La fille qui voudrait transmettre Noël

27 Déc

Non non, je n’ai pas piqué le pseudo déposé de La Fille… Mais ça collait bien, ça sonnait bien, et comme ça je fais des poutoux post-noël à La fille et aux filles… en espérant que tout se soit le mieux passé possible…

Bref. Je reprends.

Malgré des douleurs au bas ventre quasi constantes, alors que je n’ai pas traitements ce mois-ci (ouai, je sais, j’en re reparle à gygy la proch’ fois), ces quelques jours noëlesques ont finalement été bénéfiques ! Une bonne et vrai pause pma avec ! Et maintenant une grande envie de reprendre la bataille, l’ultime hein !

Néanmoins, les codes pma ne se désactivent pas, et ce n’en est que plus normal. Alors, voici quelques brides de ces derniers jours…

  • La fille

Les fêtes de Noël se sont passées agréablement, en petit comité, chez mes parents.

Rien qu’en disant cela, j’ai l’impression d’avoir tout dit.

Gribouillette a extrêmement bien repris cette sensation si bizarre que j’ai moi aussi vécue ce Noël.

Celle de ne pas/plus vouloir de cette place de fille, rien que fille de.

Une grande peur d’une réduction de mon avenir au statut de fille de, sans être mère moi-même.

Même si dans l’ensemble j’ai passé de bons moments, une angoisse à la gorge était pourtant bien présente.

Je me serais bien soustraite de tout cela rien que pour échapper à ce statut enfantin qui, malgré mon âge, malgré notre souhait d’être parents, me colle encore à la peau.

Ne plus être « rien que » la fille de ma mère, ni celle de mon père. Être mère.

  • Transmettre

Jusqu’alors, je n’avais pas sentie de façon aussi puissante cette envie et ce besoin de transmettre.

Que ce soit dans la rue, en regardant les boutiques, en admirant les sapins, en allant à la messe de Noël, en scrutant les bûches savoureuses nous narguant sur les étals… j’ai vu tous ces parents avec leurs petits dans les bras, qui leur expliquaient, enseignaient, faisaient partager, transmettaient… toute ces magies de Noël, toutes ces magies de la vie… et ce fut pour moi, une fois de plus, une fois encore, une évidence. C’est bien ça aussi ce dont j’ai peur, de ne pas transmettre, de laisser un vide, de ne pas raconter la vie à mes enfants.

  • Quelques bourdes

Mon père n’est pas très doué, trop expressif, trop intense, très maladroit. L’exemple phare de ce séjour fut un « mais est-ce que c’est grave ? y’a plus grave dans la vie » au sujet de ma crainte de ne pas enfanter, suivi quelques minutes après d’un « moi je suis le plus heureux, mais ce n’est pas un, mais trois enfants qu’il faut ». De l’art de l’incapacité de la logique humaine. J’abrège, je ne vous parle pas du, une fois de plus, « le psychologique ça joue beaucoup… » de ma mère.

  • Les miracles

Les multiples phrases « une telle a arrêté tous les traitements et deux mois après était enceinte » « une autre a réussi à avoir un enfant en même temps qu’elle adoptait »… Les phrases miracles, on les connait, on sait que c’est possible, mais on est aussi réaliste car on sait que les belles histoires sont davantage en mémoire que les plus dures… Je suis de plus en plus persuadée que par ces phrases c’est la personne elle-même, non concernée, qui cherche à se rassurer.

  • Le temps

« Mais vous avez le temps ? Faut pas vous pressez? » Là, tu te demandes quand même à quoi servent les cumuls de mois et d’années…

  • Le quand

« Quand vous aurez des enfants »… Je rectifie par un « si ». Je suis confiante, mais pas imprudente.

  • Les covoitureuses

2 femmes excellentes, attachantes, bonnes vivantes, drôles et intéressantes. Toutes deux divorcées et sans enfants. Avant, je reconnais, j’aurai pensé que c’était un choix. Mais aujourd’hui, je ne peux que me questionner.

Enfin voilà, quelques jours de pause, où malgré tout, ma vie reste ma vie, la pma et sa pensée en faisant partie.

J’ai rattaqué le duphaston, mon déclencheur de règles, que j’espère être les dernières avant un bon 9 mois…

Publicités

8 Réponses to “La fille qui voudrait transmettre Noël”

  1. missbelly 27 décembre 2012 à 23:42 #

    Je comprends trop ce besoin de transmettre… Il n’a jamais été aussi puissant pour moi que cette année…

    Je te souhaite aussi que ce soit les dernières avant 9 mois… Je t’embrasse !

    • vertupatience 28 décembre 2012 à 08:12 #

      A toi aussi… Je te souhaite le meilleur pour bientôt !

  2. sophielattente 28 décembre 2012 à 09:06 #

    C est dingue ce besoin de transmettre à été hypra fort pour ces fêtes.
    Je pense comme toi que les gens se rassurent en faisant porter cette incapacité (temporaire hein) à enfanter sur le psychologique comme si les OATS, les OPK , les endométrioses s étaient trop moches pour leur monde de bisounours … Mais bon nous on sait que c est pas dans la tête et on sait aussi que la médecine sait aider des cas comme nous. Des gros bisous ps: tu as reçu mon mail cap Verdien ?

    • vertupatience 28 décembre 2012 à 09:17 #

      J’aime beaucoup ton (temporaire)… Et je pars zeuter mes mails !

  3. gribouillette 28 décembre 2012 à 11:11 #

    Je compatis pour les phrases à la noix, ne pourrais-tu pas faire comprends à tes parents que ça te fait du mal?
    Moi, depuis que j’ai vidé mon sac, ils savent d’avantage ce qu’il faut dire ou pas, et ça fait du bien!

    • vertupatience 28 décembre 2012 à 15:59 #

      Ah ben si, c’est justement ce que j’étais en train de leur expliquer… Après, je ne les vois pas souvent (distance), alors bon, le quota de conneries n’est pas encore atteint…

  4. Melle Pirouette 28 décembre 2012 à 13:20 #

    C’est exactement ça…mais c’est aussi pour ça que j’en ai parlé à personne (pour le moment). Enfin si 1 personne (une amie qui est tombé enceinte au C1) et elle m’a sorti cette phrase bateau « faut être patient et pas trop y penser ». Mais oui mais oui ! Qu’est-ce qu’elle en sait elle ? sérieux !
    ‘fin bon…

    2012 de toute façon c’était pas une année sympa, mobilise toute ton énergie pour 2013. Toi aussi je vois que tu galères avec ton duphaston… pffff moi tentative d’arrêt ce cycle-ci, on va voir si elles reviennent toutes seules (ou pas…)
    Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Courage ! Espérons de bonnes nouvelles pour cette nouvelle année 🙂

    • vertupatience 28 décembre 2012 à 16:03 #

      Je te trouve très courageuse de ne pas en parler. Moi j’ai besoin d’être comment dire, accompagnée. Après y’en a qui savent le faire, d’autres sont des boulets. Et t’as raison, l’énergie, ne t’en fais pas, est tournée vers 2013 ! Et pour le duphaston, je t’avoue, je m’en fous, mes premières règles c’est du dudu … un grand classique en sommes (suis opk avec aménorrhée primaire chez moi). Bon courage à toi aussi ! Et hate de voir 2013 pointé son nez !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :