait le tout là, non ? Allez, encore un peu de patience, du remontage de pente positive, et on est parti ! Bises

  3. Mastacloue 1 février 2013 à 15:15 #

    Pas classe, le sms…J’imagine comme tu as dû te sentir mal. Allez, laisse couler, de toute façon, les nanas vont continuer à être enceinte comme de rien et ça ne t’empêchera pas de l’être aussi un jour. J’espère dans un mois! Pense à la possibilité que tu as de SAVOIR à quel point c’est une chance d’être enceinte, c’est tellement important pour la suite. La grossesse te fait grandir, c’est clair; mais l’infertilité encore bien plus.

    Alors, hop, tous les trucs négatifs, ça, c’est fait. Partons sur de nouvelles bases, hein! Re-bon-di-sse-ment! Bises

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 16:19 #

      Partons sur de nouvelles bases ! Voila qui est bien dit ! Bises

  4. madamepimpin 1 février 2013 à 17:06 #

    Aïe… vraiment pas très futée la fille… Pauvre petit chat, c’est raide cette semaine. Pour le boulot, j’étais passée à côté de la nouvelle, mais b*rdel vous avez votre dose, là !
    Comme dit Mastacloue : ça c’est fait. Maintenant en avant l’IAC. Je t’envoie des gros bisous.

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 19:18 #

      Et bien figures toi qu’avec ton migon mot et les supers com’, ça va mieux ! Re envie d’avoir la patate et de ne pas me laisser abattre (surtout pas par elle, grrrr)… De toute façon, même si on peut encore faire pire, je sens que le vent a tourné. Gna ! Bises

  5. Fantomette 1 février 2013 à 17:33 #

    rares sont les gens qui savent trouver les mots pour s’adresser à nous autres, pauvres infertiles… lol Je finis par me dire qu’il faut être passé par ce parcours pour trouver les mots justes… En attendant, mets toutes les chances de ton coté pour arrêter la loi des séries: pas de passage sous une échelle, ne croise pas de chat noir et heu porte une patte de lapin autour du cou… 😉

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 19:21 #

      Tu as raison, c’est rare. Sincèrement, ce n’est pas le texto qui m’a saoulé (enfin si un peu) mais que ce soit elle (j’ai vraiment pas digéré les infames intolérances sorties tout droit de sa bouche et de celle de son conjoint ces derniers mois). Bref. T’as raison, remotivation ! Et jfais chercher notre précieux ganesh de ce pas ! Bises

  6. missbelly2 1 février 2013 à 19:33 #

    Moi c’est un peu l’inverse, je préfère qu’on prenne des gants et qu’ils soient gênés, ça au moins je peux le comprendre, mais c’est sans doute parce que j’ai (encore trop) souvent à faire face aux « çà marchera au moment ou vs ny penserez plus »… Comme si deux ans et demi n’étaient que dans ma tête… Comme si de toutes façons j’étais responsable de ma condition…

    Je te souhaite que cette série noire soit terminée, c’est bon là, vous avez eu votre quotat pour au moins dix ans !!!

    Gros bisous ma belle

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 20:29 #

      Je dis pas qu’il ne faut pas prendre certains gants… mais le coup du texto après s’être raccroché… bof. J’imagine bien aussi ton point de vue. Ca se justifie, pas de soucis. Après c’est vrai que le « gnien gnien gnien pensez plus bla bla », je l’ai de moins en moins, certainement parce que face à ce discours je réponds par les lois infailibles de la biologie.
      Oh 10 ans ! t’es gentille ! Merci ! Bizz

    • missbelly2 2 février 2013 à 11:49 #

      Ah oui non mais clairement le coup du texto post appel moi j’appelle pas ça prendre des gants. Pour le coup elle ne s’est pas sentie gênée puisqu’elle n’a pas eu à l’être, puisqu’elle a esquivé de te le dire en face. Donc ça c’est pas prendre des gants pour moi.

      Quant au discours de merde, c’est des copines sages-femmes qui me le tiennent pour la majorité. J’ai beau leur expliquer ce qui coince, c’est tellement plus simple pour elles d’enfiler des oeillères… Mais c’est tellement plus douloureux pour moi…

      Bisous bisous !

    • Bounty Caramel 2 février 2013 à 12:18 #

      Ur right ! C’était pas très futé… mais ça l’a certainement soulagée. Enfin, je laisse tomber.
      Et pour tes collègues, j’avoue que c’est très déstabilisant de savoir que des sages femmes peuvent réagir de la sorte. Je sais bien qu’elles n’en sont pas moins humaines, mais quand même… Ca doit vraiment être dur pour toi de « tout » gérer, soit les femmes qui accouchent, les femmes qui se plaignent, les sages femmes qui enfilent des œillères… T’as certainement pas le choix, mais tu es très forte quand même !
      Bises

  7. Biscotte 1 février 2013 à 19:44 #

    sms post conversation téléphonique : J’aurais été dégoûtée aussi. On peut même plus nous dire les choses en face ?!
    Bon… elle a fini par te le « dire », c’est toujours mieux que l’apprendre plus tard par le bouche à oreille.

    Quand toutes les boules noires auront été sortie du sac, on va bien tomber sur les blanches ! Zut !
    Des bisous

    • Bounty Caramel 1 février 2013 à 20:26 #

      C’est toujours mieux, c’est sur ! Mais mystère de enceinte de combien ?…
      Enfin, je m’en fiche. Et puis tiens ! OUi ! Tirage au sort gagnant en perspective ! (Quand on ne sait pas, mais gagnant un jour!)
      Bises

  8. Melle Pirouette 2 février 2013 à 07:17 #

    Rassures toi, la roue finit toujours par tourner ! J’te souhaite du courage ce n’est qu’un mauvais cap à passer…même si des fois on a l’impression de toucher le fond et de continuer à creuser…c’est véridique, bientôt tu rebondiras tu verras.
    Bisous

    • Bounty Caramel 2 février 2013 à 10:32 #

      Merci ! Ca va tourner, j‘ai confiance ! Ca tournera non seulement pour la pma mais aussi pour tout ce qui est à côté en ce moment. Une addition bien salée à sucrer! Bises

  9. marinette1974 2 février 2013 à 16:53 #

    C’est toujours toujours appréciables de voir que des personnes s’inquiètent pour nous, mais des fois c’est un peu excessif. Le juste milieu existe-t-il ?
    J’espère de tout cœur que ta roue va bientôt tourner.

    • Bounty Caramel 2 février 2013 à 22:32 #

      Je l’espère aussi… et y’a pas de raison ! Bises

  10. Jonie 3 février 2013 à 13:01 #

    Plus maladroite la fille, tu meurs ! Je ne supporte pas ce malaise, cette « pitié qu’on les gens fertiles à notre égard. L’une de mes meilleures amies a accouché il n’y a pas longtemps, elle n’osait pas me proposer de porter son bébé de peu que ça me crève le coeur… alors que j’attendais que ça !!! Hé oh, les fertiles, continuez à vous comporter normalement, bordel !

    • Bounty Caramel 4 février 2013 à 09:10 #

      Quel cri du coeur ! C’est pas simple ces situations… t’as raison. Bises

  11. 28 jours et des bananes 4 février 2013 à 11:17 #

    Très classe le sms… on a tous une Lavinia dans son entourage !

    • Bounty Caramel 4 février 2013 à 14:29 #

      Oh oui ! Mais pourquoi ce sont celles dont la vita è bella ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :