Avoir confiance…

4 Nov

D’abord je voudrais chacune vous remercier pour vos petits mots qui font du bien ! Je suis heureuse de ces belles rencontres, me sent bien entendu moins seule, et reprends confiance dans vos messages magiques… MERCI !

Passons maintenant à la confidence… car c’est bien de cela qu’il s’agit dans cet « avoir confiance »…

Avoir confiance en la vie, encore et toujours !

Malgré les obstacles, malgré les incertitudes, malgré la douleur…

Une évidence tu me diras… Cependant, mise à mal avec l’infertilité, elle est à se rappeler.

Quand c’est dur, souvent je me dis que l’avenir sera meilleur. Que nenni, l’avenir nous apportera aussi d’autres difficultés, c’est certain. Alors mieux vivre les difficultés au présent est un enjeu vital. S’investir à 100%, voire 120%, dans ces combats pour les faire fléchir n’est pas la solution la plus efficace… Faire ce qu’il faut pour les résoudre et les contourner, oui. Faire ce qu’il faut, mais ne pas s’y perdre.

Mon passé est, disons le, peu commun et difficile. Je vous en parlerai peut-être plus tard… La PMA est venue s’ajouter à la liste comme si de rien n’était. Un de plus, un de moins, je ne pensais pas que cela serait de trop.

Alors, plutôt que de dire, c’est trop, je ne peux plus, c’est un changement de regard et d’action que je dois mener.

Ne plus voir les traitements ni comme un combat, ni comme une injustice, mais comme une partie de moi, de notre chemin pour donner la vie, pour construire notre famille.

Et pour ce moi abimé, la meilleure chose que je puisse lui donner c’est d’être bien avec, le choyer, peu importe où ce parcours m’emmènera.

Vivre avec le passé douloureux, attendre l’avenir plus heureux sans nul garantie. Mauvais calcul.

Vivre au présent, heureuse. Ne plus vivre cette période comme une attente, y penser certes, mais ne pas se focaliser dessus, poursuivre mon chemin de vie, à nouveau rechercher le bonheur et le trouver.

J’ai eu il y a quelques jours le regard extérieur d’une amie qui m’a alerté. Mon conjoint l’avait déjà maintes fois fait, mais l’image de soi par l’autre (et non sa moitié) est souvent plus troublante. Regard qui tire la sonnette d’alarme en concluant « J’espère que tu vas réussir à décrocher et profiter de la vie, çà ne dépend que de toi… ». Ces mots sur mes maux, c’est se prendre une claque, se dire j’en suis là, et surtout la remercier.

« Vivre avec la PMA » bien entendu, mais « vivre PMA » ce n’est plus possible et de toute façon çà ne mènera à rien, ne changera pas la donne, n’aboutira pas à de l’épanouissement avant l’arrivée de ce petit.

J’écris ces mots pour m’en rappeler plus tard, car pas de doutes, des moments douloureux et craintifs reviendront. Il faudra alors me rappeler de ces dires bienveillants.

Et vous, vous avez un/une garde-fou dans votre entourage ? Avez-vous cette chance ? Vous êtes-vous dit « stop, je me reprends en main »? Continuez-vous à faire les choses qui vous plaisent ? …

Publicités

3 Réponses to “Avoir confiance…”

  1. impatiente75 4 novembre 2012 à 19:30 #

    Mon chéri et une très bonne amie se chargent de me ramener sur terre quand parfois je « bug » un peu trop longtemps… Je travaille aussi beaucoup sur moi. Cette épreuve, elle me permet de grandir sur certains points, d’avancer bien plus vite… Bon, en ce moment, c’est plutôt calme côté activité car je suis crevée, mais je compte bien reprendre dans pas longtemps…
    J’ai toujours eu du mal à faire confiance à mon corps, et donc à me faire confiance. J’ai abordé cette Fiv en ne parlant pas de combat, mais d’une étape vers… Et je me suis dit bien des fois que je faisais confiance à mon corps… Pour le moment, ça se passe plutôt bien…
    Je pense que l’entourage est vraiment très important ….

  2. eve 5 novembre 2012 à 08:33 #

    Coucou! C’est déjà bien que tu t ‘en rendes comptes et que tu veuilles réagir!
    Moi je n’en parle à personne, pas facile et je fais des très petites choses quand Mlle Pma traine par là. A vrai dire elle me plombe bien la vie mais chaque jour j’essaie d’apprendre à mieux vivre avec .Bizzz

  3. Boule de Mousse 5 novembre 2012 à 12:58 #

    en fait, mon garde fou, c’est moi je crois et indirectement mon homme… quand je commence à me rendre compte que je déprime trop, je me dis que je peux pas lui faire ça à lui … alors j’essaie de reprendre du poil de la bête… Je refuse que mon couple pâtisse de tout ça …l’Amour nous aide à surmonter bien des choses 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :