Mise au point

8 Oct

Grande discussion avec Chérid’A hier, avec comme sujet de fond ma gestion de la PMA…

Comment dire, il trouve que quand je dis que j’ai du mal à voir une femme enceinte, quand je dis que çà me saoule de voir des couples procréer en C1 ou C3…, et bien Chérid’A estime que je me compare aux autres et que c’est méchant. J’ai beau lui expliquer que derrière tous ces mots, derrière tout çà, c’est bien de mon incapacité à être « normale » que je me plaint, malgré cela, il n’est pas convaincu. Il veut que je change de vision, que je trouve normal que dans la vie des difficultés arrivent. Bien évidemment ! Certes ! Mais des difficultés de ce type, il faut tout de même qu’il admette un jour que ce n’est pas commun.

Il n’a pas tord en disant que les autres couples n’y peuvent rien, bien entendu. Mais dois-je faire bonne figure, dire que tout va bien, et ne pas ressentir cette douleur à vif ? Impossible, ce serait comme si cela m’était égal de galérer pour avoir notre enfant, comme si çà m’était égal qu’il se fasse attendre… au final, comme si çà ne me faisait rien de n’être ni enceinte, ni mère, ni parents. Je ne sais pas s’il m’a comprise. Le dialogue en couple est déjà parfois difficile, et le passage en PMA n’arrange pas les choses.

Je lui explique alors que c’est aussi çà que je lui reproche. Il arrive à se réjouir pour les autres, mais ne laisse pas passer ses sentiments pour ce qui nous arrive. Il les dit, mais ne les « vit » pas, en tout cas pas comme moi. Alors, c’est difficile de se comprendre… c’est souvent difficile pour moi de comprendre.

Aujourd’hui je suis vraiment persuadée qu’entre les hommes et les femmes, les choses ne sont ni vécues, ni exprimées de la même façon. Et la PMA dans tout çà, elle met en exergue ces différences avec comme toile de fond l’angoisse de l’inconnue…

Et vous les filles, ou les gars, comment vous vivez cette épreuve en couple ? Voyez-vous ce parcours comme une épreuve d’ailleurs ?

Publicités

6 Réponses to “Mise au point”

  1. Lucette 8 octobre 2012 à 12:59 #

    Je n’ai pas d’explication miracle. J’ai souvent l’impression que nos hommes sont beaucoup plus confiants que nous, de là vient peut-être leur espèce de détachement ? Après, je n’ai pas, à domicile, le prototype même de l’Homme en PMA, vu qu’on n’y est pas, en PMA (ben oué, sur le papier, tout va très bien). Par contre, j’ai quand même un homme qui pense beaucoup que c’est trop dans la tête, qu’être aigrie, ça n’aide pas à faire des bébés, que c’est juste une question de temps, que de toute façon, tout va très bien ; et dans mes mauvais jours, je trouve ce discours très culpabilisant (genre, c’est de ma faute si on ne se reproduit pas car je suis trop angoissée)…

    • vertupatience 9 octobre 2012 à 14:11 #

      Bienvenue par ici la thésarde-bientôt-docteure ! Çà doit être çà, ils sont certainement plus confiants .. Voient le verre à moitié plein la plupart du temps, alors que nous à moité vide (c’est le cas de le dire…). Et entièrement compatissante avec le « déstresse toi », moi je comprends « c’est de ma faute » (bon en vrai c’est bien cela mais pas pour cette raison là)…

  2. sophielattente 8 octobre 2012 à 15:41 #

    Je suis exactement comme toi et mon chéri exactement comme le tien. J ai décidé d arreter de me justifier et de lui rendre des comptes et garde mes bitchages et mon aigritude pour moi… tans pis on ne partagera pas ça, puis on partage déjà plein de trucs 😉

    • vertupatience 9 octobre 2012 à 08:47 #

      C’est certainement l’une des solutions… Mais je reconnais qu’étant très fusionnelle, ce n’est pas du tout simple pour moi…
      Ouf, il nous reste notre jardin secret bloguesque !

  3. boule2mousse 9 octobre 2012 à 11:52 #

    Bonjour 🙂

    Ton passage sur mon blog m’a permis de venir voir le tien et je me permets de le suivre dorénavant 🙂 Tout d’abord, je te confirme que les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même façon. Alors, oui, ce n’est pas un scoop, mais nous sommes bien placée pour le remarquer. Le mien, non plus, malgré ses gros efforts, a bcp de mal à comprendre ma « jalousie », ma peine lorsque j’apprends une bonne nouvelle etc… Lui, se dit tout simplement que c’est pas sa vie… donc ça ne le touche pas vraiment. J’ai par contre la chance qu’il essaie toujours de me comprendre… (c’est son côté féminin ça ^^). Il faut parfois réussir à accepter que l’autre ne pense pas comme nous et ne peut pas ressentir ce que l’on ressent… et ça c’est hyper difficile, car il faut bien le dire si on doit attendre d’être comprise par quelqu’un…. c’est bien par celui qu’on aime … bon courage à toi.

    • vertupatience 9 octobre 2012 à 14:19 #

      Je suis bien contente de te voir par ici ! Entièrement d’accord avec toi, et c’est bien cela, le « c’est pas notre vie » déjà et re-déjà entendu… C’est sur c’est pas un scoop, mais cette situation ouvre le champ sur des façons de voir les choses, façons de les vivre … jusqu’alors inconnues, inexpérimentées et propres aux couples dans cette situation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :